Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 20:34

DSK2.png

 

S'il est un thème extrêmement classique du cinéma et de la littérature d’horreur, c’est bien celui des défunts qui ressortent de leur tombe pour massacrer les vivants.

J’ai autrefois lu un roman de ce genre, intitulé « Simetièrre » , écrit par Stephen King.

(Je sais, lire S King est très peu glorieux, mais bon, c’était pendant les vacances, j’étais jeune et, en plus je le lisais  en VO pour améliorer mon anglais alors, hein, quand même,bon,  passons....)

La trame de ce roman, bien que classique, voire éculée, présentait une particularité parfaitement épouvantable : ayant découvert que les  corps enterrés dans un ancien cimetière indien reprenaient vie, un brave américain moyen y transférait les restes d’un être cher... qui revenait semer terreur et désolation dans SA famille encore traumatisée par son décès.

C’était absolument horrible et j’ai aussitôt pensé à ce livre en apprenant que l'affaire DSK avait connu un rebondissement sensationnel.

 

Comme on avait pu le remarquer ces derniers temps, la gauche dans son ensemble semblait s’être assez bien remise de la défection involontaire de son idole, et non seulement les dirigeants socialistes  n’avaient pas été éclaboussés par le comportement présumé de DSK (dont ils n’étaient effectivement  pas responsables) mais le PS dans l’ensemble bénéficiait plutôt du capital sympathie que suscite l’état de victime collatérale.

 

L’annonce renversante de la possibilité d’une relaxe de l’ex-directeur du FMI a, dès les premières heures, créé un peu de confusion au sein de son parti, certains allant jusqu’ à demander le gel de l’organisation des fameuses primaires.

Les discussions ne font que commencer et les motifs d’affrontements fratricides iront, je pense, en s’intensifiant, entre ceux qui préfèrent continuer sur le nouveau chemin dessiné et ceux qui voudront retracer la route., comme  entre ceux qui ont toujours cru et ceux qui ont douté.

 

S’il advenait que DSK parfaitement acquitté revienne en héros, deux scenarii s’offrent à  nous.

S’il est candidat en 2012 certains électeurs de gauche  ne suivront pas car   c’est une chose de n’avoir pas commis de crime méritant la prison mais c’en est une autre que de pouvoir être élu président de la république quand on est un gros nanti qui balance du «  sirop de cordum » et des réflexions salaces un peu partout.

 S’il est disponible mais non choisit : des sympathisants strausskanniens  qui avaient fait leur deuil et auraient accepté hier encore de  voter Aubry ou Hollande, écœurés vont s’éparpiller au premier tour.

C’est pourquoi , de mon point de vue ( nous verrons si l’avenir me donne raison ) ,comme dans le roman de King ,le retour de DSK ne pourrit, QUE sa propre famille …politique !

Welcome back DS !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article

commentaires

concombre_masqué 08/07/2011 07:29


"Pas très réac tout ça, plutôt même très progressiste,..."

Damned, je suis démasqué !
J'avoue : je suis en fait une grosse légume progressiste, envoyé naviguer en sous marin sur les blogs nauséabonds, pour mieux les discréditer !


dxdiag.over-blog.com 08/07/2011 11:51



Parfait, j 'ai décidé qu 'ici, même les progressistes pouvaient s 'exprimer (ils se font juste un peu torturer sur les bords mais tant pis pour eux )



Carine 05/07/2011 21:06


Mash
D'accord, dit comme ça, ça va :)


Barbara 05/07/2011 21:06


Ouf ! vous nous rassurez Mash. Je dois dire que j'apprécie beaucoup ce blog en raison des billets de Dixie, toujours de grande qualité, mais aussi à cause de la tenue des commentaires. Il me
déplairait qu'ils ne reflètent plus la France que nous avons connue.


Mash 05/07/2011 20:06


Simplement Carine,parce que la pecnaude,à défaut de parler à l'esprit,"touche" à l'instinct de l'homme.Et qu'avec vous,Mesdames,je ne saurai me commettre dans un tel "language".


Carine 05/07/2011 19:20


Mash:
"(chut!en confidence),"
Ah mais je m'indigne !
Pourquoi ya que M'âme Pecnaude qui a droit aux confidences ?
On sent la javel, nous autres ?