Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 14:37

roman.png

♫♫"C’est un beau romaaaaaaan, c’est uuuune belle histoiiiiiiire, c’est une romaaaaance d’aujourd’huiiiiiiiii"♫♪♫ (Michel Fugain)

 


La mémoire me joue souvent des tours. Et bien entendu ça ne s'arrange pas avec le temps.

Aussi n'ai-je pas manqué hier, de m'installer devant l'émission que nous avait concocté France 2, de manière à réviser un peu mon année 2011 (et la vôtre aussi, en même temps).

Je m'attendais à une classique présentation chronologique, fadement traditionnelle, mais à l'instar des programmes scolaires qui n'aiment rien tant que le "transversal" et le "thématique", on nous avait regroupé les événements par genre.

L'avantage est double : le procédé est beaucoup moins fastidieux pour le téléspectateur ( ou l'élève) et permet au journaliste ( ou au pédagogue) de prémâcher le factuel avec ses petites molaires à lui ( c'est toujours ça de fait).

France 2 nous a donc proposé  une émission d'inspiration romanesque, mettant en scène des  personnages principaux, et secondaires, entrecoupée de minis interviews de personnalités, chargées de donner leur avis sur le spectacle.

 

Pour ceux qui n'ont pas vu l'émission, et avant que toutes ces informations ne s'envolent de ma pauvre tête comme une nuée de moineaux, j'essaie de vous résumer le spectacle.

Je signale que des indications de "spoiler" permettront à ceux qui voudront voir l'émission en rediffusion,  de ne pas lire les informations qui pourraient leur gâcher le suspens.

 

1)      Les héros :

personne ne fut oublié, il y en avait pour tous les goûts et toutes les couleurs :

 

 

Hongesakatame, le jaune qui a la poisse :

 

Le jaune est attaqué par sa propre centrale nucléaire à cause du mauvais temps.

C'est horrible, épouvantable, mais, (attention spoiler) .... les mamans jaunes retrouvent leur petits enfants jaunes à la fin. On a eu chaud !

On remarquera que le jaune n'a pas de chance avec tout ce qui concerne le nucléaire.

 

Musclor, le sportif musclé :

 

Le sportif est très méritant( vélo ++)et essoufflé  (vélo++), ou bien, sinon,  il est amusant à interviewer (rugby).

Je n'ai pas grand chose à dire de plus parce que ça ne m'intéresse pas. Simplement, j'ai remarqué que quand le sportif français gagne ou fait beaucoup d'efforts, le français a le droit de chanter la marseillaise si il est en Australie par exemple. (c'est toujours bon à savoir)

 

Bouzeux sur padeau, le blanc qui n'a pas de pot :

 

Le blanc est un paysan  pauvre et dépressif à cause du mauvais temps ( à l'inverse du jaune qui a eu trop d'eau avec son tsunami, le blanc n' a pas eu assez d'eau avec sa sécheresse : le monde est mal fait)

C'est très triste, mais, ( attention spoiler).....à la fin les gens sont gentils et solidaires et ils s'aident entre eux. C'est beau et ça prouve bien que  quand les gens sont gentils tout s'arrange à la fin.

 

Déaissecouille, le juif trainé dans la boue :

 

Le juif est arrêté par des policiers américains pour une sombre (très sombre) histoire de chambre d'hôtel.

On empêche le juif de prendre une douche  (estime t-on qu'il s'est déjà bien assez douché à l'hôtel ?), et de se raser, alors bien entendu il  n'a pas belle allure quand il est convoqué devant un juge.

C'est triste. Heureusement, à la fin (attention spoiler)  il rentre en France, et on ne saura jamais, jamais, jamais ce qui a bien pu se passer dans la chambre numéro je ne sais quoi du Sofitel.

 

Johnny-got-his-gun, le noir qui devient français :

 

Symbole du combattant sacrifié en Afganistan, le jeune soldat d'origine africaine se retrouve complètement paralysé (on ne sait pas trop si c'est vraiment à cause des tireurs talibans ou des américains qui, après tout ont organisé la guerre).

C'est épouvantable, mais à la fin (spoiler) on lui donne la nationalité française " au nom du sang versé".

Reportage émouvant que je n'ose même pas  critiquer ( je ne vais même pas dire que ça a dû sacrément leur plaire, à France 2 de trouver un gars comme ça ), mais qui m'inspire un petit questionnement :

N'aurait-on pas intérêt à expliquer à certaines personnes qu'être "français au nom du sang versé" ne veut pas dire "au nom du sang versé en poignardant des français natifs."...peut-être y-a-t-il confusion pour quelques personnes, et ça expliquerait un certain nombre de faits divers.

 

Superinchala, l'arabe d'un courage exceptionnel :

 

Le "arabe d'un courage exceptionnel"... sont excessivement nombreux (on ne les compte plus, ce sont des foules entières qui manifestent )

Deux d'entre eux attirent particulièrement l'attention grâce à leur bravoure :

Un pianiste Syrien qui joue du piano (aux états unis) afin d' aider à renverser la dictature dans un endroit assez désertique, et qui à la fin (spoiler) réussit grâce à sa célébrité à sauver ses parents en avion.

Un commandant de bord tunisien désarmé qui mime un malaise pour ne pas faire décoller son avion, afin  que d'autres tunisiens armés puissent arrêter des passagers membres de la famille Ben Ali. (alors qu'en fait il n'était même pas vraiment malade : c'est absolument incroyable ce dont les vrais héros sont parfois capables)

 

 

Kadhaf'Ali, l'arabe méchant :

 

La bonne nouvelle est que l'arabe méchant est un toujours un dictateur et qu'en ce moment les dictateurs sont soit morts, soit en prison, soit en passe de mourir ou d'aller en prison.

 

Breivik-le-geek, le tueur fou :

 

Le tueur fou n'est pas fou, il est juste Norvégien, fasciste, très méchant et se sert de son ordinateur pour aller sur des blogs islamophobes (comme le mien, oui oui).

Ensuite le tueur fou, qui ne l'est pas, croit (!) que les musulmans envahissent l'Europe ( alors qu'en fait ils l'ont construite) et du coup il tire sur les gens, comme un fou.

Ce qui prouve qu'on a quand même un sacré problème... avec internet !

 

Xavier du pont de Vaalamesse, le catholique azimuté :

 

Il semblerait que le catholique azimuté massacre toute sa famille et que son azimutage prenne son origine dans sa participation à un groupe de prière.

Le nœud de l'affaire ( œdipien ?) pourrait bien être situé au niveau de la grand mère dont on apprend qu'elle vit à Versailles où elle aurait fondé un groupe sectaire.

Une spécialiste nous livre alors les symptômes pathognomoniques permettant de diagnostiquer une secte  (comme celle de la grand mère versaillaise, il faut tout vous expliquer) :

soumission + régime alimentaire particulier + port de vêtements particuliers !

Euh !

Etonnant, non ?

On apprend plein de trucs sur France 2.

 

 

2)      Les invités

 

 

Une dame, très gentille et surtout très très solidaire (dont j'ai oublié le nom), éleveuse de moutons, souchienne et grassouillette, vraiment comme un cochonnet (mais sympa) et qu'on assoit à coté d'un  Debouze.

Ils ont l'air de très bien s'entendre, même après que le Debouze ait dit qu'il était musulman, ce qui prouve que le multiculturalisme : ça marche !

 

Un Jamel Debouze qui ne parle pas très très bien ( forcement car c'est un ancien pauvre) mais qui est très philosophe : il attend toujours avant de juger. Ainsi pour le moment il préfère ne rien dire sur l'évolution des printemps arabes, parce que les islamistes, ben quoi,  c'est peut être très bien, faut voir.

(il réagira de la même façon entre les deux tours de la présidentielle en mai, j'en suis sûre)

 

Un Vincent Lindon, qui a l'inverse de ceux qui ont le vin triste ou méchant, a le vin gai et gentil, nous explique qu'il faut prendre aux riches pour donner aux pauvres. Il a d'ailleurs l'air pauvre lui même, un peu comme un Déaisscouille, et je me demande si ce sont les américains (aussi)  qui l'ont empêché de se raser et de prendre une douche.

 

Un Henri Guayno, que je n'ai pas écouté, trop occupée que j'étais à me demander si oui ou non il avait une petite paralysie d'un nerf facial, et si oui quelles pouvaient en être les étiologies possibles.

 

Un François Hollande, très sympathique, intelligent, tout plein d'humour, mais en même temps très sérieux, avec un immense sens du devoir et une grande ambition entièrement dévouée au service de la France, ce qui me fait dire que si, ( je dis bien si), j'étais favorable au projet de remplacement de la population de mon pays et à son islamisation, je voterais pour lui, sans hésiter. (Mais bon sang qu'est ce que la gauche lui reproche ???????)

 

 

Voilà voilà, c'est tout pour aujourd'hui. 

 

C'était un très long billet, mais c'était aussi une très longue année....et elle n'est pas finie !

 

 

 


Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 16:33

jack-russel.png

                                Rien ne prouve que ce chien ne soit pas méchant (voire antisémite).

 

 


 

Imaginons que vous soyez un chic type.

Vous ne pourrez jamais le prouver.

 

Pensez-y et vous verrez que quoi qu'il arrive, et quoi que vous fassiez, vous ne pourrez jamais apporter la moindre preuve définitive de vos qualités morales.

Quand bien même votre vie, vos actes, tout votre comportement ne seraient  que bonté, générosité, sacrifice même, rien ne saurait jamais démontrer que vos pensées n'étaient ni mesquines, ni intéressées, ni hypocrites, et rien n'empêcherait jamais qu'on puisse vous imaginer mal agir, un jour futur, prouvant à tous que vous n'êtes PAS un chic type.

 

C'est comme ça.

Il faut s'y faire.

Vous pourrez apporter la preuve que vous êtes antisémite, par exemple  en écrivant "mein kampf" et en organisant l'extermination d'un peuple, ou bien en criant "mort aux juifs" dans des manifestations avec vos coreligionnaires musulmans.

Vous ne pourrez jamais, quoi qu'il arrive, démontrer que vous n'êtes pas antisémite.

 

ça marche avec tout :

 

Vous ne démontrerez jamais, même si vous n'êtes pas raciste, que vous ne l'êtes pas, c'est impossible.

Si vous faites partie du KKK, on peut en quelque sorte affirmer que vous êtes raciste, mais si vous n'en faites pas partie, qui prouve que vous ne le souhaitez pas, secrètement, voire inconsciemment ?

Si vous êtes raciste , vous pouvez, éventuellement, l'assumer, peut-être expliquer pourquoi...et même attendre qu'on vous démontre que vous avez tort.

Si vous ne l'êtes pas, rien n'empêchera les autres de vous accuser de l'être.

 

Vous ne pourrez jamais démontrer à votre psychanalyste que vous n'êtes pas bloqué à un stade pré-oedipien s'il a décidé que vous l'êtes.

Vous ne pourrez jamais apporter la preuve que vous n'êtes pas homosexuel, ni celle que vous n'êtes pas homophobe, non plus.

(tant mieux pour vous si vous êtes homosexuel et que vous militez dans une association pour les droits des homosexuels car vous, vous  avez au moins pu démontrer quelque chose).

 

Vous ne pourrez jamais prouver que bien qu'islamophobe, vous ne détestez pas tous les immigrés d'origine arabe.

Vous ne pourrez jamais démontrer que bien qu'opposé à l'immigration actuelle, vous n'êtes pas opposé à toutes les immigrations passées ou futures.

Vous ne pourrez jamais démontrer que vous n'avez pas l'intention de massacrer des gens, (même ceux à qui vous souhaitez indiquer la sortie).

 

Tout cela est très ennuyeux pour certains, et gâche un peu la vie de ceux qui pensent être des gens plutôt sympas(mais si mais si), mais qui ont décidé une fois pour toute de se préoccuper davantage de ce qui se passe réellement autour d'eux, plutôt que de se vautrer sans les bons sentiments.

Tout cela est très utile, pour ceux qui préfèrent se vautrer dans les bons sentiments.

 

C'est la solution de facilité.

Ne pouvant que rarement nous démontrer que nous avons tort, les bienpensants ne nous attaquent que sur des "défauts" que nous aurions et qu'ils dénoncent et dont il  est totalement vain de vouloir nous défendre.

Ils n'essaient presque jamais de nous démontrer que nous avons tort, car le plus souvent ils ne le peuvent pas.

Incapables de nous prouver nos erreurs, ils  se rabattent sur des "fautes" supposées et qui sont presque toujours de cette catégorie des "improuvables".

 

Les petits malins nous allongent sur des divans.

Mettons les devant des tableaux noirs.

Renversons la vapeur, obligeons les à nous démontrer ce qu'ils affirment, poussons les dans les retranchements de leurs raisonnements et ils s'y retrouveront comme de pauvres poilus en 14.

Tu m'accuse de n'être pas une brave fille parce que le monde que je vois me paraît aller vers sa perte ?

Allez, gauchiste, vas-y, démontre moi que le monde que tu veux bâtir est viable, simplement viable. Mais attention, hein, je veux une vraie démonstration, avec des preuves !

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 15:35

chien psychanalysé

                                               Psychanalyse d'un chien d'infidèle ?

 

 

 

 

Etant par formation professionnelle très intéressée par les maladies émergentes, et par tempérament particulièrement passionnée par la psychiatrie, c'est avec beaucoup d'attention que j'ai commencé à lire votre article sur l'islamoparanoïa.

Vos références à Lacan, m'ont immédiatement indiqué, que je n'avais pas affaire à un article sérieux, bien qu'il se présente comme tel,  mais bien à une de ces pseudo réflexions, dans lesquelles le pédantisme des termes ( ah ah, la fameuse "forclusion du nom du père"!) dissimule une pensée qui s'affranchit du réel tout en affichant une ambition quasi scientifique.

Ne manque à votre démonstration qu'une de ces formules pseudo-mathématiques abracadabrantesques avec lesquelles votre maître à penser hypnotisait des foules, non pas de jeunes scientifiques, mais d'étudiants en psycho ou en lettre modernes.

 

A l'instar de la plupart des théories psychanalytiques, y compris les plus folles,  votre démonstration possède une logique interne, et votre théorie d'une psychose qui se serait développée en Europe est joliment  argumentée.

Le seul problème, mais il est essentiel, est que votre axiome de départ étant faux, la logique qui en découle n'a pas d'intérêt pour décrire le réel et est en fait semblable à la logique de certains délirants : c'est un rationalisme morbide[i].

 

Si l'identité de l'Europe n'était effectivement pas menacée, par le remplacement en son sein des populations de culture européenne par des populations de culture étrangère, le sentiment de menace des européens quand à leur identité ne correspondrait pas à un danger réel, serait donc fantasmé, et l'Europe malade de son fantasme pourrait s'adresser à vous.

Il n'en est rien.

Le grand remplacement des peuples européens est bien amorcé.

La présence, chez nous, de populations de culture absolument différente de celles des natifs, et qui souhaitent vivre en occident tout en tenant à y maintenir et à y développer leur culture non occidentale, est une réalité constatable[ii] et dont vous semblez parfois, étrangement, être vous même conscient, puisque vous paraissez admettre que l'Islam que nous rejetons, est dorénavant constitutif de notre nouvelle identité.

 

 

Un greffe a donc eu lieu : les musulmans ont pénétré le corps social, s'y développent sans vouloir s'y fondre, et constituent bien l'équivalent d'un nouvel organe, manifestant même parfois un désir de fonctionnement autonome[iii].

S'il y a donc bien une maladie, nous ne sommes pas en présence d'une maladie de la psyché mais bien d'une maladie du corps.

Qu'un bien portant qui se croit malade puisse s'amuser à consulter des psychothérapeutes lacaniens, pourquoi pas.

Mais le patient à qui un chirurgien fou a rajouté un greffon visiblement incompatible n'a que faire d'une cure psychanalytique.

Il lui faudra choisir entre un traitement assez radical et douloureux ou une mort lente (et douloureuse ). Et s'il a besoin d'une aide psychologique, c'est uniquement pour traiter l'état de

déni dans lequel malheureusement il arrive qu'il se complaise. J'ajoute donc à mon courrier ceci, qui intéressera peut-être le psychothérapeute que vous prétendez être ( pièce jointe : la réalitophobie maladie émergente? ).

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans médecine
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 08:30

Islam-go-home.PNG

 

 

Pour moi ce fût la joie du jour : un sondage récent de l'Ifop :

76 % des français estiment que " l'Islam progresse trop vite en France"

14% des français pensent que "l'état devrait aider financièrement à la construction de mosquées."

 

Ces chiffres sont différents de ceux obtenus par un sondage équivalent effectué en 2006 : le premier à la hausse, le second à la baisse.

76 % ! ça fait donc beaucoup de français, et de plus en plus nombreux,  qui paraissent ne pas souhaiter la progression de l'Islam chez nous.

 

Comme les questions ont été posées à un échantillon de français qui comportait aussi, des  musulmans (on ne les a pas triés, tout de même)  et qu'un musulman ne peut pas logiquement regretter que sa propre religion progresse trop vite, on peut sans risque d'erreur dire que :

bien plus que  76 % des français non musulmans trouvent que l'islam progresse trop vite .

 

Petit calcul :

En admettant, qu'il y ait 7% de français musulmans (ce qui est le chiffre quasi officiel, presque à coup sur sous-estimé ), une petite règle de trois nous permet d'affirmer que  :

82 % des français non musulmans considèrent que l'islam progresse trop vite en France.

ça fait du monde !

 

Et ça n'a pas échappé à nos "potes" de Ouma.com.

 

Ils ne sont pas contents du tout.

Mais ils ne sont pas étonnés non plus car ils ont bien remarqué "la peur fantasmagorique de la présence musulmane".(sic)

 

Peut-être est-ce pour nous prouver que nous fantasmons qu'un dénommé Sousou commente ainsi :

"qu’ils aient peur ou pas ils n’arrêteront pas la lumière divine.

Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire !"

Malheureusement pour Sousou, il semble qu'un certain nombre de musulmans, bien que soucieux d'apporter partout "la lumière divine "et de donner la victoire par "le ventre de leurs femmes"  n'apprécient pas vraiment de vivre entourés d'islamosceptiques. Le musulman étant un être humain presque comme les autres, et oui, au bout d'un moment son petit cœur souffre de n'être pas apprécié dans son musulmanisme, il est tout tristounet et se demande s'il ne serait pas plus heureux ailleurs.

Il se sent malaimé, malheureux, peu encouragé à musulmer à son aise, entouré de gens malveillants. C'est mauvais pour son moral.

Je lis ceci sur leur site : "Le climat devient lourd en France. Tellement lourd que nombreux sont les musulmans qui préfèrent désormais l’exil ou la hijra".

Ah ah !

 

Mais oui, j'entends d'ici les cris outragés des quelques gentils qui lisent mes textes méchants :

Oh mais c'est dégueulasse de se réjouir que le climat islamophobe puisse conduire un certain nombre de français musulmans à l'exil.

Et oui, c'est un peu dur, mais pensez que les binationaux, ou même les françaiscommevousetmoi mais qui sont SI attachés au pays d'origine de leurs parents, ont la chance d'avoir DEUX pays d'amour.

C'est  un peu comme s'ils avaient un papa ET une maman, alors que nous, indigènes, n'avons que notre mère patrie et rien d'autre, c'est à dire absolument aucun endroit où aller qui soit islamoproof. Pensez  que nous serons orphelins si on nous pique notre maman alors que les autres peuvent toujours allez chez papa.

Et pensez comme ils seraient heureux chez papa, en pays de grande musulmanie.

Fini, les saucissons dans le rayon halal.

Fini les blogs islamophobes.

Fini les "sœurs" voilées pourchassées par des policiers racistes.

 

Plus j'y pense et plus je me dis que de deux choses l'une :

- soit on ne les aime pas et on veut qu'ils s'en aillent.

- soit on les aime et alors, on veut aussi qu'ils s'en aillent, pour leur bien, pour leur épanouissement.

 

Allez, tous ensemble,  tous ensemble : islam go home.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans musulmans moderés
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 09:04

racaille.png

                                    Eh, cépabien de rigoler des racailles bouffon ispice de nazi

 

 

 

 

Le 4 février de cette année, j'ai écrit un petit billet sur Pierre Perret après que des miens amis socialistes, très peu émus de ce que je pouvais leur raconter concernant la liberté de parole des exclus de la bienpensance, m'aient informée, outrés, que LEUR Pierre Perret aurait été soi-disant censuré pour une chanson gentille et pleurnicheuse qu'il a écrit sur la Burka.

"Pierre Perret, non mais tu t'rends compte !"

Agacée, non pas tant par la chanson ( après tout, tout texte vaguement anti-islam m'est sympathique) que  par le semi aveuglement qui fait négliger à tous les gens de gauche les injustices qui ne concernent pas un des leurs, je leur ai pondu une chansonnette de mon cru, à chantonner sur l'air de "Lilli", et qui parle des racailles.

 

Depuis le 4 février 2011, une centaine de personnes atterrissent, tous les jours que dieu (ou le diable) fait,  sur mon blog, en googelisant  "pierre perret censuré" , ou "censure pierre perret", ou "pierre perret chanson censurée," ou encore" la chanson de pierre perret est censurée"....etc.

 

J'en ai marre !

 

Plus de  30.000 visiteurs sont tombés sur cet article !

Et pour quel résultat, je vous le demande ?

Des leçons de morale à deux balles !

 

Bien entendu, il se peut que certains, parmi les 30000, aient trouvé ça rigolo ou sympathique.

Il se pourrait que certains habitués du blog aient commencé à lire mes billets après être tombés sur celui du 4 février. Je n'en sais rien.

Une  grande partie de ces visiteurs-par-hasard a dû ne  rester que quelques secondes sur mon blog, le temps d'estimer qu'il  n'avait aucun intérêt.

Certains ont probablement apprécié puisqu'ils ont "linké" avec "FB". (quels geeks)

Très peu de commentaires ont été générés par cet flot quotidien de gens intéressés par Pierre Perret (le dernier est magnifique " Vous critiquez la chanson de P.Perret, mais vous, votre chanson est scandaleuse" m'écrit un dénommé Paul)

 

Mais,  j'ai reçu des  mails.

Je vous les résume :

"C'est pas bien !"

 

Ben non, faire une chansonnette sur le bolossage, cépabien

Rire alors que Pierre Perret a été censuré !!!!!!! cépabien

 

C'est vrai, ce n'est pas bien.

Se moquer de l'Islam , cépabien .

Mais rire de ceux qui veulent bien qu'on critique l'Islam, mais seulement bien gentiment, avec des petites larmes dans les yeux, comme on pourrait avoir si c'était   juste "la faute à pas de chance" si les pauvres musulmanes sont parfois toutes tristes avec leurs burkas et que ça nous rende tout tristes nous aussi, mais sans nous pousser aux amalgames oh que non ....et bien, cépabien non plus.

Et puis rire des racailles cépabien.

Il y a plein de trucs qui sont pas bien.

 

Moi, de mon coté, il y a aussi des choses  que je trouve pas "bien", pas "gentil", pas "comme il faut " :

 

Je trouve que de ne pas tenir compte de la démographie : cépabien

Je trouve que laisser les courbes de la population musulmane d'Europe poursuivre leur croissance pendant que les courbes de la population indigène décroissent , c'est à dire laisser remplacer des populations d'origine chrétiennes par des populations islamo-formatées : cépabien.

Je trouve que mettre ses enfants dans des établissements scolaires chics en se foutant de ce qu'il advient des indigènes coincés dans des collèges pleins de racailles : cépabien

Je trouve qu'être généreux sur le dos des autres en disant qu'on peut accueillir tout le monde : cépabien.

Je trouve que pérorer en vantant la disparition des frontières alors qu'on ferme à clé son appartement : cépabien

 

Je trouve que prendre un héritage, le bousiller avant de le repasser au suivant : oh, ben, cépabien du tout didon !

 

Je suis de mauvais poil : et ben oui !

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 10:33

discrimination-positive.png

Nouvelles règles de discrimination positive, les gars, nous devons engager des somaliens

 (....puis engager des juges de couleur, pour les juger.)

 

 


Une gambienne[i] à la tête de la cour pénale internationale.

Pourquoi pas ?

Oui, pourquoi pas... mais aussi pourquoi ?

Car je lis, que madame Bensouda, candidate unique [ii]  à la succession à ce poste possède un"atout majeur," et ce "quels que soient ses qualités et ses défauts", celui d'être africaine", ce qui lui permettra d'apporter " un peu de légitimité à la CPI en Afrique. Et ainsi d'envoyer "un  message fort aux Africains".

 

Je n'ai, bien entendu aucune compétence pour donner mon avis sur cette nomination et il se peut tout à fait que cette dame soit remarquable, mais le fait que la candidature soit unique est tout de même surprenant.

Et il me semble que d'affirmer  que des populations ne reconnaitront une légitimité à une autorité que si la personne qui l'incarne leur ressemble, les infantilise.

 

Car l'argument qui consiste à dire "la CPI n'a pas toujours bonne presse car elle est accusée d'incarner une justice "néocolonialiste, celle des blancs sur les noirs" me conduit à la réflexion suivante :

 

Soit il est exact que la justice rendue par la CPI  est injuste et en leur défaveur, et les africains pourraient le démontrer. (Et pourraient sans doute facilement obtenir l'appui de tous les antiracistes qui doivent graviter près des instances dont il est question)

Soit c'est faux et dans ce cas, si les africains se plaignent à tort d'injustice, c'est qu'ils refusent a priori les décisions prises par des blancs.

Les africains sont donc soupçonnés d'être incapables de juger des jugements en analysant leurs contenus et de se contenter d'une approche superficielle et raciale des décisions de la CPI.

 

On voit bien qu'il est plus difficile pour la CPI d'argumenter sur la probité de ses décisions que de prouver son absence de racisme en nommant une africaine à sa tête. La cour est en quelque sorte contrainte de "préférer" une tête noire, pour prouver... qu'elle ne préfère pas les blancs.

 

Je trouve bien pratique de pouvoir obtenir des avantages ( il s'agit bien de "favoritisme") en se contentant de se plaindre de désavantages sans avoir à en fournir la preuve.

 

Et est-on au moins certain que cela suffira ?

Madame Bensouda est-elle assez noire pour que les noirs lui fassent confiance ? Tous ? Même les noirs qui seraient encore plus noirs qu'elle ? (oui, ce n'est pas évident mais je suis certaine qu'il y en a).

Madame Bensouda est-elle assez ennemie avec les blancs pour que les noirs ne la soupçonnent pas de pratiquer l'Oncle-Tomisme ? (car il ne suffit pas d'être noir, encore faut-il ne pas être pro-blanc)

Madame Bensouda n'est-elle pas trop Gambienne pour que les africains non gambiens puissent lui faire totalement confiance ?( on a déjà vu des noirs ne pas s'apprécier entre noirs de différentes tribus, je vous assure)

 

Bref, est-on certain que cette fois ci, c'est sûr, les africains seront contents, qu'ils sauront que le monde entier ne s'est pas ligué contre eux pour les désavantager systématiquement ? rien n'est moins sûr.

 

J'ai longtemps cru que ce genre de "preuve" d'antiracisme qui consiste à les placer à des postes clés pourraient apaiser leur soif de reconnaissance.

J'ai cru par exemple que le fait qu'un métis noir soit devenu président des états unis suffirait à calmer leur sentiment d'être victimes.

J'entends maintenant des noirs dire que leurs compatriotes américains sont racistes parce qu'ils critiquent Obama et que le fait que sa réélection ne soit pas acquise est encore une preuve du mauvais comportement systématique  des blancs contre les noirs.

J'imagine donc bien la suite et les réactions qui ne manqueront pas de se produire si la nouvelle présidente de la CPI subit la moindre critique ou si dans quelques années on osait vouloir la remplacer par quelqu'un d'un peu moins africain.

(Et tout ça sans compter que si des asiatiques sont concernés par une accusation du tribunal pénal international et se plaignent à leur tour, nous ne saurons vraiment plus comment faire...)

 

 

En attendant, on remarquera que la technique qui consiste à accuser en permanence l'autre de racisme ou de xénophobie pour le contraindre à favoriser certains phénotypes ou à faire preuve de xénophilie systématique fonctionne très bien.

ça fonctionne pour la CPI...et pour le reste

ça fonctionne bien... et il n'y a donc aucune raison que ça s'arrête.

 

 

Nous continuerons donc, pour ce qui nous concerne,  à tenter sans fin de prouver  à nos rebeus et à nos renois français ou étrangers que nous ne les discriminons pas en les mettant systématiquement en avant, partout.

Nous finirons par donner toutes les commandes à des gens qui ne nous ressemblent pas totalement pour prouver que nous n'avons pas voulu délibérément les donner à ceux qui nous ressemblent tout à fait.

Et puis nous leur dirons : "Ah, cette fois, vous avez vu, nous avons prouvé que nous ne sommes pas racistes !"

Et c'est alors qu'ils pourront enfin, vraiment  prouver qu'ils ne le sont pas, non plus .Ah ah ah.

 

 



[i] Gambie : 86 % musulmans ! surprise surprise.

 

[ii] Cette candidature unique....permet d'attendre un vote consensuel, souligne l'ambassadeur C Wenaweser, qui dirige du processus de sélection. Non ! vous croyez ?

 

 

 


Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 08:46

petits coeurs

 

Suite à la lecture d'un récent billet de l'Amiral, j'ai été  atteinte d'une forme suraigüe de gauchisterie-gentille.

Je suis actuellement parfaitement remise mais la nature délirante du texte que j'ai écrit pendant ma maladie prouve la gravité du mal dont j'ai été brièvement atteinte et ne saurait que nous rendre vigilant lorsque des formes moins terribles de gauchisterie-gentille atteignent nos contemporains et nous prouver  qu'il serait criminel d'en négliger les formes banales.

 

 

Sus aux discriminations.

Oui au vote des étrangers.

(ces deux phrases me hantaient, tambourinant dans mon pauvre crâne, s'entrechoquant )

Oui au vote des étrangers....sans aucune discrimination !

Assez, oui assez de  discrimination entre les différents étrangers !

 

Combien de temps encore allons-nous distinguer entre les différentes sortes d'étrangers : entre les étrangers  qui ont eu les moyens d'arriver en France et les autres, bien plus nombreux, qui souhaitent venir mais n'y sont pas encore parvenus.

Ne voit-on pas que  ceux qui ne sont pas (encore) arrivés sont forcément les plus pauvres, les plus démunis , qu'ils sont ceux ayant  eu le moins de chance...bref, que ce sont les plus exclus.

Ne comprend-on pas qu' un vrai projet humaniste serait celui d'autoriser à  voter, pour toute élection ayant lieu en France, tous ceux qui le souhaitent, sans distinction de couleur, de religion, d'origine et... de résidence.

Merde quoi, sommes nous les enfants de 1789 oui ou non ?

 

Luttons camarades (oui, la fièvre était pernicieuse) unissons nous et demain, le vote aux élections française, sera le genre humain.

 

Camarades, ce projet est humanitaire et les bénéfices moraux que nous en tireront seront immenses et immédiats, mais les retombées économiques d'une telle idée ne seront pas moins merveilleuses.

Imaginons, déployées sur notre petite planète, toutes les infrastructures  permettant ce vote généralisé des citoyens du monde : tous ces fonctionnaires (ah ah ah) recensant à chaque instant tous les individus sur la planète et s'assurant qu'ils aient les moyens d'exprimer en toute connaissance de cause leur choix quant à leur souhait ou non de voter aux élections françaises.

Ce choix, magnifique, ne pouvant se concevoir que si les dits individus ont tous reçu l'éducation leur permettant  de comprendre tous les enjeux, et la bonne santé physique et mentale leur permettant d'utiliser cette éducation, c'est bien d'une éducation nationale mondiale et d'un service de santé planétaire qu'il s'agit, rien de moins. Un service public mondial : un SPM !

La construction d'écoles et d'hôpitaux développera le secteur du bâtiment sur la terre entière.

Elle nécessitera la construction de routes, l'approvisionnement en eau potable,  la distribution illimitée d'accès à la nourriture, le développement de l'industrie automobile, du nucléaire de l'énergie solaire, des téléphones, d'internet.......

Bref, en un mot comme en cent : l'ère de la croissance mondiale, généralisée et sans fin s'ouvrira devant nous.

Pour avoir refusé toute discrimination, nous aurons enfin construit un monde idéal, de bonheur et de richesse absolue.

 

 

A l'instant ou j'allais budgétiser mon merveilleux programme....la fièvre tomba et j'étais de nouveau normalement méchante.

 

 

 

 

 

ps: j'ai constaté depuis,(ensuite : je le jure) qu'un certain nombre de lecteurs de l'amiral Woland étaient eux aussi, provisoirement j'espère, tombés du coté délirant de la force...ah ah ah

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans délires
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 14:06

youki

                                                     Il est à qui, hein,  le youki ?....

 

 

 

 

Pour le quotidien algérien El Watan, les démocraties occidentales ont "opéré un revirement spectaculaire" :

" Après avoir longtemps joué la carte des «démocrates» arabes, des «forces progressistes», les démocraties occidentales changent leur fusil d’épaule et se montrent plus que jamais disposées à traiter, sans réserve ni complexe aucun, avec des gouvernements islamistes."

Et le journaliste d'expliquer que les gouvernants européens ont changé de cap, que leurs félicitations appuyées aux islamistes vainqueurs d'élections et les annonces qu'ils font d'une coopération possible avec eux, constitue la marque d' un revirement de leur opinion.

 

 

Je m'élève contre cette interprétation.

Et donc, bien entendu, vous en soumets une autre :

 

"qui veut noyer son chien l'accuse de la rage", dit-on. J'ajouterai :  

qui veut absolument garder son chien, même enragé, fait semblant de ne pas voir sa bave aux lèvres.

 

Ce n'est pas, bien entendu, parce qu'ils pensent sincèrement qu'ils ont à faire à des "islamistes modérés",  ni parce qu'ils ont changé de stratégie par rapport aux islamistes-tout-court que nos gouvernants   envisagent de coopérer avec eux mais parce que, et ça les musulmans le comprennent, ils souhaitent faire ami-ami, et ce  quelque soit l'interlocuteur qui leur fait face.

 

Devant l'islamisation des pays musulmans, qui ne manquera ni de s'étendre, ni de se radicaliser, nos gouvernants ne changent pas d'attitude mais seulement de terminologie.

Les aspirations à la théocratie sont recouvertes du voile (!) pudique d' "aspirations à la démocratie, à la liberté, à la justice sociale et à la dignité" comme la salivation d'un animal visiblement atteint d'un épouvantable virus pourrait être désignée  par un mot comme  "crachotti", "écumette", "bavouille", histoire de pouvoir continuer à lancer des baballes à leur affreux clébard.

Faut-il que le chien en question soit une "poule aux œufs d'or" pour qu'on le traite de cette façon.

Et quelle courte vue, car  il me semble que dans la mesure où le prix à payer sera un enragement du monde, c'est bien trop cher pour quoi que ce soit.

 

A notre échelle, celle du pays, il me semble qu'il se produit la même chose et que nos coranophiles ont bien compris qu'ils pouvaient faire à peu près n'importe quoi et augmenter leur degré de musulmanie de façon presque illimitée sans que rien ne se passe si ce n'est dans l'évolution du vocabulaire qu'on est prié d'utiliser pour parler d'eux.

 

Par contre, dans leur cas, j'ai encore plus de mal à comprendre où est l'or.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans musulmans moderés
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 15:45

 

convertisseur.png

                                                                                        convertisseur.

 

 

Je m'occupais à l'époque de "jeunes en difficulté".

Je demande à une jeune fille quels sont ses projets d'avenir.

-"Championne de saut d'obstacles " me répond-elle sans hésiter.

-"Ah, bon, et ça fait longtemps que tu fais de l'équitation ?" dis-je, l'air intéressée,  pour l'inciter à m'en dire plus.

-"......? "

-"ça fait longtemps que tu montes à cheval ? "

-"Nan, j'suis jamais montée sur un cheval de ma vie ".

-"Mais tu t' intéresses aux chevaux  ?" insistais-je

-"Ben nan "

 

Etonnant, non ?

J'ai été personnellement étonnée, car en général, dans cette  population en grandes "difficultés sociales et scolaires" que j'ai bien connue, un certain bon sens était presque toujours  présent.

Quel que soit le niveau intellectuel de ces pauvres gosses, leurs rêves, parfois un peu farfelus, suivaient une logique, leurs désirs s'accrochaient à des plaisirs, leurs projets à un certain réel.

 

 

J'ai tout récemment repensé à cette gamine et à son projet "décalé", en cliquant sur un lien, envoyé par un ami, et qui menait à un site musulman. "Islam center" : c'est ICI

 

 

Ce site, propose entre autres de nous guider vers le chemin de la conversion à l'Islam.

Je n'ai pas manqué de suivre ce chemin ( la marche arrière étant toujours possible), et suis arrivée sur un texte en forme de questions réponses, identique à celui trouvé sur le site d'une mosquée il y a quelques semaines, ce qui me pousse à croire qu'ils ont une page toute prête qu'ils recopient de site en site.

 

J'adore le début et j'adore surtout imaginer à qui les conseils s'adressent :

 

"Bonjour. Je suis sur le point de me convertir à l'islam " ET " Je voudrais vous dire que j'ai une certaine appréhension liée au fait que je ne connais pas grand-chose de l'islam" !

 

Comment peut-on être sur le point de se convertir à une religion AVANT de la connaître ?

 

C'est très étonnant ! Et ce qui ne l'est pas moins est que, non seulement les musulmans ont l'idée qu'on peut -éventuellement - vouloir, bêtement, se convertir  à leur  religion sans la connaître, mais qu'ils placent cette hypothèse au début de leur guide du converti, dans la partie qui s'adresse donc naturellement à la majorité  des aspirants à la conversion.

 

 

Je les imagine donc ainsi , ces aspirants :

 

-Que veux tu faire ?

-Me convertir à l'Islam

-Tu connais l'Islam ?

-Nan

-Tu aimes l'Islam ?

-Chais pas, jconnais pô .

 

 

 

 

On rigole, on rigole, mais en tout cas on apprend, pour le cas où on en douterait encore, que RIEN au monde n'est plus facile que de se convertir à l'Islam ...ce qui fait bien entendu contraste (ou symétrie ? ) avec le fait que RIEN au monde n'est plus difficile que d'être apostat de l'Islam.

 

La transformation se fait comme par magie, en récitant un équivalent d'abracadabra :

 

La personne prononce la formule « Je témoigne qu'il n'y a aucune divinité méritant d’être adorée en dehors de Dieu et que Muhammad est le messager de Dieu » (En phonétique : Ach-Hadou ane lâ ilâha illa lahou wa ach-hadou anna Mouhamadane rassouloullahi). Le mieux est qu'elle le fasse devant d'autres personnes, puisqu'il s'agit d'un témoignage."

 

Vous remarquerez que bien qu'il soit mieux de le faire devant d'autres personnes, rien ne dit qu'il soit absolument impossible de le faire seul...

Alors , vous, je ne sais pas, mais moi, c'est certain, je ne vais même pas essayer de dire tout haut , pour voir : Ach-Hadou ane lâ ilâha illa lahou wa ach-hadou anna Mouhamadane rassouloullahi.  Ah que non !

Vous imaginez, si ça marchait ?

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans musulmans moderés
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 09:40

ernest-renan.png

 

 

Juste au début de l'émission de France Culture intitulée "la fabrique de l'histoire" (et que je renomme in petto "l'usine de la propagande") l'autre jour, un géographe de grande renommée tenait une courte chronique.

Monsieur Jean-Robert Pitte, parla quelques minutes.

Son cours, très court, avait pour titre  "Et la France, dans tout ça ?".

 

Je tendis donc une oreille patriotique car la question me semblait d'importance : "oui, c'est vrai, tout ça c'est bien beau dites donc, mais quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend ma brave dame, on se demande : et la France dans tout ça, hein ? la France !"

 

Je me doutais forcément,  rien qu'en entendant le titre, que ce n'était pas par hasard que  la syntaxe de la question était tournée de manière à évoquer la mère Michu plus que le Général de Gaulle, et qu'on n'allait certainement pas me vanter "la France aux français" faribole totalement ridicule ( d'ailleurs qui aurait l'idée de dire la Tunisie aux tunisiens ? ah ah ah ) et surtout si démodée, mon dieu.

Je me doutais qu'on allait me parler "ouverture" "diversité" "tolérance" et me dire qu'il fallait "tolérer l'ouverture pour s'ouvrir à la diversité".

Bien entendu.

Mais nous n'en étions plus là.

Ce stade était déjà franchi, et le projet de monsieur Pitte, était de définir l'idée de "nation" pour mieux nous convaincre   de la dépasser et de nous dissoudre.


Pour notre plus grand bien, évidemment, et pour celui des autres.

Autres qu'il était, de plus, question de dissoudre aussi, tant qu'on y était.

 

Mais, je vous rassure en vous précisant que , si monsieur Pitte voulait tout dissoudre, sa crise aigue de dissolution ne concernait que l'Europe.

J'en fus soulagée, car lorsque le brillant géographe affirma "il faut abandonner cette idée absurde de frontières aussi bien en France qu'en Europe d'ailleurs tant la volonté de les atteindre ou de les maintenir a fait couler de sang" j'ai craint un instant qu'il ne s'emballe et commence à vouloir dissoudre un peu n'importe quoi, la frontière entre l'Inde et le Pakistan, celle qui sépare le Niger de la Libye...des trucs comme ça... mais non, sa crise dissolvante était limitée.

 

 

D'où le professeur Pitte tenait-il de pareilles idées et qui les lui soufflait ?

 

Il le dit lui même en introduction, et pour nous mettre dans l'ambiance, appela pour construire sa démonstration, un dénommé Ernest Renan qui définit en 1881 la nation comme suit :

 

"Une nation est une âme, un principe spirituel.  L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours de fleuves, ni de la direction des chaines de montagnes. L'agrégation d'hommes sains d'esprits et chauds de cœurs crée une conscience morale qui s'appelle une nation".

 

S'appuyant de tout son poids sur cette citation remarquable, notre monsieur Pitte passa rapidement sur la notion "archaïque et mortifère de droit du sol", nous informa qu'aujourd'hui encore "100000 étrangers sont naturalisés chaque année" mais que "malheureusement la bête immonde n'est jamais loin" (sic) avec sa tentation de "repli sur l'entre soi", ce qui rend "essentiel de nourrir cet idéal d'une solide culture , comme  l'avaient  compris  les inventeurs de l'école laïque gratuite et obligatoire" et que donc...."il faut abandonner cette idée absurde de frontières..."

CQFE ! , ce qu'il fallait emballer !

 

 

C'est alors qu'une chose extraordinaire arriva, et que le fantôme d'Ernest Renan m'apparu et qu'il me dit :

 

"Se fiche un peu du monde, ce Pitte, bon, d'accord, j'ai dit que « Ce qui constitue une nation, ce n'est pas de parler la même langue, ou d'appartenir à un groupe ethnographique commun" mais j'ai aussi ajouté " c'est d'avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l'avenir… »

Alors c'est un petit peu facile de reprendre une partie de mes propos pour démontrer des choses que je n'aurai jamais dites ou pensé."

 

Je profitais qu'il était là pour demander au fantôme de Renan ce qu'il pensait de l'islamisation de la France.

 

"Oh" me dit-il " le plus grand mal :  les musulmans, j'ai dit pas mal de trucs sur eux, et pas que du positif, vous pouvez me croire.

j'ai dit des trucs sur l'Islam, c'est pas croyable, on croirait du Pakounta, tiens, je me cite :

 

"L'islam est la plus complète négation de l'Europe. L'islam est le fanatisme..., L'islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile ; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit..., rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d'une éternelle tautologie : Dieu est Dieu""

 

Mais alors, cher Ernest, lui dis-je  vous pourriez carrément faire partie du forum de Renaud Camus ?

 

"Dés que les fantômes y seront admis j'y compte bien !"

 

Je me tournais alors vers ma radio : elle avait disparu, elle s'était probablement dissoute

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article