Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 15:38

forces-speciales.PNG

 

 

 

Comme je suis femme, la "nature" m'a doté d'un tempérament très conciliant et c'est donc  pour faire plaisir à un ancien petit garçon qui jouait à tirer sur les méchants malgré l'antimilitarisme militant de ses parents progressistes ( et qui a eu depuis la chance de m'épouser ), que j'ai organisé hier soir le visionnage d'un film du genre " Panpan-tu-es-mort".

En l'occurrence le film " FORCES SPECIALES".

 

Je ne dirais pas que j'ai eu l'impression de voir le film de guerre le plus réussi de l'histoire du cinéma mais je reconnais avoir passé un bon moment.

Je veux dire par là que je ne me suis pas ennuyée, que je me suis intéressée au devenir des différents protagonistes, et que j'aurais été très frustrée qu'on m'empêcha de voir la fin....ce qui pour moi qui ne suis pas très snob, suffit à définir, non pas forcément un chef d'oeuvre, mais un film pour le moins correct.

 

Pour ceux qui ne l'ont pas vu, je résume le scénario :

 

Une journaliste (jeune et très jolie) est enlevée en Afghanistan par un groupe de talibans, mais assez rapidement récupérée par un groupe de "forces spéciales de l'armée française".

Le petit bataillon, composé de soldats très courageux, solidaires, et particulièrement doués pour le tir, est bientôt empêché de rejoindre sa base et contraint pour ramener la belle, de traverser les paysages hostiles de la frontière Pakistano-Afghane, affrontant tout à la fois  une nature affreusement  inhospitalière et des poursuivants très mal intentionnés et tout barbus.

 

Pour ceux qui à me lire, soupçonneraient ce film d'être raciste et anti-arabe, je précise que le rôle du commandant des forces spéciales françaises est tenu par un homme de couleur (vraiment très très coloré), que le chef taliban est présenté  comme le serait  un psychopathe (un déséquilibré^^) entraînant ses troupes bien plus par la contrainte que par l'adhésion, qu'on nous montre des populations locales douces et accueillantes,  victimes horrifiées des talibans , bref, que dans ce tableau, si le soldat français est effectivement très costaud et se bat avec un peu trop d'habileté, l'arabe n'est un ennemi que lorsqu'il obéit plus ou moins malgré lui à un fou.

On est donc bien loin de tout ce qui pourrait rappeler les HLPSDH ou d'un quelconque pamphlet anti-arabe.

 

On pourrait donc s'attendre, certes pas à une avalanche de compliments de la part des critiques professionnels (ils réservent leur admiration en général à un tout autre genre de films) mais au moins à une certaine indulgence de leur part, ou à ce que les défauts qu'ils lui reprochent, et qu'ils sont payés pour remarquer, concernent telle ou telle particularité de la mise en scène.

Or voilà ce qu'on lit :

 

Le figaroscop : Un pseudo-film de guerre qui ressemble plus à un clip pour les forces armées qu'à un vrai long métrage d'action.

 

Télécinéobs : Un navet d'autant plus embarrassant que son étalage de moyens logistiques, fournis par la Défense, lui donne des airs de spot de pub pour l'armée.

 

Télérama : Le film (...) n'est qu'un insoutenable clip à la gloire de l'armée de terre. Musique illustrative, caméra sur ressort, vengeance et manichéisme.

 

Le défaut majeur de "Forces Spéciales", pour ces critiques professionnels, serait-il le fait que ce film donne une bonne image de l'armée française et une mauvaise image des talibans ?

 

Qu'eut-il fallu pour que Télérama ne juge pas ce film manichéen ? Que le chef taliban se révèle être un brave garçon, un résistant à l'envahisseur étranger, contraint à se retenir d'exprimer les trésors de tendresse de sa véritable nature simplement par les circonstances ?

Qu'on montre des soldats d'élite en lavettes, pleurnichant à la moindre égratignure, mieux encore après qu'ils aient  torturé deux ou trois paysans afghans et violé leurs femmes ?

Que la belle journaliste découvre un  Benoït Magimel, nationaliste haineux, finissant par avouer qu'il s'est engagé dans l'armée pour satisfaire des pulsions sadiques ?

 

Très manichéen en effet de laisser passer le message que les militaires français sont les good guys et que les talibans sont les bad ones....alors que c'est tellement "plus compliqué que ça".... grrrr

 

 

 

Mais passons, si j'ai eu envie d'écrire ce billet aujourd'hui, ce n'est pas tant pour protester contre les mauvaises critiques presse qu'à obtenu ce film que parce que cet exemple illustre si bien l'incroyable  fracture s'élargissant de jour en jour entre les gens "normaux" et les élites.

 

En effet, si les professionnels ont été quasi unanimes à démolir ce film qui n'obtient qu'une seule étoile sur cinq sur le site d'allociné ( et ont certainement réussi à décourager un certain nombre de spectateurs d'aller le voir),   les avis du français "de base" sont bien différents de ceux des critiques et ils  sont 80 % (!) a avoir estimés qu'il méritait au moins trois étoiles et pas moins de 40 % à lui avoir mis la note maximale.

 

J'ai lu le détail des avis et il me semble pouvoir en conclure que ce qui a plu au public, est exactement ce qui a choqué les critiques : les gens sont contents, justement, qu'on leur donne une bonne image de leur armée, les gens sont ravis, justement, qu'on leur dise que leurs soldats sont courageux et que l'ennemi taliban contre lequel ils luttent est un véritable ennemi, un vrai méchant, comme l'ont été avant lui les nazis.

 

"Enfin un film sur l'armée française!"

 

"Bel hommage aux soldats français et tout particulièrement à ceux qui ont laissé leur vie dans ce pays souvent dans l'indifférence générale"

 

"Vivement le prochain film de ce réalisateur doué qui n'a pas honte de son pays et de son armée."

 

"Ce film met en lumière de belles valeurs de sacrifice, de service et de courage des soldats français (n'en déplaise aux journalistes)"

 

Quelle belle constatation que celle de voir que, malgré la programmation systématique de films et de documentaires dont le but est de nous rendre honteux de notre histoire et de tous nos combats, malgré la diffusion quasi en boucle de programmes destinés à nous rendre fous de haine de nous mêmes, pour que la culpabilité nous rende infiniment dociles et quasi suicidaires, malgré tout cela, le français " de base", celui qui restera en place même après les élections parce que lui il n'est ni sortant ni élu pour cinq ans mais qu'il constitue la base la plus stable de notre pays, ce français là n'a pas été encore totalement formaté, et il continue malgré tout à refuser de détester son propre pays symbolisé en l'occurrence par son armée.

 

Ce français là, a bien compris pourquoi Télérama et consort ont démoli ce film qui a le mérite rare de nous donner un peu d'estime de nous mêmes (cette estime de soi sur laquelle les psys s'accordent à penser qu'elle est indispensable à l'individu et ne paraissent pas s'inquiéter de ce  que nos élites tentent de la démolir collectivement ) :

 

 

"Non visiblement en France on n'a pas le droit de faire des films d'américains, on a pas le droit de vanter le courage (ou la folie) de ses militaires et encore moins d'être patriote."

 

 

"Ecoeurant de constater avec quel mépris la presse française a noté ce film. Celle la même qui s'empresse de distribuer des étoiles a tout va pour des psychodrames sans queue ni tête et abrutissant a souhait, films d'auteurs tordu et glauque et j'en passe ... Pour décrocher les faveurs de la presse, le réalisateur aurait certainement du faire un film anti-militariste et nous montrer des méchants soldats avec un QI d'huitre massacrant de pauvres locaux innocents"

 

"On a vraiment envie d'envoyer ces c** de barbus en enfer. Alors que c'est pas cool..."

 

"Je n'ai jamais vu un tel divorce entre la critique presse et celle du public. Cet excellent film ne mérite pas son injuste massacre programmé par des journalistes bobos - prétentieux, bourrés de préjugés et de haine. Ce règlement de compte aurait-il un lien avec des évènements récents relatifs à d'imprudents journalistes pris en otage en Afghanistan que l'armée a dû secourir au péril de la vie de ses soldats ?"

 

 

Je dis donc un grand merci aux commentateurs de ALLOCINE qui sont nombreux à m'avoir  bien remonté le moral et même parfois fait rire, comme celui ci qui résume sobrement  :

 

" 1/5 tu m'étonnes, le film montre que pour un fouille merde de reporter/journaliste on perd une dizaine de soldat français..."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article

commentaires

20/03/2012 22:25


Je l'ai trouvé un peu simpliste et manichéen "forces spéciales"...il est en integralité sur youtube si vous cherchez bien.


Cela dit sur le principe je suis d'accord.


c'est du cliché (La teleportation de taliban a travers montagne m'a impressionné), mais on s'attache a ces soldats, et ca n'a rien d ehonteux de donner une image valorisante de notre armée, au
contraire, surout quand une plethore de film US sont ouvertement propagandistes avec la leur.

Et c'est un fana de Patton avec George C scott, ou meme de Stalingrad ou encore Black Hawk Down qui parle... 

Charles Robert 16/03/2012 14:26


Il est réjouissant de constater que l'expansion de l'idéologie anti-Français, en France, a dépassé le seuil, au-delà duquel, elle permet le développement de l'idéologie inverse et d'une saine
haine contre les anti-Nous.


" Liberté, Équité, Intelligence " ne devrait faire qu'une bouchée de " Égalité, Égalité, Barbarie ", pour peu que la France ne soit pas devenu un pays de débiles, une dictature, ou les deux à la
fois.


Il est insupportable de devoir émigrer sans quitter son pays d'origine, donc sans retour possible. Les fanatiques de l'égalité devraient pouvoir comprendre ça, pourtant !


Vous dites tout cela, mille fois mieux que moi.


Et peut-être plus encore, ce dernier vaut de l'or.


Pour tout cela je vous remercie cher Dixie.


 


 


 

dxdiag.over-blog.com 16/03/2012 14:56



Merci à vous Charles  ( j'ai décidemment beaucoup de chance avec mes commentateurs qui sont si sympathiques en plus d'être pertinents).


"Il est insupportable de devoir émigrer sans quitter son pays d'origine,"


joli ! (bien que tristement vrai)



Boutros 16/03/2012 10:32


Et "Demineurs" est realisé par une femme !

grandpas 16/03/2012 10:08


Dixie, avez vous vu le film "Démineurs"; moi oui et il y a bien longtemps que je n'avais pris de plaisir au cinéma.

dxdiag.over-blog.com 16/03/2012 11:49



Oui je l'ai vu et je partage votre avis : c'est un film remarquable , un des meilleurs que j'ai vu récemment.



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=123021.html



Badaud 16/03/2012 02:34


""Trois militaires abatus dans la rue à Montauban""


Apparemment abbatus par le même mec. En tous cas avec les thématiques "guerre d'Algérie" récemment proposées à la téloche on est dans le jus là.


A la petite différence prêt que nous ne sommes plus en guerre avec quelque colonie que ce soit. Aie.

dxdiag.over-blog.com 16/03/2012 11:48



 On a bien sûr pas assez d'éléments pour  affirmer quoi que ce soit MAIS, ça interpelle, comme on dit. Aurait-on un "ennemi intérieur" ?


La lecture des commentaires est intéressante, énormément d'internautes sont touchés et inquiets, d'autres (français commevouzémoi ? ) tiennent ce genre de propos qui laissent songeurs


" Vengeance ?(par Mila Diou - 15/03/2012 18:58)



ce régiment étant engagé en Afghanistan (contre la volonté des Français mais décidé par le $arkon l'atlantiste )on peut supputer que c'est une vengeance de ce que ces gens subissent
(meurtres, viols, autodafés etc etc) sous les armées d'occupation dont la notre...
perso, je ne vais pas pleurer !"