Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 16:45

marie Curie

                                          Quand elle était djeune

 

 

 

L'immigration, c'est comme le sel, il n'y en a jamais trop.

 

La preuve ? Essayez une biscotte sans sel  : C'est fade !

Après cette démonstration courte mais à l'argument imparable, il ne nous reste plus qu'à passer aux choses sérieuses c'est à dire à généraliser dans l'empire du bien, endroit de rêve où les généralisations sont non seulement autorisées mais où l'on vous paye carrément pour en faire.

 

Avant cela, il me reste toutefois à faire  taire les quelques uns qui, cherchant toujours à ralentir la progression des progressistes , par pure méchanceté nauséabonde, sont encore à râler au fond, je les entends.

"Et les hypertendus alors !!!! hein ! "me disent-ils...."pour eux ne faut-il pas mieux diminuer le sel, de façon drastique ?"

A ces malotrus qui, je le devine, n'aiment pas l'autre, je me contenterai de répondre ceci :

"Le fait qu'il y ait des hypertendus n'empêche pas les biscottes sans sel d'être fades !"

Et toc!

L'argument qui tue !

 

Mais "ne nous laissons pas distraire", et maintenant que nous avons fait taire ces contradicteurs (qui ne font visiblement pas le poids), nous pouvons passer aux choses sérieuses c'est à dire aux généralisations sympas qui sont à la bien pensance ce que certaines règles, comme celle par exemple  des parallèles qui ne se rejoignent pas, sont aux mathématiques d'Euclide : des axiomes.

 

Un des axiomes  de base sur lequel repose l'édifice du Bien est le suivant :

" l'immigration est une chance pour la France."

 

A ceux qui verraient les parallèles se rejoindre ou qui douteraient que l'immigration soit une chance pour la France, toujours, en tout lieu, de tout temps et en toute quantité, contentons nous de dire " MARIE CURIE" !

Avec eux, ne discutons pas, ce ne sont que des pinailleurs, montrons leur l'exemple  "Marie Curie "!, ça va les faire taire !


Car voilà bien l'exemple magnifique et édifiant de l'apport de l'immigration.

Et qu'on ne vienne pas me dire que  Marie Curie était Polonaise !

J'en ricane d'avance !

Vous vous doutez bien que si Marie Curie était restée en Pologne, elle aurait reçu non pas le prix Nobel de physique mais celui de la soupe de betterave ! Enfin quoi ! soyez réalistes.


Une Marie Curie ne migrant pas serait restée en Pologne, pays où elle n'aurait tout simplement pas pu faire les études lui permettant de devenir chercheur ( chercheuse est au dessus de mes forces)....ce qui prouve que ce n'est pas sa polonitude  mais bien son immigrationnité qui ont fait d'elle le savant ( la savante est au dessus de mes forces, aussi) que le monde entier nous envie.

L'immigré a donc un potentiel que seul sa migratitude peut expliquer....et d'ailleurs, sinon, comment comprendre que la présence immigrée  soit systématiquement une chance pour ceux qui en bénéficient ? Je vous le demande.

 

C'est pourquoi, il m'a paru particulièrement scandaleux, de lire des propos affligeants qu'aurait tenu ( j'y met le conditionnel tant j'espère que cette information sera contredire) le ministre libyen des affaires étrangères lors d'une visite à son homologue italien.

Le Lybien aurait ainsi "mis en garde" (sic) l'Europe, "contre un afflux d'immigrants " arrivant régulièrement à leur frontière avec l'Égypte.

En sous entendant que cette immigration là, ne serait pas une chance pour l'Europe en général et pour la France en particulier, il  porte une grave attaque à l'axiome.

Si en effet on considère que dans certaines circonstances une certaine immigration n'est pas une chance, alors on ne peut plus dire que 'l'immigration est une chance " et on doit se  contenter non plus d'un axiome mais d'une simple remarque telle que  'l'immigration est parfois une chance pour la France"...ce qui vous le constatez ouvre un débat sur les conditions du "parfois", débat qui par définition pourrait sortir du cadre strict de bisounourserie aigue, ce qui est interdit cqfd.

Achour ben Khayyal a donc tout simplement dit une énorme bêtise, qu'on ne peut expliquer que par la ruse et la  volonté de nous nuire : il veut nous empêcher de profiter de notre chance et se garder sa prochaine Marie Curie pour lui, ce salaud.

Vous allez voir qu'il va nous dire que c'est Marie Curry....et que donc ils ont un droit de préemption sur elle car les épices proviennent essentiellement d'orient.

C'est affligeant ! (oui, oui, comme ce billet).

 

 

 

http://fr.news.yahoo.com/la-libye-met-en-garde-contre-un-afflux-155725401.html

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:08

Woody-Allen-spermatozoide.png

 

 

 

 

Ces derniers temps j'ai entendu à plusieurs reprises ce qui me semble être un nouvel argument, ou en tout cas une nouvelle façon de reprendre en boucle un argument pro-immigrationiste auquel il n'est pas facile de répondre.

Cet argument est à classer dans la catégorie des arguments non scientifiques et donc non contestables () avec lesquels  nos G.O. de l'empire du bien aiment nous taper sur la tête en souriant doucement malgré l'effort que leur demande probablement la détestation qu'ils manifestent à notre égard, eux qui aiment l'humanité toute entière.

 

Figurez vous que de nombreux génies américains, et en particulier les plus admirables spécimens de génie que constituent ceux des affaires, ne sont pas nés aux états unis mais sont arrivés sur le sol ricain en tant qu'immigrants, avant de passer par la suite aux choses sérieuses en devenant milliardaires, générant ainsi croissance et développement qui sont les deux mamelles du bonheur de la consommation.

 

Le raisonnement bien pensant est donc le suivant : puisque la France a besoin de redresser son économie et d'innover, diminuer l'immigration aurait pour conséquence de nous priver des potentialités remarquables qui ne cessent de naître un peu partout, surtout quand c'est ailleurs.

 

Puisqu'on vous dit que le prochain inventeur de Yahoo est peut-être Africo-      maghrébin ...

Allez prouver le contraire !

 

Difficile en effet de répondre que non, que tous ceux qui immigrent sont de parfaits imbéciles et qu'on est totalement et absolument  certain que jamais au grand jamais, un seul immigré des nouvelles fournées ne fera rien de bien dans ce pays.

 

Devons nous pour autant baisser la tête honteusement en ravalant notre islamophobie et nos ricanements et rester sans répondre ?

Que nenni !

 

Si l'on veut bien prendre le temps d'étudier les biographies des célébrités qui ont fait notre histoire et en particulier celle de l'histoire des sciences, de la littérature ou des arts, on y découvrira parfois, pas si rarement, que leurs parents étaient loin d'être emballés par l'idée de les mettre au monde, qu'ils n'étaient pas " désirés", ou que leur famille était pauvre et bien encombrée d'une nouvelle bouche à nourrir, bref que si leur maman avait pu elle aurait volontiers pris la pilule, nous privant ainsi de leur génie, de leur talent ou de leurs inventions.

 

Et oui, la contraception n'existait pas, mais il faut vivre avec son temps.

 

Devons nous nous émouvoir  et nous interroger en gémissant :

Combien de spermatozoïdes formidables tombés au fond des préservatifs ?

Combien de gamètes féminins pleins d'ADN de gens indispensables restés bloqués dans des ovaires ?

Pire encore, si cela est possible, combien d'ovules fécondés de génies potentiels empêchés de s'accrocher avec leurs petits bras aux parois utérines à cause d'un stérilet ?

Bref, nous nous sommes tous forcément privés de gens formidables en n'acceptant pas tous les cadeaux de mère nature....si généreuse^^

Mais nous avons survécu.

 

Nous préférons, avec raison je pense, nous priver d'éventuels inventeurs, savants ou prix Nobel de littérature, en adaptant la taille de nos familles à ce qui nous semble le mieux pour mener nos vies.

Je crois donc que de la même façon, à l'échelle du pays, nous devons renoncer, certes à regret, aux quelques  gens merveilleux que la nature a certainement préparés, rien que pour nous  mais pas sur place, pour continuer à mener nos existences comme nous l'entendons.

 

 

Vous pensez que je suis un peu de mauvaise foi et vous avez raison, mais reconnaissez qu'en leur répondant que la contraception AUSSI nous prive tous les jours de nouveaux Mozart, de Louis Pasteur, ou de Bill Gates, ils auront du mal à nous prouver le contraire.

 

Bien entendu ils en concluront que nous sommes des fascistes qui voulons, en plus,  faire régresser les droits des femmes, mais ce n'est pas cher payé pour le plaisir de les agacer, voire de les faire renoncer à leur argument stupide.

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:57

illusion.png

 

 

Vous vous en souvenez peut-être, en Novembre j'ai écrit un article fantastique (au sens de "genre littéraire permettant l'intrusion du surnaturel dans un récit", voyons, qu'alliez vous penser ^^).

Je venais d'entendre un géographe expliquer sur France-culture à quel point l'idée même de frontières séparant la France du reste du monde tant sur le plan géographique que symbolique était une idée à la fois erronée et dangereuse.

Ses propos étaient présentés sous le titre de "Et la France dans tout ça ? ", dans le cadre de l'émission " la fabrique de l'histoire" ( la bien nommée).

J'ai découvert qu' on avait droit une fois par semaine à ce titre ironique, utilisant le parler familier pour mieux sous entendre le peu de cas qu'un intellectuel peut faire de "l'avenir de la France", idée populiste forcément populiste. (ah, c'est quelque chose que  le mépris des classes éduquées pour le "peuple" ...hein mon Bourdieu!)

 

C'est ainsi que j'ai entendu cette semaine une historienne qui tenait avec d'autres mots, des propos à peu près identiques à ceux de son collègue ( m'évoquant des variations de Jean Sébastien Bach en beaucoup moins beau mais suivant le même principe répétitif).

 

Il s'agissait cette fois d'identité nationale et surtout du fait que  celle-ci n'avait jamais été figée mais  constamment redéfinie . Elle était, avait été et serait  mouvante, échappant donc  à tout cadre figé, cette instabilité permanente ne permettant pas qu'on en donne une définition, tout en en faisant la beauté et la richesse.

 

C'est je crois l'argument suprême, celui que les bien-pensants les plus polis et cultivés, finissent par nous servir, à bout d'arguments, souvent après avoir nié pendant quelques heures au moins, que la société Française ait été le moins du monde bouleversée.

" De toute façon la France a toujours changé, son peuple se modifie sans arrêt et sa composition  fluctuante en permanente reconstruction interdit qu'on lui définisse une quelconque identité " concluent-ils de façon, croient-ils, définitive.

 

Il faut dire que si l'argument parait quelque peu tordu, il n'est pas très aisé à combattre tant il  est difficile de nier que la France n'est pas bien entendu restée identique à elle-même au cours de l'histoire et que sa population s'est régulièrement modifiée.

 

Le problème essentiel, quasi-philosophique est donc le suivant : quelque chose qui se transforme en permanence peut-il être défini ?

Sans prétendre avoir toutes les compétences, et de loin,  pour répondre à cette question dorénavant essentielle puisqu'indispensable au débat politique, je vous livre quelques réflexions de simple bon sens qui me viennent à l'esprit :

 

Si l'on change de cadre et qu'au lieu de parler d'identité nationale on se penche sur l'identité que tout un chacun se fait de lui même, on remarque rapidement que nous sommes soumis au même problème que notre vieux pays.

 

Nous ne sommes  plus l'enfant que nous avons été, chaque cellule de notre corps ou presque a été renouvelée depuis notre naissance, nos pensées ont évolué, nos centres d'intérêt se sont déplacés, nos familles sont parfois recomposées, nos savoirs ont changé, et pourtant nous utilisons le pronom personnel pour parler de nous, tant une impression de continuité nous permet d'identifier un "Je" pour designer cette personne qui change sans arrêt.

Notre identité survit à notre changement permanent.

Je crois qu'on peut affirmer que c'est la lenteur de ces transformations associée à notre mémoire biographique qui permet la persistance de cette notion d'identité en nous.

ça et  le fait que nos cellules nouvelles sont les descendants de nos cellules mortes, que nos pensées nouvelles sont en continuité avec les anciennes ou que  quand elles en diffèrent on peut en retracer le chemin, et qu'enfin si  une greffe remplace un jour un de nos organes c'est avec notre accord.

Sur le plan simplement physique,  si nous nous réveillions demain avec dix ans et vingt kilos de plus, et équipés d'une jambe artificielle, la brutalité du changement serait sans doute insupportable.

Et je ne vous dit pas l'ambiance si notre Qi avait changé et que nos conjoints ne soient plus les mêmes.

 

Si donc, un docteur Maboul nous proposait d'intervenir pour modifier définitivement et brutalement notre corps, nos pensées et supprimer notre mémoire, et ce, en une ou deux interventions,  accepterions nous en vertu de l'argument que nous n'avons jamais cessé de vieillir et d'évoluer ? ( sans compter le fait que le docteur Maboul pourrait bien nous proposer de devenir moche et con à la fois !) Je suis bien sûre que non, car si l'on accepte bien de changer puisqu'il le faut...c'est lentement ou en maitrisant un tant soi peu le processus.

 

 

Bien entendu , un bouddhiste vous dirait que le moi n'est qu'illusion et que ce "Je" qui est en nous n'existe pas.

Un moine tibétain en pleine méditation serait en fait assez d'accord avec tous nos géographes et nos historiens de France-culture et ne m'écouterait probablement même pas, tout occupé qu'il serait à se fondre dans le grand tout. Pour ma part j'aurais je crois plus de facilité à  me fondre dans le nirvana de la dissolution totale, entourée par des moines bouddhistes qu'entourée de Sami Nacery et autres Cortex. (dur dur de méditer entouré de gens si bruyants)

Cela prouve certainement  que je suis très loin d'atteindre le stade du bouddha ou même celui du Bodhisattva, mais j'ai l'intuition que les nouveaux copains qu'on nous impose en sont encore plus éloignés...

En tout cas la disparition de l'illusion du moi est censée nous apporter l'extase....on en est loin.

 

 

Par contre il est des cas de disparition de l'identité qui ne s'accompagnent d'aucune extase bien au contraire, et lors desquels l'individu ayant plus ou moins perdu cette notion du "Je" est en état de souffrance intense, d'anxiété extrême, avec un risque important de "passage à l'acte". Perdant la maitrise de ses pensées, parfois la mémoire de ses propres traits, certains malades sont soumis à une véritable torture mentale et leur identité perdue est un enfer.

 

Je crains bien qu'en fait, nous ne sachions plus très bien où nous en sommes ni qui nous sommes...mais malheureusement comme des schizophrènes bien plus que comme des bouddhas.

Mais bon, on va bien trouver un neuroleptique de dernière génération quelque part, non ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 14:11

monde-musulman-contemporain.png

 

Parfois, je comprends les bisounours.

Je les écoute, je les entends et je conçois l'espoir qu'ils ont d'un monde pacifique qui ressemblerait à une sorte de marché, avec des stands de toutes les couleurs, où se côtoient gaiement des étalages de produits régionaux et d'autres plus exotiques.

Quelle sensation de liberté pour les consommateurs que d'avoir le choix entre une choucroute et des kebabs, de pouvoir acheter des pommes puis des dattes fraîches, de faire suivre l'acquisition d'une paire de charentaises par celle d'une paire de babouches en faisant seulement quelques pas. Voyez toutes ces produits du monde, comme ils cohabitent pacifiquement.

 

Je lis dans leurs yeux, aussi,  le plaisir moins matérialiste qu'ils ont, à traverser un campus rempli d'étudiants de toutes origines ou à admirer la variété des couleurs du public qui se déplace lors de n'importe quelle  manifestation culturelle (du moment qu'elle est d'un genre "sympa"). Cette vision des variétés humaines se pressant  dans une même  recherche de savoirs ou de divertissements n'est elle pas le symbole et la preuve qu' il n'y a qu'une humanité, dirigée d'un même pas dans la direction du progrès ?

 

C'est que mon bisounours n'est pas méchant, bien au contraire : il souhaite que le monde entier se mêle, pour que nous partagions les savoirs et les légumes sur une terre unifiée où aucune guerre ne sera désormais plus possible tant les interactions seront profitables à tous les terriens.

 

Ce grand métissage, cette disparition des frontières et même des nations, ce grand marché de la soie, des épices, des étudiants et des familles qui donnera accès à tout, à tous, partout, leur semble être l'avenir de l'humanité.

 

J'ai presque une sorte de gène à venir ici argumenter contre leur rêve, à risquer d'en démoraliser un qui passerait, par hasard sur ce blog, comme tant d'autres qui, cherchant "Pierre Perret censuré ", sur un moteur de recherche, ont atterri ici^^

Mais, bon, tant pis pour eux, je ne peux pas m'empêcher de leur dire qu'ils sont bien gentils mais qu'ils oublient deux choses essentielles.

 

La première est bien entendu que rien malheureusement ne prouve que les sociétés multiculturelles puissent cohabiter en paix indépendamment du nombre ou de la variété des différentes cultures en question, et que donc  le grand métissage  a toutes les caractéristique d'une expérimentation à grande échelle dont le résultats sont non seulement très aléatoires mais extrêmement risqués si l'on en croit les petites expériences de ce genre qui ont été essayées ailleurs ou en d'autres temps.

 

La deuxième, et qui  semble plus essentielle encore, est  le fait que pour qu'un métissage et un mélange total de l'humanité ait une minuscule chance de réussir, il faudrait qu'il soit généralisé, c'est une évidence.

 

Vous devriez, chers bisounours, n'applaudir la disparition des nations en Europe et l'islamisation au moins partielle de nos sociétés, que si, et seulement si, en parallèle à cela, nous assistions à une disparition des nations qui entourent l'Europe et à une dés-islamisation des pays musulmans.

10 % d'européens musulmans....la belle affaire....si le nombre de chrétiens, d'athées et de juifs progressaient dans ces proportions dans le monde arabe.

25 % de nourrissons africomaghrébins en France....et pourquoi pas, si 25 % des bébés congolais ou tunisiens étaient dorénavant d'origine Européenne...

L'intérêt d'une telle évolution ne serait pas encore prouvé, mais elle aurait le mérite au moins de constituer une véritable expérimentation de métissage généralisé.

 

Il n'en est rien, bien au contraire.

Car les deux mouvements parallèles vont dans le même sens :

Nos pays d'africanisent et s'islamisent pendant que l'Afrique noircit et que le Maghreb perd les unes après les autres toutes ses diversités relatives.

 

Il ne s'agit donc  pas d'un métissage généralisé et d'un mélange des religions mais d'un déversement chez nous, et chez nous seulement,  des surplus Africomaghrébins qui viennent se mélanger ici, et ici seulement, et importent leur religion dans le même temps qu'ils détruisent chez eux toutes les autres.

Le fameux métissage, le mélange n'a lieu que sur un des bords de l'assiette, transformé en omelette pendant que d'autres œufs durcissent en gardant leur coque, un peu plus loin.

 

Bon sang, les bisounours, regardez un peu plus loin que le bout de votre mignon nez !

 

 


 

http://ericzemmour.blogspot.com/2011/10/la-chronique-z-comme-zemmour-du-13.html

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 14:34

Marie Reynier

Madame Marie Reynier ( fille d 'immigrés espagnols.... arrivée en France à l 'age de 8 ans....transformée en ennemi public par l 'empire )

 

 

Souvent, une réaction démesurée, une colère inexplicable déclenchée par des propos relativement  anodins , nous en apprend plus sur celui qui réagit que sur celui qui a fait réagir. Il nous renseigne sur le point sensible, le point faible de l 'hyper-susceptible, qui tel une partie douloureuse du corps faisant gémir le patient   à peine effleuré, permet au médecin d 'identifier une  zone lésionnelle et de suspecter   la défaillance d 'un organe.

 

C'est ainsi que la toute nouvelle rectrice de l 'académie d 'Orléans Tour déclencha bien involontairement  un scandale, une polémique, en tenant les propos suivants :

 

"si on enlève  des statistiques  les enfants issus de l 'immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais. Nous avons beaucoup d 'enfants de l 'immigration et devons reconnaitre notre difficulté à les intégrer. commençons par combattre l 'illettrisme de leurs parents.... Quand je vous parle d'ambition, je parle bien sûr aussi de ces jeunes parmi lesquels il y a évidemment de grands talents cachés et qu'on loupe". "Ces jeunes ont un potentiel énorme", ajoutait-elle

 

Une rectrice qui évoque  les difficultés particulières d 'un groupe pour aussitôt en expliquer l'origine par les conditions familiales et qui cherche  des pistes permettant de développer le merveilleux potentiel du dit groupe ...ne me semble pas taper très méchamment sur l 'immigration.

Et pourtant, aussitôt les réactions scandalisées , hurlant sous la douleur, ont fait le tour de la presse.

Depuis  le Président du groupe écologie les verts (atterré et scandalisé), le PCF (profondément indigné, le PS ( demandant au ministre un rappel à l 'ordre de sa rectrice),en passant par  les associations de parents d 'élèves et les syndicats d 'enseignants , pas une voix n' a manqué pour gémir  sous les paroles de  madame le recteur.

 

Pourtant,

si elle  avait dit ; "nous avons un problème  avec les petits noirs car la proportions d 'entre eux ayant un QI d 'huitres n'est pas négligeable " : alors là , oui, on aurait pu l 'accuser d' épouvantable racisme : ouh, ça fait mal !

Si elle avait dit "nous avons un problème avec les petits arabes car leur parents les élèvent dans le rejet du savoir occidental et favorisent leur désobéissance ": alors là , oui, on aurait pu l 'accuser d 'épouvantable culturalisme  : Aie, c 'est douloureux !

Oui mais là, hein? là ? Qu 'est ce qui a fait SI mal à nos prêtres laïques si ce n 'est le début des propos, la phrase blasphématoire , la "rupture aiguë du tabou" accompagnée d 'une douleur brutale en coup de poignard : ...." si on enlève(des statistiques) les enfants issus de l 'immigration ".....

Pourquoi est-ce si atroce à entendre pour nos bien pensants ?

Cette phrase présenterait-elle un tel danger qu 'il faudrait l 'interdire ?

 

Mon hypothèse est que cette phrase déclenche chez celui qui l 'entend l 'évocation mentale d 'un monde dans lequel on aurait enlevé les " enfants issus de l 'immigration ( récente , s 'entend) " et que cette évocation mentale en  rendant l 'idée possible, permet par glissement, à défaut de le voir, de penser un lieu où il n 'y aurait AUCUNE racaille.

Or simplement penser cette  "possibilité d 'un monde" est déjà un début d 'évasion  ou au moins un début d 'idée d 'évasion.

Car la propagande s'acharne depuis de nombreuses années non seulement à nous faire accepter la situation d 'invasion comme quelque chose de bon, mais aussi (et peut-être est ce assez essentiel),  comme quelque chose d 'absolument incontournable qui fait des " résistants" des sortes de fous opposés à une réalité définitive.( imagine t on les Pyrénées sans montagne ou l 'eau sans liquide ?)

Aussi, avec madame la rectrice est on conduit à se dire :

"Imagine t-on une France qui ne soit pas remplie par le Magreb et l 'Afrique  ? "et la réponse est " oui justement , on y arrive très bien "

 

C'est ainsi qu 'une représentante du ministère de l "éducation nationale , bien que parfaitement "arlettelaguilliétesque"( au  niveau du physique comme des origines modestes ) et pensant que les jeunes ne peuvent rien apprendre à l 'école  de 8h 30 à 16h 30 si  leur maman ne peut pas leur faire classe après la sortie, a réussit à se faire détester de l 'empire du bien....en nous faisant REVER.

 

 

PS: je tombe à l 'instant sur les propos d 'un acteur dont les propos pourraient être lus dans un autre sens que celui qu 'il souhaite  et illustrer les miens.

Roschdy Zem : "L’immigré a toujours été le bouc émissaire des hommes politiques. Il y a ceux qui n’en parlent pas, ceux qui les tiennent pour responsables, mais il n’y en a aucun pour dire : « Imaginez la France sans les immigrés. »

En effet, ils ne le font pas :  ils ont trop peur qu 'on imagine.

 


Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 15:40

arc-reflexe-copie-1.png

 

On constate grâce à ce schéma que le cerveau de DSK ne pouvait rien contre un réflexe purement spinal ! une particularité anatomique qui pourrait intéresser la défense.

Et oui, le fier socialiste avait la rétine directement branché sur les génitoires !

 

La machination était un cercle fermé de l 'intérieur.

 

 

Vous me direz " mais enfin Dx ! c 'est de l 'acharnement sur ce pauvre homme"

Certes, certes, mais j 'ai été un peu agacée par la défense de gauchiste qu 'il aurait,  parait-il, prévue !

Le coup du " c 'était pas moi et en plus elle était d'accord" m' a vraiment fait penser à  " ils ne sont pas plus souvent en prison que les autres et c'est parce qu 'ils sont pauvres" et autres "ils ne prient pas dans la rue et c 'est parce qu' ils n 'ont pas de mosquées"... etc etc !

 

Donc : je ne m 'acharne pas et en plus c 'est parce qu 'il l 'a bien mérité ,voilà !

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 15:17

cloche3

76 % d' un échantillon représentatif de 1631 individus interrogés entre le 8 et le 10 avril  estiment que "les étrangers ne font pas suffisamment d 'efforts pour s 'intégrer".

 

 

Une spécialiste de l 'intégration au CNRS d 'en conclure : " pour les français les étrangers sont des boucs émissaires"

Meunon, madame Lorcerie, faites excuse.... Pour 76 % de  Français , les étrangers ne font pas suffisamment d 'efforts pour s'intégrer " et... pour vous , 76 % des Français font des étrangers des boucs émissaires. C 'est plus clair comme ça non?

 

 

Et oui, c 'est triste de voir des résultats pareils , madame Lorcerie !

Avec tous les efforts faits par vos amis pour nous persuader du contraire... c 'est décevant.

Et puis en plus, sans chercher à vous démolir le moral ( enfin si quand même un peu), avez vous songé que même en admettant que TOUS les gens d 'intelligence inférieure à la moyenne (soit un sur deux) aient donné la "mauvaise" réponse... il reste par définition 26 %  qui ont le même vilain avis et qui sont du coté des intelligents. Et oui, ça fait beaucoup de monde !

Si on pense, en plus, que parmi les sondés, il y avait des français d 'origine immigrée récente qui ont forcement répondu  d 'une façon qui vous a satisfait ( si si li itranger il fi plein d ifforts)... ma pauvre madame, imaginez le pourcentage qui reste de souchiens non imbéciles qui estiment que les étrangers ne font pas assez d 'efforts pour s 'intégrer...

 

 

Vous me direz, rien ne prouve que 76% des français aient raison, et vous n' aurez pas tort.

Mais mon petit doigt me dit que si le résultat avait été inverse, les gens du CNRS auraient été bien pressés de conclure que" l'impression majoritaire de bonne intégration " ....aurait prouvé " la bonne intégration ".

 

Bref, ces sondages ne donnant des informations QUE sur les sentiments des sondés, ceux-ci  peuvent être  ensuite psychologisés  à loisir pour que les résultats aillent dans le sens qu 'on veut leur donner.

C'est classique, mais à force d 'usage, le procédé commence à donner des signes d 'usure et  je crois que ça commence à mal passer dans le public.

Car si madame Lorcerie n 'est pas très contente de constater l 'existence chez les français d 'un sentiment majoritairement négatif  vis à vis des efforts  d 'intégration des étrangers ....on est de plus en plus nombreux à être mécontents de constater l 'existence au sein du CNRS d 'un sentiment de pouvoir  de se moquer impunément du monde .

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 09:17

  chat

                                      Chat de Schrödinger ....en état de superposition...quantique.

                     

 

Parfois on a du mal  à suivre l 'actualité

Parfois il est difficile de  comprendre ce qui se passe

il arrive même qu' on soit un peu perdu.

 

C'est normal!

 

De temps en temps ( surtout ces derniers temps d 'ailleurs) une partie de la description du réel met les esprits trop cartésiens en difficulté.

quelques exemples:

 

Il est cruellement scandaleux qu'il n 'y ait pas une embauche massive  d 'imams pour s'occuper des musulmans incarcérés qui sont assez peu nombreux.

Nous manquons de milliers de mosquées pour accueillir les musulmans qui n' ont pas tellement augmenté en nombre et sont très minoritaires à pratiquer.

Nous avons besoin des enfants que les nouveaux français issus de l 'immigration Africo-magrébine ne font pas plus que les français de souche qui n 'en font pas assez.

Les jeunes des quartiers sont condamnés  au chômage et leur insertion est une preuve de réussite de la politique migratoire.

L'échec scolaire  secondaire à une ghettoïsation lamentable des quartiers populaires aboutit à un niveau de diplôme satisfaisant qui montre que " l intégration, ça marche".

La  loi contre la burqa qui concerne  une petite centaine de personnes attaque la liberté de la porter pour plusieurs milliers de femmes.

Il n 'y a pas plus de violence qu 'ailleurs dans les quartiers victimes d 'exclusion dans lesquels l 'exclusion explique l 'excès de violence.

Il n 'y a pas d 'arrivée massive de clandestins qui sont condamnés à immigrer en masse à cause de la misère.

 

etc etc

 

Alors bien sûr il serait facile de conclure que les contradictions incroyables dont on nous rebat les oreilles sont une preuve qu 'on nous ment.

Il serait tentant de penser qu 'entre deux affirmations contradictoires on serait bien inspiré de choisir afin de s 'assurer d'une certaine cohérence des discours.

 

Oui, mais...... et si on était tout simplement devant un phénomène si complexe qu 'il dépasse le niveau de compréhension moyen?

Si on était tout simplement devant un paradoxe du type onde-particule?

 

On se souvient des débats théoriques ayant opposés Huygens qui affirmait que  la lumière se comportait comme une onde, et Newton qui considérait qu 'elle était composée de particules.

Les expériences ont prouvé que les deux scientifiques avaient raison , tous les deux, alors que les deux représentations semblent contradictoires.

On a été forcé d 'admettre  une dualité onde-particule des photons (ou de tout autre objet quantique), qui présentent simultanément les deux aspects...des " états superposés de probabilité non nulle"

Pour répondre à ce casse tête de la représentation du monde, les physiciens ont mis au point  la théorie de la décohérence.... c'est très compliqué et ça dépasse de loin mes compétences, mais j 'ai retenu tout de même que "le fait de mesurer volontairement un système quantique provoque des interactions nombreuses et complexes avec un environnement constitué par l'appareil de mesure"

 

Quand je pense que certains voudraient trouver un peu de logique dans toutes des  histoires de musulmans et d 'immigrés alors qu 'il suffit de penser à la théorie de la décohérence pour comprendre que le simple fait de chercher à y comprendre quelque chose crée une interaction qui modifie ce qu 'on observe.

Et qu 'en plus nos barbus sont en fait dans des états superposés de probabilité non nulle.

Des immigrés à la fois trop et pas assez nombreux, vraiment, c 'est une affaire de spécialistes... qu 'on n'a qu' à écouter...religieusement.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 15:46

croissance population

Ayant eu le plaisir de découvrir grâce au forum de l 'in-nocence les vidéos passionnantes du professeur A Bartlett.... j 'ai eu envie de faire un petit calcul, chose qui ne m 'était pas arrivé depuis un certain nombre d 'années.

 

J 'ai repris le nombre de naissances en France de bébés d 'origine africo-maghrebine dont nous avons connaissance pour 2007 , grâce aux publications sur le dépistage de la drépanocytose et j 'ai essayé une petite prospective qui, si elle a un caractère éminemment " amateur", n 'en reste pas moins, je pense, une petite base de discussion.

 

Etant donné que  le pourcentage de naissances d 'enfants d 'origine Africomaghrebine est de 28 % pour l 'ensemble du pays alors même que le pourcentage de Français de ces origines est inférieur, il faut bien admettre que le  ressenti qu 'on a correspond à une réalité : ils ont plus d 'enfants que les autres! , non non , nous n 'avons pas rêvé.

 

 

onu

 

Si on admet qu'ils ont tendance à avoir trois enfants quand nous autres en avons deux ( vous admettrez que ce n 'est pas exagéré) et que tout le monde aura des enfants vers l 'age de 20 ans ( ce qui vous en conviendrez je pense donne une image un peu surestimée.... de la fécondité des souchiens et apparentés), voilà ce qu'on peut prédire :

 

tableau.PNG

 

Ceci dans la mesure où il n 'y aurait  plus aucune immigration supplémentaire  en provenance d 'Afrique ou du Maghreb  !!!!!  

( et en plus depuis 2007!)


On n 'ose imaginer la progression si l 'immigration continue, si les africains et les magrébins devenus français décident d 'avoir en France des familles de plus de trois enfants et si les autres français préfèrent attendre la trentaine pour fabriquer leurs deux rejetons par famille....

 

 

Ce qui est pratique c 'est qu' il n' est  pas besoin de machine à voyager dans le temps pour savoir comment se passera la suite : on prend l 'avion pour un pays dans lequel les immigrés dont on parle ici sont très majoritaires... et on regarde assez directement l 'avenir.

A moins bien sûr que tout ce beau monde renonce à sa propre culture et s 'assimile parfaitement  aux moeurs et coutumes françaises AH AH AH .

 

Bref, finalement peut être que nos élites nous aiment....ils font des lois pour protéger les minorités et ce sont en fait nos enfants et petits enfants à nous qui en profiterons !

A condition bien entendu que la population française africo-mahgrebine, lorsqu'elle sera majoritaire, n'en décide pas autrement....

 

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 11:30
  • pomme-3.jpg

 

Je ne me lasse pas des débats et des confrontations qui opposent sans cesse les représentants de la bien pensance aux nauséabonds divers et variés, ou pour faire simple, les «  gauchistes » aux « droitistes »

Les arguments s’affrontent, fréquemment assez violemment et je suis frappée de voir à chaque occasion qu’aucun consensus n’arrive jamais à émerger quelle que soit la qualité des intervenants dont certains propos ne manquent pourtant pas de pertinence dans les deux camps.

Mais peut-il y avoir quelque accord, à quelque stade du débat, alors même qu’il me semble que les uns et les autres ne parlent tout simplement jamais de la même chose.

Il me semble, même si c’est simplification, que les gauchistes disent «  ceci est mal » quand les droitistes affirment « ceci est vrai ».

Ils nous accusent de manquer de moralité, nous les accusons de manquer de réalisme.

Ils avancent l’argument que la morale est essentielle et parfois cela suffit à faire taire leurs contradicteurs car l’argument est fort.

Mais, je voudrais ici leur faire remarquer (au cas ou quelques uns s’égareraient sur ce modeste blog) que la seule morale qui importe est celle qui intervient sur des réalités.

A quoi servent des valeurs morales qui reposeraient sur des mythes ou des erreurs ?

Ne faudrait il pas se mettre d accord sur le réel et ,ensuite seulement ,nous pourrions discuter du bien.

 

Imaginons ainsi qu’une étude démontre que les pommes sont cancérigènes.

La seule question qui vaille est : est-ce vrai ?

Les seules questions légitimes portent sur l’étude elle-même, sa méthodologie, sa rigueur.

Si méthodologie et rigueur  sont respectés, alors c’est sur ce qu’on va faire des conclusions qu’on peut et doit discuter. Qui doit éviter les pommes ? Comment éviter les pommes ?

Alors, et seulement alors, la morale peut intervenir et on pourra débattre entre diverses propositions, diversement respectueuses de l’éthique :

 

- Interdiction totale et définitive de la consommation de pommes (si la santé publique compte davantage que la liberté)
- Autorisation des pommes mais accompagnée d’une information afin que le citoyen libre et responsable puisse librement s’empoisonner ( si la liberté compte plus que la santé publique)
- Destruction des pommiers, extermination des personnes qui en  planteraient et  des gens qui en distribueraient en cachette. ( si la santé publique compte plus que tout)

La proposition 1 est très autoritaire. La 3 est totalitaire. La 2 est probablement peu efficace…

 

 

Or, le raisonnement gauchiste me semble être le suivant :

- Informer  ferait  peur aux gens qui en mangent
- Interdire ruinerait ceux qui les cultivent 
- Ça me plait de manger des pommes donc ça m’ennuie qu’on dise que c’est dangereux
- Oh , mon dieu, my god, si on en parle les «  gens » choisiront la proposition 3 !!!

 

Et l’empire du bien de conclure : les conclusions de cette étude ont des conséquences mauvaises.

Interdisons les conclusions des études sur les pommes ou même interdisons les études sur les pommes.

Mangez des pommes.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans démonstrations
commenter cet article