Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 14:21

inquisitio.png

                                                   Je sens qu'on va encore stigmatiser les borgnes.


Dis donc, il y a une sacrée montée de l'islamophobie ces derniers temps, tu ne penses pas ?

Ne m'en parle pas... c'est carrément généralisé, les gens sont incroyablement nauséabonds, il y a une lepénisation des idées et la xénophobie génère un repli identitaire sur soi qui nous fait craindre un retour aux heures les plus sombres......

Ah ah, tu me fais toujours   rire !......non mais sans déconner , on dirait que les gens commencent un peu à prendre conscience du truc tu vois, alors il va falloir faire quelque chose. Les histoires de lepénisation, Hitler, tout ça, ça marche moins bien en ce moment. On a un peu usé la corde, il faut leur faire du nouveau.
Les arguments qu'on a longtemps utilisé du genre " l'immigration n'a pas réellement augmenté " ou " on a bien intégré des italiens et des polonais, et là ça sera pareil" ne peuvent plus fonctionner au delà d'un certain taux d'immigration cumulée, et même les plus cons ont bien vu qu'intégrer des nouveaux venus ayant de nombreux points communs avec les populations natives n'avait rien à voir avec l'arrivée d'individus de culture totalement étrangère au pays d'accueil.
Sans compter que les traités européens prévoyant qu'on n'essaie pas d'assimiler les nouveaux mais qu'au contraire on les laisse quasi officiellement recréer des petits morceaux de leur pays d'origine dans leur nouveau "chez eux", ça commence aussi à se savoir.
Non, le seul truc qui reste à faire c'est de s'assurer que les indigènes n'osent pas critiquer les nouveaux français, enfin les musulmans quoi.

On n'a qu'à continuer à leur dire que c'est raciste.

Oui, bien sûr, ça il faut continuer, ça fonctionne toujours pas mal,
Mais bon ça ne suffit plus : certains natifs en ont tellement marre qu'ils finissent par ne pas culpabiliser quand on leur dit ça. En plus, ils argumentent que l'islam n'est pas une race et que c'est l'islam qui les emmerde. Ils ajoutent même que ce n'est tout de même pas de leur faute si presque tous les nouveaux sont muz et que c'est une des pires religion de merde qui soit.
Non, tu vois, ce qu'il faut essentiellement maintenant c'est lutter contre l'islamophobie.


On n'a qu'à leur montrer les bons cotés de l'islam, non ?

Arrête, on n'est pas là pour déconner : tu sais bien qu'on ne peut rien trouver de positif à dire sur ça. Pas un pays musulman qui puisse être montré pour faire la pub des coranophiles. Pas une seule chose facteur de progrès qui puisse être imputée directement à l'Islam.
Comment veux tu donner une image positive d'une religion pareille.

On n'a qu'à leur montrer des exemples de muz sympas.

Oui, bon, ça on le fait tout le temps....mais là aussi, il y en a qui commencent à comprendre que quand un muz est sympa c'est qu'il est moins coranoformaté que les autres, ou qu'il est tout seul ! lol mdr.

Attends j'ai une idée : puisqu'on ne peut pas empêcher les gens de voir que l'Islam n'apporte que des emmerdes partout où il passe, on n'a qu'à insister sur la pourriture de la religion des indigènes.

Mais ça, on le fait déjà ! ça fait des décennies qu'on le fait. J'ajouterai même que les cathos le font eux mêmes très bien : ils passent leur temps à la jouer "je me repends", habitués qu'ils sont au confessionnal. Et puis n'oublie pas que la deuxième religion de France, c'est l'athéisme. Il y a plein d'islamophobes qui n'aiment pas non plus les autres religions. Une critique de plus du catholicisme ne leur ferait aucun effet.

Mouias, pas si sur : même les athées considèrent en général qu'ils ont des racines chrétiennes et les assument. Une belle grosse attaque des cathos en feraient bien chier certains, vu le contexte.
De toute façon, ça ne peut pas faire de mal, on leur passe une série sur l'inquisition tout l'été et on verra à la rentrée.
Ça aura au moins le mérite de donner des arguments aux muz pour faire encore plus chier les souchiens, et puis ça augmentera la division entre les réacs cathos et les autres, et ça c'est tout bon.


Ah , sinon, je voulais te dire, il y a eu des fuites sur FDS : des trucs de Netanyahu sur l'immigration en Israël : ils ont cité des phrases du genre " « le flux d’immigrés clandestins en provenance d’Afrique  est une menace concrète pour l’identité juive et démocratique du Pays » ou bien encore
« Il faudrait, au nom de la démocratie, au nom du respect des résolutions de l’Onu, que l’Etat d’Israël, en tant qu’Etat juif, accepte de se suicider ? "
Non, tu vois ça fait tache, surtout quand ensuite on a des intellos pro-israeliens au 20 h qui traitent les souchiens vaguement nationalistes d'ordures....ça va finir par se voir.


T'inquiètes, on parle beaucoup de l'antisémitisme des cathos dans la série sur l'inquisition et on a programmé une redif de documentaires sur la shoah à la rentrée, histoire d'interdire toute critique des intellos juifs, en raison même de leur judaïté, comme on interdit à tout le monde de dire qu'Untel est un con lorsque Untel est noir (et pourtant dieu sait si...mais bon, ce n'est pas le sujet...)
Ça parait dingue, mais le coup des "victimes" qui deviennent "incritiquables", ça fonctionne.

Oui, ça fonctionne, bien, en plus.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 10:42

 

 

Bronx.png

 

 

 

 

Que pouvons nous bien faire qu'attendre ?
Attendre que les "Vladimir" soient assez nombreux pour que la France panique.

Mais l'attente risque  d'être très longue,  étant donné que le nombre de Vladimir a tellement augmenté que quand on interroge les témoins traumatisés par eux, ce sont aussi de sortes de Vladimir qui témoignent... ce qui conforte l'idée qu'il n'y a pas de spécificité aux VladimirS.

Alors qu'en fait il y en a une puisqu'on les reconnaît avant que leur identité ne soit connue.

Celui du jour s'appelle Fayçal. Il a été refoulé d'une discothèque par un videur qui avait cru en le voyant qu'il n'était pas fréquentable. Pour prouver, probablement, que cet a priori était faux Fayçal a tué deux personnes.
Il devait être un peu déséquilibré. Je dis "il" , mais en fait ils devaient être deux " déséquilibrés" (deux déséquilibrés en même temps, ce n'est vraiment pas de chance), puisqu'il avait un complice, enfin, un complice présumé ou présumé complice, devrais-je ajouter.
J'ai d'ailleurs affreusement tort de dire que Fayçal a tué deux personnes, sans tenir compte de la présomption d'innocence : après tout on n'est sûr de rien et le procès, s'il a lieu, pourrait prouver l'innocence de Fayçal qui s'est retrouvé sans savoir comment avec une kalachnikov à la main, sortie d'on ne sait où, et puis ensuite, vous savez ce que c'est, le coup est parti tout seul.
Les coups partent souvent tout seuls en ce moment car les armes sont délicates et susceptibles, surtout depuis qu'elle sont essentiellement maniées par des gens qui détestent être  soupçonnés d'être violents, et que l'affront du soupçon rend capables d'utiliser des armes de guerre en pleine rue, et en pleine paix, comme ça, juste parce qu'ils sont mécontents.

Les coups partent tout seuls, les balles, mais aussi les coups de couteau ou les coups de poings. C'est une question de regard. Une question de contrariété.

"Il ne faut pas contrarier le fous" disait-on, on ajoutera qu'il ne faut surtout pas contrarier les Vladimir ni les Fayral.
Ni les éviter (ce qui serait le programme des gens frileux repliés sur eux mêmes)
Car n'oublions pas que  tous ces petits dérapages de balles, d'armes blanches ou de poings, c'est simplement le prix à payer pour avoir le plaisir de voir des Vladimir et des Fayral, mais gentils tout plein ceux là, remplir des discothèques à Lille et des collèges un peu partout en France, et ça, c'est un bonheur qui vaut bien quelques sacrifices.

Un témoin interrogé hier matin se scandalisait au micro d'une journaliste : "Mais enfin on n'est pas aux Etats-Unis, ici ce n'est pas le Bronx !" Affirmait-il avec force.

Mais si, justement ! si : on est aux Etats-Unis, (mais dans des Sous-Etats-Unis) et on a créé des sortes de Bronx, sans doute inévitables aux USA mais tout à fait optionnels ici, et maintenant on les a. On ne devrait pas s'étonner de créer le même plat quand on applique une même recette, mais on s'étonne.
Maintenant on a des Bronx, dans la version essentiellement atteinte de musulmanose, en plus.

On a des Bronx et on n'est pas contents ?
Mais les " Bronx" il parait  que c'est bien. Les américains nous les ont conseillés : ils en avaient fait l'essai et devaient en être très satisfaits pour les promouvoir auprès de leurs concurrents, j'imagine.

On a des fucking Bronx et on est surpris ?
Sans doute croyait-on à la magie des lieux : comme si ce n'étaient pas les populations qui faisaient un pays mais la géographie.
Comme si une greffe de cerveau ne changeait pas la personne préservée dans l'enveloppe de sa peau.

Alors que faire ?
Rien, attendre. Que voulez vous faire ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans cpf
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 10:17

very-confortable.png

 

J'ai, vous le savez, de nombreux amis de gauche et aussi de centre droit gauchisant.

(Plus quelques potes bien nauséabonds, avec lesquels les relations sont reposantes puisqu' étant du même avis  sur les sujets les plus pourris de France, nous arrivons à passer de bons moments à parler de tout autre chose, ce qui est très agréable, mais n'est pas le sujet du jour)

Je passe une partie de ma vie sociale à essayer de comprendre pourquoi le point  de vue de mes amis bien-odorants sur l'état du monde en général et de la France en particulier est à ce point différent du mien.
Ils ne sont pas stupides...enfin pas plus que moi. Et si nous le sommes eux et moi, la question de la différence des points de vue ne s'explique pas pour autant.
(l'hypothèse que je sois, moi, seule parmi eux, stupide, n'est pas retenue pour des raisons qui me sont personnelles)

Ils ne sont pas stupides disais-je, en faisant toutefois une exception pour ce brave vieux retraité électeur de Melenchon qui m' a regardée tout étonné quand je lui ai dit que ce qui m'ennuyait le plus avec la gauche  c'était la faiblesse qu'elle manifestait à l'égard de l'islamisation de la France, et qui m'a répondu, dans le texte " ah bon ? " pour ajouter ensuite, je vous le jure " Moi les barbus, les voilées, je m'en fous un peu, ce que j'veux pas c'est tout ces bougnoules". sic
Inutile de vous dire qu'il ne se sent pas visé par les qualificatifs de "raciste" et de " xénophobe" dont il entend accuser le FN dans tous les médias puisque lui vote du bon coté.
Mais ne nous attardons pas, ce n'est qu'un exemple, et rien ne me prouve qu'il ne s'agisse pas d'un exemplaire unique ( je crois que non mais n'en ai pas la moindre preuve).

Pour en revenir à "mes" gauchistes, j'ai souvent l'impression, en leur parlant, de jouer le rôle du cancérologue qui vous annonce que vous êtes bourrés de métastases, pendant que le docteur tant mieux de la télé et du "Monde" leur dit qu'ils vont très bien et que s'ils ont parfois mal à la tête, il ne s'agit que de quelques migraines anodines, voir d'une impression de mal de tête.

Souvent, un de leur arguments pour me faire taire ( tâche oh combien difficile) est de me dire qu'il y a des sujets bien plus importants, des sujets économiques sur lesquels je ferais mieux de me concentrer.
Loin de nier l' inquiétude que nous devons avoir concernant les problèmes tels que l'avenir de l'Euro et celui du système des retraites, et le coté passionnant des questions dont on pourrait  débattre comme  le taux d'imposition idéal pour remplir les caisses vides qu'on souhaite pouvoir vider davantage, je leur accorde bien volontiers que ces sujets sont importants.
Ils sont alors satisfaits, pendant une demi seconde, le temps que je leur
fasse remarquer que des fractures multiples sont graves mais moins qu'une insuffisance hépatique évoluant vers le stade terminal et de  les ramener de force à mes chameaux moutons.

Aculés sur le sujet, peu d'entre eux ( je parle des gauchistes sympas  que je fréquente) considèrent que l' immigration massive et l'islamisation de la France est un bienfait.
Ils admettent que l'enrichissement par les diversités est parfois décevant, et que la paix et l'amour ne sont pas les caractéristiques les plus remarquables de l'islam.
Ils ne sont donc pas complètement aveugles.
Ils se contentent de minimiser les risques, de dire que "Oui mais ce n'est pas si grave parce que...." "Il n'y a pas tant d'immigrés que cela", "L'islam de France s'adaptera de mieux en mieux à la laïcité"  "Certains sont très bien intégrés, les autres s'intégreront" " On s'en sortira par l'école" ...etc etc
Et nous arrivons là au moment de la discussion où je n'arrive plus à rien car ils passent du coq à l'âne au fur et à mesure que je leur présente des arguments qu'ils contournent le plus vite possible pour m'étourdir dans le but que je finisse essoufflée sans pouvoir mener à terme aucune de mes réponses sur chaque sujet précis qu'ils interrompent pour digresser afin de m'assener le coup fatal " ah mais t'exagères, moi je ne vois pas du tout les choses comme toi".

C'est bien là la question : ils ne voient pas les choses comme moi, oui mais pourquoi ?
Quel est leur intérêt à refuser autant les informations que je tente de leur délivrer et qu'ils repoussent en s'agitant en tout sens ?


Mes amis s'appellent "Charlotte" ou "Jean-Claude", ont été élevés comme moi dans le milieu de la bienpensance bisounourcienne la plus pure, ne surfent pas sur Internet, lisent uniquement les journaux sympas et les essais de Bourdieu et sont donc désinformés.
Le fait qu'ils repoussent les informations précises, vérifiables, sourcées que je tente en vain de leur fournir prouve qu'ils volontairement désinformés.

Mes amis ne sont pas propriétaires de grandes surfaces dans lesquels les familles nombreuses venues des pays lointains remplissent des caddies, ni d'usines ayant intérêt à tisser des liens très amicaux avec le Maghreb, ils ne touchent aucun droits d'auteur sur des livres dénonçant la colonisation, ne se présentent à aucune élection et n'ont donc pas besoin de donner des gages à un électorat potentiel de nouveaux français, ils ne seront jamais invités dans les émissions de Drucker quand bien même leur discours serait de la pure langue de bois, ils ne sont pas payés directement par le qatar et n'ont aucun lien avec l'ambassade des états unis.....ils n'ont donc aucun intérêt autre que psychologique à continuer à évoluer dans l'empire du bien.


Leur motivation essentielle se résume à mon avis au fait qu'il est bon de se sentir sympa et qu'il est doux de ne pas se sentir menacé.

Les gens comme mes amis sont nombreux.

D'où le double objectif de nos élites qui est de délimiter en permanence le cadre de la pensée correcte permettant d'appartenir au groupe des gentils, et de minimiser toutes les informations inquiétantes en relation avec l'immigration.

Je pense donc que notre espoir, si l'on peut encore en avoir un, est que le cadre de la pensée correcte se rétrécisse au point que certains gentils se trouvant, sans pour autant avoir bougé d'un cil, exclus du monde du bien en viennent à s'interroger sur la validité des critères de définition (coucou Michel Onfray).

Ça, et bien entendu le fait que les informations inquiétantes ne pourront pas toujours être rebaptisées Vladimir.


Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 15:37

schtroumpf-vert.png

 

Les schtroumpfs verts sont exactement comme les autres schtroumpfs et leur arrivée récente au pays des schtroumpfs où ils sont présents depuis longtemps, autant dire toujours, est une véritable chance.

 

Le comportement des schtroumpfs verts est exactement identique à celui des autres schtroumpfs, c'est un fait, qu'aucun fait ne saurait remettre en question.

 

Parfois, tous les jours, étonnamment, un schtroumpf vert est cependant mêlé à un fait divers plus ou moins atroce ou ahurissant dans lequel il tient le rôle de l'agresseur.

 

C'est étrange !

Plus étrange encore est le fait que  certains puissent deviner, lorsqu'on leur parle d'un fait divers,  qu'un schtroumpf vert a encore frappé, sans avoir de renseignements autres que quelques éléments sur les circonstances de l'agression.

Ce sont des " profileurs" amateurs mais ils ne se trompent pratiquement jamais. C'est magique. Et un peu diabolique. 

On ne comprend pas du tout comment ils font pour deviner que les agresseurs sont des schtroumpfs verts.

On dit que les profileurs sont méchants, mais ça n'explique pas vraiment pourquoi ils sont si doués en profilage.

Peut être est ce parce qu'ils ont tellement d'occasion de s'entraîner, avec tous ces faits divers.

 

Ces faits divers sont gênants.

Parce qu'un seul, ça va, mais mille faits divers, bonjour les dégâts.

On pourrait craindre que cela ne  renforce l'influence du groupe des anti-schtroumpfs verts, ce qui serait le pire qui pourrait arriver, parait-il.

 

La consigne est donc pour tout fait divers, de cacher au plus grand nombre que l'agresseur est, encore,  un schtroumpf vert.

Quand la révélation est inévitable,  quand les témoins sont trop nombreux, quand le nom du schtroumpf vert est trop caractéristique de sa verdure, la consigne est donc de changer son nom si possible, ou  d'insister sur quelques points particuliers afin de détourner l'attention.

 

"Ah mais attendez, celui ci est un schtroumpf vert, certes, mais vert fluo ! eh attention, le fluo, c'est rare le fluo ".

"Ah mais, oui mais là ce n'est pas pareil parce que le schtroumpf vert, là, il est fou, ou bien pauvre, ou bien vert foncé, ou bien vert oui mais avec un petit dégradé rouge sur le coté, ou bien il a été grondé une fois par sa maman si si je t'assure, et en plus son papa lui même était fluo ou bien pauvre ou bien vert foncé, ou bien... il a aperçu un type qui l'avait mal regardé".

 

C'est que c'est important le regard, pour les schtroumpfs verts.

Il faut "bien" les regarder.

Ce n'est pas toujours facile parce qu'il ne faut pas non plus avoir l'air d'intentionnellement ne pas les  regarder.

C'est très subtil.

Parce que les schtroumpfs verts sont très subtils aussi.

Un peu comme certains animaux qu'il ne faut pas regarder en face et qui ne doivent pas croire non plus qu'on a peur sinon ils attaquent.

Il faudrait probablement étudier l'éthologie pour mieux comprendre les schtroumpfs verts.

 

Moi ça m'ennuie un peu qu'on en ait, en fait.

Mais c'est parce que je ne suis pas assez gentille.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans cpf
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 20:20

mister-obvious.png

 

 

 

 

 

Deux "chercheurs" du "Laboratoire Politique" , une politologue, et un  sociologue, visiblement thérapeutes des sociétés, écrivent dans The Monde.

Ils posent un diagnostic accablant sur l'état des pauvres électeurs du FN, en augmentation, preuve s'il en fallait que des gens, auparavant "normaux", sont passés du coté obscur de la force.

La pathologie  dont seraient atteints ces électeurs, et qui a pour joli nom "trouble de civilisation" est reconnue par ces enfonceurs de portes ouvertes, après un examen, probablement minutieux, par le fait que ces personnes troublées présentent une  "hostilité au pluralisme culturel sur le plan intérieur structuré autour d'une inquiétude liée à la crainte qu'un modèle de civilisation, une culture ne prenne de l'ampleur en France".

 

Vous remarquerez que le "malade" n'a jamais caché son symptôme, qu'il en parle en permanence et l'affiche dés qu'il le peut, qu'il dit à qui veut l'entendre qu'il a fini par se résoudre à fréquenter le FN  pour les raisons plus haut citées....mais les Docteurs Obvious semblent le découvrir aujourd'hui et nous présentent comme un scoop, un compte rendu d'examen ...que  personne n'avait songé à dissimuler, bien au contraire.

 

Le problème est que  le "troublé" ne considère pas ses symptômes comme un trouble.

Or il s'agit d'un " trouble de civilisation" (autant dire une sorte de trouble contre l'humanité...)

D'où l'on en déduit que le trouble consiste à croire qu'une  culture prend de l'ampleur en France alors que ce n'est pas le cas  OU qu'une culture prend de l'ampleur en France mais qu'il ne faut ni s'en inquiéter ni y être hostile...

 

 

Le pauvre troublé, n'ayant rien appris à la lecture de la première moitié de l'article,  si ce n'est qu'il est troublé, espérant peut-être que les deux spécialistes qui se sont penchés sur son cas vont lui expliquer en quoi ses troubles, qui reflètent une crainte, n'ont pas lieu d'être, qu'il voit mal, ou que ce qu'il voit est réjouissant, continue alors sa lecture.

Malheureusement, le  pauvre "troublé" apprendra seulement :

Que : " le monde arabomusulman lui apparait comme dangereux à bien des égards"....Oui, en effet ! Et donc ? Qu'en est-il ? oui, non ? ne sait pas ?

Que l' "idée d'un effet de nombre produit un sentiment de colonisation inversée."....C'est exact ! Et  ? Alors ? Illusion ? Vrai ? Faux? Ne sait pas ?

C'est troublant !

 

Mais taisez vous ! Docteur Obvious n'est là que pour décrire des évidences, c'est évident.

 

Continuant sa lecture, celui qui souffre donc de " trouble de civilisation" découvrira enfin en bout d'article qu'effectivement...."Le monde est dans la France" et que l'"intégration à la Française a vécu".

 

 

Le pauvre "troublé" qui a l'impression que le monde (et en particulier le monde arabomusulman) est dans la France, et qu'en plus l'intégration à la française a vécu, ce qui rend cette arrivée du "monde" en France assez problématique, apprend donc que son trouble ne réside donc pas  dans la constatation mais dans le seul fait de s'inquiéter de voir ce qu'il voit.

 

Comme on ne lui  explique toujours pas, ici comme ailleurs, en quoi il aurait tort de s' inquiéter, ce qui pourtant forme le véritable noeud du "trouble" , gageons que le "troublé" va continuer à l'être, quand bien même on lui dit qu'il l'est.

 

Les progressistes, dont font visiblement  partie les deux "chercheurs" eux, sont indemnes des troubles, ce qu'ils prouvent en se réjouissant  d'avance d'" explorer  les voies d'un multiculturalisme à la française".

Le "troublé" leur dirait volontiers "explorez donc comme vous  vous voulez mais sans moi"....mais dans la mesure où  il est en plein  milieu du labo, je parie qu'il va continuer à faire du bruit.

Oui, je sais, ça va déranger les "chercheurs".

Mais moins que le bruit que fera  l'explosion à la française.

 

 

 

 

Ps: sur ce j'abandonne le blog quelques jours.

Bon courage à tous pour Dimanche...

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 17:33

revolte-paysanne.png

 

Samedi après midi, deux jeunes prénommés Kevin et Brandon, et qui faisaient un peu les fous en roulant à la vitesse maximale sur un tracteur, ont fait une sortie de route et se sont  renversés dans le pré du père Magloire, quartier du bocage, à Saint Germain le Bouseux.

Rapidement alertés par les meuglements du bétail affolé par l'accident, les jeunes du village, quittant les champs de labour où ils étaient occupés à chatouiller leurs copines et à faire exploser des bouses avec des pétards, se sont précipités pour venir en aide à  leurs deux camarades.

Le médecin de service, docteur Bienvenue, 78 ans (désert médical oblige)  appelé à l'aide par un vacher qui passait par là , a eu du mal à prodiguer les premiers soins aux blessés, tant l'excitation était grande parmi le groupe des jeunes campagnards.

En effet, ceux-ci  lançaient des pommes pourries en tous sens en hurlant "sacré vingtdieux, c'est tout d'la faute au père Lagrimace, qu'aime point les jeunes et qui fait qu'à les embéter".

Effectivement, selon certains témoins, le père Lagrimace, garde champêtre passant son temps à champêtrer, aurait été à l'origine du drame, en poursuivant le tracteur fou à vélo.

 

On a craint un moment que tout cela ne dégénère.

 

Heureusement, le ministre de l'agriculture-glorieuse-et-républicaine, n'écoutant que son coeur, qu'il a gros "comme ça", s'est rapidement rendu dans la ferme de la famille Vieupecno et a posé sa main qui guérit les écrouelles sur le front fiévreux du petit Kévin qui venait d'être transporté à dos d'âne dans la maison de ses parents.

"C'est toute la France qui souffre avec vous", a t'il dit doucement à la maman en pleurs. ("ça va chier pour le père Lagrimace", aurait-il ajouté, mais l'information n'est pas confirmée)

 

Le village est encore sous le choc, mais on ne déplore heureusement aucun incident depuis le drame, enfin depuis quelques heures.

 

C'est une preuve de plus, s'il en fallait que dans ces magnifiques zones rurales, Les Vieupecno et leurs amis  savent que le nouveau gouvernement, à leur écoute, a pris toute la mesure des injustices dont ils sont victimes, réduits à "bouffer du foin".

Le calme remarquable qui règne depuis cette nuit à Saint Germain le Bouseux, est en tout cas un bien beau démenti apporté aux mauvaises langues qui médisent sur les jeunes de ces jolis villages, répétant à l'envie qu'ils conduisent les tracteurs comme des glands, ne sont pas fichus de s'occuper correctement ne serait ce que de leurs volailles, et ne sont bons en réalité qu'à chercher les embrouilles.

C'est une  bien belle leçon de maturité et de civisme, que nous donnent ces jeunes bien calmés, en ce jour d'élections.

Nous prévoyons  une victoire, au moins dans nos campagnes, de ceux qui ont prévu un lâcher de pognon sur Saint Germain le Bouseux et les villages alentours, fierté de notre beau pays.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:31

une-journee-particuliere.png

 

Nos héros, fuyant les méchants ( Christine Tasin et Eric Zemmour, entre autres^^)

 

 

 

 

Hier matin sur France Inter,  Ettore Scola a fait comme le font parfois les pensionnaires des maisons de retraite : il a dit " bon maintenant les enfants ça suffit, c'était bien de vous voir mais maintenant il faut rentrer chez vous". Bien entendu il n'a pas employé exactement ces termes mais sa façon de décider de mettre fin à l'interview, là, comme ça, en direct, avait quelque chose d'incongru qui m'a évoqué l'étonnante franchise de certains vieux .

La journaliste, forcée de  boucher le silence créé par le soudain mutisme de Scola, a alors continué à  parler, cette fois avec   Yvan Levai.

L'évocation du célèbre et superbe film " une journée particulière" a eu  un effet aussi puissant que subit sur ce dernier, qui   s'est enflammé sur   la fameuse " bête immonde" dont le "ventre est toujours fécond" et qui, avec passion a alors martelé  que ça n'était pas beau à voir, toute cette montée des droites qu'on voyait depuis quelque temps. La journaliste ravie soutenait cette indignation musclée :" oh ben oui alors".

Y Levai a bien insisté sur le fait qu'on pouvait croire que tout cela était passé mais qu'en fait non, c'était très actuel, et que si certains croyaient que n'est pas si grave , ils avaient tort de ne pas s'inquiéter davantage.

C'est ce qu'il y a de plus inquiétant, cette montée de la droite, pour le gens comme monsieur Levai.

 

Monsieur Levai a peur de la droite.


Trois de ses jeunes coreligionnaires se sont fait agresser à coup de marteau  par de jeunes musulmans mais monsieur Levai a peur de la droite.


Le CRIF lui même  reconnaît sur son site que, s'il y a bien une poussée d'antisémitisme depuis l'affaire Mehra, elle est apparue dans les milieux musulmans, et que le fameux antisionisme se développe essentiellement dans les milieux d'extrême gauche....mais monsieur Yvan Levai a peur de la droite.


On compte sur les doigts d'une main les exactions commises par des gens " d'extreme-droite" tandis que celles commises par les diversités visibles s'accumulent comme les décimales  après la virgule du nombre Pi, mais monsieur Yvan Levai a peur de la droite.

 

 

A sa décharge, il faut reconnaître que monsieur Levai ( et ses confrère, juifs ou goys peu importe) ont effectivement affaire à une extrême droite qui progresse.

C'est un fait.

Qui s'explique.

Qui s'explique d'autant plus qu'il suffit d'être anti-immigrationiste (à la manière d'un secrétaire du PC des années 80) ou de critiquer l'islam ( à la manière de n'importe quelle personne un peu sensée) pour correspondre à la nouvelle définition, élargie, oh combien, du "xénophobe-raciste".

 

Toute personne ou tout parti politique prônant un arrêt ou même une simple baisse des flux migratoires et décidé à éviter l'islamisation complète de son pays, est désigné comme un individu ou un parti d'extrême droite. Cette désignation permet dans un deuxième temps de servir d'argutie pour  discréditer les idées au nom même de la case dans laquelle on a rangé ceux qui les concoivent.

C'est ainsi que, par exemple, Monsieur JY Camus, spécialiste du risque "droitier", et athlète dans ce petit jeu de placement des étiquettes, mime l'étonnement devant la variété des contenus, en extrait l'élément commun anti-islamique qui lui a servi justement à étiqueter les "droites extrêmes", puis l' utilise pour "démontrer", à la manière d'un sophiste, que lutter contre l'islamoresistance, c'est lutter contre le fascisme.

 

Lorsque, bientôt sans doute, seules les personnes et seuls les partis qui appelleront ouvertement à une immigration de plus en plus importante et à une islamisation de plus en plus visible, seront considérés par monsieur Levai, Camus et consorts comme n'étant PAS fascistes, alors, les troupes fascistes auront effectivement fait le plein...ce qui prouvera qu'ils avaient raison, avec leurs histoires de l'extrême droite qui grossissait.

On pourrait aussi bien désigner comme fébriles les gens ayant plus de 37°2, puis 37°1 et s'alarmer du nombre croissant de fiévreux.

 

En attendant, le moment de clash inévitable, il ne reste plus aux journalistes de France Inter, pour parfaire leur combat "républicain", qu'à ne pas se contenter de profiter de toutes les émissions et de tous les sujets pour placer leur petite propagande.

J'attends que bientôt ils utilisent aussi  le moment du flash météo pour mettre en garde contre  "nous", en disant par exemple :

"Demain, quelques averses sont attendues sur le pays...il faudra donc se protéger de la pluie mais sans oublier qu'il faut aussi se protéger contre la montée des idées extrêmes, de l'extrême droite bien entendu, dont le niveau monte, monte."

 

 

Et sinon, au fait ? ça se passerait comment, pour une femme isolée et un homosexuel dans un  remake d'"une journée particulière" dans la téci ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 19:13

controle au facies

Et du coup, Gilles n'emmerde personne ! La solution est là, devant nos yeux.

 

 

 

(Dxdiag en direct "d'Edimbourg")

 

 

 

La bonne idée de notre ministre de l'intérieur, qui propose que  les policiers délivrent une attestation aux gens qu'ils ont contrôlés, afin d'éviter la multiplication des contrôles, est loin d'être satisfaisante.

En effet, si l'on remet à un individu contrôlé le matin un papier tamponné d'un " déjà contrôlé", rien n'empêchera un deuxième contrôle, dans la même journée , lors duquel l'individu en question sera donc invité à montrer le fameux "papier avec le  tampon", en lieu et place de ses papiers "ordinaires" : ce qui, vous l'admettrez, augmente indiscutablement le nombre de papiers mais n'a aucun effet sur  le nombre des contrôles.

 

Que faire alors, que faire ?

 

Si l'on essaie, comme le nouveau ministre, d'appliquer un traitement, non pas palliatif, mais totalement étiologique au problème de la délinquance, il nous faut d'abord analyser parfaitement le cercle vicieux à l'origine de cette dernière.

 

Un cercle ne contenant ni début ni fin, vous me permettrez de commencer sa description en prenant la case prison comme point de départ qui en vaut bien un autre.

 

Les prisons, c'est un fait, ne sont pas remplies tout à fait exclusivement de Djeunes noirs et maghrébins de tous âges (ou familièrement  : DNM),   mais leur proportion y est néanmoins assez remarquable.

Partant donc de ce constat du grand nombre de DNM dans les prisons, les policiers, ( raisonnant de façon intuitive et tâtonnante) ont tendance à cibler  leurs contrôles, dehors, vers ceux qui ressemblent le plus aux individus déjà attrapés.

 

Cet excès de contrôles des DNM qui sont en dehors des prisons les ennuient.

Or, ces DNM étant par définition plus ou moins noirs ou maghrébins,  le fait que quelque chose d'ennuyeux leur arrive est par définition raciste et discriminant.

Les policiers manifestent donc en les contrôlant, une attitude raciste et discriminante (qu'on ne saurait tolérer, et ce  quand bien même les policiers en question seraient eux même plus ou moins des djeunes noirs et maghrébins).

 

Les DNM, victimes de discrimination et de racisme sont donc mis en état de souffrance morale.

Pour faire face à cette dernière, sachant qu'il vaut mieux ne pas rester seul quand on est malheureux, ils se mettent alors à se promener en bandes dites " bandes de djeunes" dans notre jargon, ce qui a deux conséquences terribles :

La première est qu'en se promenant ils ne sont pas chez eux, ce qui augmente leur visibilité et  leur risque de croiser un policier contrôleur qui va donc les contrôler et renforcer leur malaise et donc leur envie de se promener en bandes. (on a donc une boucle sur un cercle déjà vicieux)

La deuxième conséquence, est qu'ils oublient complètement de se rendre à leur entretien d'embauche ( que voulez vous quand on est  en bande, on discute on discute et puis on oublie le reste) ce qui fait d'eux des  gens sans salaire donc des pauvres.

 

Les DNM en sont alors malheureusement réduits à arracher de temps en temps à des passants un ou deux portables, afin, on les comprend, de se nourrir de leur composants.

Sachant que la consommation de circuits électroniques est corrélée à un état de grande nervosité et d'irritation, il n'est ainsi pas surprenant que le risque qu'ils soient à l'origine de bagarres et d'agressions soit augmenté.

Lorsqu'on sait, qu'en plus, les actes d'arrachage de portable et autres violences sont elles mêmes corrélées à une augmentation de la  probabilité d'être arrêté ,voire conduit en prison, on comprend bien que le fameux cercle vicieux est enfin (oui ce n'est pas trop tôt) bouclé.

 

 

Quelques secondes d'examen du système vicieux ainsi décrit suffiront à voir qu'à l'évidence, le seul point du cercle sur lequel le ministère a les moyens d'intervenir est celui des contrôles policiers, tous les autres éléments mettant à nu le destin funeste et prédéterminé des DNM échappant au contrôle  (et oui!)  de l'état.

Ayant des le premier paragraphe prouvé que le fameux "récépissé" ne satisfaisait pas à l'objectif de "déracisationdéstigmatisation" des contrôles visant à  rompre  le lien de causalité controle-criminalité, il ne reste qu'une seule solution :

 

L'arrêt TOTAL de tout contrôle de tout individu ressemblant de près ou de loin à un DNM.

Les autres individus( ne ressemblant pas à des DNM) n'étant déjà pas contrôlés, la suppression totale des contrôles s'impose d'elle même.

 

La mesure peut sembler excessive. Elle n'est que radicale.

 

Et les effets vertueux de son application sont déjà prévisibles :

 

Les DNM sachant que , mieux que rarement, ils ne  seront absolument jamais  contrôlés, se sentiront enfin français à part entière et délivrés de la souffrance d'être victime de racismédiscrimination.

De ce bonheur naîtra le bien être et la paix de l'esprit leur permettant de ne plus avoir besoin de déambuler et de pouvoir rester seuls, au calme, très tranquillement chez eux non loin de leur réfrigérateur.

Sur ce dernier,  ils trouveront le post-it laissé par leur mère leur soeur ou leur compagne, et sur lequel le lieu et l'heure de leur rendez vous d'embauche (ou des épreuves du capes de maths-physique) sera inscrit.

Frais et joyeux ils s'y rendront alors, avec dans le regard l'étincelle de  fierté du futur travailleur ou de l'apprenti fonctionnaire, rêvant par avance aux  nourritures saines que le salaire leur permettra, enfin,  de consommer.

Apaisés par la digestion régulière de quiches aux poireaux et de compotes de poires, leur comportement se mettra enfin au diapason du président qu'ils se sont choisit : irréprochable.

 

Pendant que les policiers, libérés d'une partie de leur tâche pourront, avec bonheur, être affectés à la mission urgente et essentielle de traquer les vilains pas jolis sur le net : les nauséabonds et les xénophobes sans doute amateurs qui plus est de torrents de  films américains en VO (mais ils ont tous les défauts ces ordures).

 

 

Ah mais, mais  on me signale dans l'oreillette que le ministère de l'intérieur n'aurait pas eu comme objectif de faire diminuer le taux de délinquance mais seulement celui de faire plaisir aux diversités visibles électeurs potentiels de Hollande aux législatives.... zyva Au temps pour moi.

je rends l'antenne.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans délires
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 17:31

etiquettes.png

                              Prêt à coller sur ce qui vous déplait....

 

 

 

Un article de  Jean-Yves Camus publié dans "Le Monde" du 29 mai se présente comme un décryptage de , "l'idéologie qui a conduit A. Breivik  a s'attaquer à l'état norvégien" et est illustré par une photo du tueur d'Oslo.

 

Le ton est donné dés les premières lignes puisqu'en précisant  que les thèses dont on va parler  ont inspiré un assassin de masse, on interdit de ce fait au lecteur toute liberté si ce n'est celle de condamner les dites thèses :  le sceau infamant de l'immoralité criminelle est posée sur l'ensemble. (si ABB avait tué pour se plaindre que l'eau de mer était salée.....son crime la transformerait probablement en  eau douce.)

 

 

On vous prévient donc dés l'entrée que c'est dans un simple musée des horreurs que vous pénétrez.

L'extrême dangerosité des théories des "droites radicales xénophobes" est acquise d'avance grâce a l'utilisation des termes utilisés,  il ne sera donc pas utile que JY Camus nous explique précisément en quoi le danger résiderait, ni d'ailleurs en quoi ces théories sont fausses.

L'étiquette  " radicale" et " xénophobe" est posée sur le paquet, tel un symbole sur un bidon contenant un produit dangereux dont on peut dés lors se contenter de décrire la couleur et l'aspect sans se livrer à l'analyse chimique rendue inutile par l'étiquetage qui sous entend qu'elle a déjà été faite.

 

C'est ainsi que monsieur JY Camus, peut se contenter de rester descriptif et nous présenter les fameuses idées de cette " droite radicale et xénophobe" sans se sentir à aucun moment obligé de prouver le caractère erroné de qu'il prétend critiquer.

 

Et pourtant, que d'idées dans cet article auraient mérité développement et discussion.

Que de fois en le lisant ai-je regretté que monsieur Camus ne nous en dise pas plus.

 

Lorsque je lis que "Dans le monde manichéen d'Eurabia, le communisme a été remplacé par l'islam comme ennemi civilisationnel", j'aimerais qu'on m'explique non pas que c'est très vilain de considérer l'islam comme ennemi civilisationnel mais pourquoi j'ai tort. Si l'islam est mon ami civilisationnel, on doit pouvoir me le montrer par des exemples.

 ( et tant qu'on y est peut-on m'expliquer en quoi avaient tort ceux eux qui  considéraient le communisme comme une menace et ont cessé de le faire après la chute du dit communisme)

 

Lorsque je lis que "Ils" (nous, les méchants) " considèrent que l'islam est à la fois une culture et un projet politique" j'aimerais qu'on m'explique en quoi l'islam est une culture sans projet politique, qu'on me montre par exemple un état musulman où l'islam serait une culture sans projet politique.

 

Lorsque je lis que "Cela revient à assigner à résidence les individus originaires du monde arabo-musulman dans une identité dont ils ne peuvent même pas se défaire par l'assimilation". j'aimerais qu'on m'explique pourquoi on aurait tort de ne pas faire confiance à l'assimilation dans la mesure où celle ci a été très clairement exclue du projet européen concernant les migrants, et est considerée comme monstrueuse par de nombreux dirigeants musulmans dont de nombreux immigrés partagent encore la nationalité.

 

Lorsque je lis "C'est une absurdité géopolitique, puisqu'elle nie l'évidence que la situation géographique de l'Europe fait d'elle une zone de contact avec le monde arabo- musulman" j'aimerais qu'on m'explique si le fait qu'Obama visiblement, ne souhaite pas accueillir la moitié de la population du Mexique aux Etats Unis, est supspecté de nier, lui aussi la situation géographique de l'Amérique du nord.

 

Bref, et comme d'habitude, je serais prête à changer d'avis (cela m'est déjà arrivé) mais pour cela il ne suffira pas qu'on me dise que je suis une vilaine fille ( je le sais) et  que je suis islamophobe ( je l'assume) mais il faudrait qu'on  me démontre  ENFIN que je fais des erreurs....plutôt que des péchés.

 

 

Mais ce serait faire un bien mauvais procès à monsieur JY Camus, que de dire que son article n'est qu'une énumération descriptive sans aucun argumentaire cohérent pour contrer les idées qu'il dénonce, non, il contient aussi quelques passages assez amusants ou ridicules.

Comme celui ci par exemple ou il nous dit que "La conversion des musulmans au christianisme n'est pas une option très en vogue chez ces antimusulmans radicaux"

J'aimerais bien savoir où monsieur Camus a trouvé, non pas des, mais UN seul  islamophobe qui rejetterait  UN apostat de l'islam converti  au christianisme !

Je signale par contre que de mon coté, je peux lui fournir une assez belle liste de pays où cette conversion n'est non seulement pas "très en vogue" mais fait risquer la peine de mort...encore en vogue.

 

Enfin et pour conclure, que dire du morceau de bravoure où nous est livrée la merveilleuse notion de "mythe incapacitant" : ( bravoure car il faut un certain courage pour publier un pareil raisonnement dans un journal qui se veut sérieux ) ?

 

"L'occidentalisme islamophobe des tenants d'Eurabia est une impasse. C'est en premier lieu un mythe incapacitant : si l'islamisation de l'Europe est déjà advenue, si les peuples européens sont minoritaires sur leur continent, s'ils n'ont plus de conscience historique et politique, à quoi sert de lutter pour une civilisation déjà morte ? Penser Eurabia est une posture décliniste et démobilisatrice."

 

Ainsi c'est en avançant tout en  regardant en l'air, qu'on répond à celui qui dit "attention à la marche" :

Il n'y en a pas ET si par hasard il y en avait, alors  c'est qu'on se serait  déjà cassé la jambe en la ratant.

 

Pour moi il s'agit bien d'un dérapage, sur le plan moral je ne sais pas, mais  sur le plan logique j'en suis sûre.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:18

inquisition.png

 

Extrait iconographique du "manuel de lutte contre l'islamophobie " sous titré "ya des cons partout et ceux d'cheu nous sont pires".

Musée de l'amour de l'Autre. XXI siècle.

 

 

 

Souvent, mes amis de gauche aiment à m'embêter, voire plus,  en agitant en tout sens, et devant toutes les informations que je tente en vain de leur fournir afin de les réveiller un peu de la dangereuse  gentillesse dans laquelle il se complaisent, l'argument horripilant du "oui bon, MAIS  il y a aussi les intégristes catholiques".

Et toc prend toi ça dans les dents, hein, tu vois, les religions ont toutes leurs fanatiques alors bon, tu commence à nous les briser avec tes histoires d'islam qui gnagnagna, les gens sont tous pareils et il y a des cons partout alors bon on parle d'autre chose s'il te plait merde.

Ils me trouvent pénible.

Je ferais mieux de me taire.

Néanmoins, pour le moment ( mais cela va certainement me passer grâce à la sagesse qui viendra je l'espère avec l'age) , il m'est impossible de ne pas tenter de répondre.  Et, malheureusement, malgré la richesse de la documentation que je leur présente, les petits coquins ne s'en laissent pas conter.

Ils sont très malins et ont réponse à tout.

 

 

Ainsi, lorsque j'évoque les menaces de mort, ou même les exécutions, pour blasphème, dont sont victimes les caricaturistes de Mahomet, ils me répondent que des catholiques ont manifesté pour demander la censure d'oeuvres contemporaines mettant en scène le Christ.

Je dis que "mais enfin, ça n'a rien à voir, ils ne menacent pas de mort les artistes en question".

Ils me répondent que des médecins pratiquant l'avortement ont été tués aux états unis.

Je leur dit "mais c'est un autre sujet !"

Ils me répondent que pas du tout , c'est une preuve que les extrémistes tuent dans les deux cas.

Je leur dit qu'il y a très peu de gens tués par des catholiques pour raison religieuse.

Ils me répondent que "oui, peut-être, aujourd'hui, mais bon, hein, faut pas oublier l'inquisition, alors tu vois"

Je m'engage alors sur un terrain plus théorique en expliquant que les inquisiteurs qui torturaient au nom de Jésus s'étaient totalement éloignés des évangiles alors que les fatwas délivrées par les islamistes sont tout à fait conformes au Coran.
"oh mais je ne sais pas, je ne connais pas bien le Coran" me répondent-ils.

Le moment me semble donc venu de leur citer quelques versets.

Mal m'en prend car je suis rapidement interrompue par un définitif "oh tu sais tout ça est une question d'interprétation, les textes on peut leur faire dire tout ce qu'on veut"

 

A ce moment de la conversation, je me sens très, mais vraiment très  fatiguée (mon interlocuteur aussi probablement).

Alors vient le moment  où je renonce et où j'accepte enfin de parler de tout autre chose.

 

Et puis je pense et puis  je ressasse.

Et puis je me dis  que leur expérience personnelle est un support très important de leur réflexion :

 

En effet,  jamais, je dis bien jamais, l'épicier arabe (super sympa, en plus) ne leur a dit qu'il approuvait la pendaison des  homosexuels, tandis qu'ils ont parfaitement, oui parfaitement  entendu madame  Trucmuche dire "du mal" de l'avortement pendant qu'ils attendaient la sortie du petit Maxime devant les portes de l'école  Saint Gabriel, ("oui le niveau est meilleur dans cet établissement alors c'est à regret mais tu comprends..."), tiens pas plus tard que la semaine dernière !

Et puis,  l'avocat qu'ils ont consulté, tu sais dans cette pénible affaire de droit de passage, était  "d'origine maghrébine parfaitement intégré alors tu vois".

Alors que  tiens, la fille de leur meilleure amie, Clémence, a parfaitement  remarqué que le père de Jean-christophe était gêné qu'elle n'aille pas à la messe  : malgré la subtilité du très léger haussement de sourcils manifesté par  ce dernier en l'apprenant, ah oui, elle l'a bien senti, Clémence l'intolérance à l'athéisme.

 

Et la Boutin hein, et la Boutin !

 

Bref, ils sont confrontés, oui confrontés quotidiennement à tous ces salauds "d'intégristes catholiques"....et bien décidés à les empêcher de reprendre le pouvoir pour ne pas revivre les heures les plus sombre de l'histoire de Torquemada. Non mais !

 

 

J'ai donc décidé de changer du tout au tout ma tactique et de leur dire ceci :

 

L'intégrisme catholique est une menace terrrrrrible, (ah ouiais je suis superdaccord ) qui pèse sur  notre démocratie laïque.

Le problème est qu'elle est quasi  inévitable, vu le nombre de catholiques que compte notre pays  et qui se reproduisent, en plus, comme des lapins, y a qu'à voir le jour des sorties scout c't'une vraie invasion.

Les extrémistes catholiques étant pour la plupart souchiens, nous ne pouvons rien faire pour les tarir à la source, malheureusement mon Dieu.

C'est vraiment un très grave problème, (non mais sans déconner....meunon j'tassure je déconne paaaas)

Nous devons concentrer nos forces sur ce problème oh que oui.


Concentrer, le mot est important.

 

Ne pas se disperser, surtout pas.

 

Et donc éviter à tout prix  d'ajouter les problèmes aux problèmes... car il y a d'autres variétés d' extrémistes religieux qu'on pourrait, là pour le coup, très très facilement éviter puisqu'il suffirait de ne PAS en importer.

Il y a des cons partout oui mais certains sont évitables : profitons en.

Et si on laissait les musulmans se demerder avec leurs islamistes (qui ne comprennent rien à l'islam ces cons)... IN SITU ! En pays de grande musulmanose !

On ne sait pas lesquels vont devenir intégristes ? Mais oui, exactement, c'est bien là que je veux en venir. Le prévention ne peut être que globale.

Et de notre coté, et bien,  on garderait toutes nos forces pour se débrouiller avec madame Trucmuche.

Je me porte même volontaire pour  la calmer avant qu'elle ne prenne un sabre pour nous égorger en hurlant "Jesus roi" (arrête tu me fais peur).

 

Hein mon petit socialiste, elle n'est pas bonne mon idée ?

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article