Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 15:47

disputons nous

 

Des polémiques fleurissent un peu partout dans la réacopshère, au moindre sujet sur lequel les "sensibilités" s'affrontent, donnant lieu ici à un débat constructif, et là à un échange de reparties pour le concours de la plus vacharde (titre que j'espère parfois remporter, je l'avoue).

Ces discussions ou ces disputes ne me paraissent pas vraiment regrettables dans la mesure où elles prouvent, par leur nombre et par la variété des sujets de friction, la supériorité éclatante de notre civilisation sur les autres.

Car c'est bien notre originalité , et  notre richesse, que chaque individu  ait une opinion sur presque tout, que les gens ne soient d'accord sur rien, et que les alliances  changent avec à peu près tous les sujets.

Toutes ces discussions sur les causes de l'invasion subie, ces échanges sans fin sur le rôle des lobbys, sur la capitalisme, les affrontements récurrents sur la peine de mort, l'avortement, les femmes...etc, sont la preuve vivante que chez nous rien n'est acquis, que même des discussions qu'on croyait à jamais fermées au débat peuvent réapparaitre, que l'agora est notre seconde nature.

 

Tout fait débat et tout fait polémique.

C'est très sain.

Nos conflits permanents sont les symptômes de notre liberté de pensée et nos désaccords montrent à quel point, ayant encore à peu près librement accès à toutes les connaissances, chacun dans ce marché du savoir, remplit son caddie en fonction de  son tempérament, de son histoire personnelle, de ses connaissances déjà accumulées, et triées.

C'est une sorte de révolution permanente, de déconstruction très constructive qui fait que rien n'est acquis dans l'esprit d'un occidental, nulle opinion qui ne puisse être contredite, aucune pensée qui ne soit susceptible d'ébranlement, d'avis qui ne puisse changer.

 

S'il y a bien un point commun à tous les totalitarismes, c'est bien celui d'espérer uniformiser la pensée des hommes, de les robotiser.

Quel que soit l'objectif avoué, qu'il soit clairement celui du pouvoir, ou qu'il soit déguisé en amour de l'humanité, toute la stratégie des régimes totalitaires est de promouvoir une pensée unique.

Continuons donc de nous affronter en permanence, comme des électrons libres, in-maîtrisables et rebelles à toute domestication que nous sommes.

Nous qui n'avons aucun mode d'emploi qui guide en permanence nos pas et nos pensées, ni petit livre rouge ni coran.

 

Bien entendu, je terminerai cet éloge de la dispute par un appel paradoxal à cesser les conflits sur un sujet, sur lequel nous devrions être tous d'accord et qui est celui ci :

 

Je lis assez régulièrement des articles ou des commentaires qui affirment que l'occident est  un peu pourri, tout moche et excessif, tout minable et plein d'imbéciles, et qui concluent en se demandant s'il mérite d'être sauvé.

En gros, si tant de crétins se régalent devant TFI...qu'on mette des babouches à tout le monde et qu'on en finisse!

Quel vilain argument ! et comme  j'aimerai que l'on m'aide à porter un coup fatal à ce raisonnement faux et  dangereux, qui plus est, par son caractère démobilisant.

Et, vous, partisans de la liberté et qui vous offusquez devant l'étalage de nos occidentales bêtises, votre  liberté chérie ne peut exister que si les imbéciles ont le droit de l'être pleinement , que ceux qui ont envie de produire des œuvres laides peuvent le faire à leur guise, que chacun a le droit d'étaler son ignorance ou sa stupidité partout où il passe. L'occident , libre, a le droit d'être minable, ridicule et  moche, car la sottise et la laideur font partie de la vie, comme le reste, et nous ne devons pas lutter pour défendre ou obtenir un  monde parfait mais pour  qu'on puisse librement ne pas sponsoriser la bêtise ou promouvoir le laid et le grossier, que l'intelligent le beau et le sublime puisse concurrencer l'affreux.

Quel autre choix avons nous que de défendre notre occident imparfait, discordant, mobile qui est en guerre contre celui du monde des idées mortes.

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Carine 21/10/2011 20:18



Sans compter ceux qui écrivent pour écrire, qui ne veulent absolument pas mettre les mains dans le cambouis (comprenez qui ne veulent pas "militer", même virtuellement ce qui est quand même
vraiment très peu) et que donc on ne verra jamais voter pour qui que ce soit sinon pour des idées, des concepts certes nobles, qu'il est juste d'affirmer, mais qui ne feront pas avancer le
schmilblick.


Si vous suivez mon regard…



dxdiag.over-blog.com 23/10/2011 00:33



....



Mat 21/10/2011 14:11



J'en ai bien peur, hélas. Entre les cathos de droite qui sont prêts à laisser le pays somber plutôt que de transiger avec les principes, les libéraux qui ne vôteraient pour rien au monde
pour un parti économiquement à gauche, les judéophiles qui ne veulent pas se salit les mains en votant pour la fille de son père, et j'en passe et des meilleurs... C'est d'un pénible.



dxdiag.over-blog.com 21/10/2011 15:16



Oui Mat : j'ai la même liste...et les mêmes inquiétudes.



Jacques Étienne 21/10/2011 11:05



Mouais... C'est richesse et faiblesse à la fois. Tant qu'elle ne conduit pas à l'impuissance, la diversité des opinions est richesse. J'ai souvent l'impression, cependant, lorsque je lis les
réacs qu'ils se vautrent plus souvent dans la délectation morose qu'ils ne proposent de solutions d'avenir. Alors qu'il y a forcément un avenir et que sa couleur noire ou rose dépend davantage de
l'action que du constat attristé. Pour que cette diversité demeure une richesse et non un ferment de décadence, encore faut-il qu'existe un socle fort et clairement défini d'idées et d'objectifs
communs. Ce qui n'est pas forcément le cas...



dxdiag.over-blog.com 21/10/2011 11:51



Mais oui Jacques, il nous faut un socle commun. La gauche va gagner parce qu'ils réussissent à se mettre au moins d'accord pour prendre le pouvoir...pendant que nous attendons d'être certains que
les autres aient à peu près les mêmes idées que nous sur tout.


Je parie que nombre de réacopshèriens ne voteront pas pour le seul parti qui s'oppose à l'immigration, attendant vainement le candidat  parfait qui serait en phase avec toutes
leurs idées sur le reste.


Un peu comme si nos heros d'Asterix attendaient la réconciliation avant de combattre.



Aristide 21/10/2011 10:29



"Et, vous, partisans de la liberté et qui vous offusquez devant l'étalage de nos occidentales bêtises, votre  liberté chérie ne peut exister que si les imbéciles ont le droit de
l'être pleinement"


Voilà bien le problème, car il me semble que derrière beaucoup de ces critiques "culturelles" de l'Occident actuel se cache en fait un rejet de la démocratie libérale. Je ne suis pas bien sûr par
conséquent que votre appel à défendre la liberté commune soit très persuasif, car c'est précisément la liberté qui les défrise. Je crains qu'il n'y ait pas d'autre choix que de défendre la
liberté et ses conséquences y compris contre ceux qui pourraient a priori nous sembler de notre bord. Mais que cela ne vous décourage pas : n'oubliez pas que ceux d'en face connaissent les mêmes
divisions, et même sans doute davantage.



dxdiag.over-blog.com 21/10/2011 11:51



Rejet de la démocratie libérale : sans doute. Le secret de l'attirance générée par les sectes, qu'elle soit communiste ou islamique vient peut-être de cette promesse qu'ils font d'apporter à tout
des réponses définitives, de mettre tout le monde d'accord, enfin.


C'est en celà que l'Islam me parait avoir le pompon : ils apportent des réponses même aux questions qu'on ne se pose pas.



Charles Robert 21/10/2011 01:56



J'apprécie vraiment la diversité(réelle) de la réacosphère et sa richesse. Elle nourrit, et désaltère. Ce bouillonnant cercle de pensée et de réinformation est d'utilité publique.


Mais lorsque nos différences deviennent des antagonismes, elles nous affaiblissent, je trouve.


Réalisme ou pessimisme c'est une question de point de vue, en tout cas je ne souhaite pas que ça décourage les concocteurs de potion magique comme vous Dixie.



dxdiag.over-blog.com 21/10/2011 11:50



Oui vous avez raison : les oppositions que nous avons et qui sont positives sont celles qui donnent lieu à des échanges (parfois musclés)...échanges d'arguments, d'informations, tout ce qui
permet de garder les questions ouvertes, d'enrichir les débats.


les oppositions qui nous affaiblissent me semblent dues non pas à leur nature mais au comportement de ceux qui refusent de discuter, qui veulent imposer leurs idées en faisant taire toute
opposition (à la façon de nos adversaires).


Il faut que nous soyons unis malgré nos divergences sans qu'une chapelle ou une autre ne veuille combattre qu'à condition que son petit camp rafle la mise.