Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 08:49

exsanguino-transfusion.PNG

                               A grands maux....grands remèdes.

 

 

 

J'ai vu, avec retard puisque sa sortie date de 2009, le film intitulé "L'armée du crime"  de R Guédiquian, qui retrace le parcours et la fin tragique d'un groupe de résistants immigrés :

dramatique histoire de jeunes communistes juifs, hongrois, polonais, roumains ...etc , conduits par Manouchian l'arménien .

 

Ma xénophobie et mon racisme ne l'emportant pas sur ma capacité à m'émouvoir devant le destin funeste de jeunes gens courageux résistant à l'ennemi nazi, et étant encore capable de  mettre de coté mon anticommunisme  quand on évoque la  lutte contre Hitler, je m'apprêtais donc à faire comme devant tout bon film : me déconnecter de  ce qui m'entoure et me laisser absorber par l'histoire.

Ces résistants méritaient bien un bel hommage et j'acceptais même, c'est vous dire, d'oublier que l'épouvantable Adolphe était devenu bien plus vilain aux yeux des gentils cocos après sa fâcherie avec Staline que pendant leurs années de concorde. Ne soyons pas mesquins.

 

Je m'attendais donc à ressentir des sentiments aimables d'émotion et de compassion, mais c'était compter sans la mise en route automatique de mon détecteur de propagande, option bien utile dont je suis équipée, mais qui, je dois le reconnaître, me gâche un peu le spectacle des films "degauche".

 

Le sujet explicite, la résistance, n'était visiblement là que pour servir d'écrin au précieux message implicite "honte à la France et aux Français" comme si pour montrer la valeur des hommes de Manouchian il fallait à tout prix que les souchiens soient roulés dans la fange.

 

2h 19 de film dans  lequel TOUS les français en dehors des juifs et des immigrés sont  des salauds !

 

Pas un seul souchien pour rattraper les autres : des femmes se trémoussant aux bras des allemands, des concierges dénonçant les résistants immigrés, des policiers félicités par l' armée Allemande pour un travail " que même les SS n'auraient pas demandé", et même un  Daroussin vautré dans l'ignominie, tel était notre lot.

Pas un seul ? j'exagère !  afin probablement  d'adoucir un manichéisme un peu trop voyant, on nous mit en scène un policier Français capable d'un instant de courage et d'humanité et qui prévenait la femme de Manouchian du lieu de détention de son mari.... avant de la frapper brutalement au visage pour donner le change auprès de ses collègues et nous prouver les limites de ses qualités humaines.

 

Bref,  le film pourrait être résumé par cette courte scène pendant laquelle une pauvre femme juive, peu de temps avant son ignominieuse arrestation, lance avec espoir :

 "mais, on ne risque rien, on est au pays des droits de l'homme"

 

Oh, pauvre naïve, tu étais au pays des salauds et des ordures ! est-on tenté de lui répondre.

Et toi, pauvre spectateur, descendant direct de ces monstres, ton sang impur ne mérite qu'exsanguino-transfusion * !...ça tombe bien, elle est commencée !

 

Dois-je ajouter que les spectateurs comme les critiques ont beaucoup apprécié cette "reconstitution historique" et que les rares qui n'ont pas adhéré ne lui reprochent que des défauts de mise en scène ou un coté barbant (prémonitoire ?)

 

Fermons donc les yeux et imaginons un autre monde où, par exemple au Magreb, un immigré d'origine françaisedesouche (ça doit bien exister) ferait un film réunissant des acteurs immigrés d'origine françaisedesouche et dans lequel les arabes feraient leurs bêtes et leurs méchants pendant que d'adorables colons leur installeraient des écoles et des dispensaires et tentons de nous représenter les commentaires admiratifs des cinéphiles et des critiques sur place.

Ah, problème : on n'y arrive pas...

 

Par contre, pas besoin d'imagination, il suffit de cliquer sur ce lien pour trouver un film de propagande encore plus culotté que celui dont je vous ai parlé et qui va sortir ces jours ci :

(je conseillerai tout de même aux plus sensibles d'entre vous de prendre un ou deux comprimés de Vogalène avant d'appuyer sur le bouton gauche de leur souris)

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=178980.html

Allez, courage, lisez le synopsis et  regardez la bande annonce....

 

 

 *Opération au cours de laquelle on retire la quasi-totalité du sang d'un malade pour le remplacer par un sang sain lors d'une transfusion presque totale

 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article

commentaires

Carine 19/09/2011 17:35



pecnaude:


"Ma chère Carine, vous ne savez pas lire et vous ne savez pas comprendre
ce que l'on vous ecrit ... dommage que ce soit vous, une parmi tous ces enseignants qui laissiez trainer sur les blogs vos relents nauséeux."


Parce que vous, visiblement, vous savez lire et comprendre ce qu'on vous
dit ^^



Mash 19/09/2011 16:13



Ma'am pecoune tu devrais vraiment te relire avant de poster



la pecnaude 19/09/2011 14:13



Carine - pas plus fière que de la façon dont elle les a traité et exploité en France ... mais çà c'est normal dans votre société.


Ma chère Carine, vous ne savez pas lire et vous ne savez pas comprendre ce que l'on vous ecrit ... dommage que ce soit vous, une parmi tous ces enseignants qui laissiez trainer sur les blogs vos
relents nauséeux.



Mash 19/09/2011 14:07



Pecounette,quand tu écris:


"pas besoin de détecteur perfectionné pour en découvrir toute la subtile connerie."


tu parles d'or,ce n'est qu'une question de REGLAGE et le tien s'est déréglé.


Continues à nous fréquenter et il se réétalonnera progressivement...



Carine 19/09/2011 11:13



Pecnaude:


"sûr que dans l'armée les auxiliaires sont toujours très exposés et...
abandonnés, par exemple les harkis (pour rester dans votre registre arabophobe) et bien avant les supplétifs autochtones en Indochine."


1) La seule chose dont la France n'a vraiment pas de quoi être fière, c'est la façon
honteuse dont elle a abandonné les Harkis.


Elle a lâché ces Français arabes, qui se sont battus de son côté, et les a abandonnés
à la sauvagerie de leurs ennemis arabes. 


Seul Jean-Marie le Pen a dénoncé cette dégueulasserie, sans relache.


2) Vous n'avez toujours pas compris que mon islamophobie n'était pas de l'arabophobie.
C'est vous qui n'avez que le mot "arabe" à la bouche.


Vous n'y comprenez rien.


Puisse ma remarque sur les harkis vous éclairer ! Amen .


Sinon, vous pouvez toujours aller lire les interventions de ces Arabes héroïques, qui
se battent, au péril de leur vie, contre les musulmans radicaux, que vous soutenez par vos incessantes interventions en leur faveur.


Eux risquent leur peau:


http://www.postedeveille.ca/


Cherchez , dans la colonne de gauche, et cherchez dans les billets, vous trouverez des
hommes et des femmes musulmans, et arabes, pour lesquels j'ai une admiration sans borne.


Alors que vous, je vous méprise.