Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 17:31

etiquettes.png

                              Prêt à coller sur ce qui vous déplait....

 

 

 

Un article de  Jean-Yves Camus publié dans "Le Monde" du 29 mai se présente comme un décryptage de , "l'idéologie qui a conduit A. Breivik  a s'attaquer à l'état norvégien" et est illustré par une photo du tueur d'Oslo.

 

Le ton est donné dés les premières lignes puisqu'en précisant  que les thèses dont on va parler  ont inspiré un assassin de masse, on interdit de ce fait au lecteur toute liberté si ce n'est celle de condamner les dites thèses :  le sceau infamant de l'immoralité criminelle est posée sur l'ensemble. (si ABB avait tué pour se plaindre que l'eau de mer était salée.....son crime la transformerait probablement en  eau douce.)

 

 

On vous prévient donc dés l'entrée que c'est dans un simple musée des horreurs que vous pénétrez.

L'extrême dangerosité des théories des "droites radicales xénophobes" est acquise d'avance grâce a l'utilisation des termes utilisés,  il ne sera donc pas utile que JY Camus nous explique précisément en quoi le danger résiderait, ni d'ailleurs en quoi ces théories sont fausses.

L'étiquette  " radicale" et " xénophobe" est posée sur le paquet, tel un symbole sur un bidon contenant un produit dangereux dont on peut dés lors se contenter de décrire la couleur et l'aspect sans se livrer à l'analyse chimique rendue inutile par l'étiquetage qui sous entend qu'elle a déjà été faite.

 

C'est ainsi que monsieur JY Camus, peut se contenter de rester descriptif et nous présenter les fameuses idées de cette " droite radicale et xénophobe" sans se sentir à aucun moment obligé de prouver le caractère erroné de qu'il prétend critiquer.

 

Et pourtant, que d'idées dans cet article auraient mérité développement et discussion.

Que de fois en le lisant ai-je regretté que monsieur Camus ne nous en dise pas plus.

 

Lorsque je lis que "Dans le monde manichéen d'Eurabia, le communisme a été remplacé par l'islam comme ennemi civilisationnel", j'aimerais qu'on m'explique non pas que c'est très vilain de considérer l'islam comme ennemi civilisationnel mais pourquoi j'ai tort. Si l'islam est mon ami civilisationnel, on doit pouvoir me le montrer par des exemples.

 ( et tant qu'on y est peut-on m'expliquer en quoi avaient tort ceux eux qui  considéraient le communisme comme une menace et ont cessé de le faire après la chute du dit communisme)

 

Lorsque je lis que "Ils" (nous, les méchants) " considèrent que l'islam est à la fois une culture et un projet politique" j'aimerais qu'on m'explique en quoi l'islam est une culture sans projet politique, qu'on me montre par exemple un état musulman où l'islam serait une culture sans projet politique.

 

Lorsque je lis que "Cela revient à assigner à résidence les individus originaires du monde arabo-musulman dans une identité dont ils ne peuvent même pas se défaire par l'assimilation". j'aimerais qu'on m'explique pourquoi on aurait tort de ne pas faire confiance à l'assimilation dans la mesure où celle ci a été très clairement exclue du projet européen concernant les migrants, et est considerée comme monstrueuse par de nombreux dirigeants musulmans dont de nombreux immigrés partagent encore la nationalité.

 

Lorsque je lis "C'est une absurdité géopolitique, puisqu'elle nie l'évidence que la situation géographique de l'Europe fait d'elle une zone de contact avec le monde arabo- musulman" j'aimerais qu'on m'explique si le fait qu'Obama visiblement, ne souhaite pas accueillir la moitié de la population du Mexique aux Etats Unis, est supspecté de nier, lui aussi la situation géographique de l'Amérique du nord.

 

Bref, et comme d'habitude, je serais prête à changer d'avis (cela m'est déjà arrivé) mais pour cela il ne suffira pas qu'on me dise que je suis une vilaine fille ( je le sais) et  que je suis islamophobe ( je l'assume) mais il faudrait qu'on  me démontre  ENFIN que je fais des erreurs....plutôt que des péchés.

 

 

Mais ce serait faire un bien mauvais procès à monsieur JY Camus, que de dire que son article n'est qu'une énumération descriptive sans aucun argumentaire cohérent pour contrer les idées qu'il dénonce, non, il contient aussi quelques passages assez amusants ou ridicules.

Comme celui ci par exemple ou il nous dit que "La conversion des musulmans au christianisme n'est pas une option très en vogue chez ces antimusulmans radicaux"

J'aimerais bien savoir où monsieur Camus a trouvé, non pas des, mais UN seul  islamophobe qui rejetterait  UN apostat de l'islam converti  au christianisme !

Je signale par contre que de mon coté, je peux lui fournir une assez belle liste de pays où cette conversion n'est non seulement pas "très en vogue" mais fait risquer la peine de mort...encore en vogue.

 

Enfin et pour conclure, que dire du morceau de bravoure où nous est livrée la merveilleuse notion de "mythe incapacitant" : ( bravoure car il faut un certain courage pour publier un pareil raisonnement dans un journal qui se veut sérieux ) ?

 

"L'occidentalisme islamophobe des tenants d'Eurabia est une impasse. C'est en premier lieu un mythe incapacitant : si l'islamisation de l'Europe est déjà advenue, si les peuples européens sont minoritaires sur leur continent, s'ils n'ont plus de conscience historique et politique, à quoi sert de lutter pour une civilisation déjà morte ? Penser Eurabia est une posture décliniste et démobilisatrice."

 

Ainsi c'est en avançant tout en  regardant en l'air, qu'on répond à celui qui dit "attention à la marche" :

Il n'y en a pas ET si par hasard il y en avait, alors  c'est qu'on se serait  déjà cassé la jambe en la ratant.

 

Pour moi il s'agit bien d'un dérapage, sur le plan moral je ne sais pas, mais  sur le plan logique j'en suis sûre.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article

commentaires

Nicolas Krebs 18/06/2012 22:45


Ah, mais si vous pensez que Jean-Yves Camus se livre à du changement d'auditoire ou à de l'ironie, cela change la perspective. Cela me permets de comprendre votre qualificatif de « foutage de
gueule pur et simple », même si je ne le vois pas (encore) personnellement.

Je ne suis pas exhaustivement les déclarations publiques de Camus. Je m'intéresse surtout à Eurabia. C'est d'ailleurs pour cela que je suis intervenu en commentaire de votre article.

Je pourrai vous parler plus d'Eurabia, mais j'ai l'impression que cela ne vous intéresse pas. Sur le qualificatif précis de « mythe incapacitant », mon opinion est que c'est plutôt correct. Ce
qui n'écarte pas la possibilité de maneuvres dilatoires ou malhonnètes.

Par exemple, prendre prétexte des plus extrémistes opposants à l'islamisation de la France, ceux qui affirment que celle-ci est avancée à un stade où elle ne peux plus vraiment être contrée, pour
dénigrer l'ensemble des critiques de l'islamisation de la France (qui est réelle), ce ne serait pas très joli-joli.

Nicolas Krebs 13/06/2012 22:29


« Mais vous avez tout à fait raison : affirmer, comme le fait systématiquement Camus (et d'autres, d'ailleurs), que l'islamisation de l'Europe est un fantasme et que, dans le cas où ça ne serait
pas un fantasme, ce serait trop tard pour faire quelque chose pour l'empêcher....oui, vous avez raison, ce n'est pas une erreur de logique, c'est du foutage de gueule pur et simple... »

J'apprécie que vous me donniez raison sur un point, mais ce sont les partisans d'Eurabia, les propagateurs de thèses eurabiennes, qui affirment eux-même que l'islamisation complète de l'Europe a
déjà eu lieu ou est inéluctable. Pourriez vous m'expliquer en quoi l'affirmation de Camus « est du foutage de gueule pur et simple » à vos yeux ?

« en ce qui me concerne je ne suis pas attirée par les théories complotistes. »

Vous faites bien.

«  (je n'avais pas vu votre premier com...sinon j'aurais répondu) »

Ah, d'accord.

dxdiag.over-blog.com 13/06/2012 23:37



Je connais surtout des gens qui craignent l'islamisation en cours, et essaient de dénoncer cela avant que ce soit inéluctable...et ceux qui, plus pessimistes pensent
qu'on est plus ou moins foutus mais ont décidé qu'il fallait mieux faire comme la chèvre de monsieur Seguin.


JY Camus a toujours dit aux premiers qu'ils fantasmaient et s'adresse tout d'un coup aux seconds pour ironiser : si sa mauvaise foi vous échappe je n'y peux
rien.


Je vous soupçonne d'ailleurs d'avoir la même car vous essayez de me coincer sur une petite réflexion humoristique...sans donner votre point de vue sur le fond du
problème.


C'est dommage, je suis certaine que vous avez des tas de choses très intéressantes à nous dire.


je m'absente quelques jours mais ça ne vous empêche pas de commenter...si vous avez de vrais arguments bien entendu.



Nicolas Krebs 09/06/2012 19:39


Ah, pas de réponse... Les gauchistes qui affirment sans démontrer et n'expliquent pas leurs idées, c'est génant. C'est génant également lorsque des non-gauchistes le font.

Bon, j'ai relu (plusieurs fois) votre dernière critique, et si j'ai bien compris, vous reprochez à Camus « un dérapage [...] sur le plan logique » car il affirmerait que la théorie d'Eurabia
c'est quelqu'un « avançant tout en  regardant en l'air » en approchant d'une marche et « qu'on se serait  déjà cassé la jambe en la ratant ». Si c'était le cas, alors ce serait
effectivement une faute de logique, car on ne peut pas à la fois s'approcher d'une marche et s'être déjà cassé la jambe sur cette marche.

Mais ce n'est pas le cas. Ce qu'il écrit, et que vous avez pourtant cité, c'est « si l'islamisation de l'Europe est déjà advenue, si les peuples européens sont minoritaires sur leur continent,
s'ils n'ont plus de conscience historique et politique, [si la] civilisation [européenne est] déjà morte ». Donc, dans le cadre de votre comparaison, la théorie d'Eurabia dit que l'Europe est
déjà tombée, selon Camus.

Et vous, que pensez vous de la théorie d'Eurabia ? Elle dit quoi à votre avis ?

PS : Je n'ai pas commenté vos critiques de l'article de Jean-Yves Camus se résumant à « Camus affirme ceci mais ne le démontre pas », car elles sont... factuellement vraies.

dxdiag.over-blog.com 10/06/2012 11:00



Mais vous avez tout à fait raison : affirmer, comme le fait systématiquement Camus (et d'autres, d'ailleurs), que l'islamisation de l'Europe est un fantasme et que, dans le cas où ça ne serait
pas un fantasme, ce serait trop tard pour faire quelque chose pour l'empêcher....oui, vous avez raison, ce n'est pas une erreur de logique, c'est du foutage de gueule pur et simple...mais j'ai
trouvé plus amusant de faire comme si monsieur Camus était de bonne foi^^


Je vais donc me contenter de dire qu'il se trompe...pour éviter de dire ce que je pense de ses motivations.


 


ps: en ce qui me concerne je ne suis pas attirée par les théories complotistes. Je me contente de penser que de nombreuses logiques d'acteurs, très variés, concourent à promouvoir le
multiculturalisme et que celui ci est malheureusement promis à l'échec, notamment en raison du caractère particulier de la religion coranophile.


j'ai donc décidé de me moquer des musulmoformatés et de leurs  petits copains qui croient pouvoir les utiliser sans pâtir de leurs effets secondaires.



Je ne sais pas si on a perdu d'avance mais je sais qu'il faut faire comme si ça n'était pas le cas.


 



 (je n'avais pas vu votre premier com...sinon j'aurais répondu)



nouratin 04/06/2012 12:38


Intéressant cette idée de rapprocher l'inquiétude vis-à-vis de l'Islam de celle


qu'on rencontrait au sujet du communisme. Pour ces espèces de curés de la


bien-pensance-bobo les deux phénomènes apparaissent de même nature.


Comme vous le soulignez, on avait tort, forcément, de se méfier des communistes. Tout ce qui est sorti au grand jour après la chute de l'URSS le prouve abondamment.


Ah, "Le Monde"! Il nous aura pourri l'intelligence française jusqu'à la moëlle.

dxdiag.over-blog.com 04/06/2012 21:56



"Le Monde" nous emmerde d'autant plus que c'est, je pense, le seul journal auquel un grand nombre de lecteurs font confiance au point de ne jamais chercher d'autre
source d'information.



Nicolas Krebs 03/06/2012 15:00


Je n'ai pas bien compris votre dernière critique de l'article de Jean-Yves Camus. Si depuis quarante ans les islamo-collabos controlent la quasi-totalité des pouvoirs politiques, des médias, de
l'enseignement, quelles sont les possibilités pour empécher l'islamisation complète de l'Europe ? En quoi l'affirmation de JYC serait « un dérapage [...] sur le plan logique » ?