Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 10:17

very-confortable.png

 

J'ai, vous le savez, de nombreux amis de gauche et aussi de centre droit gauchisant.

(Plus quelques potes bien nauséabonds, avec lesquels les relations sont reposantes puisqu' étant du même avis  sur les sujets les plus pourris de France, nous arrivons à passer de bons moments à parler de tout autre chose, ce qui est très agréable, mais n'est pas le sujet du jour)

Je passe une partie de ma vie sociale à essayer de comprendre pourquoi le point  de vue de mes amis bien-odorants sur l'état du monde en général et de la France en particulier est à ce point différent du mien.
Ils ne sont pas stupides...enfin pas plus que moi. Et si nous le sommes eux et moi, la question de la différence des points de vue ne s'explique pas pour autant.
(l'hypothèse que je sois, moi, seule parmi eux, stupide, n'est pas retenue pour des raisons qui me sont personnelles)

Ils ne sont pas stupides disais-je, en faisant toutefois une exception pour ce brave vieux retraité électeur de Melenchon qui m' a regardée tout étonné quand je lui ai dit que ce qui m'ennuyait le plus avec la gauche  c'était la faiblesse qu'elle manifestait à l'égard de l'islamisation de la France, et qui m'a répondu, dans le texte " ah bon ? " pour ajouter ensuite, je vous le jure " Moi les barbus, les voilées, je m'en fous un peu, ce que j'veux pas c'est tout ces bougnoules". sic
Inutile de vous dire qu'il ne se sent pas visé par les qualificatifs de "raciste" et de " xénophobe" dont il entend accuser le FN dans tous les médias puisque lui vote du bon coté.
Mais ne nous attardons pas, ce n'est qu'un exemple, et rien ne me prouve qu'il ne s'agisse pas d'un exemplaire unique ( je crois que non mais n'en ai pas la moindre preuve).

Pour en revenir à "mes" gauchistes, j'ai souvent l'impression, en leur parlant, de jouer le rôle du cancérologue qui vous annonce que vous êtes bourrés de métastases, pendant que le docteur tant mieux de la télé et du "Monde" leur dit qu'ils vont très bien et que s'ils ont parfois mal à la tête, il ne s'agit que de quelques migraines anodines, voir d'une impression de mal de tête.

Souvent, un de leur arguments pour me faire taire ( tâche oh combien difficile) est de me dire qu'il y a des sujets bien plus importants, des sujets économiques sur lesquels je ferais mieux de me concentrer.
Loin de nier l' inquiétude que nous devons avoir concernant les problèmes tels que l'avenir de l'Euro et celui du système des retraites, et le coté passionnant des questions dont on pourrait  débattre comme  le taux d'imposition idéal pour remplir les caisses vides qu'on souhaite pouvoir vider davantage, je leur accorde bien volontiers que ces sujets sont importants.
Ils sont alors satisfaits, pendant une demi seconde, le temps que je leur
fasse remarquer que des fractures multiples sont graves mais moins qu'une insuffisance hépatique évoluant vers le stade terminal et de  les ramener de force à mes chameaux moutons.

Aculés sur le sujet, peu d'entre eux ( je parle des gauchistes sympas  que je fréquente) considèrent que l' immigration massive et l'islamisation de la France est un bienfait.
Ils admettent que l'enrichissement par les diversités est parfois décevant, et que la paix et l'amour ne sont pas les caractéristiques les plus remarquables de l'islam.
Ils ne sont donc pas complètement aveugles.
Ils se contentent de minimiser les risques, de dire que "Oui mais ce n'est pas si grave parce que...." "Il n'y a pas tant d'immigrés que cela", "L'islam de France s'adaptera de mieux en mieux à la laïcité"  "Certains sont très bien intégrés, les autres s'intégreront" " On s'en sortira par l'école" ...etc etc
Et nous arrivons là au moment de la discussion où je n'arrive plus à rien car ils passent du coq à l'âne au fur et à mesure que je leur présente des arguments qu'ils contournent le plus vite possible pour m'étourdir dans le but que je finisse essoufflée sans pouvoir mener à terme aucune de mes réponses sur chaque sujet précis qu'ils interrompent pour digresser afin de m'assener le coup fatal " ah mais t'exagères, moi je ne vois pas du tout les choses comme toi".

C'est bien là la question : ils ne voient pas les choses comme moi, oui mais pourquoi ?
Quel est leur intérêt à refuser autant les informations que je tente de leur délivrer et qu'ils repoussent en s'agitant en tout sens ?


Mes amis s'appellent "Charlotte" ou "Jean-Claude", ont été élevés comme moi dans le milieu de la bienpensance bisounourcienne la plus pure, ne surfent pas sur Internet, lisent uniquement les journaux sympas et les essais de Bourdieu et sont donc désinformés.
Le fait qu'ils repoussent les informations précises, vérifiables, sourcées que je tente en vain de leur fournir prouve qu'ils volontairement désinformés.

Mes amis ne sont pas propriétaires de grandes surfaces dans lesquels les familles nombreuses venues des pays lointains remplissent des caddies, ni d'usines ayant intérêt à tisser des liens très amicaux avec le Maghreb, ils ne touchent aucun droits d'auteur sur des livres dénonçant la colonisation, ne se présentent à aucune élection et n'ont donc pas besoin de donner des gages à un électorat potentiel de nouveaux français, ils ne seront jamais invités dans les émissions de Drucker quand bien même leur discours serait de la pure langue de bois, ils ne sont pas payés directement par le qatar et n'ont aucun lien avec l'ambassade des états unis.....ils n'ont donc aucun intérêt autre que psychologique à continuer à évoluer dans l'empire du bien.


Leur motivation essentielle se résume à mon avis au fait qu'il est bon de se sentir sympa et qu'il est doux de ne pas se sentir menacé.

Les gens comme mes amis sont nombreux.

D'où le double objectif de nos élites qui est de délimiter en permanence le cadre de la pensée correcte permettant d'appartenir au groupe des gentils, et de minimiser toutes les informations inquiétantes en relation avec l'immigration.

Je pense donc que notre espoir, si l'on peut encore en avoir un, est que le cadre de la pensée correcte se rétrécisse au point que certains gentils se trouvant, sans pour autant avoir bougé d'un cil, exclus du monde du bien en viennent à s'interroger sur la validité des critères de définition (coucou Michel Onfray).

Ça, et bien entendu le fait que les informations inquiétantes ne pourront pas toujours être rebaptisées Vladimir.


Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 20:20

mister-obvious.png

 

 

 

 

 

Deux "chercheurs" du "Laboratoire Politique" , une politologue, et un  sociologue, visiblement thérapeutes des sociétés, écrivent dans The Monde.

Ils posent un diagnostic accablant sur l'état des pauvres électeurs du FN, en augmentation, preuve s'il en fallait que des gens, auparavant "normaux", sont passés du coté obscur de la force.

La pathologie  dont seraient atteints ces électeurs, et qui a pour joli nom "trouble de civilisation" est reconnue par ces enfonceurs de portes ouvertes, après un examen, probablement minutieux, par le fait que ces personnes troublées présentent une  "hostilité au pluralisme culturel sur le plan intérieur structuré autour d'une inquiétude liée à la crainte qu'un modèle de civilisation, une culture ne prenne de l'ampleur en France".

 

Vous remarquerez que le "malade" n'a jamais caché son symptôme, qu'il en parle en permanence et l'affiche dés qu'il le peut, qu'il dit à qui veut l'entendre qu'il a fini par se résoudre à fréquenter le FN  pour les raisons plus haut citées....mais les Docteurs Obvious semblent le découvrir aujourd'hui et nous présentent comme un scoop, un compte rendu d'examen ...que  personne n'avait songé à dissimuler, bien au contraire.

 

Le problème est que  le "troublé" ne considère pas ses symptômes comme un trouble.

Or il s'agit d'un " trouble de civilisation" (autant dire une sorte de trouble contre l'humanité...)

D'où l'on en déduit que le trouble consiste à croire qu'une  culture prend de l'ampleur en France alors que ce n'est pas le cas  OU qu'une culture prend de l'ampleur en France mais qu'il ne faut ni s'en inquiéter ni y être hostile...

 

 

Le pauvre troublé, n'ayant rien appris à la lecture de la première moitié de l'article,  si ce n'est qu'il est troublé, espérant peut-être que les deux spécialistes qui se sont penchés sur son cas vont lui expliquer en quoi ses troubles, qui reflètent une crainte, n'ont pas lieu d'être, qu'il voit mal, ou que ce qu'il voit est réjouissant, continue alors sa lecture.

Malheureusement, le  pauvre "troublé" apprendra seulement :

Que : " le monde arabomusulman lui apparait comme dangereux à bien des égards"....Oui, en effet ! Et donc ? Qu'en est-il ? oui, non ? ne sait pas ?

Que l' "idée d'un effet de nombre produit un sentiment de colonisation inversée."....C'est exact ! Et  ? Alors ? Illusion ? Vrai ? Faux? Ne sait pas ?

C'est troublant !

 

Mais taisez vous ! Docteur Obvious n'est là que pour décrire des évidences, c'est évident.

 

Continuant sa lecture, celui qui souffre donc de " trouble de civilisation" découvrira enfin en bout d'article qu'effectivement...."Le monde est dans la France" et que l'"intégration à la Française a vécu".

 

 

Le pauvre "troublé" qui a l'impression que le monde (et en particulier le monde arabomusulman) est dans la France, et qu'en plus l'intégration à la française a vécu, ce qui rend cette arrivée du "monde" en France assez problématique, apprend donc que son trouble ne réside donc pas  dans la constatation mais dans le seul fait de s'inquiéter de voir ce qu'il voit.

 

Comme on ne lui  explique toujours pas, ici comme ailleurs, en quoi il aurait tort de s' inquiéter, ce qui pourtant forme le véritable noeud du "trouble" , gageons que le "troublé" va continuer à l'être, quand bien même on lui dit qu'il l'est.

 

Les progressistes, dont font visiblement  partie les deux "chercheurs" eux, sont indemnes des troubles, ce qu'ils prouvent en se réjouissant  d'avance d'" explorer  les voies d'un multiculturalisme à la française".

Le "troublé" leur dirait volontiers "explorez donc comme vous  vous voulez mais sans moi"....mais dans la mesure où  il est en plein  milieu du labo, je parie qu'il va continuer à faire du bruit.

Oui, je sais, ça va déranger les "chercheurs".

Mais moins que le bruit que fera  l'explosion à la française.

 

 

 

 

Ps: sur ce j'abandonne le blog quelques jours.

Bon courage à tous pour Dimanche...

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 17:31

etiquettes.png

                              Prêt à coller sur ce qui vous déplait....

 

 

 

Un article de  Jean-Yves Camus publié dans "Le Monde" du 29 mai se présente comme un décryptage de , "l'idéologie qui a conduit A. Breivik  a s'attaquer à l'état norvégien" et est illustré par une photo du tueur d'Oslo.

 

Le ton est donné dés les premières lignes puisqu'en précisant  que les thèses dont on va parler  ont inspiré un assassin de masse, on interdit de ce fait au lecteur toute liberté si ce n'est celle de condamner les dites thèses :  le sceau infamant de l'immoralité criminelle est posée sur l'ensemble. (si ABB avait tué pour se plaindre que l'eau de mer était salée.....son crime la transformerait probablement en  eau douce.)

 

 

On vous prévient donc dés l'entrée que c'est dans un simple musée des horreurs que vous pénétrez.

L'extrême dangerosité des théories des "droites radicales xénophobes" est acquise d'avance grâce a l'utilisation des termes utilisés,  il ne sera donc pas utile que JY Camus nous explique précisément en quoi le danger résiderait, ni d'ailleurs en quoi ces théories sont fausses.

L'étiquette  " radicale" et " xénophobe" est posée sur le paquet, tel un symbole sur un bidon contenant un produit dangereux dont on peut dés lors se contenter de décrire la couleur et l'aspect sans se livrer à l'analyse chimique rendue inutile par l'étiquetage qui sous entend qu'elle a déjà été faite.

 

C'est ainsi que monsieur JY Camus, peut se contenter de rester descriptif et nous présenter les fameuses idées de cette " droite radicale et xénophobe" sans se sentir à aucun moment obligé de prouver le caractère erroné de qu'il prétend critiquer.

 

Et pourtant, que d'idées dans cet article auraient mérité développement et discussion.

Que de fois en le lisant ai-je regretté que monsieur Camus ne nous en dise pas plus.

 

Lorsque je lis que "Dans le monde manichéen d'Eurabia, le communisme a été remplacé par l'islam comme ennemi civilisationnel", j'aimerais qu'on m'explique non pas que c'est très vilain de considérer l'islam comme ennemi civilisationnel mais pourquoi j'ai tort. Si l'islam est mon ami civilisationnel, on doit pouvoir me le montrer par des exemples.

 ( et tant qu'on y est peut-on m'expliquer en quoi avaient tort ceux eux qui  considéraient le communisme comme une menace et ont cessé de le faire après la chute du dit communisme)

 

Lorsque je lis que "Ils" (nous, les méchants) " considèrent que l'islam est à la fois une culture et un projet politique" j'aimerais qu'on m'explique en quoi l'islam est une culture sans projet politique, qu'on me montre par exemple un état musulman où l'islam serait une culture sans projet politique.

 

Lorsque je lis que "Cela revient à assigner à résidence les individus originaires du monde arabo-musulman dans une identité dont ils ne peuvent même pas se défaire par l'assimilation". j'aimerais qu'on m'explique pourquoi on aurait tort de ne pas faire confiance à l'assimilation dans la mesure où celle ci a été très clairement exclue du projet européen concernant les migrants, et est considerée comme monstrueuse par de nombreux dirigeants musulmans dont de nombreux immigrés partagent encore la nationalité.

 

Lorsque je lis "C'est une absurdité géopolitique, puisqu'elle nie l'évidence que la situation géographique de l'Europe fait d'elle une zone de contact avec le monde arabo- musulman" j'aimerais qu'on m'explique si le fait qu'Obama visiblement, ne souhaite pas accueillir la moitié de la population du Mexique aux Etats Unis, est supspecté de nier, lui aussi la situation géographique de l'Amérique du nord.

 

Bref, et comme d'habitude, je serais prête à changer d'avis (cela m'est déjà arrivé) mais pour cela il ne suffira pas qu'on me dise que je suis une vilaine fille ( je le sais) et  que je suis islamophobe ( je l'assume) mais il faudrait qu'on  me démontre  ENFIN que je fais des erreurs....plutôt que des péchés.

 

 

Mais ce serait faire un bien mauvais procès à monsieur JY Camus, que de dire que son article n'est qu'une énumération descriptive sans aucun argumentaire cohérent pour contrer les idées qu'il dénonce, non, il contient aussi quelques passages assez amusants ou ridicules.

Comme celui ci par exemple ou il nous dit que "La conversion des musulmans au christianisme n'est pas une option très en vogue chez ces antimusulmans radicaux"

J'aimerais bien savoir où monsieur Camus a trouvé, non pas des, mais UN seul  islamophobe qui rejetterait  UN apostat de l'islam converti  au christianisme !

Je signale par contre que de mon coté, je peux lui fournir une assez belle liste de pays où cette conversion n'est non seulement pas "très en vogue" mais fait risquer la peine de mort...encore en vogue.

 

Enfin et pour conclure, que dire du morceau de bravoure où nous est livrée la merveilleuse notion de "mythe incapacitant" : ( bravoure car il faut un certain courage pour publier un pareil raisonnement dans un journal qui se veut sérieux ) ?

 

"L'occidentalisme islamophobe des tenants d'Eurabia est une impasse. C'est en premier lieu un mythe incapacitant : si l'islamisation de l'Europe est déjà advenue, si les peuples européens sont minoritaires sur leur continent, s'ils n'ont plus de conscience historique et politique, à quoi sert de lutter pour une civilisation déjà morte ? Penser Eurabia est une posture décliniste et démobilisatrice."

 

Ainsi c'est en avançant tout en  regardant en l'air, qu'on répond à celui qui dit "attention à la marche" :

Il n'y en a pas ET si par hasard il y en avait, alors  c'est qu'on se serait  déjà cassé la jambe en la ratant.

 

Pour moi il s'agit bien d'un dérapage, sur le plan moral je ne sais pas, mais  sur le plan logique j'en suis sûre.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:18

inquisition.png

 

Extrait iconographique du "manuel de lutte contre l'islamophobie " sous titré "ya des cons partout et ceux d'cheu nous sont pires".

Musée de l'amour de l'Autre. XXI siècle.

 

 

 

Souvent, mes amis de gauche aiment à m'embêter, voire plus,  en agitant en tout sens, et devant toutes les informations que je tente en vain de leur fournir afin de les réveiller un peu de la dangereuse  gentillesse dans laquelle il se complaisent, l'argument horripilant du "oui bon, MAIS  il y a aussi les intégristes catholiques".

Et toc prend toi ça dans les dents, hein, tu vois, les religions ont toutes leurs fanatiques alors bon, tu commence à nous les briser avec tes histoires d'islam qui gnagnagna, les gens sont tous pareils et il y a des cons partout alors bon on parle d'autre chose s'il te plait merde.

Ils me trouvent pénible.

Je ferais mieux de me taire.

Néanmoins, pour le moment ( mais cela va certainement me passer grâce à la sagesse qui viendra je l'espère avec l'age) , il m'est impossible de ne pas tenter de répondre.  Et, malheureusement, malgré la richesse de la documentation que je leur présente, les petits coquins ne s'en laissent pas conter.

Ils sont très malins et ont réponse à tout.

 

 

Ainsi, lorsque j'évoque les menaces de mort, ou même les exécutions, pour blasphème, dont sont victimes les caricaturistes de Mahomet, ils me répondent que des catholiques ont manifesté pour demander la censure d'oeuvres contemporaines mettant en scène le Christ.

Je dis que "mais enfin, ça n'a rien à voir, ils ne menacent pas de mort les artistes en question".

Ils me répondent que des médecins pratiquant l'avortement ont été tués aux états unis.

Je leur dit "mais c'est un autre sujet !"

Ils me répondent que pas du tout , c'est une preuve que les extrémistes tuent dans les deux cas.

Je leur dit qu'il y a très peu de gens tués par des catholiques pour raison religieuse.

Ils me répondent que "oui, peut-être, aujourd'hui, mais bon, hein, faut pas oublier l'inquisition, alors tu vois"

Je m'engage alors sur un terrain plus théorique en expliquant que les inquisiteurs qui torturaient au nom de Jésus s'étaient totalement éloignés des évangiles alors que les fatwas délivrées par les islamistes sont tout à fait conformes au Coran.
"oh mais je ne sais pas, je ne connais pas bien le Coran" me répondent-ils.

Le moment me semble donc venu de leur citer quelques versets.

Mal m'en prend car je suis rapidement interrompue par un définitif "oh tu sais tout ça est une question d'interprétation, les textes on peut leur faire dire tout ce qu'on veut"

 

A ce moment de la conversation, je me sens très, mais vraiment très  fatiguée (mon interlocuteur aussi probablement).

Alors vient le moment  où je renonce et où j'accepte enfin de parler de tout autre chose.

 

Et puis je pense et puis  je ressasse.

Et puis je me dis  que leur expérience personnelle est un support très important de leur réflexion :

 

En effet,  jamais, je dis bien jamais, l'épicier arabe (super sympa, en plus) ne leur a dit qu'il approuvait la pendaison des  homosexuels, tandis qu'ils ont parfaitement, oui parfaitement  entendu madame  Trucmuche dire "du mal" de l'avortement pendant qu'ils attendaient la sortie du petit Maxime devant les portes de l'école  Saint Gabriel, ("oui le niveau est meilleur dans cet établissement alors c'est à regret mais tu comprends..."), tiens pas plus tard que la semaine dernière !

Et puis,  l'avocat qu'ils ont consulté, tu sais dans cette pénible affaire de droit de passage, était  "d'origine maghrébine parfaitement intégré alors tu vois".

Alors que  tiens, la fille de leur meilleure amie, Clémence, a parfaitement  remarqué que le père de Jean-christophe était gêné qu'elle n'aille pas à la messe  : malgré la subtilité du très léger haussement de sourcils manifesté par  ce dernier en l'apprenant, ah oui, elle l'a bien senti, Clémence l'intolérance à l'athéisme.

 

Et la Boutin hein, et la Boutin !

 

Bref, ils sont confrontés, oui confrontés quotidiennement à tous ces salauds "d'intégristes catholiques"....et bien décidés à les empêcher de reprendre le pouvoir pour ne pas revivre les heures les plus sombre de l'histoire de Torquemada. Non mais !

 

 

J'ai donc décidé de changer du tout au tout ma tactique et de leur dire ceci :

 

L'intégrisme catholique est une menace terrrrrrible, (ah ouiais je suis superdaccord ) qui pèse sur  notre démocratie laïque.

Le problème est qu'elle est quasi  inévitable, vu le nombre de catholiques que compte notre pays  et qui se reproduisent, en plus, comme des lapins, y a qu'à voir le jour des sorties scout c't'une vraie invasion.

Les extrémistes catholiques étant pour la plupart souchiens, nous ne pouvons rien faire pour les tarir à la source, malheureusement mon Dieu.

C'est vraiment un très grave problème, (non mais sans déconner....meunon j'tassure je déconne paaaas)

Nous devons concentrer nos forces sur ce problème oh que oui.


Concentrer, le mot est important.

 

Ne pas se disperser, surtout pas.

 

Et donc éviter à tout prix  d'ajouter les problèmes aux problèmes... car il y a d'autres variétés d' extrémistes religieux qu'on pourrait, là pour le coup, très très facilement éviter puisqu'il suffirait de ne PAS en importer.

Il y a des cons partout oui mais certains sont évitables : profitons en.

Et si on laissait les musulmans se demerder avec leurs islamistes (qui ne comprennent rien à l'islam ces cons)... IN SITU ! En pays de grande musulmanose !

On ne sait pas lesquels vont devenir intégristes ? Mais oui, exactement, c'est bien là que je veux en venir. Le prévention ne peut être que globale.

Et de notre coté, et bien,  on garderait toutes nos forces pour se débrouiller avec madame Trucmuche.

Je me porte même volontaire pour  la calmer avant qu'elle ne prenne un sabre pour nous égorger en hurlant "Jesus roi" (arrête tu me fais peur).

 

Hein mon petit socialiste, elle n'est pas bonne mon idée ?

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 09:30

folie.png

                            « L’extraction de la pierre de folie » Jerôme Bosch 1485

 

 

 

 

Dans un pays normal, après que le "président du conseil représentatif des noirs" ait déclaré "Obama est notre président", et qu'il se soit vu rétorquer que l'équivalent serait qu'une association se revendiquant blanche affirme "Poutine est notre président", le représentant des noirs  se sentirait  honteux d'avoir manifesté avec tant d'aplomb autant de communautarisme et n'aurait même pas l'idée de porter plainte tant celle ci ne pourrait être jugée que ridicule.

 

Dans un pays normal, lorsqu'il serait révélé que l'oubli de la traite musulmane dans le texte de la loi mémorielle sur l'esclavage  a été délibéré afin  de ne pas " faire porter le poids de l'histoire sur le dos des fils d'immigrés", révélant ainsi que c'est de façon parfaitement cynique qu'on fait porter le fardeau sur le seul dos des enfants natifs, leurs parents protesteraient en masse contre la ministre à l'origine de la loi.

 

Dans un pays normal, des présentateurs progressistes qui traquent les traces d'homophobie latente dans les phrases les plus anodines n'inviteraient pas en poussant des hurlements de joie un groupe de rap ayant martelé  " il est grand temps que les pedés périssent".

 

Dans un pays normal, un jeune violeur n'oserait pas porter plainte pour avoir reçu une gifle du père de sa victime et un juge n'aurait pas l'idée de lui donner raison.

 

Dans un pays normal on ne voudrait pas à la fois supprimer le mot race de la constitution et compter les gens plus foncés que les autres dans toutes les situations où l'on peut compter les gens.

 

 

Dans un pays normal, le fait que Mélenchon en tant que candidat à la présidentielle, ait publiquement regretté la très ancienne victoire de ses compatriotes sur l'invasion islamique au nom d'une supériorité civilisationnelle que ces derniers auraient eu, aurait déplu au point de  briser sa carrière ailleurs que dans des pays musulmans.

 

Dans un pays normal, dans les librairies étalant largement et de façon répétée des dizaines d'ouvrages de repentance sur l'Algérie, on trouverait également sur les tables des livres expliquant pourquoi , à une époque où  l'Algérie n'existait pas, les occidentaux ont envahi la ville d'Alger et qui étaient les esclaves qu'ils y libérèrent.

 

Dans un pays normal, on ne ferait pas semblant de croire que les difficultés  des enfants des quartiers seront résolues par l'école alors qu'ils vont déjà à l'école.

 

Dans un pays normal on ne ferait pas semblant de ne pas comprendre que l'on  n' a pas attendu de remplir la région parisienne de noirs et d'arabes pour que l'art occidental s'enrichisse  des apports des arts exotiques,  et qu'il n'est pas nécessaire de couvrir le pays de mosquées pour s'approvisionner en épices.

 

Dans un pays normal c'est la diversité qu'on appellerait diversité et  non pas l'immigration uniforme et massive d'immigrés identiquement musulmans.

 

Dans un pays normal on n'oserait pas dire dans la même phrase que la présence massive d'immigrés est ancienne et que nous devons accepter avec joie les changements récents dont elle est à l'origine.

 

Dans un pays normal on comprendrait que si l'on remplit progressivement une fourmilière de termites tout en vantant et en valorisant quasi exclusivement  la culture termite et  les manières termites, la fourmilière sera inéluctablement transformée en termitière.

Dans un pays normal, les fourmis auraient d'ailleurs le droit de vouloir garder leur fourmilière sans être insultées et haïes non seulement par les termites, mais aussi par d'autres fourmis.

 

Dans un pays normal, les gens comprendraient que la délocalisation de la production et l'importation massive de consommateurs  participent de la même logique de destruction d'un pays qui n'est décidemment plus du tout normal.

 

 

 

 

ps : j'ai dit que  Moi, blogueuse, je ferai des anaphores.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 15:24

bulle.png

 

 

Le fameux " Eclatement de la droite" , on en parle beaucoup, mais pour ma part, je parierai plutôt ( ou bien en plus) sur un éclatement de la gauche.

 

La gauche comporte un certain nombre de traîtres, de salauds et d'imbéciles, certes,  mais pas "que", tout de même pas!

Il ne faut pas refuser de voir que de nombreux militants de gauche sont absolument sincères et que leur vision angélique les pousse à caresser l'islam dans le sens du poil des tapis de prière, non par pur calcul, mais parce que  projetant sur les autres leurs bisounourserie gentillette, ils croient naïvement qu'il suffit de prôner la tolérance pour l'obtenir, d'être respectueux pour être respecté, et pacifique pour que le monde vive en paix.

C'est ainsi, par exemple,  que de nombreuses féministes, ouvertes à l'Autre, se penchent avec bienveillance sur les quartiers dits "difficiles" pour les aider à mettre en place des associations, fonctionnant totalement aux frais du contribuable bien entendu, en faisant le pari que le pas que la société civile fait  en direction des femmes musulmanes, sera suivi par un pas que celles ci feront à leur tour vers la laïcité à la française.

Comme tout pari, il n'est pas forcement gagné.

 

J'ai trouvé ici un petit exemple qui me semble être une sorte d'échantillon, de mise en bouche même ,  de ce que produit l'erreur de base du gauchiste qui croit à la bonne foi de certains de ses interlocuteurs takkiaistes.

 

Cette anecdote se passe à Perpignan, où " Solidarité féminine 66" , association " féministe" d'un quartier riche en diversité visible,  a vu son financement, jusqu'ici parfaitement honoré par le conseil général, remis en question brutalement .

Et oui ! C'est ainsi !  Le conseil général aimait l'association....mais maintenant il ne l'aime plus.

Sur les motifs de ce désamour, les avis divergent.

 

Si l'on en croit madame Ségolène  Neuville, conseillère générale PS, cette suspension de subvention aurait pour cause "l'organisation de conférences à thème religieux, et des altercations avec d'autres associations sur le thème de la contraception notamment des jeunes filles".

 

Si l'on en croit la directrice de l'association, très énervée après l' élue socialiste (qu'elle semble personnellement  connaître), cette suspension de subvention a de toutes autres causes, faciles à identifier et qui sont, tout simplement,

la "burka mentale"  "l'islamophobie" et le" militantisme athée fondamentaliste " de madame la conseillère générale  (qui , insiste t-elle, a été pourtant élue "grâce aux gens des quartiers et à leur mobilisation contre le FN "et n'a pas hésité à " tracter devant les mosquées")

Les preuves apportées par la directrice sont  d'une part l'interview de certaines permanentes de l'associations ( ji rien fait, ji fait des cours de li informatique) et d'autre part l'évidence de la discrimination dont elles sont (quadruplement)  victimes puisqu'elle ne sont pas contentes, du tout.

Une plainte vient donc d'être déposée à la Halde pour, je cite (je le jure^^)

"discrimination basée sur les origines ( les membres de l'association sont majoritairement maghrébine),  sur le sexe ( les membres sont toutes des femmes), sur des conditions religieuses (les membres sont majoritairement musulmanes), sur l'apparence physique,( certains membres de l'association portent le foulard)"

sur les conditions de santé (un membre de l'association est diabétique  ( là, je plaisante)

 

Madame Neuville faisait donc partie des gens gentils, mais vient d'être gentiment classée par ses anciennes copines dans la catégorie infamante de ceux qui non seulement n'aiment pas l'Autre, mais  discriminent carrément à tous vents.

 

Le plus amusant reste qu'en cherchant des documents annexes à cette affaire, on tombe rapidement sur le site d'un dénommé O Amiel, chevènementiste et donc soutient du concurrent à la conseillère générale socialiste pour les législatives et qui  prend  parti.... en faveur de l'association discriminée.... par une "islamophobe" !

 

Madame Neuville ne savait sans doute pas   que le seul moyen de ne jamais apparaître islamophobe est de ne jamais contrarier un musulman ( comme la seule façon de n'être pas " raciste" est d'approuver systématiquement tous les comportement d'une personne de couleur).

Madame Neuville ne savait sans doute pas que le nouveau "peuple" qui vote si bien était très susceptible et que cette susceptibilité était bien utile aux stratégies marketing des petits partis qui font concurrence au PS.

 

Il s'agit là d'une toute petite affaire, locale, mais j'imagine que nous aurons forcément l'équivalent au niveau national cette fois : j'en prend solennellement le pari.  J'attends la suite.

 

"Assieds toi au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi. "

 

 

 

http://oumma.com/12862/segolene-neuville-ps-accusee-dislamophobie-video

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 14:14

 

 

 

Valeur ! Quel beau mot et quelle belle notion et quel dommage que ce mot comme tant d'autres commence à me sortir par les yeux : le "nous n'avons pas les mêmes valeurs", longtemps utilisé pour promouvoir des charcuteries dans des clips publicitaires décalés , servant dorénavant à nous couper la parole et à nous envoyer à la niche comme les (sous)chiens désobéissants que nous sommes.

Si l'on regarde d'un peu près les fameuses "valeurs de la gauche", que par ailleurs la droite revendique, aussi (surtout lorsqu'on l'interroge sur un plateau de télévision), on constate rapidement qu'elles  se résument en fait à l'ouverture à l'Autre, avec tolérance et si possible amour de l'Autre et  de ses différences.

 

La gauche a DES valeurs, certes, mais qui sont toutes des dérivés de cette valeur essentielle : la xénophilie systématique.

Celle-ci transcende  tout le reste, et rien ne saurait être regardé sans la grille de lecture qu'elle impose :  la liberté, la justice, l'égalité, par exemple, ne se concevant dorénavant comme des valeurs, que si elles obéissent à cette "valeur" première de l'ouverture.

La liberté, oui, mais d'aimer systématiquement ce qui vient de l'Autre, car la liberté de refuser certains Autres ou certaines façons d'être Autre ne saurait être revendiquée comme liberté.

La justice, oui, si elle donne raison à l'Autre, car toute affirmation que l'Autre à tort est une injustice qu'on lui fait.

L'égalité, qui n'est plus concevable qu'en donnant la priorité à l'Autre, car toute égalité qui ne favoriserait pas l'Autre est une inégalité qu'on lui fait subir.

 

Si l'on veut bien ne pas trop examiner les conséquences pratiques, à court et à plus long terme, d'une telle position quasi philosophique , et admettre (au moins le temps de ce billet) que cette nouvelle religion est formidable, quelques questions subsistent néanmoins, que l'on peut illustrer par quelques exemples piochés dans le nouveau gouvernement :

 

Ainsi, on  pourrait probablement admettre, en suivant le raisonnement de nos nouveaux maîtres, que madame Filippetti, est tout amour de l'Autre, puisque son seul objet de haine n'est autre que "la France moisie "(qui est autrement Autre et ne saurait donc faire partie de l'autritude qu'on se doit d'aimer), ce qui fait qu'elle fait bien partie de l'empire du bien qui partage "les valeurs d'ouverture de la gauche". 

Madame Filippetti, prouve, c'est un fait, sa supériorité "morale" sur moi et les gens de mon bord ( à l'aune des nouveaux critères, s'entend)

(Le fait de regretter qu'on nomme ministre une femme adulte qui se comporte comme une gamine excitée s'agitant dans des réunions d'étudiants ne sera pas mentionné ici car ce serait une digression).

 

Si, par contre, on se renseigne sur le parcours de  madame Benguigui , il suffit de passer quelques instants à consulter sa biographie pour y découvrir (avec surprise peut-être) que cette femme, sans doute remarquable, née en France de parents algériens, aura passé sa vie à s'intéresser absolument totalement et exclusivement à l'Algérie, aux musulmans, et aux immigrés d'origine maghrébine.

Ce fait, en soi, de ne s'intéresser qu'à un sujet et de s'y tenir, ne saurait lui être reproché (je prouve d'ailleurs en tenant ce blog que j'ai de belles tendances obsessionnelles, aussi).

Mais on est bien obligé de constater que madame Benguigui ne s'intéresse, et ne s'est toujours intéressée, à l'Autre que lorsque cet autre lui ressemblait au point d'être Même.

Pour un immigré d'origine algérienne, s'ouvrir à l'Autre, ce serait pourtant s'intéresser ou aimer ce qui ne serait PAS d'origine algérienne ou immigrée.

En d'autres termes, madame Benguigui ne s'est jamais préoccupée que de son cul, attitude  que je ne lui reproche pas en soi, mais qui me semble un peu insuffisante pour qu'on puisse affirmer qu'elle partage à coup sur les valeurs d'ouverture à l'Autre de la gauche.

Son "amour de l'Autre", ressemble tant "au repli  sur soi", dénoncé (avec tant de fougue) par madame Fillippeti, qu'il devrait logiquement déplaire à ceux qui ont fait de ce positionnement un péché, s'ils étaient logiques.

Or le fait qu'elle ait été nommée ministre prouve, que pour la gauche en tout cas, l'intérêt de certaines personnes pour elles-mêmes et pour leur propre cause, peut être un critère suffisant de bonne "moralité", au sens nouveau du terme.

Cet illogisme ne peut s'expliquer que si on admet que cette fameuse "ouverture à l'Autre en général",  n'est pas une position morale, mais en fait une simple position pratique d' ouverture sur le monde Africomaghrébin.

Sont ainsi " vertueux", tous ceux qui le promeuvent,  qu'ils soient amis du monde africomaghrébin ou africomaghrébins eux mêmes.

 

Mais bien entendu, dire ouvertement que les "valeurs" de la gauche consistent dorénavant et presque exclusivement  à adorer l'Afrique et le Maghreb ferait perdre aux beaux discours leur allure de religion universelle qui permet le ralliement à leur cause de bien des gentils naïfs.

L'empire du bien est décidemment plein de petits malins.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 11:07

bastille-mai-2012.png

"La France n'est pas une petite nation. Elle est une nation universelle ou, comme l'a si bien dit Robert Badinter, « la France est plus grande que la France »" Martine  Aubry

 

 

 

 

J'ai bien écouté tous ces intellectuels qui inlassablement nous expliquent que nos frontières, géographiques autant que culturelles, sont artificielles et, par la même, obsolètes.

Je ne suis pas seule à les avoir écoutés. Certains de leurs auditeurs l'ont fait avec tant de zèle que désormais ces idées sont les leurs. Ils n'ont même pas conscience qu'ils n'ont pas toujours pensé ainsi, et lorsqu'ils me disent que l'idée même d'une nation qui pourrait avoir une identité, par définition "nationale", est une aberration, on sent qu'ils ont tant intégré cette nouveauté qu'ils ont l'impression qu'il s'agit d'une évidence et qu'elle leur est dictée par  leur propre cerveau..

Parfois une sorte de  lapsus leur échappe et je me souviens avoir sourit en entendant l'un d'eux critiquer la circulaire Guéant au motif qu'elle pourrait diminuer le rayonnement de la France à l'étranger, quelques minutes après m'avoir expliqué que la nation n'avait pas d'importance car ce qui comptait c'était le monde, la planète...

J'en parle aujourd'hui car il me semble que cette France (qui n'existe pas mais qui doit rayonner) , est moins une contradiction de leur pensée qu'un paradoxe qu'ils assument.

 

Vous verrez que maintenant qu'ils ont la bête à déchiqueter, c'est en glorifiant son caractère sacré qu'ils vont en éparpiller les morceaux.

Car c'est bien au nom de la France, leur France, qui ne serait riche que de ses diversités, dont la culture serait sans intérêt sans l'apport des autres cultures, dont l'histoire ne serait rien sans l'interférence féconde, forcément féconde avec les autres nations, qu'ils livreront le pays en pâture.

 

On a tort de croire qu'ils n'aiment pas la France, bien au contraire ils en sont fous.

 

Fous au point de croire qu'elle est un lieu magique au sein duquel le miracle peut avoir lieu, le miracle du fameux "vivre ensemble avec les gens du monde entier", qui n'a jamais été possible nulle part, mais qui le sera, "ici et maintenant", très bientôt.

Il suffirait que nous acceptions enfin de renoncer  à définir ce lieu pour que la magie opère et que le monde soit tout entier contenu dans cette nouvelle France glorieuse à force d'être floue.

 

Le fossé me semble infranchissable dorénavant entre nous, les anciens ( vieux quel que soit notre age ) qui avons souffert de voir  les drapeaux étrangers flotter sur la bastille noire de monde , et ceux pour qui ces mêmes images ont été non pas un incident peu significatif, mais un vrai motif de réjouissance.

On aurait tort de croire que les "gaulois" qui se glorifient de ce que dorénavant les français sont non seulement de toutes les couleurs et de toutes religions mais qu'ils sont aussi  de toutes nationalités, ont la haine d'eux mêmes.

Au contraire, je crois qu' ils ont un orgueil démesuré.

C'est notre vision, étriquée ( mais oui ils ont raison) qui nous fait nous contenter d'un simple pays avec son histoire, sa culture et ses habitants. C'est petit !

 

La France de nos rêves est un très vieux château. Tout en regrettant, parfois seulement, le temps de sa splendeur, sa façade resplendissante, ses peintures fraîches, ses jardins, nous avons accepté qu'elle soit défraîchie et que le terrain ait été morcelé. Nous voulions continuer à vivre dans le confort petit bourgeois de ses meubles patinés, en acceptant le désagrément de quelques travaux de rénovation et les travaux d'entretiens que nécessite une vieille bâtisse.

Nos chambres étaient nombreuses et nous avions depuis longtemps accepté d'agrandir la famille et de partager nos repas avec les pièces rapportées.

 

Quelle  modestie ! Et qui ne sied pas à nombre de nos contemporains.

Ne pouvant plus dorénavant avoir le domaine le plus beau, le plus riche et le mieux entretenu ils ont décidés d'en faire le phare du monde.

Ecoutez leur discours : la France ouverte qu'ils glorifient et qui a l'évidence disparaît en se brouillant, ils ne l'acceptent pas, non, ils s'en vantent !


Il ne sert plus à rien de leur dire que le reste du monde ne fonctionne pas comme cela, que les pays et les nations existent partout et se protègent à leurs frontières matérielles autant que symboliques : ils pensent que  justement, nous français, nous ne devons pas suivre le reste du monde car  nous le devançons.

Il ne sert à rien de leur montrer que jamais aucune cohabitation n'a pu être possible entre certaines cultures et d'autres, car ce qui n'a jamais pu être fait où que ce soit le sera ici car ils pensent que nous français, nous  donnerons l'exemple, nous montrerons la voie.

 

Les frontières sont artificielles, donc obsolètes.

La culture aussi.

La langue suivra.

 

Ecoutez bien leur message qui pourrait se résumer à ceci : " En disparaissant nous sommes les plus forts !"

 

Et oui, nous brillerons en proportion de l'ouverture qui nous détruit.

Quoi de plus lumineux qu'une explosion ?

 

C'est un suicide, mais je crois aussi que c'est un suicide né d'un rêve de grandeur, d'une mégalomanie.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 09:59

Oui, et deux beaux !

 

Deux magnifiques spécimens de bobos faux culs : des pièces de toute beauté !

 

Même s'il y en a partout autour de nous, que l'espèce n'est certes pas en voie de disparition, reste que la plupart s'approchent, nous  parlent et puis s'éloignent au loin, alors qu'ici je ne vous propose rien de moins que deux exemplaire parfaits fixés dans un bocal.

 

 

Pour tout dire, dans cette vidéo il y en a même trois, mais celle qui se contente de dire  que l'école du mauvais quartier est dans un mauvais quartier, et qui ajoute  que " l'école stigmatise le quartier" (!) me parait plus bête que méchante aussi je vous propose de ne pas la compter.

On ne va pas faire les difficiles, on dira que c'est un petit plus, que c'est trois pour le prix de deux.

 

Les deux autres sont quasiment parfaits.

Une expertise à l'aide d'une loupe de joaillier ne pourrait, j'en suis sûre, que confirmer qu'on a bien là deux exemplaires sans aucun défaut : des bobos d'une pure hypocrisie qui étincellent de toutes leurs facettes ciselées.

 

 

Catherine (ne ratez pas ses grimaces) nous explique qu'elle ne veut pas mettre ses enfants dans une école "dans laquelle la majorité des enfants sont d'origine africaine donc dont les parents maîtrisent mal le français" et ajoute aussitôt " Pourtant je suis de gauche vraiment, je suis vraiment de gauche" (sic)

 

J'ai envie de donner une sacrée paire de gifles, au moins, à catherine puis d'ajouter " pourtant je suis non violente vraiment, je suis vraiment non violente".

J'ai envie de demander à Catherine si une école remplie de petits asiatiques lui inspirerait les mêmes réticences. Et si non pourquoi ?

J'ai envie de dire à Catherine que ce n'est pas très gentil de refuser aux petits noirs le bonheur du contact apaisant qu'ils auraient à fréquenter ses gentils bambins bisounours qui les aideraient à parfaire leur connaissance du français dans une ambiance idéalement anti-raciste.

Mon dieu, Catherine, vous rendez vous compte que vous abandonnez les petits noirs à la promiscuité  des gosses tout venant, des gosses quelconques, des gosses   peut-être élevés par des mal-pensants ?

Honte à vous qui livrez les petits zimmigrés aux fils de blancs qui ne sont peut-être même pas de gauche !

 

Anonyme, lui, a vécu dans l'angoisse car il lui fallait acheter rapidement un appartement dans un beau quartier parisien afin d'avoir l'adresse lui permettant de scolariser son fils dans un bon collège, et ce avant une certaine date limite : la " dead line" guys !

Il nous dit sans rire : " on a fait le choix d'habiter dans un quartier ou il y a une mixité sociale mais à un moment donné il ne faut pas qu'on en subisse toutes les conséquences quelles qu'elles soient"

Emu sans doute à l'idée que quelqu'un pourrait s'apercevoir qu'il se moque du monde, perdant brusquement tout contrôle de sa pensée et donc de sa parole, il ajoute " la mixité sociale il faut qu'on arrête de considérer qu'il y a une réalité derrière" (tu te sens bien Anonyme ?)

 

 

J'ai envie, aussi, de le frapper parce que ça m'énerve, vraiment, de subir "toutes les conséquences quelles qu'elles soient "des choix de société de tous les "Anonymes"  qui nous font rouler à  fond dans le mur et exigent de pouvoir sauter du véhicule quelques instants avant la collision.

 

J'ai aussi envie d'interroger Anonyme plus avant car tout en nous précisant qu'il souhaite protéger ses enfants de la promiscuité avec le peuple, il affirme également qu'il préfère vivre (richement) dans un quartier populaire plutôt que dans quartier bourgeois. Pourquoi donc ? Détaillez nous s'il vous plait, Anonyme, quels sont les avantages réels qu'on a à vivre avec les gens des quartiers populaires quand on n'est pas pauvre et qu'on n'aime pas vraiment le peuple ?

C'est plus sympa ? Qu'est ce qui est plus sympa ?

Le regard peut-être ? Le regard de respect mêlé d'envie que reçoit le riche qui vit au milieu des moins riches et dont il serait privé en vivant  au milieu  de gens aussi (ou plus) riches que lui.

Vous ne seriez  pas juste un petit prétentieux Anonyme, Vous ne voudriez pas  le beur, l'argent du beurre et le sourire modeste de la pauvre crémière plutôt que le regard blasé du vendeur de chez Fauchon.

 

 

 

Bon, bien sûr, mes deux échantillons ne m'entendent pas...mais ce n'est pas grave, je m'entraîne, pour torturer un peu moralement ceux que je ne manquerai pas de croiser dans le monde non virtuel.

Et je vous les mets ici, afin que vous puissiez vous exercer aussi  si vous le souhaitez.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:49

chambre.png

 

 

Vous avez appris, je crois, à force, que les apparences sont plus que jamais trompeuses et, qu'il est très incorrect dorénavant d'utiliser les éléments présents dans notre champ visuel, (ou auditif, si ti vois ce que ji veux dire) pour essayer de deviner la moindre chose concernant qui que ce soit : depuis  nos interlocuteurs directs en passant par les vedettes de la télévision ( politicien, chanteur à thème, tueur en série).

Pour lutter contre les a priori et les discriminations, il devient quasiment interdit de faire le moindre lien entre ce que nous voyons et ce que nous savons ou croyons savoir, et on devrait interdire toute référence à Sherlock Holmes tant cet odieux personnage est un exemple affreux de ce qui peut se passer quand on utilise les informations données par nos sens.

 

Ne pouvant être certain de deviner à coup sûr, il est interdit d'essayer de deviner.

Rien  de  ce que nous voyons ne doit plus nous donner la moindre indication sur ce en face de quoi ou de qui nous sommes, et nous devons donc attendre que notre interlocuteur  s'identifie parfaitement pour l'identifier ( et encore).

Vous avez longtemps cru que la burka étant pathognomonique de la musulmanose, vous pouviez en poser le diagnostic chez celles qui les portent ? Mais le voile   n'a rien à voir avec la religion, c'est une simple tradition, vous confondez tout.

Vous avez longtemps cru que si un  sosie du président du Sénégal avait des origines basques, celles ci ne pouvaient au mieux qu'être partielles. Mais qu'est ce qui vous prouve qu'un noir est noir, si ce ne sont vos yeux qui passent leur temps à vous tromper (si vous ne me croyez pas voyez ici).

Le fait que ce dernier passe sa vie exclusivement à s'intéresser et à promouvoir uniquement sa propre couleur ne saurait non plus être une preuve de l'existence de la foncitude.

Vous avez longtemps cru que le fait qu'une grande partie des gens de type arabe soient musulmans, vous autorisait, à l'occasion, à émettre l'hypothèse qu'un arabe soit, peut-être, hypothétiquement, musulman ? Quelle erreur ! Et dans laquelle malheureusement les journalistes, eux-mêmes, malgré tous leurs efforts, sont capables de tomber (on les a beaucoup entendu parler des trois militaires musulmans tués par MM : comme quoi les stéréotypes ont la vie dure)

 

Nous nous trompons donc en permanence.

 J'ai, je l'avoue, fait moi même récemment une erreur grossière de jugement.


Puisse le récit de cette confusion vous aider à vous garder de tout jugement hâtif.

 

Figurez vous qu'au vu du physique de monsieur Jean Daniel, j'ai longtemps cru, naïvement, qu'il s'agissait d'un homme sérieux et d'âge mur !

Et j'ai été bien " attrapée".

 

Voyez, comme on a bien trop vite fait de juger et comme les apparences sont trompeuses.

Car j'ai eu la preuve aujourd'hui que derrière un phénotype évoquant réflexion et sagesse, Jean Daniel était  en fait une authentique midinette, une lectrice de cosmopolitain, une vieille gamine sympa et superficielle,  que j'imagine dorénavant rêveuse sur un petit lit où elle doit garder quelques ours en peluche par sentimentalisme.

C'est que mademoiselle J Daniel tient un blog mignonnet dans lequel elle s'interroge sérieusement ( attends, là, ça rigole plus, faut s'poser des questions, nan là attend, cé sérieux lol) :

 

Y a-t-il dans les textes sacrés des injonctions invitant à éliminer les infidèles ? C’est ensemble que tous les hommes de foi doivent répondre à cette question.

 

Elle parle bien, n'est ce pas ?

 

Ensuite, mistinguette tourne tourne en rond et conclu ceci :

 

"il y a dans tous les textes religieux, en particulier dans ceux issus du monothéisme, des stigmatisations, des mises à l’index des bannissements qui peuvent être interprétés comme des appels au meurtre, et même comme un commandement de tuer. "

 

Maintenant, la Jean Danielle, je la vois bien au téléphone avec une copine :

 

Nan tu vois, tout est pareil en fait, mais bon, t'as toujours des gens pas gentils, alors y z'interprètent tu vois....cé pas cool, quoi.

Nan, j'te dis, faudrait juste qu'on leur dise, tu vois.

Mais attend !  Mais aucune religion dit clairement qu'y faut tuer ! nan, mais arrête, c'est juste les gens : ils font dire ce qu'ils veulent aux textes sacrés !  c'est super-moche.

Faut qu'les gens réagissent quoi !  Contre les méchants ok ?

Les méchants, faut leur rentrer dedans.

J'te laisse, là, faut j'écrive un truc pour le nouvel obs.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans gauchistes et bobos
commenter cet article