Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 14:16

FRjpg.jpg

 

Prenons une famille  qui va au  restaurant. Imaginons qu 'ils  entrent dans une crêperie bretonne dans laquelle ils ont leurs habitudes et s’installent. Ils commandent des crêpes au fromage et les mangent. Un peu plus tard, la serveuse revient et leur demande «  ce sera tout ? » et l’homme de  lui répondre «  non, nous voudrions aussi des cotes d’agneaux grillées, en particulier pour les enfants qui réclament  ».

« Désolé monsieur, ici vous êtes dans une crêperie bretonne : nous ne servons que des crêpes , des galettes ,et quelques salades » répond la brave bretonne têtue.

« Mais nous, nous voulons  des côtelettes d’agneaux parce que nous aimons  ça, que les enfants aiment ça ! En plus on leur avait promis leur mère et moi qu’ils en auraient »s’agace le client.

« Ah mais alors monsieur il aurait fallu aller dans l’autre restaurant, celui qui est a coté et qui propose ce genre de plat ».

« C’est incroyable » conclu le gars scandalisé: «  on est tout  de même clients ici et habitués en plus , depuis le temps qu’on vient on a quand même le droit de décider de notre  menu ».

 

Question :

Est ce que le cuisinier de la crêperie doit changer ses recettes ?

Est-ce que les amateurs de collettes d’agneau auraient du s’asseoir dans un autre restaurant ?

 

 

La réponse la plus logique serait  oui à la deux, surtout s’il n’y a que les bretons qui font des crêpes.

 

C’est pourquoi quand j’entend l’argument, devenu oh combien classique, et repris par madame Diallo qui est de dire très précisément «   la plupart des musulmans sont des français qui sont chez eux dans leur pays, la France  » et d’en conclure qu’ils ont donc droit à naturellement toutes les installations musulmanesques qu’ils souhaitent ici, chez eux, j’ai bien envie de lui répondre qu’il y a eu une erreur d’orientation au départ.

Les musulmans qui se sont implantés ici,  dans un pays non musulman , ont demandé à devenir français et ont fait croire à leurs enfants français que ce serait un lieu parfait pour musulmer : et bien ils se sont trompés de pays….tout simplement !

Mais ce n’est pas grave, ça arrive.

C’est probablement dommage pour eux mais ce sera crêpes et galettes dans la crêperie et pour les cotes d’agneau il faudra changer d’adresse.

La bonne nouvelle pour eux est que les restaurants de cotes d’agneau sont très nombreux, ensoleillés et qu’ils sont en train de refaire toute la décoration intérieure.

En plus,madame  Tribalat a dit  qu’ils avaient gardé la carte de fidélité de ces restaurants là, en plus.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Ils veulent pas des gifles aussi les gosses en accompagnements des cotellettes d'agneaux ???<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> oh mais ça , on peut fournir sans problème.<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> ► « on se demande bien pourquoi le patron de la crêperie ne<br /> les vire pas à grands coups de pompe là où nous pensons. »<br /> <br /> ■ Là où nous pensons !? J'espère que vous ne pensez pas par là. Laissez cela à ceux qui en sont plus dignes que vous et moi. Mais comme disait Céline : « L'homme n'est que le produit de ce qu'il<br /> mange ».<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Andouille? Ca dépend... si j'ose ainsi dire.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> A la place de la crêpe au saucisson, puis-je vous suggérer une crêpe andouille gruyère ? Mais soyez intraitable sur la qualité de l'andouille.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> OK. Alors, je prends une crêpe au jambon. Ou au saucisson. Avec un pichet de Côtes-du-Rhône.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> ok, on va essayer de suivre en cuisine....<br /> <br /> <br /> <br />