Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 09:53

KO

 

Aujourd'hui, pour la plus grande joie de mes ennemis  (mais qui se priveront de ce bonheur puisqu' ils ne lisent pas mon blog) j'ai l'impression d 'avoir perdu une guerre.

ça a commencé vendredi par une bataille de mots, comme en général je les aime, mais qui m 'a laissé une drôle d 'impression.

Sur le blog de D Goux, où je commente en général assez peu, j 'ai décidé de taquiner un " grand nom" de la blogosphère, un " nombeur ouane", qui a pris l habitude de s 'installer pour insulter les visiteurs qui, non contents d 'apprécier comme lui  les qualités littéraires du blog en question, sont en plus d 'accord avec ce qui y est dit.

Je trouvais en fait aussi culoté que paradoxal le fait qu 'il ne s 'attaqua pas aux idées développées sur le blog mais indirectement aux passants qui les approuvaient.

Les réponses que me fit  "Nico superblogeur", ressemblant à celles qu'on peut recevoir d 'un automobiliste légèrement aviné m 'ont plutôt fait sourire:

j 'ai eu droit à peu près à " eh connard, des crétins comme toi j 'ai l 'habitude de les latter !"

Ils furent suivis de l 'intervention d 'un blogeur moins célèbre mais un peu plus subtil qui voulu me porter ce genre de coup :

" ayant parcouru votre blog, je peux vous dire qu 'il est nul à chier.... j 'ai failli vous en faire une critique plus détaillée mais j 'avais mieux à faire"

Je n 'échappais pas à l 'intervention de la retraitée de service, vestale  de l 'extrême  centre, reine des contresens, me plaçant une bonne gauche du style " ah mais vous voudriez que seuls les néonazis puissent s 'exprimer !"

 

Rien de bien grave me direz vous, au contraire c 'était plutôt drôle ...si ce n 'est cette impression au bout d 'un moment  d'être cernée un peu comme dans ces films de cape et d'épée dans lesquels les assaillants arrivent par derrière et par les cotés pendant que deux combattent sur des marches.

Une impression de solitude malgré une intervention amicale ( merci Aristide) et la réapparition de Carine que d 'aucuns ont pris l 'habitude de plus ou moins insulter chez Didier.

 

C'est alors que j'ai cliqué sur le lien menant à  superblogeur.

 

L 'article du jour m 'a fait sourire, dans un premier temps, la liste de 337 blogs appréciés du gars Nico  m 'ayant fait évoquer certains sites de cuisine.

ah ah ah, me suis je dis , bientôt  les 337 meilleures recettes de filets de soles !

Et puis le sens des réalités a repris le dessus et j 'ai eu la révélation : si l'on exclu les deux blogs de monsieur Goux ( "nazi mais qui écrit bien" sic ), il reste tout de même 335 adresses dans la liste de ce monsieur... et bien entendu il n' a pas listé TOUS les blogs gauchistes.

 

Quelle découverte me direz vous ! vous ignoriez jusqu' à présent qu'ils étaient si nombreux.? Eh! bien sûr que je le savais ! mais je ne l 'avais pas SENTI, ça n 'avait pas pris corps.

Je le savais en fait théoriquement, un peu de loin, et brusquement je me suis sentie submergée.

 

Si bien que , tout en ayant la certitude profonde que j 'ai raison ( un début de lecture de l' éssai de C Caldwell me le confirme) j 'ai éprouvé  la sensation physique que la gauche prétentieuse, stupide et souvent les deux, réussira à nous faire barrage. Le gros blog de SuperNico m 'a écrasé comme une mouche.

Oui,  le Gros blog où Nico commente :" Les gens,
Je change de slip et je reviens répondre"

 

J 'avais ricané du contraste entre ses prétentions et l' indigence de ses réponses insultantes mais il avait l 'assurance des gars qui savent que derrière eux le groupe sera solidaire. " qui t'es du con pour te permettre ?" m avait dit le chef de meute " t 'es presque seule pov conne "aurais je dû comprendre.

ah la jolie bande!

Ils sont  incapables de distinguer un participe passé d 'un infinitif comme ils sont incapables de comprendre ce qui nous arrive, mais ils constituent une petite armée, hilare, un brin vulgaire, et  toute étourdie de l' autosatisfaction de nous mener avec eux vers un précipice.

Et pendant ce temps ,des observateurs, bien comme il faut, positionnés au milieu, imitent la police de la circulation, incapables de voir que personne ne suit leurs consignes et qu 'ils se contentent de gêner les quelques  qui tentent de s 'interposer pour éviter le suicide collectif.

En plus, sur mon coté droit, entre la disparition de Rebelles infos, le positionnement hautainement " artistique " de certains bloggeurs, et  le mépris carrément  affiché de certains autres pour   ...les résistants; et bien ,je sens comme un vide.

 

 

Alors j 'ai fini par me dire que, bon, puisqu' ils veulent presque tous que ça se passe d 'une certaine façon, puisqu' ils en redemandent... et bien après tout qu 'on les laisse faire.

 

A moins que....

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans autobiographie
commenter cet article

commentaires

Carine 08/04/2011 01:52


Suzanne:
"(c'est toujours un peu embêtant, de devoir expliquer des choses comme ça)."
Bin voyons !
D'abord on persifle, puis on s'excuse d'être obligée de persifler. Obligée, hein ! Parce qu'au fond, on est gentille et on n'est animée que de bonnes intentions.…
Pas nouveau comme procédé. Mais toujours énervant.


Carine 08/04/2011 01:48


"Je ne reviendrai plus sur ce blog où l'on ne reconnaît pas ses amis et où on laisse s'exprimer des ennemis de notre cause."
Qui est l'andouille qui a dit ça?
En tout cas, pas moi. Ptet une autre andouille, mais pas moi.
Je n'ai jamais reproché à qui que ce soit de laisser s'exprimer les ennemis, je reproche juste de ne pas soutenir les amis.
Il me semble que c'est très, mais alors très différent !
Ahhh méthode globale !


Suzanne 07/04/2011 17:33


(c'est toujours un peu embêtant, de devoir expliquer des choses comme ça).


dxdiag.over-blog.com 07/04/2011 18:16



 


Suzanne :


(Sans ironie)  Ici vous trouverez surtout des caricatures, des choses que vous ne trouverez pas drôles, des choses excessives, des bêtises parfois …allez plutôt lire l’article
d’ Aristide sur les musulmans modérés, il vous intéressera .



Suzanne 07/04/2011 17:31


Je me moquais juste de certains commentateurs (ce qui suit est de la pure fiction, il n'ont jamais écrit cela, je l'invente juste pour l'exemple, personne ne peut s'y reconnaître, non non non...)
"c'est fini, on ferme. Toto est mort. Ce blog n'existe plus. Je ne reviendrai plus sur ce blog où l'on ne reconnaît pas ses amis et où on laisse s'exprimer des ennemis de notre cause. Vous
consacrer un commentaire de plus serait encore accorder trop de temps à votre insignifiance. Puisqu'on ne me veut plus, qu'on ne me comprend pas, je ne reviendrai plus jamais."

En vrai, je n'aime pas déranger. Et puis, Georges, s'il reste, va vous relever le niveau de vos commentateurs en un rien de temps, dans la joie et la bonne humeur, vous verrez...


Georges 07/04/2011 15:29


« Je n'ai plus rien à dire, à personne, dans ce blog, adieu. »

C'est beau ! Suzon nous la joue VGE sur le départ. Manque plus que la photo de la chaise vide, et le dos auguste de Suzon en partance pour le Ciel des idées. Je convoque les trompettes d'Aïda, et
celles de Jéricho aussi, pour fêter la Chose.


dxdiag.over-blog.com 07/04/2011 16:55



 


Grandiloquent isn’t it !