Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 16:01

venez-comme-vous-etes.png

 

 

Juste un an de blog et toutes ces petites choses que j'ai écrites au gré de mes humeurs et de l'actualité me permettent, repères déposés comme de petits cailloux, de mesurer le chemin que j'ai parcouru depuis l'été dernier.

Après avoir, en aout 2010, ferraillé plusieurs jours sur Marianne 2 contre un gauchiste monomaniaque de l'antisarkosisme, alors que j'étais déjà islamophobe (comme il me semble tout bien portant mental se devrait de l'être ) mais rien de plus que cela , je sentais la nécessité pour moi de mettre  mes opinions, encore instables, un peu plus en ordre.

Le commentateur  de Gauche, qui m'avait tellement irrité car il n'utilisait son  intelligence et sa culture que pour abreuver une mauvaise foi confondante et une arrogance incroyable, mettait en lien un blog.

La page d'accueil de  celui ci , se voulant humoristique, trahissait son orgueil, en invitant les lecteur intelligents à cliquer sur le lien menant à sa prose et les imbéciles à cliquer sur le coté, le lien pour les "QI d'huitres" menant directement au site de l'UMP.

Je lui postais une petite vanne sur Marianne 2 puis, agacée, cliquait sur "créer votre propre blog" sur le premier lien apparu qui m' invitait à déposer n'importe quoi  sur mon écran de portable.

Et c'était parti.

 

C'était parti pour ce petit blog mais c'était surtout parti pour mes promenades quotidiennes dans la réacopshère et dans l'empire du bien, en parallèle.

A part mon rejet quasi physique de la religion musulmane qui me semble à peu près aussi porteuse de progrès que pourrait l'être le retour des pratiques aztèques, pour le reste j'étais ouverte aux informations détenues par les autres, et si progressivement ce sont les arguments du Pélicastre et autres malpensants , bien plus que ceux du nouvelobservateur,  qui l'ont emportés dans mon esprit , c'est par leur logique, leur cohérence interne et surtout, surtout par la façon dont la grille de lecture qu'ils soumettaient à leurs lecteurs s'adaptait au réel.

Qu'importe en effet la beauté ou même la logique interne d'une théorie si l'expérience nous en prouve quotidiennement l'erreur.

Quel intérêt de disserter sans fin sur les mérites des vertus humanistes quand le monde entier, tous les jours, nous montre que la pression démographique et la capacité à utiliser la force l'emportent partout, tout le temps.

 

Et, quel intérêt à dissimuler la vérité au malade si ce n'est de lui éviter la tentation du recours aux soins ?

 

Car, alors que je m'embarquais dans mon rafiot sur la grande mer de l'internet, avec mes inquiétudes concernant  les petits symptômes, les petits boutons et les petites rougeurs, j'appris que non seulement et comme il me le semblait, la  maladie à l'origine de ces signes était réelle et non imaginaire, mais que le malade était bien plus gravement atteint que je ne le pensais.

Alors que les docteurs tant mieux continuaient à nous hypnotiser avec leurs propos rassurants et répétitifs, diagnostiquant des maladies psychosomatiques voire psychiatriques à chaque énoncé des symptômes, le pronostic des  docteurs du camp des méchants semblait de plus en plus inquiétant : le malade était très gravement atteint d'après eux et les symptômes les plus apparents cachaient une réalité assez effroyable.

J'appris le grand remplacement et on m'en montra les preuves.

Le grand remplacement, sorte de cancer généralisé, métastatique, dont les excroissances tous les jours un peu plus visibles déforment la surface et modifient progressivement nos paramètres vitaux.

Le grand remplacement, tous les jours un peu plus visible et douloureux et que les docteurs de l'empire du bien commencent à reconnaître.

Car les cyniques ne pouvant plus nier la réalité finissent par admettre l'évidence, et sans complexe aucun reconnaissent enfin la véracité du diagnostic, pour aussitôt ajouter qu'il est trop tard pour envisager des soins.

 

"la situation de fait est celle indiscutable du changement de la réalité européenne suite aux immigrations extra-européennes. Avec deux conséquences. Tout d'abord, la composition des populations européennes n'est plus celle d'il y a quarante ou cinquante ans. Le fait est là. L'Europe a, définitivement, une population d'origine exogène : c'est une nouveauté fondamentale de l'histoire européenne qui, depuis plus de 1 500 ans n'avait plus connu des mouvements de population venant de l'extérieur de son creuset civilisationnel. Et, deuxièmement, parmi ces populations extra-européennes, il y a plus de vingt millions de personnes d'origine musulmane. Présence qui se développe dans le contexte des dynamiques identitaires agitées en cours dans le monde musulman et la production de discours et de pratiques qui clament une identité souvent aux teintes anti-occidentales."

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/08/12/sortir-des-radicalismes-civilisationnels

 

Nous sommes ainsi passé de l'asile psychiatrique où nous conduisaient nos fantasmes à la maison de retraite dans laquelle nous sommes priés de bien vouloir jouer à la belote en attendant la fin.

Les mourants, reconnus en tant que tels sont dorénavant priés de rédiger leur testament en faveur de leurs empoisonneurs et seraient bien aimables je vous prie de sourire un peu aux visiteurs et de préparer des dernières paroles un peu gentilles pour tout le monde.

 

Mais les vieux ne sont pas si vieux et les croulants en fauteuil roulant pourraient bien être poussés à toute vitesse dans les jambes des infirmières sadiques par leurs propres jeunes.

 

Quand à l'Europe , son  projet était de gommer les identités et les sentiments nationaux mais cette mission accomplie pourrait se retourner contre ses initiateurs.

Qui ne se sent pas plus  proche d'un jeune allemand racketté, d'une norvégienne violée, d'un anglais pillé, d'un espagnol assassiné que d'une racaille que seul le hasard a rendu français, allemand, norvégien, anglais ou espagnol ?

Et si l'Europe des "salauds" n'était pas foutue ?

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

dominique ottavi 20/08/2011 21:59



Chère Dixie,


Avec un peu de retard (je rentre de vacances), je me joins au choeur de vos fans.


Chacun de vos billets est un petit bijou de pertinence et d'humour; un régal.


Non, rien n'est jamais écrit; "la seule loi de l'Histoire, c'est la surprise" (Max Gallo).


Continuez. Si, un jour, les veaux se réveillent, ce sera un peu grâce à vous.


Je vous embrasse.



dxdiag.over-blog.com 21/08/2011 11:01



C'est vraiment gentil Dominique, merci beaucoup. Je ne vous dis pas bienvenue sur ce blog puisque visiblement vous n'êtes pas un nouveau....mais bienvenue sur les coms.



Mash 19/08/2011 16:09



Sans thé Dixie et avec un bon verre de pinard;au plaisir de trinquer entre nous tous,le jour où il nous sera donné de nous rencontrer:Nouratin,Carine et les Autres


M



dxdiag.over-blog.com 19/08/2011 22:42



Merci Mash, ça donne une envie de barbecue votre com....



Carine 17/08/2011 19:37



Bon anniversaire de blog, chère tite Dixie, grande dame !


T'as vu, je suis presque désinto...


Mais je te suis quand même, où que tu ailles ^^


Bises à toi et à tous.



dxdiag.over-blog.com 17/08/2011 19:58



Alors là ! Merci Chère Carine et gros bisous... soulagés : tu sais que tu commençais à m 'inquiéter, toute disparue des blogs et tout....



Autre Vue 17/08/2011 18:56



Allume la bougie !! 






dxdiag.over-blog.com 17/08/2011 19:36



wouahhh : ça c'est du com (et pratique en plus) ! merci Autre Vue



Fikmonskov 17/08/2011 16:13



J'ai un copyright sur l'image, quand même ;)


 


http://www.facebook.com/photo.php?fbid=415197499154&set=a.139967699154.142133.624084154&type=1



dxdiag.over-blog.com 17/08/2011 18:35



Mince ça ne fonctionne pas ! normalement il y a ( depuis peu) une icone pour mettre des liens (dans la barre des tâches des coms).