Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 10:07

guimauve.png

 

 

 

Il était une fois une dame noire très jolie ( enfin je n'ai pas vraiment trouvé mais "ils" l'ont dit) qui est poursuivie par des policiers français très méchants jusque dans les toilettes d'un supermarché.
Comme il y a justement Franck Dubosc qui se lave les mains, il aide la dame noire à se cacher et c'est là qu'on voit un policier qui lui est gentil car il est tout noir et très grand et qu'il dit à Franck Dubosc qu'ils cherchent "une dame noire très jolie "( qu'est ce que je vous avais dit!).
Quand les policiers sont partis Franck Dubosc dit à la dame noire qu'elle est très jolie ( alors, vous voyez) et que si elle a besoin de quelque chose il est descendu à l'hôtel et tiens voila sa carte avec le numéro de sa chambre.


Après la dame noire va voir Franck Dubosc dans sa chambre d'hôtel et on ne voit rien mais moi je suis  sûre qu'ils ont fait des bisous.

Après c'est le matin et la dame est partie et elle a laissé un message dans une des chaussures de Franck Dubosc. Pour trouver l'autre il doit aller dans une autre chambre et il y va et c'est là qu'il trouve un petit garçon noir et blanc ( mais pas à carreaux : les couleurs sont mélangées).
Le petit garçon est très mignon ( là, j'étais d'accord) et la dame qu'on ne voit plus, c'était sa maman, et en plus elle a laissé un message  "s'il vous plait,  amenez mon garçon chez le père qui est à Marseille".
"Ah non alors ! ", dit Franck Dubosc !" j'ai du boulot alors je te ramène à ta maman, tiens en plus j'ai trouvé l'adresse sur ton sac à dos".

Ensuite Franck Dubosc emmène le petit garçon chez lui mais la maman n'est pas là non plus, et c'est chez les pauvres et il y a un papier où c'est écrit " avis de reconduite à la frontière" et Frank Dubosc dit " ah merde ! ".
Un méchant monsieur arrive et dit " moi j'men fous de la maman du petit garçon marron je veux juste l'argent du loyer" alors ils partent en courant ( Franck Dubosc et le petit garçon mignon) et ça tombe bien parce que des méchants policiers fouillent tout l'immeuble et emmènent les pauvres dans des camions et ça donne envie de pleurer comme quand on voit des films avec des nazis.


Ensuite c'est très long, un peu comme un film japonais (mais "L'été de Kikujiro" c'était beau beau beau, et là c'était long long long).


Franck Dubosc et le petit garçon très mignon traversent toute la France et rencontrent plein de gens bizarres mais très gentils. Chez un des gens très gentils on voit les infos à la télévision et ça dit que "des clandestins qui voulaient aller en Angleterre ont été poursuivis pas la police française et même qu'en plus un sans papier est mort".

C'est là que je n'ai pas compris que c'était une sans papière qui était morte et qu'en plus c'était la maman du petit garçon mignon.


A la fin ils arrivent à Marseille chez "le père".
Il y a une vieille déguisée en musulmane qui ouvre la porte et c'était la bonne du curé, parce qu'en fait Franck Dubosc avait cru que c'était le père du petit garçon qui était à Marseille, alors que c'était un "Notre Père".


Ensuite le curé gentil qui connaissait la maman du petit garçon dit qu'elle était très  courageuse et qu'elle s'est sacrifiée pour son petit garçon.
Car lui, le père-curé il avait compris que c'était la sans papière maman du petit garçon mignon qui était morte aux informations, alors il explique ça à Franck Dubosc.


Mais Franck Dubosc dit " non non non, pas question ! je ne peux pas m'occuper du petit garçon mignon, j'ai du boulot" et il s'en va.
Juste après il revient et ils partent ensemble ( Franck Dubosc et le petit garçon mignon) et ils vont aller acheter un rehausseur pour la voiture.


Et tout le monde est content, même le petit garçon à qui on vient de dire " bon tu sais ta maman qui était partie en voyage et bien elle reviendra jamais" alors on peut dire que ça fini très bien.


C'est alors que tout le monde s'est levé et  m'a dit :
 " Mais enfin!!!!! pourquoi tu nous as mis ÇA !!!!!!!!!"
Et j'ai répondu " Eh ! C'était pour changer, euh.... et puis en plus si vous n'êtes pas contents, et bien les films français vous n'aurez qu'à les téléch acheter vous mêmes, zut à la fin".
Ensuite j'ai dit " Bon , et bien j'irai ennuyer les autres avec ça sur le blog et voilà".
Donc c'est fait.


Bon, en tout cas je finis par me dire que la propagande, aussi, c'était mieux avant...

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 13:53

enervement.png

 

Chacun diffère dans sa petite sensibilité aux contrariétés en tout genre qui semblent se dresser sur notre chemin pour nous empêcher, encore et encore, d'atteindre l'état de calme absolu qui ferait de nous des sortes de Bodhisattva, ce qui serait cool.

Je suis tombée hier sur un de ces petits riens qui ont un gros effet sur moi et m'exaspèrent au point qu'il m'arrive de crier B* de M* devant mon ordinateur, ou pas ( ces derniers jours m'ayant éloignée un peu plus que d'habitude de l'objet en question).

Bref, au milieu des irritations « normales » ressenties depuis début juillet à l'écoute par exemple de France Inter et de ses grands débats de midi, lors desquels les habituels sujets «  tabous » sont débattus et rabâchés (ce qui me mène à penser que tabou veut simplement dire « à la mode »), au milieu des agacements réactionnaires qui me font m'irriter lorsque j'entends une émission consacrée au «  Trouple » («  cela fait trop longtemps que rien n'a été inventé en matière de sexualité humaine  » sic), et au milieu des horripilations ressenties à l'écoute d'un «  Spécial guerre d'Algérie » interrompu par les témoignages d'auditeurs dont le hasard explique sans doute que l'on entende exclusivement ceux qui n'ont été témoins QUE des horreurs commises par l'armée française, au milieu de tous ces articles du Monde et du nouvel observateur qui auraient pu me faire pleurer de rage mais n'ont déclenché qu'un sentiment un peu las et désabusé, j'ai enfin, enfin trouvé THE ARTICLE !


 http://www.huffingtonpost.fr/annie-paule-derczansky/feu-dartifice-du-14-juillet-insultes-racistes-place-du-trocadero_b_1680318.html


«  The Article » : celui qui non content de m'avoir mise en rage sur le coup, m'a poursuivi ensuite comme peut le faire une gêne dentaire que la langue va toute seule, de temps en temps, tâter en quelque sorte, pour vérifier, bien malgré nous, que l'irritation persiste.
Tel un faisant fonction de dentiste, j'ai donc décidé de creuser la bestiole et de disséquer mes «  agacements ».

Agacement par le titre novlanguesque :
L'expression «  racisme ordinaire » nous prévient, oui oui on a compris merci, que c'est du racisme des gens « ordinaires » (coucou c'est nous, les souchiens, guys, si si) dont on va parler. Le racisme « extraordinaire » étant donc défini en creux comme celui qui est manifesté partout dans le monde par d'autres que nous, il semble donc admis que plus un racisme est fréquent et moins il serait ordinaire et vice et versa.

Agacement ( extrême) par la signature du billet : "Présidente de Bâtisseuses de Paix" :
Mais P*de B* à Q* comment peut on oser se présenter comme présidente des bâtisseuses de paix ? Mais pourquoi pas Présidente des créateures de bonheur ? Présideuse des architectes de la beauté du monde ?
Non mais vous vous imaginez vous présenter " bonjour, je m'appelle Monique Dumoulin et je suis présidente des bâtisseuses de paix, mon seul défaut la modestie"

Agacement par la cuculsserie :
"Des enfants des ados quelques étudiants et trois MAMANS ont eu la chance d'être invités....."
et vont être victimes, on parie,  de racisme ordinaire , mon dieu mais c'est horrible !
Des mamans ? comme c'est mignon! c'est si doux une maman, vous ne voulez tout de même pas être agacés par des mamans ? non ?
Vous allez faire de la peine aux mamans vilains petits fripounets si vous les empêchez d'être des bâtisseuses de paix avec leur petite Fatou, trois ans, hein!  Comment faut-il qu'on vous le dise que toutes vos nauséabonderies sont des attaques envers les petits nienfants et leurs adorables mamans ?


Agacement par le communautarisme :
L'"....Association réunit des femmes juives arabes et musulmanes" qui " bâtissent la paix " en participant " à des actions éducatives autour de la citoyenneté et de  la définition de l'étranger".
Vous les faites où exactement vos actions éducatives arabojudéomusulmanes, bande de pisseuses ? en Cisjordanie ? au Mali, en Arabie saoudite, en Lybie? Ah,  mais non, c'est trop loin, mieux vaut " définir l'étranger " ici, en pays de xénophilie maniaque, et en plus ce serait se compliquer la vie que de faire prendre l'avion à Fatou pour qu'elle aille, loin, aider sa moman à éradiquer l'antisémitisme en pays de grande musulmanerie où pleurnicher pour que Netanyahou comprenne tout l'enrichissement que peut lui apporter l'Autre même quand il est tout noi' didon.

Agacement par la déception :
Pensant a priori (ah, ces a priori !) que les juifs ashkénazes ne sont pas la moitié d'un imbécile, il m'a semblé tout à fait regrettable d'avoir sous les yeux un article mal foutu et d'une telle bêtise que je m'y suis reprise à plusieurs fois dans le but d'essayer, par exemple, vainement de comprendre pourquoi, oui pourquoi on y lisait la phrase " d'autant que ce monsieur est grand'" sans que rien, absolument rien dans le texte n'explique ce " d'autant".
D'autant (et oui : d'autant déçue)  que le ridicule du " très bien je vais chercher Dominique Soppo", m'a rappelé les heures les plus fayotes de l'histoire des CM2.

Agacement par l'invraisemblance :
Comment est-il possible qu'un 14 juillet sur l'esplanade des Droits de l'homme au coté du maire et de ses amis, un dame blonde se soit répandue spontanément en injures (sans que personne dans ce groupe représentant pourtant l'empire du bien n'ait réagit) alors que MOI qui suis nauséabonde et relativement grande gueule je ne me permets pas de dire la moitié de ce qui aurait soi-disant été dit, y compris un banal 13 juillet dans un banal supermarché de Perpignan, et ce  en l'absence des amis de Delanoë ?
A moins que, mais c'est une hypothèse, la blonde en tailleurs BCBG ne soit la sœur de l'ophtalmologiste raciste qui avait renvoyé un gentil papa et sa petite nienfante d'un épouvantable " dégage l'arabe"... A  moins encore que madame Ashkénaze ne soit la cousine de Momo ( celui qui avait fait un tel cirque dans un cabinet d'ophtalmologie qu'on avait du le prier de sortir s'il vous plait ça suffit comme ça monsieur, votre comportement est inadmissible).

Agacement par la jalousie :
Oui, je sais c'est très laid mais j'avoue que le fait qu'un tel article ( De M*) soit diffusé à grande échelle pendant que l'on (que je) galère plus ou moins sur les blogs réacs qu'il faut chercher au fond du net et qui ne sont jamais jamais jamais jamais  "blogueur invité" de onvouinformag.fr, et quoideneufauxinfo.com. me rend aigrie.



Agacement par la haine de l'autre( et oui, on y arrive, on y est ) :
"Mon fils, un pays qui a fait la déclaration des Droits de l'Homme, il faut se hâter d'y aller"
Ma fille, des gens qui se servent des " droits de l'homme" pour se foutre à ce point du monde, il faudrait se hâter de  les virer.

Ah mais ce n'est pas gentil de dire  ça.... c'est pô "batisseuse de paix" dites moi !
Oui, mais faut comprendre, c'est juste parce que mon épiderme de blonde (même pas grosse) est vraiment écorché, tu vois.
Grrrr.



Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 14:21

inquisitio.png

                                                   Je sens qu'on va encore stigmatiser les borgnes.


Dis donc, il y a une sacrée montée de l'islamophobie ces derniers temps, tu ne penses pas ?

Ne m'en parle pas... c'est carrément généralisé, les gens sont incroyablement nauséabonds, il y a une lepénisation des idées et la xénophobie génère un repli identitaire sur soi qui nous fait craindre un retour aux heures les plus sombres......

Ah ah, tu me fais toujours   rire !......non mais sans déconner , on dirait que les gens commencent un peu à prendre conscience du truc tu vois, alors il va falloir faire quelque chose. Les histoires de lepénisation, Hitler, tout ça, ça marche moins bien en ce moment. On a un peu usé la corde, il faut leur faire du nouveau.
Les arguments qu'on a longtemps utilisé du genre " l'immigration n'a pas réellement augmenté " ou " on a bien intégré des italiens et des polonais, et là ça sera pareil" ne peuvent plus fonctionner au delà d'un certain taux d'immigration cumulée, et même les plus cons ont bien vu qu'intégrer des nouveaux venus ayant de nombreux points communs avec les populations natives n'avait rien à voir avec l'arrivée d'individus de culture totalement étrangère au pays d'accueil.
Sans compter que les traités européens prévoyant qu'on n'essaie pas d'assimiler les nouveaux mais qu'au contraire on les laisse quasi officiellement recréer des petits morceaux de leur pays d'origine dans leur nouveau "chez eux", ça commence aussi à se savoir.
Non, le seul truc qui reste à faire c'est de s'assurer que les indigènes n'osent pas critiquer les nouveaux français, enfin les musulmans quoi.

On n'a qu'à continuer à leur dire que c'est raciste.

Oui, bien sûr, ça il faut continuer, ça fonctionne toujours pas mal,
Mais bon ça ne suffit plus : certains natifs en ont tellement marre qu'ils finissent par ne pas culpabiliser quand on leur dit ça. En plus, ils argumentent que l'islam n'est pas une race et que c'est l'islam qui les emmerde. Ils ajoutent même que ce n'est tout de même pas de leur faute si presque tous les nouveaux sont muz et que c'est une des pires religion de merde qui soit.
Non, tu vois, ce qu'il faut essentiellement maintenant c'est lutter contre l'islamophobie.


On n'a qu'à leur montrer les bons cotés de l'islam, non ?

Arrête, on n'est pas là pour déconner : tu sais bien qu'on ne peut rien trouver de positif à dire sur ça. Pas un pays musulman qui puisse être montré pour faire la pub des coranophiles. Pas une seule chose facteur de progrès qui puisse être imputée directement à l'Islam.
Comment veux tu donner une image positive d'une religion pareille.

On n'a qu'à leur montrer des exemples de muz sympas.

Oui, bon, ça on le fait tout le temps....mais là aussi, il y en a qui commencent à comprendre que quand un muz est sympa c'est qu'il est moins coranoformaté que les autres, ou qu'il est tout seul ! lol mdr.

Attends j'ai une idée : puisqu'on ne peut pas empêcher les gens de voir que l'Islam n'apporte que des emmerdes partout où il passe, on n'a qu'à insister sur la pourriture de la religion des indigènes.

Mais ça, on le fait déjà ! ça fait des décennies qu'on le fait. J'ajouterai même que les cathos le font eux mêmes très bien : ils passent leur temps à la jouer "je me repends", habitués qu'ils sont au confessionnal. Et puis n'oublie pas que la deuxième religion de France, c'est l'athéisme. Il y a plein d'islamophobes qui n'aiment pas non plus les autres religions. Une critique de plus du catholicisme ne leur ferait aucun effet.

Mouias, pas si sur : même les athées considèrent en général qu'ils ont des racines chrétiennes et les assument. Une belle grosse attaque des cathos en feraient bien chier certains, vu le contexte.
De toute façon, ça ne peut pas faire de mal, on leur passe une série sur l'inquisition tout l'été et on verra à la rentrée.
Ça aura au moins le mérite de donner des arguments aux muz pour faire encore plus chier les souchiens, et puis ça augmentera la division entre les réacs cathos et les autres, et ça c'est tout bon.


Ah , sinon, je voulais te dire, il y a eu des fuites sur FDS : des trucs de Netanyahu sur l'immigration en Israël : ils ont cité des phrases du genre " « le flux d’immigrés clandestins en provenance d’Afrique  est une menace concrète pour l’identité juive et démocratique du Pays » ou bien encore
« Il faudrait, au nom de la démocratie, au nom du respect des résolutions de l’Onu, que l’Etat d’Israël, en tant qu’Etat juif, accepte de se suicider ? "
Non, tu vois ça fait tache, surtout quand ensuite on a des intellos pro-israeliens au 20 h qui traitent les souchiens vaguement nationalistes d'ordures....ça va finir par se voir.


T'inquiètes, on parle beaucoup de l'antisémitisme des cathos dans la série sur l'inquisition et on a programmé une redif de documentaires sur la shoah à la rentrée, histoire d'interdire toute critique des intellos juifs, en raison même de leur judaïté, comme on interdit à tout le monde de dire qu'Untel est un con lorsque Untel est noir (et pourtant dieu sait si...mais bon, ce n'est pas le sujet...)
Ça parait dingue, mais le coup des "victimes" qui deviennent "incritiquables", ça fonctionne.

Oui, ça fonctionne, bien, en plus.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:31

une-journee-particuliere.png

 

Nos héros, fuyant les méchants ( Christine Tasin et Eric Zemmour, entre autres^^)

 

 

 

 

Hier matin sur France Inter,  Ettore Scola a fait comme le font parfois les pensionnaires des maisons de retraite : il a dit " bon maintenant les enfants ça suffit, c'était bien de vous voir mais maintenant il faut rentrer chez vous". Bien entendu il n'a pas employé exactement ces termes mais sa façon de décider de mettre fin à l'interview, là, comme ça, en direct, avait quelque chose d'incongru qui m'a évoqué l'étonnante franchise de certains vieux .

La journaliste, forcée de  boucher le silence créé par le soudain mutisme de Scola, a alors continué à  parler, cette fois avec   Yvan Levai.

L'évocation du célèbre et superbe film " une journée particulière" a eu  un effet aussi puissant que subit sur ce dernier, qui   s'est enflammé sur   la fameuse " bête immonde" dont le "ventre est toujours fécond" et qui, avec passion a alors martelé  que ça n'était pas beau à voir, toute cette montée des droites qu'on voyait depuis quelque temps. La journaliste ravie soutenait cette indignation musclée :" oh ben oui alors".

Y Levai a bien insisté sur le fait qu'on pouvait croire que tout cela était passé mais qu'en fait non, c'était très actuel, et que si certains croyaient que n'est pas si grave , ils avaient tort de ne pas s'inquiéter davantage.

C'est ce qu'il y a de plus inquiétant, cette montée de la droite, pour le gens comme monsieur Levai.

 

Monsieur Levai a peur de la droite.


Trois de ses jeunes coreligionnaires se sont fait agresser à coup de marteau  par de jeunes musulmans mais monsieur Levai a peur de la droite.


Le CRIF lui même  reconnaît sur son site que, s'il y a bien une poussée d'antisémitisme depuis l'affaire Mehra, elle est apparue dans les milieux musulmans, et que le fameux antisionisme se développe essentiellement dans les milieux d'extrême gauche....mais monsieur Yvan Levai a peur de la droite.


On compte sur les doigts d'une main les exactions commises par des gens " d'extreme-droite" tandis que celles commises par les diversités visibles s'accumulent comme les décimales  après la virgule du nombre Pi, mais monsieur Yvan Levai a peur de la droite.

 

 

A sa décharge, il faut reconnaître que monsieur Levai ( et ses confrère, juifs ou goys peu importe) ont effectivement affaire à une extrême droite qui progresse.

C'est un fait.

Qui s'explique.

Qui s'explique d'autant plus qu'il suffit d'être anti-immigrationiste (à la manière d'un secrétaire du PC des années 80) ou de critiquer l'islam ( à la manière de n'importe quelle personne un peu sensée) pour correspondre à la nouvelle définition, élargie, oh combien, du "xénophobe-raciste".

 

Toute personne ou tout parti politique prônant un arrêt ou même une simple baisse des flux migratoires et décidé à éviter l'islamisation complète de son pays, est désigné comme un individu ou un parti d'extrême droite. Cette désignation permet dans un deuxième temps de servir d'argutie pour  discréditer les idées au nom même de la case dans laquelle on a rangé ceux qui les concoivent.

C'est ainsi que, par exemple, Monsieur JY Camus, spécialiste du risque "droitier", et athlète dans ce petit jeu de placement des étiquettes, mime l'étonnement devant la variété des contenus, en extrait l'élément commun anti-islamique qui lui a servi justement à étiqueter les "droites extrêmes", puis l' utilise pour "démontrer", à la manière d'un sophiste, que lutter contre l'islamoresistance, c'est lutter contre le fascisme.

 

Lorsque, bientôt sans doute, seules les personnes et seuls les partis qui appelleront ouvertement à une immigration de plus en plus importante et à une islamisation de plus en plus visible, seront considérés par monsieur Levai, Camus et consorts comme n'étant PAS fascistes, alors, les troupes fascistes auront effectivement fait le plein...ce qui prouvera qu'ils avaient raison, avec leurs histoires de l'extrême droite qui grossissait.

On pourrait aussi bien désigner comme fébriles les gens ayant plus de 37°2, puis 37°1 et s'alarmer du nombre croissant de fiévreux.

 

En attendant, le moment de clash inévitable, il ne reste plus aux journalistes de France Inter, pour parfaire leur combat "républicain", qu'à ne pas se contenter de profiter de toutes les émissions et de tous les sujets pour placer leur petite propagande.

J'attends que bientôt ils utilisent aussi  le moment du flash météo pour mettre en garde contre  "nous", en disant par exemple :

"Demain, quelques averses sont attendues sur le pays...il faudra donc se protéger de la pluie mais sans oublier qu'il faut aussi se protéger contre la montée des idées extrêmes, de l'extrême droite bien entendu, dont le niveau monte, monte."

 

 

Et sinon, au fait ? ça se passerait comment, pour une femme isolée et un homosexuel dans un  remake d'"une journée particulière" dans la téci ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 15:20

epandage.png

 

                          L'épandage.... pour lutter contre tous les racismeS

 

 

Afin de lutter contre le mal épidémique qui ralentit la progression vers l'état de santé parfait correspondant au silence des organes ( et connu aussi sous le nom de " vivre ensemble"), nos docteurs folamours, suivant les conseils de Bruxelles, nous traitent depuis déjà quelques années avec de fortes doses de "calmants".

 

Ces calmants, qui appartiennent bien entendu à la classe des "psychotropes" sont destinés à faire cesser plusieurs symptômes inquiétants et  polymorphes, que pour la clarté de l'exposé on peut tenter de ranger comme suit :

 

Le délire : qui consistait à croire que l'immigration était en forte progression et que notre société entière en serait modifiée.....et qui dorénavant consiste à penser que ces modifications effectives ne sont pas une amélioration.

La vue trouble : qui consistait à croire que le blanc n'avait rien de particulier ....et qui dorénavant consiste à ne pas admettre que les gens de couleur méritent systématiquement l'avantage.

Les troubles auditifs qui consistaient à considérer une langue étrangère comme étrangère...et qui dorénavant consistent à ne pas entendre que l' arabe, c'est du français.

La confusion, qui consistait à penser que l'islam radical était en progression dans les pays musulmans...et qui dorénavant consiste à croire que l'islam de France a quelque chose à voir avec l'islam d'Ailleurs.

 

On le voit, il s'agit d'un grand nombre de symptômes de "mauvaise  santé mentale", qui longtemps limités à une logorrhée sur le net, semblent avoir débordés de ce cadre au moment des présidentielles : comme si, finalement, les calmants n'avaient pas été assez efficaces.

 

Et pourtant ! Que de calmants, et à de fortes doses, auront été essayés !

 

Le traitement par calmant doux, ( à la tolérine) ,  nous incitant à être gentils toujours, quoiqu'il arrive, n'ayant eu d'effets que sur ceux d'entre nous qui n'en avaient pas besoin, nos élites soignantes sont rapidement passés à l'utilisation de molécules plus agressives.

 

Des calmants de "nouvelle génération", (à la réécriturine : modificateurs de l'histoire) ont été appliqués, afin qu'une sorte de camisole de force, psychique, mette un terme à notre agitation et nous laisse prostrés au sol dans un état de honte paralysante.

 

Ne pouvant nous les faire avaler à chacun individuellement, ces traitements ont été déversés sur nos têtes par la technique de l'épandage, sous la forme de films, émissions, débats, discours, livres...etc,  tous destines  à nous faire réaliser que la civilisation occidentale n'existait pas, et que c'était tant mieux parce qu'elle était au mieux minable et au pire criminelle.

 

Les docteurs folamours ont également déversés sur nous des tonnes de "documents" destines à nous faire penser que nous devons tout aux nouveaux français, présents et à venir, pensant nous faire baisser la tête et accepter "l'Autre" avec, non seulement bienveillance, mais respect.

Ces traitements étaient destinés à faire de nous de xénophiles autophobes .

Nous devions donc courber l'échine et aimer systématiquement l'étranger.

 

Or, non seulement l'efficacité n'a pas été totale ( nous en sommes la preuve) mais il y a pire :

Le traitement psychotrope ayant été déversé sans distinction sur toutes les têtes, les  nouveaux (et futurs) français à qui il n'était pas destiné l'ont également reçu, et sur eux il a eu un effet très excitant :

 

Certains ont entendus que nous devions nous taire, et ils l'exigent.

 

Certains ont entendus qu'on leur devait tout, et ils l'ont cru.

 

Le souchien n'est pas encore prostré, loin de là,  mais l'immigré glorifié de toutes les vertus nous considère dorénavant comme endettés envers lui d'une dette que nous ne pourrons jamais payer.

Bien pire que celle en euros, que nous sommes censés rembourser pour combler les déficits, c'est une dette "morale", fruit de nos  soi-disant péchés et de ceux de nos ancêtres, autant qu'une dette matérielle, fruit de nos soi-disant pillages et des cadeaux que nos prédécesseurs auraient reçus.

En voulant nous pousser à l'amour de l'Autre, nos dirigeants ont poussé l'Autre à réclamer ce qu'ils croit dorénavant être son dû et qui est abyssal.

Par l'invention de cette dette factice, on a fait de nous d'éternels  débiteurs, mis en face d'éternels frustrés.

 

Ce n'est plus à l'immigration que nous faisons face, mais à l'afflux de ceux qui ont été désignés comme nos créanciers.

Bref, il y a dans ce pays une facture^^...et je serais surprise qu'on s'en sorte sans bruit.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:07

 

 

  Liogier.png

 

 

 

Avec celle là, ne me dites pas que je n'ai pas gagné le prix Nobel de la capture d'écran ! (eh, c'est pas si évident....ça défile !)

 

 

 

On dirait un gag.

çça doit en être un.

On imagine que quelqu'un doit nous filmer, pendant qu'on regarde la vidéo, et qu'à la fin, quand elle sera terminée, on entendra des éclats de rires "youhou, caméra cachée, on vous a bien eu " et on répondra "meunon, c'était trop énorme, vous pensez bien qu'on n'y a cru que cinq petites secondes."

 

Le mythe de l'islamisation de l'Europe

 

Sur un des nombreux sites musulmans francophones, de français comme vouzémoi, mais un peu plus musulmans que moi, et sans doute que vous,  dont la totalité des articles sont consacrés à la spécificité al musulmane, à salamalekoum la dénonciation alaakbar du moindre effleurement des "sœurs" allaléprotège, de liens pour des sites de rencontres inchala, de pubs halal certifiées "ci hallal, j'ti jure"....un sociologue réussit à tenir plus de huit minutes à expliquer sans pleurer de rire, aux coranophiles qui le regardent sur une chaine spécialisée en coranophilie qu'ils ne sont pas très nombreux... et surtout pas plus que dans les années 60 disons 70 disons 80 allez, je vous le laisse à 80. (oui, il hésite )

"Depuis les années 80 le nombre de musulmans en France est stable, voire en baisse relative"

 

Ils mangeaient quoi, ils priaient où, ils rencontraient qui, les musulmans qui étaient aussi nombreux qu'avant qu'ils mangent qu'il prient et se rencontrent à la musulmane entre musulmans trente ans plus tard ?

 

Encore plus fort que les journalistes qui avaient filmé Myriam Picard à Paris-Marrakech en se demandant tout haut ce qui pouvait bien lui faire croire qu'elle était à Marrakech-Paris, Liogier, amuseur public, pince sans rire de haute volée, veut démontrer à ceux qui l'écoutent, le contraire de ce qu'ils voient en le regardant parler. (oui, je sais à ce niveau là de mise en abyme, ça fout les jetons...et c'est difficile de faire des phrases fluides)

 

Un jour, peut-être, ce sera sur internet qu' un type dans son genre nous expliquera qu'on croit avoir une connexion, pendant qu'un journaliste au 20 h nous démontrera en direct qu'on n'a pas la télé.

 

En attendant, quand Raphaël Liogier lui montre la lune du doigt, le kouffar  ne sait vraiment plus quoi regarder quand on lui dit que ce n'est pas une lune, et encore moins un doigt !

Il devient fou ( c'est peut-être le but de la farce), ou bien il a des démangeaisons au bout des doigts parce qu'on le croit con comme la lune.

 

A moins que ce Liogier ne soit de notre camp et qu'il tente de nous faire passer un message discret mais tout de même explicite  pendant que des talibans retiennent toute sa famille en otage : n'est ce pas l'explication la plus probable ? la seule qui soit logique ?

Cela expliquerait en tout cas qu'il ajoute,  que ceux qui prévoient une forte augmentation du pourcentage de musulmans en France dans les années à venir sont, je cite... des " prophètes de malheur " !

 

 

Pour ceux qui veulent écouter ( et voir ) cette vidéo surprenante, allez là, profitez en... ci gratui : (CECI N'EST PAS UNE POLICE DE CARACTERE IMMITANT L' ARABE)

http://oummatv.tv/11354/le-mythe-de-lislamisation-de-leurope

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 11:34

courrier.png

 

Mon cher Brandon

 

Permettez que je vous appelle Brandon, visiteur inconnu qui êtes arrivé sur ce blog en cherchant une réponse dans Google à la question suivante :

 

"les musulmans sont-ils méchants, mauvais ou est-ce simplement de la propagande pour orienter la société"

 

J'imagine qu'il s'agissait bien d'une question, même en l'absence du point d'interrogation (que celui qui a toujours utilisé une syntaxe parfaite pour chercher dans google vous jette le premier virus à la carte mère) et je crains que vous n'ayez pas trouvé ici la réponse à laquelle vous pouviez prétendre.

C'est pourquoi j'ai décidé, ce matin, de m'adresser directement à vous, pour vous donner mon point de vue.

 

Je ne comprends pas parfaitement la deuxième partie de votre question ne sachant pas de quel type de propagande vous parlez, mais je crois deviner  que vous soupçonnez une propagande anti-musulman : le mot "ou" invite en effet à traduire votre pensée par " les musulmans sont-ils méchants ou est ce simplement la propagande qui l'affirme ?".

 

Personnellement, je n'ai vu nulle part une propagande de ce type.

 

Si vous pensez à  la partie de la blogosphère qui passe, comme moi, son temps à critiquer l'Islam, elle  ne saurait prétendre ( malheureusement) à ce terme, incapables que nous sommes d'endoctriner une population, donc à faire une propagande digne de ce nom.

Si vous pensez aux discours  que nos médias déversent à longueur de journée sur les écrans et les ondes, il ne saurait s'agir de propagande destinée à nous dire que les "musulmans sont mauvais" puisqu'au contraire on n'entend partout que l'inverse, à savoir qu'ils sont très gentils et que les très nombreuses fois où ils ne le sont pas  il s'agit de rares musulmans extrémistes ou d'exceptionnels  déséquilibrés.

Si enfin, vous pensez aux informations qui finissent par être disponibles et qui nous éclairent sur ce qui se passe, de fait,  dans les pays musulmans, il ne saurait s'agir de propagande car il s'agirait alors de discours antimusulman volontairement diffusé par les musulmans eux-mêmes, or si l'effet rendu est effectivement assez négatif et ne nous fait pas aimer l'Islam, on pourrait dire que c'est bien malgré eux.

(Faut-il qu'ils aient de mauvais conseillers en marketing : quand on pense qu'il suffirait qu'ils passent leur temps à se montrer gentils pour qu'on les trouve sympas !)

 

 

La première partie de votre question est limpide : "les musulmans sont-ils méchants ou mauvais".

 

Mon avis, mais il est très personnel, est que le fœtus musulman n'est pas porteur d'anomalie spécifique, qu'on pense au gène de la lapidation, à celui de l'amputation des mains, ou même à celui de l'obéissance bête et bornée aux prescriptions souvent ridicules sorties d'un vieux bouquin stupide parfumé au chameau.

Je crois bien même qu'on pourrait prouver (l'expérience a sans doute été faite) qu'un nouveau né musulman, placé juste après sa naissance dans une famille d'accueil, disons du village d'Astérix par exemple, pourrait devenir un petit gaulois comme les autres (con ou pas, c'est selon, mais gaulois à coup sûr)... à condition d'être définitivement coupé de sa famille.

 

Car la famille du musulman, mon cher Brandon, est LE problème.

Tout comme un enfant né, malheureusement pour lui, dans une secte, est entièrement conditionné par celle ci, un petit musulman est entièrement moulé à la louche de l'Islam inchalla et on lui apprend à penser musulman dès son plus jeune âge inchalla.

La musulmanose, qui prouve partout ses méfaits est une maladie acquise quasi-héréditaire ( Lamarck si tu m'entend !) extrêmement transmissible et dont  la liste des affreux symptômes s'agrandit chaque jour.

Seuls quelques uns, presque miraculés, réussissent à échapper en partie ou en totalité  à l'emprise du conditionnement dans lesquels on les élève, mais les cas de guérison étant en général punis de mort, leur fécondité s'en ressent, hélas,  et seule une protection particulière, du type de celle que l'on sait mettre en place pour sauvegarder les autres espèces en extinction, pourrait leur permettre de se reproduire en plus grand nombre.

On en est loin, et l'Islam, qui interdit toute liberté de pensée et de parole, se multiplie à loisir dans la boite de Pétri qu'est devenue une partie de la planète, et continue tranquillement devant les yeux du monde entier à écraser le moindre petit musulman qui tente de sortir à peine la tête du coran pour  respirer par lui même.

Quand bien même la gorge du dernier en date éviterait le sabre, on imagine que la leçon sera efficace et que bien peu suivront son exemple (reconnaissons qu'ils sont efficaces dans le domaine de la prévention^^).

 

On est mal mon cher Brandon, très mal.

 

Mais on va, quand même, continuer à essayer de rire (un peu), parce que (pour l'instant), on n'a pas vraiment autre chose à faire.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 16:13

SIXIEME-SENS.png

 

 

Le 09 02 2012, un des reportages de l'émission "envoyé spécial", s'est visiblement inspiré du scénario du célèbre "LE 6° SENS".

Je rappelle que ce film  met en scène un psychothérapeute joué par  Bruce Willis ( très chouette ce Bruce Willis  !), chargé d'aider un jeune garçon très triste qui prétend voir de ses yeux les fantômes des gens décédés.

Tout au long du film un certain nombre d'indices  sont disséminés et induisent  chez le spectateur un sentiment de bizarrerie, une incompréhension  qui se maintient jusqu'aux derniers plans du film que seule la scène finale nous permet de lever .

L'astuce suprême de ce film est de tout faire pour que l'on s'identifie au personnage principal du psychothérapeute, ce qui nous empêche de comprendre les indices pourtant bien visibles et qui ne prennent sens qu'à la fin,   lorsque  les dernières minutes nous font basculer en nous révélant que l'on s'est trompé dès le début, avec B Willis, et que c'était le point de vue de l'enfant qu'il aurait fallu adopter.

 

L'ispice d'enquête faite par France 2 sur la mouvance islamophobe peut se lire en suivant les principes du scénario sus cité : nous sommes invités à voir ce que l'on voit et à entendre ce que l'on entend, du point de vue du journaliste qui ne croit pas à l'invasion musulmane et qui tente vainement de convaincre ceux qu'il interviewe que leurs "visions" relèvent  du domaine du simple fantasme.

Cependant, et comme dans le 6 ° sens, des indices sont plus ou moins discrètement livrés aux téléspectateurs les plus attentifs.

Quelques indices discrets d'abord :

Lorsque que l'on nous  montre des adhérents du bloc identitaire collant des étiquettes ironiquement à la gloire de l'islam pour remplacer les noms des rues, dans une petite ville de l'Isère où la construction d' une mosquée est.... effectivement prévue.

Aussi quand est filmé  un groupe de farceurs à masques de cochon, envahissant  (pour infliger sans doute aux clients quelques blessures symboliques )un fast-food qui sépare...effectivement le pur de l'impur.

Ou quand la caméra s'attarde longuement à  l'intérieur d'une mosquée, pendant qu'un spécialiste des religions (profession ayant le vent en poupe) nous explique que nos représentations d'un islam envahissant... vient des médias.

Un peu plus loin, les indices prennent un caractère presque surréaliste :

La  jeune islamophobe Myriam Picard est filmée dans un quartier de Paris et pendant qu'une  voix off nous affirme que "rien ne vient étayer sa thèse de la conquête....et que pourtant Myriam s'accroche à ses idées " le spectateur, incrédule, ne voit autour d'elle que des français au phénotype extra-européens, pendant qu'à l'arrière plan s'affichent non seulement des noms de commerces exotiques tels " Bita Afrique" (!) mais aussi "mosquée Al Fath" et enfin :

"ici, construction prochainement d'un institut des cultures d'Islam "

 

 

 

Comme dans le 6° sens, il suffit donc d'adopter le point de vue des seconds rôles, de comprendre que les journalistes n'ont rien compris pour que le reportage entier prenne sens.

Si l' on part du principe que l'islamisation du pays est réelle et que seuls les journalistes ne l'ont pas encore compris tout s'éclaire, tout prend sens.

Vous imaginez, si à la fin d'envoyé spécial-ment, le journaliste découvrait avec horreur qu'il était muz.....

 

 myriam-P-1.PNG

                             Myriam au milieu de ses fantômes......

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 19:50

ombre.png

 

Pour une fois j'ai regardé une série française.

ça s'appelle "les hommes de l'ombre" et ce n'est pas mal.

En tout cas j'irais jusqu'à trouver  ça "pas mal"... si mon  vilain décodeur à propagande voulait bien de temps en temps se mettre en veille et me laisser m'abrutir tranquillement devant la télévision.

Impossible pour moi de suivre des scénarios sans imaginer les réunions d'équipe lors desquelles inévitablement, ils ont été mis au point. Je les vois d'ici, les joyeux collaborateurs, jouant du stabilo et du blanco, ciselant leur petite production, choisissant bien les mots et les symboles, et tout contents de leurs petites manipulations puisque c'est pour "la cause".

Remarquez là, ils m'ont facilité la tache, c'est un peu " gros".

 

Petit résumé :

 

Pour commencer, les personnages :

 

Le président : au risque de gâcher le suspens pour ceux qui verraient ça en redif....on ne le verra pas longtemps, et c'est bien dommage car c'est un président de droite, oui, mais " très humain" et adoré de tous ( enfin de tous les gentils du téléfilm).

Le premier ministre : un gars très très méchant. De droite, comme le président, oui, mais de la droite pas gentille qui ne fait qu'à jouer sur les peurs et instrumentaliser les problèmes de sécurités (C'est un peu bizarre qu'ils aient choisi un sosie de Mitterrand pour le rôle mais que celui qui n'a jamais fait d'erreur de casting leur jette la première bobine).

La ministre des affaires sociales : très gentille, directement issue de l'ascenseur social, pas de gauche, mais pas de droite, sympa. Comme c'est Nathalie Baye qui s'y colle on se doute qu'elle va participer jusqu'au 6 ° et dernier épisode ( pas comme le président)

Le super flic super garde du corps du gentil président aimé de tous : physique de salafiste, comportement irréprochable, moralité parfaite : une "preuve" vivante qu'on peut ressembler à un député égyptien et être un mec super bien.

Le Héros : génie de la com. Il ne voulait pas se mêler de toute cette histoire mais bon, quand il faut faire barrage à la droit méchante, tant pis, allez, on y va.

La jolie fille : contrairement à ce qu'on pourrait croire en jugeant les gens sur le physique, elle n'est pas là juste pour regarder le héros d'un air amoureux, et ben non, c'est la "meilleure plume de Paris"  (si si même qu'elle écrivait les discours du gentil président).

Lili ( je vous jure !) une très belle diversité visible recrutée par  le héros pour aider Natalie Baye à barrer la route de la droite méchante et sécuritaire

 

And last but not least, le plot ( enfin le début) :

 

Le président ( gentil) visite une usine qui est au bord de la faillite. Les ouvriers inquiets sont agglutinés. Un peu plus loin on voit un homme de type  arabe (déguisé en arabe, en plus) qui donne une sacoche à un autre homme , déguisé en noir ( ou vraiment noir, d'ailleurs, qui sait). L'arabe ( enfin celui qu'on croit arabe) s'approche du président. Celui  qui ressemble à un  salafiste (mais  qui en vrai est le super chef des gardes du corps) s'inquiète (se méfie t-il  à cause du facies de celui qui a l'air arabe ?).

L'"arabe" s'approche du président, ouvre son manteau sous lequel il dissimulait une ceinture d'explosifs et BOUM !

 

Donc, au début tout le monde croit ( bêtement) que c'est un attentat terroriste, du genre islamiste musulman non modéré.....et ben NON !

Le terroriste arabe n'était pas arabe  :"non, il n'est pas arabe c'est un fils de harki, sa mère est française, il est né en Algérie mais il est français"

Le terroriste n'en était pas un : " c'est un homme isolé, un travailleur qui avait peur d'être au chômage et qui a agit seul: il connaissait les explosifs car son père était démineur"

En plus  ....il n'était même PAS musulman".

Bien entendu  les méchants (le premier ministre et ses amis méchants) cachent la vérité à tous les français et veulent faire croire qu'il s'agissait d'un attentat islamiste.

Les héros vont devoir sacrément en baver pour dénoncer cette épouvantable mensonge d'état ...qui joue sur les peurs et les amalgames.

 

 

Bien entendu, toute augmentation de l'influence  des  théories complotistes voulant que derrière chaque fait divers montrant l'Islam sous un jour peu flatteur, se cachent de vils récupérateurs occidentaux , ne saurait être que fortuite.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 17:13

exorciste.png

Cette illustration nous permet de reconnaître le signe pathognomonique de la possession diabolique : de simples paroles permettent de porter le diagnostic à coup sûr ( d'ailleurs Hitler lui même était contre l'islam les arabes l'immigration, certainement.  )

 

 

 

Dimanche soir, M6 a diffusé un numéro de "Enquête exclusive" consacré  au "retour des extrémistes".

 

L'extrémisme de gauche méritant probablement une bien plus longue émission, et celui rattaché à l'Islam ne pouvant se traiter qu'en déprogrammant une semaine entière de télévision pour avoir le temps d'en parler, monsieur de la Villardière, ne disposant que de 90 minutes, avait choisit de ne parler que des extrémistes dits " de droite ".

 

Comme j'ai appris  que le simple fait de s'inquiéter devant la transformation inédite de la composition sociologique de l'Europe et de refuser qu'une secte géante n'y installe définitivement ses racines est considéré actuellement, par certains, comme une idée d'extrême droite, je me sentais à priori concernée par l'émission, bien que me considérant comme une "extrémiste de droite... bien modérée".

 

J'imaginais (hum) qu'ils allaient, tout "en délicatesse", comme à l'accoutumée, nous expliquer que les choses étaient compliquées, qu'il fallait éviter les amalgames, et nous apprendre à ne pas réduire un phénomène complexe d'une manière simpliste, à distinguer les mouvements entre eux, à  faire la part des choses.

Et bien non.

Sur ce sujet, apparemment, toute subtilité était inutile, et s'il fallait s'intéresser de près à tous ces mouvements "extrémistes", c'était pour mieux en faire une courte synthèse, simplifier le  phénomène, en tirer une substantifique et monstrueuse moelle.

 

Pour  une fois, les choses figurez vous étaient simples : l'émission était là pour nous prouver qu'au contraire de l'Islam, qui "sont nombreux", l' extrême droite se résume à  la droite extrême et qu'à l'inverse de l' islamisme, généralement modéré, le nationalisme ne peut, lui,  être que radical.

 

Bloc identitaire, néonazis Hongrois, extrême droite Allemande, Italienne, English défense league, Breivik,...tout ça, c'était pareil au même.

Ne manquaient à l'appel que les anciens syndicalistes de Riposte Laïque, mais  la ficelle eut peut-être été un peu grosse.

 

L'émission pourrait se résumer en une phrase :

Plusieurs syndromes, UN seul diagnostic : fachos !

 

 

Moi qui croyait naïvement qu'il y avait une grosse différence entre des gros tatoués regrettant le troisième Reich et des anglais islamo-réfractaires brulant le drapeau nazi....on m'expliqua que non, car si  les uns crient Heil Hitler, les autres, quand bien même ils brulent le drapeau à la gloire d'Adolph sont soupçonnés d'apprécier ce dernier en secret.

 

Les uns avouent être pro-fachistes, mais ceux qui n'avouent pas le sont aussi, car si les uns parlent franchement, les autres mentent. cqfd.

 

Laissant parler les uns et interprétant, bien librement, les propos des autres, monsieur de la Villardière, journaliste-psychanalyste, aurait pu faire une jolie carrière en Allemagne de l'est.

 

Il fallait en effet un beau talent pour que l'humour vachard de farceurs déguisés en cochons réussisse à sembler  aussi dangereux que  l'entrainement au close-combat de quelques hongrois rom'ophobes.

 

Et s'il était facile de rendre antipathiques les habitants d'une petite enclave regroupant des nostalgiques du troisième Reich refusant tout interview (et créant autour d'eux un ...sentiment d'insécurité), il était plus ardu de nous faire paniquer devant le spectacle de deux jeunes identitaires se renseignant sur la place que prenait l'Islam en France.

On nous expliqua donc que les deux jeunes gens qu'on nous montrait, avaient "profité"  de la journée porte ouverte d'une mosquée pour parler d'un air " faussement naïf " aux musulmans qui s'y trouvaient, afin, utilisant la ruse de la forme interrogative, de leur faire avouer le chiffre probablement secret de la capacité d'accueil du lieu de prières ou du nombre de convertis. Quelle cruauté se cachait donc sous l'air angélique des petits enquêteurs : 3500 places, 50 convertis par semaine ! c'en était fait, les pauvres musulmans avaient avoué !

Comme un film dans le film, d'une façon un peu surréaliste,  les journalistes filmaient les deux qui filmaient, en les questionnant poliment sur la façon dont ils posaient poliment leurs questions, pour mieux dénoncer  la façon dont ils se servaient de leur reportage à des fins de dénonciation.

Monsieur de la Villardière ne craint-il pas d'avoir montré autre chose que ce qu'il croyait montrer en filmant ceux qui constatent...en pleine séance de constatation ?

 

En tout cas malgré son talent et sa technique, si monsieur de la Villardière a, ce soir là, réussi un bel amalgame dont le message résumé était que l'on n'a le choix qu'entre la xénophilie totale ou le nazisme... la réalité des conséquences de cette xénophilie systématique n'a pas fini de donner toute sa mesure.

Et la suffisance avec laquelle le politologue Dominique Reynié fit la conclusion de l'émission dissimulait bien mal la contradiction croissante du discours dominant.

Au journaliste qui lui demandait quels étaient les points communs entre tous ces mouvements et si l'on pouvait bien les mettre dans un seul sac, monsieur Reynié répondit qu'en effet, il s'agissait bien d'une droite extrême, reconnaissable au fait que tous ces  extrémistes partageaient le même  sentiment "que quelque chose qui était familier disparait ,l'idée qu'il y a des cultures étrangères qui s'installent en Europe et qui prennent le dessus".

 

Ainsi donc, si on suit sa définition, ne seraient PAS d'extrême droite, uniquement ceux qui n'ont PAS l'impression que des cultures étrangères s'installent en Europe ni qu'elles prennent le dessus.

 

Mais, si la fameuse culture étrangère qui ne s'installe pas en Europe et ne prend pas le dessus continue à s'installer, et qu'on continue, en plus, à nous demander de bien vouloir lui faire une place grandissante, il va devenir de plus en plus difficile de nous faire de mieux en mieux accepter de nous pousser...tout en nous interdisant de penser qu'on se pousse.

 

Si la seule façon de ne pas être un monstre, est de ne pas voir la transformation  de l'Europe ET en même temps de s'en réjouir, je ne suis pas certaine que ce soit longtemps tenable.

 

Sans compter que si la  nouvelle religion, qui de tout temps a eu sa place en France n'est pas étrangère, alors ceux qui refusent qu'on s'adapte aux besoins des nouveaux venus qui ont toujours été là ne sont PAS xénophobes.

Alors que si la nouvelle religion est étrangère et qu'il s'agit de modifier notre culture pour l'adapter aux nouveaux venus....c'est la réalité qui est de droite extrême.

 

A mon avis, les idées du dit Dominique vont avoir de plus en plus de mal à Reynié.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans propagande
commenter cet article