Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:36

manneken-pis.png

                                                   "trouvez moi un nouveau déguisement.....meunon pas en "Marines US"

 

Pourquoi les français aiment-ils tant les histoires belges?

Parce qu'elles sont faciles à comprendre.

 

 

Espérons donc que les Français comprennent bien la dernière histoire " drôle "qui se passe chez nos chers voisins.

Figurez vous que les Belges, ah ah sacrés Belges, ont fait venir tant de musulmans chez eux, qu'ils ne savent pas bien comment se passera la suite de leur vivre-ensemble lorsque cette communauté sera majoritaire dans leur capitale, et probablement dans leur pays (Ce qui ne saurait tarder, pour tous ceux qui considèrent que  20 ans, ça passe très vite, surtout à l'échelle de l'histoire).

 

Il n 'y a vraiment que des Belges pour ne pas deviner que de remplacer des Belges par des musulmans et de les appeler belges, allait changer le contenu de la boîte Belgique jusqu'au moment où le changement serait tel que seul le nom de la boîte Belgique perdurerait tandis qu'il désignerait tout autre chose que ce qu'il désignait auparavant !

 

Les Belges, décidemment toujours lents à la détente^^,  ne se sont visiblement pas inquiétés lorsque quelques vieilles badernes les ont alertés en criant :

"Mohamed est le premier prénom des nouveaux nés à Bruxelles , une fois"

Ah ah ah une fois ! mais non... plusieurs !

Sont rigolos ces Belges.

 

Entre deux frites, ils ont même réussit à croire que l'islamisation de leur pays était un fantasme.

Nos pauvres voisins ne voulaient pas s'inquiéter parce que les statisticiens leur disaient que les musulmans représentaient 5, 8 % de la population.

Ils ont cru que c'était "tout bonnement exemplatif"! (ils sont drôles et ils ont des expressions amusantes)

Entre deux bières, ils n'ont pas compris que ce chiffre était évolutif et que ce qui importait était la dynamique démographique.

Pourtant, cette population minoritaire, s'était montrée assez voyante : comme par exemple à Anvers, ville où 40% des enfants des écoles élémentaire sont musulmans et qui compte désormais un premier tribunal islamique.

Mais non, ils n'ont rien voulu voir,  et maintenant voilà qu'on leur explique qu'il va falloir qu'ils apprennent à vivre avec cette nouvelle majorité, qu'il leur faudra s'y "préparer " (comme s'il était le moins du monde ordinaire qu'on ait à se poser même la question de savoir comment on va préparer la cohabitation de concitoyens entre eux : Ah ces Belges !)

 

Ils en arrivent à se poser des questions amusantes comme celle ci :

On ne peut plus leur dire : "Ecoutez, voilà le deal : si vous venez chez nous, c’est comme cela qu’il faut fonctionner" puisque ces gens ne sont pas venus chez nous, ils sont nos concitoyens. J’ai une question. Qu’est-ce qu’on peut faire aujourd’hui pour rattraper ce train qu’on n’a pas pris ?

Sont rigolos non ?

Bien entendu la réponse intelligente que ferait un Français à cette question serait de dire, d'une, qu'il faut éviter d'utiliser toute référence aux trains quand on parle de ce sujet sous peine d'accusation de dérapage, et de deux, que seule l'arrivée de nouveaux trains pleins de musulmans, justement,  serait en mesure de répondre au magnifique défi qui est le leur.

 

Sacré Belges, tiens !

Manquerait plus qu'ils aient envie de rester entre eux autour de leur Manneken pis, de se replier frileusement sur eux mêmes, tout ratatinés dans un "entre-soi" ( comme ces salauds de Hongrois...pis de Japonais, pis de Tunisiens, pis d'Ougandais, pis de....tout le monde sauf l'Europe en fait).

 

Oui, Sacrés Belges et, je le dis d'autant plus tranquillement que j'ai moi même du sang belge ( on est tous étrangers !). Ce ne sont pas les français qui feraient ce genre de bêtise.

 

Et non ! ¨Parce que nous, les Français,  avec notre pourcentage de musulmans un peu équivalent, et bien on n'a pas de problèmes. Voilà ! Et on n'en aura pas. Et non !

 

Déjà, les nôtres ne seront jamais majoritaires, : d'abord, et surtout, parce que nous l'avons décidé ainsi... et qu'ici ce sont les idées qui prévalent sur les chiffres.

 

Chez nous, 6% restent 6% ( ou 7, ou 8 ) !  même si les vieux indigènes meurent, même si les jeunes indigènes s'en vont pendant que de nouveaux musulmans arrivent par centaines de milliers, pour faire parfois le travail que les autres ne veulent pas faire ( acteur, footballeur, chanteur, humoriste, videur, prof, flic, militaire, politicien, vendeur à la Fnac, chez Monoprix, kinésithérapeute, informaticien, épicier, restaurateur, journaliste, président du Mrap, figurant dans la campagne Hollande....etc etc), et pour faire souvent les enfants que les français hésitent à faire (on a peur, on ne sait pas de quoi demain sera fait, si c'est pour faire des malheureux, comment qu'on va payer leurs études, on verra ça quand on aura un master, un CDI, une maison, plus de dettes, le temps)...

 

Non non, ici un pourcentage est comme un nombre d'or.

Il nous protège.

Minoritaires un jour, minoritaires toujours.

 

De plus, les nôtres sont très intégrés, ou en cours d'intégration, ou en cours de recevoir toutes les aides à mettre en place pour favoriser leur intégration.

 

Chez nous, il n'y a aucun problème et si on veut simplement se donner la peine de généraliser le halal, de construire 4000 mosquées, des cimetières particuliers pour eux, de leur enseigner l'arabe en important des profs saoudiens pour qu'ils lisent encore mieux le coran, alors, au bout d'un moment,  on pourra constater que "nos" musulmans sont très peu intéressés par le fait religieux et que s'ils séparent en permanence le pur de l'impur c'est juste une sorte de petite manie qui ne porte guère à conséquence.

 

Chez nous donc, dans notre chère France, protégés comme nous le sommes, le seul risque que nous courrons est celui de mourir de rire en regardant les Belges faire les imbéciles.

 

Ils sont tellement comiques que même leurs musulmans sont plus drôles que les nôtres.

 

Ils en ont qui se plaignent d'être obligé de voter alors qu'on ne devrait pas avoir le droit de voter car les lois sont déjà toutes écrites par alla ! marrant non ?

Ils en ont même qui organisent des conférences (sic) pour raconter "10 histoires réelles sur les djinns". Mort de lol une fois.

 

ça me rappelle les blagues classiques,  si connues mais toujours si drôles :

 

Comment fait-on pour faire avaler un coran à un belge ? en le remplissant de frites !

 

Et celle là :

Comment fait-on pour reconnaître un bébé belge dans une maternité ?

On ne peut pas, on croit que c'est un "nouveau français".

 

Oui, bon, pas trop drôle, finalement....

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article

commentaires

NOURATIN 17/01/2012 12:39


Ah oui! Décidément quels abrutis, ces Belges, ils nous feront toujours rigoler.


On a beau leur montrer la voie à suivre, il faut toujours qu'ils zigzaguent.


Tant pis pour eux, ils vont s'enrichir presqu'autant que nous!


Amitiés.

dxdiag.over-blog.com 17/01/2012 15:43



Une société enrichie, comme de l'uranium ! ça promet  des lendemains explosifs.


En tout cas "nos" Belges méritaient bien la catégorie "onestfoutus" !



Charles Robert 17/01/2012 11:46


Je ne comprends sincèrement pas comment, des "progressistes", peuvent défendre le développement de l'islam. Pourtant, j'essaie. Mais que font ces héros des temps modernes, que sont les "no
pasaran"? Auraient-ils beugué face à deux dogmes contradictoires et d'égale importance? Un être humain peut-il beuguer?

dxdiag.over-blog.com 17/01/2012 15:42



C'est très étrange. ça peut s'expliquer en partie par le fait qu'on a tendance à ne pas aimer changer d'opinion, qu'il est plus facile de se mentir que de remettre en question ce en quoi on a
longtemps cru....mais, bon, parfois ça semble tout de même un peu " gros".



grandpas 17/01/2012 10:39


Je me souviens de "Jean Valgean", il me détestait, il faut dire que je lui disais des mots pas très gentils sur la virginité des femmes de son entourage dans une langue qu'il comprenait, l'
Arabe.


Il ne fut pas content le bougre, moi oui!

dxdiag.over-blog.com 17/01/2012 15:41



Sacré Jean Valgean, c'était un Jean-Mouloud !


Bizarre, normalement ils aiment qu'on parle arabe !



Carine 16/01/2012 20:42


Extrait du com 47 :


"Kerjean, dxdiag et autres folles de la messe, mâles et femelles)"


Et sans contrepèterie, siou plait, Gil 

dxdiag.over-blog.com 16/01/2012 21:33



Les contrepèteries, parfois je ne les comprends pas même quand on me les signale !


Celle là, oui, quand même ( mais je ne l'avais pas remarquée^^)



Carine 16/01/2012 20:32


"au bout d'un moment,  on pourra constater que "nos" musulmans sont très peu
intéressés par le fait religieux et que s'ils séparent en permanence le pur de l'impur c'est juste une sorte de petite manie qui ne porte guère à conséquence."


C'est bien vrai !


Même que notre recteur à nous de je sais pas quoi (Musulmans de France ? Mosquée de paris ? (mais
laquelle), enfin, celui qu'on appelle le recteur Boubakeur envoie paître Efa Choly quand celle-ci demande qu'on donne des jours de congés pour les fêtes religieuses juives et muzz.


"Pourquoi faire ?" qu'il dit. On les prend, ces jours de congé. Consigne est donnée pour ne pas
pénaliser les croyants absents ces jours-là. Allez donc essayer de faire un contrôle un jour d'Aïd. Ou de virer un/une employée qui multiplie les absences pour cause de musulmanerie affirmée.
Vous m'en direz des nouvelles. En plus, ajoute-t-il, la France, notre pays à nous, nous a donné des gages de bonne volonté: les carrés musulmans dans les cimeterres (non, pardon, cimetières), les
facilités données pour la construction de mosquées (non, pardon, de centres culturels musulmans), les cantines adaptées. Bref, nous ne demandons pas non plus que tout le monde se
convertisse. 


Nous non plus, hein !


Pour le moment.

dxdiag.over-blog.com 16/01/2012 21:31



J'avais  raté ça !


Boubakeur, c'est bien le mec qui a dit il y a au moins deux ans que "on avait laissé déraper le fondamentalisme et que c'était trop tard" ( ça aussi, c'est de notre faute) .