Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 09:49

pilori.png

 

 

Ah, la "double vitesse"....

 

J'aurais pu vous parler des américains : ils sont obnubilés par le décès du "petit" Trayvon (1,85 m), tué par un latino-américain pour un motif d'après eux forcément  raciste (la thèse de l'autodéfense étant neutralisée dans l'opinion par l'utilisation exclusive de photos de Trayvon enfant), et ils ne bougent pas un sourcil lorsque de vrais petits noirs de 1,12 m sont assassinés par des gens de la même couleur.

 

J'aurais pu vous parler des européens : en particulier des européens blancs, chanceux, si chanceux d'être blancs, battus ou mis à mort cette année par des jeunes moins blancs, donc "abandonnés" et sans avenir, forcément sans avenir.

Vous parler par exemple de cette fille de 14 ans tuée il y a quinze jours par un angolais probablement stigmatisé et dont la presse s'est totalement désintéressée.

Elle n'avait qu'à pas mourir au mauvais moment.

 

J'aurais pu vous parler de nous : du fait que notre questionnement sur les motivations de ceux qui promeuvent le métissage tout en cherchant à s'en préserver d'une manière insolente risque de nous valoir le qualificatif d'antisémite, alors  que les salafistes qui appèlent au meurtre des juifs sont pardonnés d'avance car  " ils évoluent simplement dans un contexte qui, que, quoi, enfin vous savez, le conflit israélo palestinien toussa"

 

J'aurais pu vous parler de choses bien attristantes : de la folie qui secoue tellement nos sociétés qu'on dirait presque qu'elles souffrent non pas de convulsions simples, mais  d'un état de mal épileptique non traité dont elles ne sortiront probablement que dans un état de semi hébétude permanente après s'être mordu la langue et s'être uriné dessus.

 

 

Et bien non !

 

Entièrement élevée à la main par des gauchistes, c'est au scandale de l'inégalité devant l'argent que je veux consacrer ce billet.

Car il est une inégalité devant le racisme dont je considère que l'on parle trop peu.

Il existe un vrai racisme "de luxe " à deux vitesses.

 

Ainsi, monsieur Guerlain a été condamné à 6000 euros d'amende pour avoir dit qu'il ne savait pas si  "les nègres avaient  travaillé tant que ça".

Mais que représentent 6000 euros pour un homme tel que Guerlain, je vous le demande ?

Quasiment rien ! une broutille ! Rien en tout cas qui lui fasse bien mal "au portefeuille".

Il est très peu puni en vérité.

 

En ce qui me concerne, appartenant aux classes dites "moyennes", je suis bien moins riche que monsieur Guerlain mais il me serait néanmoins possible, sans me priver de nourriture, de mettre un peu d'argent de coté pendant quelques mois,  afin de pouvoir, si l'idée  un jour m'en venait, dépenser 6000 euros pour le plaisir de  dire " je ne sais pas si les nègres ont travaillé tant que ça".

C'est une "petite folie" que je pourrais me payer. Un luxe qui est finalement à ma portée si je souhaite me l'offrir.

 

Maintenant, si vous prenez un pauvre, un vrai, vous constaterez qu'il lui est tout à fait impossible de perdre les 6000 euros qu'il n'a pas, et qu'il ne peut pas non plus, j'imagine, emprunter à la banque, pauvre comme il est.

Bref, s'il  prenait envie à un  pauvre de dire " je me demande si les nègres ont vraiment tant travaillé", il ne lui resterait plus qu'à s'isoler dans ses toilettes et à dire la phrase à voix basse, ce qui n'est qu'un pis-aller, une version cheap du dérapage.

 

(Remarquez d'ailleurs que le pauvre vit dans un immeuble mal insonorisé, ce qui le condamne à murmurer ou bien à mettre la télé à fond pour n'être pas entendu  des voisins lorsqu'il dérape, si bien qu'en fait  je me demande si ce n'est pas  simplement pour pouvoir dire que les nègres n'ont peut-être pas travaillé tant que ça que tant de pauvres allument en permanence la télévision ou la radio, je n'y avais pas pensé jusqu'à aujourd'hui)

 

Vous le constaterez donc : seuls les riches peuvent se permettre de faire de vrais dérapages haut de gamme !

Ce qui constitue vous l'admettrez un problème  scandaleux, dont j'ai heureusement la solution.

 

Si l'amende est injuste par nature, il reste en effet des alternatives.

 

Certains penseront qu'une peine de prison ferme pourrait être une bonne solution, mais les structures carcérales sont saturées, et il   faut aussi prendre en compte  le risque d'auto radicalisation par lecture de l'ancienne version du coran (la mienne n'est pas encore éditée) : A oublier donc.

 

Il ne reste donc qu'un seul type de  peine vraiment égalitaire, assurant à tous la certitude d'être identiquement châtié : je veux parler du châtiment corporel, trop peu utilisé dans nos contrées mais qui pourrait être remis au goût du jour.

 

La condamnation à quelques coups de fouets, voire au supplice de la roue, de l'écartèlement ou de la lapidation,  permettrait que chacun soit traité de façon équitable et surtout, surtout identique.

 

Le pauvre et le richissime fouettés tous deux en place publique pour avoir douté que les nègres aient travaillés comme des noirs ou l'inverse, pour  l'exemple : avouez que ça aurait de l'allure.

Le dérapage raciste aurait un coût, mais il serait le même pour tout le monde.

 

Il faudra que l'on en parle à la Méluche ( remarquez qu'il y a peut-être déjà pensé tout seul)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Gas 03/04/2012 08:32


Dixie, bien vu ! J'émettrais seulement un bémol quant aux capacités de Mélenchon à penser par lui-même.

dxdiag.over-blog.com 03/04/2012 17:20



 Hum, je le crois encore plus méchant qu'idiot (mais je surestime peut-être ).



Pangloss 03/04/2012 07:51


L'avenir n'est pas si sombre que vous le dites. Juste un peu basané.

dxdiag.over-blog.com 03/04/2012 17:20



!!!...enfin....



Carine 02/04/2012 20:48


"Vous savez, Dixie ne va pas non plus parler de la justice par châtiments corporels à la méluche non
plus."


Il y a un "non plus" de trop.

Carine 02/04/2012 20:46


Robert Marchenoir


C'était une façon de parler !


Vous savez, Dixie ne va pas non plus parler de la justice par châtiments corporels à la méluche non plus.


Façon de parler, humour et toussa.


Mais c'est vrai que Guerlain l'a dit haut et fort dans le poste. Il ne cache pas sa façon de penser. Faut dire que c'est pas facile à cacher quand ça déborde..


 

Robert Marchenoir 02/04/2012 19:10


ll a été condamné une première fois pour avoir dit sans mettre la télé à fond que les noirs on sait pas trop s'ils ont travaillé tant que ça.


C'est à dire que c'est lui qui l'a dit à fond dans la télé, donc le problème ne se posait vraiment pas.