Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 09:43

 

 

Pendant longtemps le terme racisme a désigné une idéologie fondée sur la croyance qu’il y a des races et que celles-ci ne sont pas également comparables en tout.

Cette idéologie ayant été utilisée par un allemand fou et moustachu il est absolument interdit depuis de l’utiliser ce qui me semble bien OU d’en parler ce qui me semble moins bien.

Bref, le terme raciste a ainsi longtemps été réservé à une catégorie de  vrais méchants.

Déjà on mélangeait un peu dans le même sac les gars du KKK qui pendaient des noirs pour le plaisir de les pendre et un prix Nobel de génétique qui a dit qu’il lui semblait  que certains peuples, ethnies, groupes humains, enfin gens quoi, ont besoin d’une aide qui tienne compte de certaines difficultés qu’ils ont, croit il . (Bref un gars qui sans doute se trompe mais avec qui on pourrait discuter en passant  mais passons)

 

Depuis un certain temps ce terme a perdu son sens à force d’être enrichi et les racistes ont  été multipliés comme les célèbres pains depuis qu’en font partie  tout ceux qui ne sont  pas contents du comportement d’un « autre » (qui n’est pas d’une autre race puisqu’il n’y en a pas… mais est « autre » puisqu’est raciste celui qui s’en plaint ….cqfd ,non mais des fois !)

 

Critiquer le comportement d’un  de ceux  qui ne sont pas une race mais qui ont le désavantage d’être "ceuxquipeuventattraperfacilementdescoupsdesoleil " est autorisé et très apprécié :

Par exemple : Sarko salaud, Hortefeux degueu 

On remarque en passant que  les « coupdesoleilisables » anciennement espèce protégée  ne le sont plus (ex : finkielkraut  vieille crotte)… pas assez autres probablement pour être incritiquables.

 

Donc il est simplement interdit de critiquer le comportement d’un AUTRE qu il faut donc  savoir repérer pour ne PAS le critiquer.

Comment donc repérer  l’ « autre » (a qui je ne le rappellerai jamais assez on ne peut sous aucun prétexte faire  la moindre réflexion car nous lui devons tout en plus et on n'a pas été gentils en plus avant).

C’est assez difficile en fait car l’ autre ne se décrit  pas facilement :

Parfois  si sa peau est très très riche en mélanine  on pourrait parler d’une couleur  mais lui SEUL peut le dire et ça c’est une super astuce. (cf : mes étoiles rousses aux yeux verts)

Parfois  on croit pouvoir reconnaître un autre à sa religion. C’est très difficile d’en parler sauf s’il porte ses vêtements de salafistes en ville mais attention la aussi qu’est ce qui  VOUS  permet d’être sûr (non mais dites donc l’habit ne fait pas le moine alors pas d amalgames s il vous plait)

Parfois on voudrait décrire l’autre avec ses vêtements et son langage qui nous semblent le caractériser mais …zyva commen tu sé qui sé é doux y vien , taime pa les jeun ou coi ?

 

Bref l’autre est difficile à identifier à coup sûr et surtout, surtout, tellement difficile à décrire.

 

Vous  avec vos petits yeux et vos petites oreilles avez vu quelqu ‘un avec un tee shirt «  nique la France » et vous avez clairement entendu «  faces de craies on va vous baiser » (le quelqu’ un  est très très viril et aime beaucoup faire l’amour  et ça c’est parait il super pratique  pour rajeunir un pays)

Vous voulez donc vous plaindre du quelqu ‘un alors que vous savez que  ce quelqu ‘un est un autre  dont on ne peut pas se plaindre.

Vous n’êtes pas content. Vous essayez quand même d’en parler à des gens hyper-gentils et vous leur dites ce que vous avez vu et entendu.

 

ET Alors là c’est le drame :

 

- Mais de qui parles tu ?

- Je te parle de ceux qui ont des teeshirts insultants ou qui tiennent des propos antiblancs.

- Ah bon ? Mais c’est qui ces gens là?

- Mais tu sais bien…ceux… Ils n’aiment pas la France.

- Non je ne sais PAS ! Expliques-toi mieux, vas-y, précise ta pensée. QUI ? qui accuses-tu de ne pas aimer la France ?

- Mais euh des… euh immigr…euh j’veux dire des issus de l’immigr.

- Non mais attends, laaa ,tu parles de quoi laaaa ? Des étrangers ou des français comme TOI ?

- Ben, euh c’est difficile à dire, je crois oui… c’est sans doute des français mais.. enfin.. pas comme euh…

- Mais c’est horrrrrible ce que tu dis, tu distingues même les français  entre eux !!! Je vois maintenant où tu veux en venir.

 

Et là trop tard  vous avez dérapé, c'est-à-dire que le « débat » a dérapé et de plaignant  vous êtes devenu accusé et vous êtes FOUTUS car soit  vous reculez lâchement soit  vous insistez, vous  finissez par vous lâcher et par décrire un peu mieux ceux dont vous vouliez parler  et là vous citez forcement des indices d’ "AUTRITUDE"  ce qui PROUVE   que vous êtes passés dans le camp des racistes bannis et cela  rend simplement TOUS vos propos caducs et non avenus.

Si vous parliez à des amis du camp des bons, ils ne sont plus vos amis (normal), si vous êtes un auditeur de France inter on vous coupe la parole d’un ton sec … « bon retournons à notre débat, plus serein heureusement, monsieur Soppo vous avez la parole… »

 

Il n y a plus d’AUTRES (et ils sont très bien en plus)…. Donc de QUI parlez vous  bande de paranos !

 

 

 

Ps : une petite anecdote  (vraie) en 1981 ( Arglll)  dans la queue du restaurant universitaire , un grand noir baraqué me pique ma place … je proteste ; il se retourne et me dis méchamment : « sale RACISTE !»

P* ce mec avait TOUT Compris et moi ça m’a fait rire, quelle Co …euh pomme !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article

commentaires

LDT 07/10/2010 18:25


C'est bien pour ça qu'il ne faut jamais se gêner.

Si on vous "soupçonne" de ne pas être de la même obédience idéologico-débile qu'eux, crachez-leur franchement au visage que "non, vous ne pensez pas comme eux". Dites-leur franchement que vous êtes
raciiiiiiiiiiiiiiiiiiisssssssssSSSSte, et qu'eux sont idiots, et provoquez leur sous-idéologie prétendument civilisée et tolérante avec des faits.

A défaut d'être jamais acceptés par les bien-lobotomisés, nous pouvons leur faire voir que ce sont eux qui ont tort, et pas nous. Mais les affronter en rougissant parce qu'on se fait traiter de
raciiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssst/facho/nazi/salaud/pétainiste/autre insulte généreusement offerte par l'éducation médiatique, c'est aller au casse-pipe.

Nous avons raison et nous sommes justes, pourquoi devrions-nous rougir? Parce que leurs ex-cerveaux définitivement arrêtés à l'époque des premières salves de la propagande de Sos-Racailles sont
incapables de concevoir que leur chère propagande puisse être un monumental tas de conneries? Ou parce qu'on doit avoir peur du regard que le commun des lobotomisés portera sur nous?
Nous n'avons pas à avoir honte de penser ce que nous pensons parce qu'eux ont décidé que c'était honteux.

Par contre, vu que même la télévision n'est pas magique et que même les lobotomisés adorent l'idée d'avoir raison, on peut se permettre de leur apprendre la vie :) , avec humiliation et ridicule.
:)
Nous n'avons pas de coeur selon eux, nous n'avons que notre raison. Et de fait, la raison gagne contre le coeur, en tout cas en politique.
Bel exemple :3


Obsédé Textuel 01/09/2010 10:02


Bonjour et merci de votre réponse.

Celà dit il ne faut pas exagérer l'importance de la communication dans nos vies. Même les spécialistes travaillant dans le secteur de la grande distribution le disent. La comm est d'un usage
limité, même si on y met de très gros moyens.

Il en est de même sur le "qu'en dira t-on" du web que sont les forums de ces baveux insipides. Je ne perds pas mon temps à tenter de convaincre ceux, que vous décrivez avec justesse, qui viennent
jouer avec la mauvaise foi. Ils ne sont sérieux, alors pourquoi l'être ?

Les forums gauchistes sont les bistrots enfumés de nos parents... Il y avait toujours un vieux flic hors service au comptoir qui sifflait la fin de partie.

Et puis, pourquoi voulez vous jouir d'une "bonne" image auprès de gens qui vous indiffèrent ?


dxdiag.over-blog.com 01/09/2010 12:31



je ne veux jouir d 'aucune image mais ne souhaite pas donner du grain à moudre aux collabos en tout genre car:


Les deux camps sont face à face mais une partie des gens ne sont pas encore dans l 'un ou l 'autre. à la foi conscients des problèmes mais encore méfiants devant le discours que nous pouvons
tenir et attirés par le confort mental de l 'empire du bien. les indecis doivent etre notre cible.


ceux qui soutiennent l 'islam sont nos ennemis


ceux qui pensent que l 'islam est  tres dangereux mais pas ICI et que pour le moment le problème N° 1 c'est Sarko et les injustices sociales méritent notre attention.


en fait tout est une question d 'interlocuteur et vous avez raison sans que j 'ai tort...



Obsédé Textuel 01/09/2010 00:50


"- Il devient très difficile de ne pas être accusé de racisme ...."

C'est justement là que se situe votre erreur.
Et aussi longtemps que vous resterez incapacitée , tétanisée, par ce que la propagande vous a vendu pour un outrage, vous continuerez à courber l'échine en posture de vassale, de soumission......
surtout si vous avez raison dans votre sujet débattu.

Vous ne comprenez pas que vous vous faites manipuler par cette soi disant "insulte".

Je n'hésite jamais à mettre les pieds dans le plats, je recherche toujours l'invective censé me tuer:
"- Raciste !
Là je regarde droit mon censeur dans les yeux, un large sourire sur mon visage. Là les traits de l'autre se figent.
Visiblement ma réaction lui est inconnue, pas prévue dans son petit logiciel de godillot du PS.

Tout calme, souriant et serein je réponds:
- Raciste moi ? Oui et alors ?
Fin du mini procés stalinien, et débandade du gauchiotte.

Et là sourires complices des silencieux qui ont assisté à la scène.
Après tout ce ne sont que des mots, des mots balladins qui s'envolent.... Pourquoi s'emmerder avec l'idéologie !


dxdiag.over-blog.com 01/09/2010 08:47



c'est vrai et faux à la fois.


vrai dans la vie quotidienne car on peut bien s 'en foutre  et s 'en tirer avec la phrase qui desarçonne la mauvaise fois evidente de l 'autre . Et puis qu'est ce qu 'on en a à faire de ce
que pensent ces gens qui ont une mauvaise définition des choses. ( j 'imagine la tête de mon imbecile d 'étudiant si je lui avais dit "oui oui tout à fait")


vrai si vous etes en face d 'une racaille: à la limite ils vont vous respecter et mieux vaut la haine que le mépris


faux car dans la guerre de com (la  je pense aux emissions de télé, radio ) je vois et j 'entends des gens piégés et c 'est ce que je tente de " dennoncer "dans ce texte. le pauvre type
interviwé au 20 h  peut difficilement  s 'en tirer avec panache en " assumant" un prétendu racisme. l humour noir ( ah ah ah ) dans ce cas renforce le discours bisounours ambiant or c
'est lui qu 'il faut demonter.


faux enfin pour les forums fréquentés des journaux.si vous allez sur Marianne 2 poster " raciste si tu veux et je t 'emmerde" ça vous défoule sur le moment mais 100 personnes vont lire votre post
et être renforcé dans l 'idée que  le premier drame du pays est le retour de l 'idéologie fasciste.


bref: oui à la provoc... non quand elle est contreproductive.



Chris 30/08/2010 18:42


Il n' y a pas plus racistes que les complexés .....


Benjamin 29/08/2010 19:11


Encore un bel article, j'aime bien cette façon de présenter ses opinions, ça change des faits divers qui se ressemblent et des articles qui décrivent les mêmes soucis, encore qu'il y en a tellement
peu que l'on s'en lasserait pas quand même.

Comme beaucoup (j'imagine) j'ai aussi connu des moments où certains me voyaient comme un raciste, mais après avoir essayé de prouver le contraire à ces personnes que je connais suffisamment, je me
suis dis que j'allais rester comme ça en laissant le temps leur montrer que je ne développe aucune haine...


dxdiag.over-blog.com 30/08/2010 17:08



merci bejamin.


Il devient tres difficile en effet de ne pas être accusé de racisme des qu' on sort un peu des clous. mais comme il est impossible de ne PAS sortir des clous si on refuse d 'être totalement
aveugle...