Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:24

fog.png

 

Je suis en retard.

Je me précipite.

Ouf, je suis reconnectée.

 

Ah, c'était "dur", ces plus de quinze jours sans Internet, si ce n'est par très rares intermittences pendant lesquelles, garée sur la place, ordinateur sur les genoux, j'essayais de me gaver de pages d'infos et de blogs jusqu'au jour (malheureusement trop tardif) où un de mes fils m'informa qu'on pouvait refermer le portable sans fermer les onglets et retrouver tranquillement chez soi les pages ouvertes ! (ça la fiche un peu mal pour une espèce de geek)

Bien entendu cette solution ne me permettait pas de commenter, et encore moins de tenir le blog....

Tout ça pour vous dire que si je n'ai rien écrit, j'ai quand même un peu suivi ce qui s'est passé dans la réacosphère et aussi que je m'interroge pour le second tour.

Avec retard, je vous livre mon "vécu" :

 

 

A la question "peut-on être déçu quand un événement se passe exactement de la façon dont on pensait qu'il se passerait ? " la réponse est malheureusement "oui" en ce qui me concerne !

La logique, voudrait que cette déception n'ait pu faire suite qu'à une mauvaise surprise (ce qui n'était pas le cas), j'en déduis que visiblement une  partie au moins de mon cerveau ne fonctionne pas de façon parfaitement sensée.

Un espoir puéril et irréaliste avait forcément dû se développer dans un petit recoin de mes pensées pour que les résultats du premier tour des élections présidentielles aient pu me décevoir.

 

Qu'espérais je ?

 

Pouvais je croire qu'à 20 h 04, le dimanche 22 avril, les journalistes, juste  après nous avoir annoncé que François Hollande était en tête au premier tour, nous révéleraient qu'ils  avaient réalisé brusquement que les millions de français ayant voté MLP avaient d'excellentes raisons de le faire, que leurs interrogations étaient non seulement légitimes mais pertinentes et qu'il était plus que temps de s'interroger sérieusement sur l'avenir d'un pays qui se remplit de nouveaux venus, divers par rapport à nous mais bien semblables entre eux, et tout à fait décidés à y installer le logiciel commun de leurs différents pays d'origines.

Oui, j'ai dû avoir l'idée ridicule que quelque chose allait se passer, espoir totalement inconscient révélé par cette déception incongrue.

 

Bien entendu la réalité s'est imposée et ce qu'on prévoyait arriva, c'est à dire non seulement la quasi certitude que les xénophiles fous (dont les diverses motivations non seulement s'additionnent mais se multiplient comme les effets secondaires de certains médicaments)  étaient à quinze jours de nous mettre échec et mat, mais aussi que le discours convenu et béat a repris de plus belle.

 

La raison voudrait (là encore) que je m'apprête donc à voter pour le candidat le plus à droite dans deux semaines.

Essayer de jouer " tout sauf Hollande " serait le plus raisonnable.

 

Je ne suis pas certaine d'en avoir le courage et j'avoue être tentée par une logique quasi trotskiste. La tentation de   se dire que puisque  celui qui veut prendre le volant a déjà placé ses roues bien dans l'axe  du mur nous devrions peut-être nous contenter d'attacher nos ceintures en attendant le choc frontal (en espérant tout de même que ce soient nos ennemis qui soient installés à la "place du mort").

 

Mes amis bobos m'ont presque convaincue qu'eux en tout cas ne le seraient de rien tant que Sarkosy serait aux commandes. Cet homme est haï au point qu'il semble que tous les comportements des néocolons ne puissent être regardé par nos gauchistes que comme une conséquence de ceux de Sarkosy.

Ils ne verront rien tant que les banlieues ne flamberont pas sous Hollande.

Ils ne verront rien tant que ce n'est pas à la gauche  que l'islam se heurtera.

 

La France pourrait, qui sait, se réveiller lorsque le futur gouvernement socialiste sera débordé par tous les alisoumarés qu'il aura mis en situation de nuire.

La gauche ne pourra jamais satisfaire les besoins toujours plus grands des nouveaux français dont les exigences ne pourraient être comblées que par une main mise totale sur le pays c'est à dire par une concurrence directe avec ces idiots utiles qui leur auront servi de véhicule.

J'ai en fait l'espoir que même nos traîtres ne pourront jamais être assez traîtres au goût de leurs nouveaux amis, et qu'en plus les nombreux naïfs qui croient encore que le seul problème consiste à trouver les moyens d'aider de braves et pauvres  immigrés à s'assimiler seront très, vraiment très, déçus, eux aussi, comme moi.

 

 

Cependant l'idée de voir la satisfaction du camp de gauche friser l'orgasme en cas de victoire trop écrasante de leur FFS ( faisant fonction de star) me poussera probablement  à voter, quand même,  pour Sarko, roi des faux jetons, pour réduire de ma petite voix l'écart entre les deux candidats.

 

Décidemment, vous le constatez, j'ai l'esprit brumeux au retour.

Il me reste à espérer  que le soleil méditerranéen dissipera en quelques jours ces pensées quasi nuageuses.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 22:21

panier-chat.png

 

 

Quand est-ce que je reviens ? Je ne sais pas, mais  pas avant le 23 avril.

Si j'ai fait une procuration pour le premier tour ? Oh que oui. !

C'est quoi mon programme ? Attendez, je prends mon agenda ( j'ai bien le droit d'en avoir un, moi aussi), voyons un peu, ah oui, c'est là, c'est cela :

 

Quinze jours (au moins) sous la pluie : retour à la case "pommiers".

 

Si je suis contente ? Oui et non, enfin je veux dire "  ptét ben qu'oui, ptét ben qu'non".

Allez, le plus simple est de faire une liste comparative.

 

Inconvénients :

 

1) Etape d'environ 1000 km en supportant le bruit des essuies glaces, si j'en crois les prévisions météo, en espérant que le chat ne fasse pas pipi (ou pire encore) dans son panier pendant le trajet (j'en profite pour féliciter le chien pour sa continence jamais prise en défaut dans ces circonstances).

 

2) Séjour sans Internet, sauf de façon occasionnelle, en m'installant avec mon PC portable au milieu de la place du marché pour accéder au seul hotspot disponible (peu pratique).

 

3) Plusieurs  repas prévus avec des Hollandophiles voire des Evajolytotropes ! Et en plus au moment du premier tour des présidentielles.

 

 


Avantages :

 


 

1) Rareté des diversités visibles qui se promènent dans les sentiers normands.

 

2) Séjour sans Internet : repos des yeux ( oui j'ai réussi à développer la pathologie oculaire spécifique au " travail sur écran" sans travailler sur écran !)

 

3) Plusieurs repas prévus avec des Hollandophiles et autres Evajolytotropes...qui vont être obligés d 'entendre quelques trucs que j'ai à leur dire (ils vont en baver les salauds, faites moi confiance)

 

4) Récupération de ma collection de BD de Reiser laissée sur place et qu'Aristide m'a furieusement donné envie de relire.

 

 

 

Ah, finalement, le OUI l'emporte : chouette !

 

Salut et bonnes fêtes de Pâques à tous.

 

J'irai de temps en temps sur la place du marché lire les blogs des copains et les coms ici s'il arrive que quelqu'un en laisse.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans autobiographie
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:50

cul-entre-deux-chaises.jpg

une position peu confortable (mais qui permet de le prendre d'assez haut).

 

 

 

Pour certaines personnes très gentilles qui aiment tout le monde sauf les méchants, la situation devient  intenable.

 

Pour nous, les salauds, tout est facile : nous pouvons nous complaire dans les jugements à l'emporte pièce et les a priori, car il nous suffit de nous baisser pour ramasser tous les morceaux de réalité qui traînent et remplir notre sac qui déborde déjà.

La seule difficulté que nous ayons est de ne pas plier sous le poids infernal des éléments qui confortent notre façon de voir.

Bref, il s'agit d'un travail " de force", d'un boulot de prolo en quelque sorte.

 

Afin de relativiser nos souffrances, penchons nous sur ceux qui ne sont armés que d'un esprit tout en finesse et d'une bonté admirable pour exercer une mission plus noble que la notre, un boulot "classieux".

 

Je veux parler de  l'excellent groupe de ceux qui veulent lutter contre "tous les extrêmes", le vrai groupe des vraiment sympas (sympas, vraiment), luttant vaillamment contre l'islamisme, qu'on se le dise ! ( enfin, le radical) et AUSSI contre  les vilains racistes-xénoislamophobes-proches-du-Fn-probablement-antiavortement-contre-le-mariage-gay.....etc etc.

 

 

Ils veulent lutter contre "tous les extrêmes " ! Les pauvres ! ça devient carrément mission impossible, travail de titan.

 

Parce que tant qu'il s'agissait de haïr les  racistes blancs pur jus, à l'ancienne, ceux qui pendaient des noirs par sadisme ou refusaient de s'asseoir à coté d'eux, la tâche n'était pas compliquée ( même moi j'y arrivais), mais, alors même que le groupe de ces méchants là a fondu  comme neige au soleil, voilà qu'un nouveau  bataillon enfle comme une baudruche :

Le groupe de ceux qui osent se demander si on ne doit pas s'interroger sérieusement sur les caractéristiques de certaines populations, qui placées dans des conditions géographiques ou historiques extrêmement variées n'arrivent jamais à se débrouiller aussi bien que la moyenne et ont tendance à régler plus fréquemment que d'autres tous  les conflits au sabre ou à la machette. ça en fait des racistes !  Que de  monde à détester pour tous les gentils qui aiment tant aimer l'Autre.

 

De même,  tant qu'il s'agissait de haïr les néonazis se réunissant pour fêter l'anniversaire du Führer tout en  essayant d'entrer en contact avec Himmler en faisant tourner les tables, la tâche était aisée. Mais comment voulez vous aimer l'humanité entière si vous considérez comme fascistes tous ceux qui sont moins progressistes que vous...et dont le nombre ne cesse de croître puisque la frontière qui sépare ce que les progressistes eux mêmes approuvent de ce qu'ils n'approuvent pas encore ne cesse d'avancer au fur et à mesure qu'ils l'atteignent.

Que de fascistes à détester pour tous les gentils qui aiment aimer l'Autre.

 

Finalement, le seul travail encore facile pour le groupe sympathique des gens d'une extrême neutralité bienveillante et qui veulent dénoncer les méchants de façon totalement exhaustive, c'est le refus du fondamentalisme islamique.

Là, au moins, les choses sont claires et les gentils peuvent aimer tous les musulmans (ça fait quand même du monde) et se contenter de ne pas tellement apprécier les quelques rares islamistes qui mettent des bombes ici ou là, ou qui exécutent leurs prisonniers d'une façon halal.

Si toutefois ce groupe là devenait un peu encombrant, il suffira, à nos gentils, de se dire que la plupart des vilains islamistes le sont à cause du racisme et du nénonazisme ambiant, ce qui fait que les plus haïssables sont....voir plus haut.

 

Avouez que même en utilisant l'astuce que je viens de décrire pour réduire le nombre des méchants qu'ils ont à dénoncer, les gentils ont vraiment du pain sur la planche.

 

 

 

Et nous qui nous moquons, en plus !

 

 

Ps : source ( d'inspiration, mais il y en a d'autres) http://merle-moqueur.blogspot.fr/2012/04/que-de-haine.html

 

Suzanne, si vous passez par hasard, je vous en prie, prenez une chaise.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 09:59

Oui, et deux beaux !

 

Deux magnifiques spécimens de bobos faux culs : des pièces de toute beauté !

 

Même s'il y en a partout autour de nous, que l'espèce n'est certes pas en voie de disparition, reste que la plupart s'approchent, nous  parlent et puis s'éloignent au loin, alors qu'ici je ne vous propose rien de moins que deux exemplaire parfaits fixés dans un bocal.

 

 

Pour tout dire, dans cette vidéo il y en a même trois, mais celle qui se contente de dire  que l'école du mauvais quartier est dans un mauvais quartier, et qui ajoute  que " l'école stigmatise le quartier" (!) me parait plus bête que méchante aussi je vous propose de ne pas la compter.

On ne va pas faire les difficiles, on dira que c'est un petit plus, que c'est trois pour le prix de deux.

 

Les deux autres sont quasiment parfaits.

Une expertise à l'aide d'une loupe de joaillier ne pourrait, j'en suis sûre, que confirmer qu'on a bien là deux exemplaires sans aucun défaut : des bobos d'une pure hypocrisie qui étincellent de toutes leurs facettes ciselées.

 

 

Catherine (ne ratez pas ses grimaces) nous explique qu'elle ne veut pas mettre ses enfants dans une école "dans laquelle la majorité des enfants sont d'origine africaine donc dont les parents maîtrisent mal le français" et ajoute aussitôt " Pourtant je suis de gauche vraiment, je suis vraiment de gauche" (sic)

 

J'ai envie de donner une sacrée paire de gifles, au moins, à catherine puis d'ajouter " pourtant je suis non violente vraiment, je suis vraiment non violente".

J'ai envie de demander à Catherine si une école remplie de petits asiatiques lui inspirerait les mêmes réticences. Et si non pourquoi ?

J'ai envie de dire à Catherine que ce n'est pas très gentil de refuser aux petits noirs le bonheur du contact apaisant qu'ils auraient à fréquenter ses gentils bambins bisounours qui les aideraient à parfaire leur connaissance du français dans une ambiance idéalement anti-raciste.

Mon dieu, Catherine, vous rendez vous compte que vous abandonnez les petits noirs à la promiscuité  des gosses tout venant, des gosses quelconques, des gosses   peut-être élevés par des mal-pensants ?

Honte à vous qui livrez les petits zimmigrés aux fils de blancs qui ne sont peut-être même pas de gauche !

 

Anonyme, lui, a vécu dans l'angoisse car il lui fallait acheter rapidement un appartement dans un beau quartier parisien afin d'avoir l'adresse lui permettant de scolariser son fils dans un bon collège, et ce avant une certaine date limite : la " dead line" guys !

Il nous dit sans rire : " on a fait le choix d'habiter dans un quartier ou il y a une mixité sociale mais à un moment donné il ne faut pas qu'on en subisse toutes les conséquences quelles qu'elles soient"

Emu sans doute à l'idée que quelqu'un pourrait s'apercevoir qu'il se moque du monde, perdant brusquement tout contrôle de sa pensée et donc de sa parole, il ajoute " la mixité sociale il faut qu'on arrête de considérer qu'il y a une réalité derrière" (tu te sens bien Anonyme ?)

 

 

J'ai envie, aussi, de le frapper parce que ça m'énerve, vraiment, de subir "toutes les conséquences quelles qu'elles soient "des choix de société de tous les "Anonymes"  qui nous font rouler à  fond dans le mur et exigent de pouvoir sauter du véhicule quelques instants avant la collision.

 

J'ai aussi envie d'interroger Anonyme plus avant car tout en nous précisant qu'il souhaite protéger ses enfants de la promiscuité avec le peuple, il affirme également qu'il préfère vivre (richement) dans un quartier populaire plutôt que dans quartier bourgeois. Pourquoi donc ? Détaillez nous s'il vous plait, Anonyme, quels sont les avantages réels qu'on a à vivre avec les gens des quartiers populaires quand on n'est pas pauvre et qu'on n'aime pas vraiment le peuple ?

C'est plus sympa ? Qu'est ce qui est plus sympa ?

Le regard peut-être ? Le regard de respect mêlé d'envie que reçoit le riche qui vit au milieu des moins riches et dont il serait privé en vivant  au milieu  de gens aussi (ou plus) riches que lui.

Vous ne seriez  pas juste un petit prétentieux Anonyme, Vous ne voudriez pas  le beur, l'argent du beurre et le sourire modeste de la pauvre crémière plutôt que le regard blasé du vendeur de chez Fauchon.

 

 

 

Bon, bien sûr, mes deux échantillons ne m'entendent pas...mais ce n'est pas grave, je m'entraîne, pour torturer un peu moralement ceux que je ne manquerai pas de croiser dans le monde non virtuel.

Et je vous les mets ici, afin que vous puissiez vous exercer aussi  si vous le souhaitez.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 09:49

pilori.png

 

 

Ah, la "double vitesse"....

 

J'aurais pu vous parler des américains : ils sont obnubilés par le décès du "petit" Trayvon (1,85 m), tué par un latino-américain pour un motif d'après eux forcément  raciste (la thèse de l'autodéfense étant neutralisée dans l'opinion par l'utilisation exclusive de photos de Trayvon enfant), et ils ne bougent pas un sourcil lorsque de vrais petits noirs de 1,12 m sont assassinés par des gens de la même couleur.

 

J'aurais pu vous parler des européens : en particulier des européens blancs, chanceux, si chanceux d'être blancs, battus ou mis à mort cette année par des jeunes moins blancs, donc "abandonnés" et sans avenir, forcément sans avenir.

Vous parler par exemple de cette fille de 14 ans tuée il y a quinze jours par un angolais probablement stigmatisé et dont la presse s'est totalement désintéressée.

Elle n'avait qu'à pas mourir au mauvais moment.

 

J'aurais pu vous parler de nous : du fait que notre questionnement sur les motivations de ceux qui promeuvent le métissage tout en cherchant à s'en préserver d'une manière insolente risque de nous valoir le qualificatif d'antisémite, alors  que les salafistes qui appèlent au meurtre des juifs sont pardonnés d'avance car  " ils évoluent simplement dans un contexte qui, que, quoi, enfin vous savez, le conflit israélo palestinien toussa"

 

J'aurais pu vous parler de choses bien attristantes : de la folie qui secoue tellement nos sociétés qu'on dirait presque qu'elles souffrent non pas de convulsions simples, mais  d'un état de mal épileptique non traité dont elles ne sortiront probablement que dans un état de semi hébétude permanente après s'être mordu la langue et s'être uriné dessus.

 

 

Et bien non !

 

Entièrement élevée à la main par des gauchistes, c'est au scandale de l'inégalité devant l'argent que je veux consacrer ce billet.

Car il est une inégalité devant le racisme dont je considère que l'on parle trop peu.

Il existe un vrai racisme "de luxe " à deux vitesses.

 

Ainsi, monsieur Guerlain a été condamné à 6000 euros d'amende pour avoir dit qu'il ne savait pas si  "les nègres avaient  travaillé tant que ça".

Mais que représentent 6000 euros pour un homme tel que Guerlain, je vous le demande ?

Quasiment rien ! une broutille ! Rien en tout cas qui lui fasse bien mal "au portefeuille".

Il est très peu puni en vérité.

 

En ce qui me concerne, appartenant aux classes dites "moyennes", je suis bien moins riche que monsieur Guerlain mais il me serait néanmoins possible, sans me priver de nourriture, de mettre un peu d'argent de coté pendant quelques mois,  afin de pouvoir, si l'idée  un jour m'en venait, dépenser 6000 euros pour le plaisir de  dire " je ne sais pas si les nègres ont travaillé tant que ça".

C'est une "petite folie" que je pourrais me payer. Un luxe qui est finalement à ma portée si je souhaite me l'offrir.

 

Maintenant, si vous prenez un pauvre, un vrai, vous constaterez qu'il lui est tout à fait impossible de perdre les 6000 euros qu'il n'a pas, et qu'il ne peut pas non plus, j'imagine, emprunter à la banque, pauvre comme il est.

Bref, s'il  prenait envie à un  pauvre de dire " je me demande si les nègres ont vraiment tant travaillé", il ne lui resterait plus qu'à s'isoler dans ses toilettes et à dire la phrase à voix basse, ce qui n'est qu'un pis-aller, une version cheap du dérapage.

 

(Remarquez d'ailleurs que le pauvre vit dans un immeuble mal insonorisé, ce qui le condamne à murmurer ou bien à mettre la télé à fond pour n'être pas entendu  des voisins lorsqu'il dérape, si bien qu'en fait  je me demande si ce n'est pas  simplement pour pouvoir dire que les nègres n'ont peut-être pas travaillé tant que ça que tant de pauvres allument en permanence la télévision ou la radio, je n'y avais pas pensé jusqu'à aujourd'hui)

 

Vous le constaterez donc : seuls les riches peuvent se permettre de faire de vrais dérapages haut de gamme !

Ce qui constitue vous l'admettrez un problème  scandaleux, dont j'ai heureusement la solution.

 

Si l'amende est injuste par nature, il reste en effet des alternatives.

 

Certains penseront qu'une peine de prison ferme pourrait être une bonne solution, mais les structures carcérales sont saturées, et il   faut aussi prendre en compte  le risque d'auto radicalisation par lecture de l'ancienne version du coran (la mienne n'est pas encore éditée) : A oublier donc.

 

Il ne reste donc qu'un seul type de  peine vraiment égalitaire, assurant à tous la certitude d'être identiquement châtié : je veux parler du châtiment corporel, trop peu utilisé dans nos contrées mais qui pourrait être remis au goût du jour.

 

La condamnation à quelques coups de fouets, voire au supplice de la roue, de l'écartèlement ou de la lapidation,  permettrait que chacun soit traité de façon équitable et surtout, surtout identique.

 

Le pauvre et le richissime fouettés tous deux en place publique pour avoir douté que les nègres aient travaillés comme des noirs ou l'inverse, pour  l'exemple : avouez que ça aurait de l'allure.

Le dérapage raciste aurait un coût, mais il serait le même pour tout le monde.

 

Il faudra que l'on en parle à la Méluche ( remarquez qu'il y a peut-être déjà pensé tout seul)

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 10:11

translator-copie-1.png

 

On connaissait l'auto-combustion, phénomène inexplicable et absolument affreux par lequel un corps peut parait-il  prendre feu sans avoir été enflammé.

On avait l'auto-allumage, phénomène expliqué mais auquel je ne comprends rien et qui semble concerner " la combustion à contre temps d'une partie du mélange de carburant d'un moteur à allumage commandé "(why not ?)

On déplore l'auto-médication qui fait que parfois les patients font absolument n'importe quoi après avoir fouillé dans leur armoire à pharmacie.

On se félicite de l'auto-régulation qui permet à de nombreux systèmes de rester stables sans qu'on ait trop à mettre les mains dans le cambouis, le pancréas, ou la glande thyroïde.

 

Dorénavant, c'est fait, nous avons l'autoradicalisation : phénomène étrange qui fait qu'un musulman peut, en lisant tout seul le coran dans son petit coin, se transformer en monstre sanguinaire.

 

Ce phénomène est parait-il nouveau.

Il semble qu'on tienne une preuve de l'existence de cette auto radicalisation dans le fait que MM ait, justement,  lu le coran tout seul dans son petit coin.

 

C'est inquiétant.

ça inquiète donc à juste titre notre ministre de la justice, monsieur Mercier, que l'on peut remercier d'ailleurs pour avoir su en si peu de temps décrire une nouvelle pathologie et proposer un traitement dans la foulée.

 

Car Monsieur Mercier a déjà la solution : il suffit pour éviter une "mauvaise" lecture  du "bon" coran de s'organiser pour que son étude, fréquente en prison semble t-il,  soit accompagnée par des aumôniers  musulmans en plus grand nombre.

Un peu plus d'islam pour moins d 'islamisation en quelque sorte, car le Coran est un livre saint, mais qu'il vaut mieux ne pas trop lire et surtout pas sans être aidé par quelqu'un.

 

Le fait que l'islamisation en prison soit due à l'autoradicalisation suffit en effet à prouver que les aumôniers ne sont pas assez nombreux.

Puisqu'on vous dit que MM a lu le coran tout seul dans son coin, il faut tout vous répéter.

 

 

 

Je propose pour ma part une solution moins coûteuse en  proposant directement  mes services au ministère.

 

 

Monsieur le ministre, cher monsieur Mercier,

 

 

Ayant appris que le Coran était mal lu et mal interprété par les musulmans qui enrichissent nos prisons inchalla, je me propose de préparer, sur mon temps libre, une traduction de ce livre, qui saura je pense satisfaire tous les musulmans ( et les autres).

Nous pourrions envisager que chaque sourate, dont malheureusement un grand nombre portent à confusion, soient entièrement retravaillées pour redonner au texte original sa valeur essentielle, qui est, nous le savons, de promouvoir la paix et l'amitié entre les peuples ainsi, ne l'oublions pas, que d'aider les pieux musulmans dans leurs activités quotidiennes en leur disant exactement avec quelle main ils peuvent s'essuyer le derrière et comment trombiner leurs épouses ou leurs gitons.

Je me permets , monsieur le ministre de vous donner ici quelques exemples de mon travail de modernisation du saint texte.

La seule question qui reste est selon moi la suivante :

Doit-on préparer un Coran entièrement traduit, ou faut-il conserver le texte ancien à coté de sa traduction ?

Pour la facilité de la lecture j'ai utilisé la deuxième présentation pour ce très court extrait :

 

 

 

Tout juif qui vous tombe sous la main, tuez le.

Du suif qui vous colle à la main, c'est ennuyeux.

 

Si un juif se cache derrière une pierre, la pierre dira : musulman voilà un juif tue le.

Si quelqu'un se cache derrière une pierre, la pierre dira  : musulman, il faut qu'il pisse, laisse le.

 

 

Quand vous voyez des infidèles, frappez les à la nuque.

Quand vous savez qu'elles sont fidèles,  ne touchez pas à leur perruque.

 

Lorsque vous rencontrerez ceux qui ont mécru, frappez-en les cous. Puis quand vous les avez dominés, enchaînez les solidement.

Lorsque vous invitez ceux qui aiment manger cru, ne cuisez pas tout. Puis quand vous avez fini de dîner, enchaînez par un trou normand.

 

etc etc

 

Dans l'attente d'une collaboration que j'espère fructueuse, je vous prie d'agréer, Monsieur le ministre l'expression mes sentiments distingués et de tous mes salamalekoums.

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:49

chambre.png

 

 

Vous avez appris, je crois, à force, que les apparences sont plus que jamais trompeuses et, qu'il est très incorrect dorénavant d'utiliser les éléments présents dans notre champ visuel, (ou auditif, si ti vois ce que ji veux dire) pour essayer de deviner la moindre chose concernant qui que ce soit : depuis  nos interlocuteurs directs en passant par les vedettes de la télévision ( politicien, chanteur à thème, tueur en série).

Pour lutter contre les a priori et les discriminations, il devient quasiment interdit de faire le moindre lien entre ce que nous voyons et ce que nous savons ou croyons savoir, et on devrait interdire toute référence à Sherlock Holmes tant cet odieux personnage est un exemple affreux de ce qui peut se passer quand on utilise les informations données par nos sens.

 

Ne pouvant être certain de deviner à coup sûr, il est interdit d'essayer de deviner.

Rien  de  ce que nous voyons ne doit plus nous donner la moindre indication sur ce en face de quoi ou de qui nous sommes, et nous devons donc attendre que notre interlocuteur  s'identifie parfaitement pour l'identifier ( et encore).

Vous avez longtemps cru que la burka étant pathognomonique de la musulmanose, vous pouviez en poser le diagnostic chez celles qui les portent ? Mais le voile   n'a rien à voir avec la religion, c'est une simple tradition, vous confondez tout.

Vous avez longtemps cru que si un  sosie du président du Sénégal avait des origines basques, celles ci ne pouvaient au mieux qu'être partielles. Mais qu'est ce qui vous prouve qu'un noir est noir, si ce ne sont vos yeux qui passent leur temps à vous tromper (si vous ne me croyez pas voyez ici).

Le fait que ce dernier passe sa vie exclusivement à s'intéresser et à promouvoir uniquement sa propre couleur ne saurait non plus être une preuve de l'existence de la foncitude.

Vous avez longtemps cru que le fait qu'une grande partie des gens de type arabe soient musulmans, vous autorisait, à l'occasion, à émettre l'hypothèse qu'un arabe soit, peut-être, hypothétiquement, musulman ? Quelle erreur ! Et dans laquelle malheureusement les journalistes, eux-mêmes, malgré tous leurs efforts, sont capables de tomber (on les a beaucoup entendu parler des trois militaires musulmans tués par MM : comme quoi les stéréotypes ont la vie dure)

 

Nous nous trompons donc en permanence.

 J'ai, je l'avoue, fait moi même récemment une erreur grossière de jugement.


Puisse le récit de cette confusion vous aider à vous garder de tout jugement hâtif.

 

Figurez vous qu'au vu du physique de monsieur Jean Daniel, j'ai longtemps cru, naïvement, qu'il s'agissait d'un homme sérieux et d'âge mur !

Et j'ai été bien " attrapée".

 

Voyez, comme on a bien trop vite fait de juger et comme les apparences sont trompeuses.

Car j'ai eu la preuve aujourd'hui que derrière un phénotype évoquant réflexion et sagesse, Jean Daniel était  en fait une authentique midinette, une lectrice de cosmopolitain, une vieille gamine sympa et superficielle,  que j'imagine dorénavant rêveuse sur un petit lit où elle doit garder quelques ours en peluche par sentimentalisme.

C'est que mademoiselle J Daniel tient un blog mignonnet dans lequel elle s'interroge sérieusement ( attends, là, ça rigole plus, faut s'poser des questions, nan là attend, cé sérieux lol) :

 

Y a-t-il dans les textes sacrés des injonctions invitant à éliminer les infidèles ? C’est ensemble que tous les hommes de foi doivent répondre à cette question.

 

Elle parle bien, n'est ce pas ?

 

Ensuite, mistinguette tourne tourne en rond et conclu ceci :

 

"il y a dans tous les textes religieux, en particulier dans ceux issus du monothéisme, des stigmatisations, des mises à l’index des bannissements qui peuvent être interprétés comme des appels au meurtre, et même comme un commandement de tuer. "

 

Maintenant, la Jean Danielle, je la vois bien au téléphone avec une copine :

 

Nan tu vois, tout est pareil en fait, mais bon, t'as toujours des gens pas gentils, alors y z'interprètent tu vois....cé pas cool, quoi.

Nan, j'te dis, faudrait juste qu'on leur dise, tu vois.

Mais attend !  Mais aucune religion dit clairement qu'y faut tuer ! nan, mais arrête, c'est juste les gens : ils font dire ce qu'ils veulent aux textes sacrés !  c'est super-moche.

Faut qu'les gens réagissent quoi !  Contre les méchants ok ?

Les méchants, faut leur rentrer dedans.

J'te laisse, là, faut j'écrive un truc pour le nouvel obs.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 14:50

machine.PNG

 

 

Si vous voulez transformer un vase en lampe, c'est souvent possible en modifiant l'objet et en y installant un système de fils électriques et une ampoule.

Mais c'est long, c'est pénible, ça oblige à faire un trou pour laisser passer les fils, à modifier le haut du vase pour que l'ampoule tienne toute seule, bref, c'est toute une technique.

Et en plus,  tous les vases ne s'y prêtent pas vraiment.

Certains sont remplis jusqu'au  rebord de coran qui est une matière collante et visqueuse résistant plus ou moins à tout et qui ne laisse passer aucun courant.

Les chefs de marketing qui nous tiennent lieu de visionnaires depuis quelques décennies, ont donc décidés que le plus facile était tout simplement de coller l'étiquette "lampe" sur tous les vases en stock qui s'accumulaient à l'entrée du super marché France, sans plus s'embêter à leur faire subir la moindre modification.

 

Maintenant quand un client n'est pas satisfait et se plaint du manque général de luminosité, on lui dit "mais non ça éclaire parfaitement et puis pourquoi avez vous besoin de lumière, en plus ? ça ne serait pas par hasard pour lire mein Kampf ? hein petit salopard ?"

On économise sur la main d'oeuvre (plus besoin de toucher au produit d'origine), on fait un peu de vente forcée ( les lampes ont changé, nous n'avons rien d'autre à vous proposer il faudra vous y faire) et on laisse progressivement le pays dans le noir en remplaçant les livres par des hauts parleurs qui diffusent des ordres sur un ton mielleux (pour le moment).

 

On dira que j'exagère.

On aura tort.

 

L'usine à transformer les étrangers en Français, et qui a assez bien fonctionné longtemps a été remplacée par un simple sas d'étiquetage : lieu magique qui permet de décider qu'un pittbull  doit être dorénavant considéré comme un caniche nain, et que s'il mord la main du facteur il faut que ce dernier apprenne à être moins agaçant en mettant le courrier dans la boite aux lettres parce que les caniches nains , ce n'est pas méchant, donc si ça mord c'est qu'on l'a bien cherché cqfd.

L'immigrant arrive donc sur la gauche comme sur un tapis roulant, passe quelques secondes dans le sas, ressort à droite sans avoir subit la moindre modification si ce n'est qu'il a une  nouvelle étiquette, et le tour est joué.

Caniche nain, lampe halogène, Français...tout est possible.

 

Cela permet à  Sarkosy, dont l'anosognosie me parait simulée, de refuser de regarder la partie "entrante" du sas et de nous marteler que MM étiqueté Français n' a donc rien à voir (!) avec l'immigration.

MM, de père et mère algérienne, délinquant coranophile tueurs de soldats français et d'enfants juifs est un petit gars bien de chez nous parait-il.

A mon avis la  "francitude" de ce MM consistait juste à savoir   dire " putain elle est trop top cette caisse" alors que si papa et maman Momo avaient émigré en Angleterre il aurait su dire " Eh, that's a fucking car dude !" ou s'il était né au japon.....ah non,  pardon, ça, ce n'était pas possible.

 

La "francitude "de MM, comme tant d'autres relève à mon avis de l'erreur d'étiquetage, mais ces dernières ont un caractère magique : c'est un tatouage que l'étiqueté lui même peut à chaque instant ôter comme un simple scotch, mais qui hurle comme un écorché vif si on y touche.

 

Bref, MM est français, qu'on se le dise.

Et qu'on nous le répète.

Qu'on nous le martèle s'il le faut : il est à "nous" et d'ailleurs personne d'autre n'en veut à commencer par les algériens eux-mêmes qui n'hésitent pas à écrire des phrases comme suit :

Ce "français né en France de parents français "est "dans son vécu comme dans histoire,  entièrement et totalement Français. Son formatage et son façonnage il les doit exclusivement à la société française dans le bien comme dans le mal."

Rappelez moi où vit le français père de MM et où il veut faire enterrer son fils ?

 

 

Mais bon, on pourrait dire que c'est " de bonne guerre" en quelque sorte et que si Sarkosy veut surtout nous faire oublier son usine d'étiquetage, les algériens, c'est humain, préfèrent nous refiler le bébé monstre et oublier où sont ses racines.

 

 

Par contre,  parmi le flot de réflexions venues d'un peu partout nous dire que l'étiquette collée sur Momo correspondait bien au contenu du paquet, j'en ai retenu une qui m'a paru de très mauvaise guerre, celle là...et aussi de mauvaise augure.

 

J'en suis restée en quelque sorte sur le flan, ça m'a "interpellée grave" :

Un article signé d'une dénommée Rachael Levy nous explique ICI que l'antisémitisme de Momo a pris racine dans l'antisémitisme plus ou moins latent des français, et remonte à l'affaire Dreyfus pour expliquer l'affaire MM....sans compter celle du meurtre de Halimi !

MM est français, ce sont donc des français qui tuent des juifs en France, et ça ne l'étonne pas madame Levy car c'est la conséquence de notre soi disant laïcité qui est en réalité un racisme antisémite déguisé !

 

Si on synthétise un peu la situation, on constate donc que de nombreux Attalis participent largement à nous remplir  le pays de musulmans en nous invitant au grand métissage ( au fait vous vous métissez madame Rachael ?), aident Sarkosy à mettre au point le sas à étiquette, favorisent par leur discours dans tous les médias le fait que "nos" musulmans sont dressés à l'antisémitisme à la maison presque aussi bien qu'en islamie puis ....nous reprochent, à nous,  les crimes antisémites de NOS coranophiles récemment étiquetés, et cela en raison même de leur étiquette.

Quand je vous disais hier que pour certains nous sommes les seuls obstacles à l'amitié judéo musulmane !

Dites moi que c'est un cauchemar.

Au secours Zemmour, Elisabeth, Finki ! faites quelque chose : j'ai trop envie de gifler madame Rachael et ça serait probablement considéré comme un acte antisémite, alors pitié frappez là vous mêmes.

 

C'est moi ou on se sent un peu seuls ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 09:18

couple

 

 

Il devait être 14 ou 15 heures. C'était l'été au bord de la mer, mais les touristes n'étaient pas encore vraiment arrivés et le calme de l'après midi n'était entamé que par le bruit de la mer et celui de quelques enfants au loin.

 

Une éructation interrompt ma lecture, je tends l'oreille, et j'entends les sons indistincts de ce qui semble être une dispute entre deux personnes, par delà la baie vitrée grande ouverte.

L'une des voix, au timbre bas est interrompue par une autre, bien plus aigue et aux tonalités irritantes et un peu geignardes.

Paroles, cris, onomatopées, les éclats de la querelle  se rapprochant, je commence à en  distinguer plus nettement les protagonistes : un couple assurément.

Les deux faisant une sorte de pause sous mon balcon, tout en s'insultant copieusement, j'entends très nettement que monsieur menace physiquement madame.

Elle pleure, il hurle.

Je sors sur la terrasse, et me penche au moment où l'homme lève la main en criant " tu fais chier connasse, j'vais t'en foutre deux" tandis que la connasse en question a le bras positionné pour se protéger le visage et gémit "non non tapes pas !"

La rue est vide en dehors de ce couple en plein drame.

J'apostrophe le violent (avec d'autant plus de courage que je suis hors de portée à trois mètres au dessus de lui) lui dit que j'ai tout entendu et qu'il a intérêt à laisser la femme tranquille s'il ne veut pas que j'appelle immédiatement la police et je demande à la femme si elle a besoin d'aide.

Ils semblent stupéfaits d'avoir eu un témoin.

L'homme se met à m'invectiver " non mais regarde moi cette grosse ( comment ça grosse, je pèse cinquante kilos !!!!!) blonde ( oui ça d'accord) de quoi elle se mêle cette salope ?" et s'en va tranquillement un peu plus loin,  jetant par dessus son épaule des regards haineux et de nouvelles insultes vers mon balcon, tout en s'éloignant....sa "petite amie" vissée au bras !

Celle ci  était toute ricanante, me cria je ne sais quoi en me faisant  de la main le signe assez vulgaire qu'on traduit en général par " dégage" , et se colla ostensiblement à son amoureux en l'embrassant tout en titubant sur ses talons hauts.

Je rentrais dans la maison.

J'ai bien ri.

 

 

Aujourd'hui j'ai repensé, mais sans rire,  à cette scène qu'il me semble revivre :

J'ai vu, cette fois ci,  la France qui s'éloigne bras dessus dessous avec l'islam... et Marine LP qui joue mon rôle sur la terrasse.

En tout cas on dirait bien qu'elle et nous sommes les seuls  à vouloir encore naïvement nous interposer  entre ces deux là qui s'aiment ...comme nous semblons parfois aussi être  le seul obstacle à la grande amitié   judéo-musulmane.

Nous pourrions sans doute nous éloigner du balcon, et nous occuper de nos affaires, mais c'est vraiment difficile.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 13:58

UOIF-d-cheux-nous.PNG

 

 

(mais oui Gil, vous ne rêvez pas :  je vous ai piqué votre com chez Pélicastre pour l'utiliser comme titre ! zaviez qu'à pas le laisser traîner )

 

 

Allez, tiens finalement, j'ai envie sur ce coup là de ne pas faire d'amalgames entre Momo le maudit et la religion de paix et d'amour.

 

D'abord parce que Momo aimait visiblement les plaisirs solitaires devant des vidéos insoutenables, ce qui montre qu'il était probablement une pure petite ordure sadique, avant d'être un vrai faux oui ne sait pas musulman.

 

Ensuite et surtout parce les musulmans sont trop malheureux.

 

Mais bon sang mettez vous un peu à leur place : avec toutes les contrefaçons qu'on leur fait partout dans le monde, tous ces faux islams qui circulent, au point que ce pauvre allah doit avoir du mal à retrouver ses petits et risque d'y perdre son latin arabe.

Vous ne voyez pas qu'il souffrent, eux qui ont une religion toute en spiritualité, de voir tous ces salauds qui se revendiquent musulmans ? Tous les faux musulmans du monde avec leur fausse musulmanerie politique, leurs charias même pas vraiment islamiques si ça se trouve, toutes ces fausses républiques islamiques, tous ces faux musulmans talibans ?

C'est simple, il y a tellement de faux islams que nos pauvres musulmans n'arriveraient pas à nous citer, même sous la torture dite "de la cochonaille", un seul pays vraiment musulman avec de vrais musulmans appliquant le vrai islam ( de paix et d'amour ). C'est dire si ça finit par être gênant pour eux.

 

Essayez d'avoir un peu d'empathie !

En attendant, je pense que la meilleure chose à faire est donc de ne faire aucun allahmalgame (je ne m'en lasse pas) et de laisser nos musulmans bien de chez nous nous expliquer le vrai islam qu'ils sont assez visiblement les seuls à détenir.

 

Ainsi par exemple rendons nous sur le site de  l'UOIF, pour y constater, qu' en effet ( alors, hein ! alors !), les vrais musulmans de l'UOIF n'approuvent pas du tout les actes de vilain momo.

(D'un autre coté un communiqué pour dire bravo momo t'as pas hésité à exécuter des gosses c'est super, avec un lien sur l'hommage rendu au tueur sur facebook manquerait de classe)

 

A l'UOIF, ils le disent donc  très clairement : ils condamnent et sont très affligés de ce que les revendications de présumé-vilain-momo "prennent en otage la religion musulmane", plus encore, ils en profitent pour rappeler cette évidence qu'est " la totale adhésion des musulmans de France aux valeurs qui fondent la République'

Sacrebleu et dire que certains osent encore douter qu'il puisse y avoir  un "Nislam en de France".

 

Ces UOIFistes, représentant le VRAI islam , sont donc supposés en connaître un rayon sur le sujet et lorsqu'il organisent une de leurs petites manifestations "annuelles"  (c'est drôle j'ai l'impression d'en voir plus d'une par an, aurais-je un genre de diplopie ?) leurs invités triés sur le volet sont bien évidemment de vrais musulmans garantis pur islam, certifiés coranoconformes origine contrôlée.

 

Mais, attendez,  mon Dieu, que vois je ? c'est pas popo c'est pas possible dites moi que je rêve, mon dieu mais quelle horreur ! ils ont invité Yûsuf Al-Qardâwi !!!!

Et en plus ils le présentent sur leur petite plaquette comme :

 

"un savant et penseur musulman rare, alliant avec rigueur la loi islamique et les questions inhérentes à nos sociétés modernes."

 

Mais c'est abject !

 

Non seulement les méchants islamophobes risquent encore de leur infliger des blessures symboliques et de leurs jeter de vilains regards, et tout ça à cause de Momo  le faux musulman, mais en plus, voilà qu'abusant sans doute de leur gentillesse on leur refourgue ( mais qui a fait ça, qui ?) un véritable FAUX musulman tout méchant, oserait-on dire  "limite néonazie" !

 

Certes, Monsieur Yusuf critique Hilter (en gros : chantier inachevé, travail "d'arabe"....) mais comme il demande à ses ouailles[1] de bien vouloir finir les massacres commencés par Adolph, on sent tout de même comme un vague fond de relent d'antisémitisme chez ce gars là (sans compter que  ses écrits prônant l'extermination physique des homosexuels ont des airs un peu limites au niveau tolérance-amour-de-l'autre).

 

Vous voyez : ENCORE un faux musulman ! Et en plein chez les vrais ! Comme qui dirait sans doute à l'insu de leur plein gré^^

C'est lamentable.

Oui et c'est quand même proprement dégueulasse que personne ne prévienne les gars de lUOIF, non ?

Comment ? vous dites qu'ils doivent être au courant ?

Mais pas du tout ! comment voulez vous que les gens de lUOIF aient pu lire les bouquins de Yusuf alors que l'école de la république les a abandonnés tout illettrés, ni comprendre les vidéos en arabe alors qu'on ne s'est pas donné les moyens de renforcer les cours de langue d'origine dans les banlieues ?

 

Vous allez voir que ça va ENCORE leur retomber dessus, qu'ils vont encore être stigmatisés, les pauvres.

 

On est trop salauds avec nos musulmans guys, trop pas-sympas dans le vivre-ensemble !

 

 

 

 

Source :

http://www.islamisation.fr/archive/2012/03/19/titre-de-la-note.html

 

 

 



[1] Oui ce n'est pas le bon terme mais je ne sais pas comment on appelle ça en islamie

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans musulmans moderés
commenter cet article