Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:36

manneken-pis.png

                                                   "trouvez moi un nouveau déguisement.....meunon pas en "Marines US"

 

Pourquoi les français aiment-ils tant les histoires belges?

Parce qu'elles sont faciles à comprendre.

 

 

Espérons donc que les Français comprennent bien la dernière histoire " drôle "qui se passe chez nos chers voisins.

Figurez vous que les Belges, ah ah sacrés Belges, ont fait venir tant de musulmans chez eux, qu'ils ne savent pas bien comment se passera la suite de leur vivre-ensemble lorsque cette communauté sera majoritaire dans leur capitale, et probablement dans leur pays (Ce qui ne saurait tarder, pour tous ceux qui considèrent que  20 ans, ça passe très vite, surtout à l'échelle de l'histoire).

 

Il n 'y a vraiment que des Belges pour ne pas deviner que de remplacer des Belges par des musulmans et de les appeler belges, allait changer le contenu de la boîte Belgique jusqu'au moment où le changement serait tel que seul le nom de la boîte Belgique perdurerait tandis qu'il désignerait tout autre chose que ce qu'il désignait auparavant !

 

Les Belges, décidemment toujours lents à la détente^^,  ne se sont visiblement pas inquiétés lorsque quelques vieilles badernes les ont alertés en criant :

"Mohamed est le premier prénom des nouveaux nés à Bruxelles , une fois"

Ah ah ah une fois ! mais non... plusieurs !

Sont rigolos ces Belges.

 

Entre deux frites, ils ont même réussit à croire que l'islamisation de leur pays était un fantasme.

Nos pauvres voisins ne voulaient pas s'inquiéter parce que les statisticiens leur disaient que les musulmans représentaient 5, 8 % de la population.

Ils ont cru que c'était "tout bonnement exemplatif"! (ils sont drôles et ils ont des expressions amusantes)

Entre deux bières, ils n'ont pas compris que ce chiffre était évolutif et que ce qui importait était la dynamique démographique.

Pourtant, cette population minoritaire, s'était montrée assez voyante : comme par exemple à Anvers, ville où 40% des enfants des écoles élémentaire sont musulmans et qui compte désormais un premier tribunal islamique.

Mais non, ils n'ont rien voulu voir,  et maintenant voilà qu'on leur explique qu'il va falloir qu'ils apprennent à vivre avec cette nouvelle majorité, qu'il leur faudra s'y "préparer " (comme s'il était le moins du monde ordinaire qu'on ait à se poser même la question de savoir comment on va préparer la cohabitation de concitoyens entre eux : Ah ces Belges !)

 

Ils en arrivent à se poser des questions amusantes comme celle ci :

On ne peut plus leur dire : "Ecoutez, voilà le deal : si vous venez chez nous, c’est comme cela qu’il faut fonctionner" puisque ces gens ne sont pas venus chez nous, ils sont nos concitoyens. J’ai une question. Qu’est-ce qu’on peut faire aujourd’hui pour rattraper ce train qu’on n’a pas pris ?

Sont rigolos non ?

Bien entendu la réponse intelligente que ferait un Français à cette question serait de dire, d'une, qu'il faut éviter d'utiliser toute référence aux trains quand on parle de ce sujet sous peine d'accusation de dérapage, et de deux, que seule l'arrivée de nouveaux trains pleins de musulmans, justement,  serait en mesure de répondre au magnifique défi qui est le leur.

 

Sacré Belges, tiens !

Manquerait plus qu'ils aient envie de rester entre eux autour de leur Manneken pis, de se replier frileusement sur eux mêmes, tout ratatinés dans un "entre-soi" ( comme ces salauds de Hongrois...pis de Japonais, pis de Tunisiens, pis d'Ougandais, pis de....tout le monde sauf l'Europe en fait).

 

Oui, Sacrés Belges et, je le dis d'autant plus tranquillement que j'ai moi même du sang belge ( on est tous étrangers !). Ce ne sont pas les français qui feraient ce genre de bêtise.

 

Et non ! ¨Parce que nous, les Français,  avec notre pourcentage de musulmans un peu équivalent, et bien on n'a pas de problèmes. Voilà ! Et on n'en aura pas. Et non !

 

Déjà, les nôtres ne seront jamais majoritaires, : d'abord, et surtout, parce que nous l'avons décidé ainsi... et qu'ici ce sont les idées qui prévalent sur les chiffres.

 

Chez nous, 6% restent 6% ( ou 7, ou 8 ) !  même si les vieux indigènes meurent, même si les jeunes indigènes s'en vont pendant que de nouveaux musulmans arrivent par centaines de milliers, pour faire parfois le travail que les autres ne veulent pas faire ( acteur, footballeur, chanteur, humoriste, videur, prof, flic, militaire, politicien, vendeur à la Fnac, chez Monoprix, kinésithérapeute, informaticien, épicier, restaurateur, journaliste, président du Mrap, figurant dans la campagne Hollande....etc etc), et pour faire souvent les enfants que les français hésitent à faire (on a peur, on ne sait pas de quoi demain sera fait, si c'est pour faire des malheureux, comment qu'on va payer leurs études, on verra ça quand on aura un master, un CDI, une maison, plus de dettes, le temps)...

 

Non non, ici un pourcentage est comme un nombre d'or.

Il nous protège.

Minoritaires un jour, minoritaires toujours.

 

De plus, les nôtres sont très intégrés, ou en cours d'intégration, ou en cours de recevoir toutes les aides à mettre en place pour favoriser leur intégration.

 

Chez nous, il n'y a aucun problème et si on veut simplement se donner la peine de généraliser le halal, de construire 4000 mosquées, des cimetières particuliers pour eux, de leur enseigner l'arabe en important des profs saoudiens pour qu'ils lisent encore mieux le coran, alors, au bout d'un moment,  on pourra constater que "nos" musulmans sont très peu intéressés par le fait religieux et que s'ils séparent en permanence le pur de l'impur c'est juste une sorte de petite manie qui ne porte guère à conséquence.

 

Chez nous donc, dans notre chère France, protégés comme nous le sommes, le seul risque que nous courrons est celui de mourir de rire en regardant les Belges faire les imbéciles.

 

Ils sont tellement comiques que même leurs musulmans sont plus drôles que les nôtres.

 

Ils en ont qui se plaignent d'être obligé de voter alors qu'on ne devrait pas avoir le droit de voter car les lois sont déjà toutes écrites par alla ! marrant non ?

Ils en ont même qui organisent des conférences (sic) pour raconter "10 histoires réelles sur les djinns". Mort de lol une fois.

 

ça me rappelle les blagues classiques,  si connues mais toujours si drôles :

 

Comment fait-on pour faire avaler un coran à un belge ? en le remplissant de frites !

 

Et celle là :

Comment fait-on pour reconnaître un bébé belge dans une maternité ?

On ne peut pas, on croit que c'est un "nouveau français".

 

Oui, bon, pas trop drôle, finalement....

 

 


 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 17:45

attention école

 

 

Un petit marseillais est privé de classe depuis presque une semaine.

 

Lundi, alors que l'enfant souhaitait exercer son droit à la mobilité, c'est sans concertation ni dialogue, qu'apparemment sa maitresse de CM2 est venue s'interposer entre lui et la sortie de l'école, glissant peut-être avec  malveillance, son cou dans l'espace entre les deux mains du bambin.

 

Le journal "La Provence", n'hésite pas à utiliser un titre accrocheur et parle de cet événement comme d'une "tentative d'étranglement", sans attendre la moindre enquête.

Que n'ont-ils lu Mucchielli pour apprendre que la violence est une construction et qu'il est dangereux de ne plus appeler les choses par leur nom en les dramatisant.

Parler de "tentative d'étranglement" pour désigner le fait de serrer ses deux mains autour d'un cou prouve qu'une fois de plus, c'est l'exacerbation de notre sensibilité qui est en cause : nous ne supportons plus rien et, vivant dans un monde Hyper-Secure, le moindre petit désagrément prend vite pour nous des allures de drame.

 

Vu l'âge de l'enfant, et le fait qu'il ne soit pas connu des services de police, rien ne permet d'imaginer que son geste ait été plus qu'une maladresse.

Le fait même que la maitresse ne "souffre pas de blessures graves" semble le prouver ( dans la téci si té pas content, tain l'autre, tu l'alignes à donf).

 

Vu la façon dont le journal local rend compte de ce simple fait divers, nous ne pouvons que nous attendre à une récupération de la part des gens d'extrême droite, prompts à faire tous les amalgames et qui vont une fois de plus oublier le comportement quasi-exemplaire de la majorité des élèves, dont certains ont même été jusqu'à tenter de secourir la maitresse ou d' appeler ses collègues à son secours. En pleine poussée du FN, alors même que la réacopshère grouille de bloggeurs ignobles, cet article est pour le moins maladroit et risque d'être honteusement comptabilisé dans la liste interminables des faits-divers-isolés-qui-n'ont-rien-à-voir-les-uns-avec-les-autres, mais  que les méchants accumulent, néanmoins.

 

Les journalistes feraient donc mieux, une fois de plus, de se taire et de laisser la police enquêter.

L'enquête avance d'ailleurs à grands pas et aucune piste n'est négligée : on apprend qu'il semblerait "que ce garçon ait en plus un terreau psychologique favorable à ce type d'agression ".

On s'oriente donc vers une explication psychologique de l'événement, et on saura bientôt si , comme cela est probable, nous sommes une fois de plus devant un cas de souffrance psychologique secondaire à la pression exercée par une société trop violente (... bien que ne l'étant pas : confer supra)

 

C'est sans vouloir stigmatiser qui que ce soit, que nous nous contenterons de remarquer quelques propos  regrettables tenus par l'inspecteur d'académie adjoint Alain X devant quelques journalistes.

Ce monsieur, afin probablement d'apparaitre modéré,  a décidé de ne pas renvoyer l'élève... qui se serait " retrouvé à la rue " (ah elle est loin l'époque où tout élève renvoyé se trouvait affecté dans un autre établissement du service public^^), mais un peu plus loin, il se dévoile en nous livrant sa vision - très personnelle -des quartiers :

" Je pense aussi que ce qui se passe dans les cités, malheureusement, ne peut pas ne pas arriver d'une certaine façon à l'école : elle n'est pas étanche ! Mais elle reste en ce moment la seule institution stable, et de loin, dans le paysage, un des seuls endroits où la règle existe, où il y a des repères, parfois, c'est vrai, mal vécus par les enfants qui par ailleurs, n'en ont pas"

Le quartier et donc ses habitants sont une fois de plus mis en cause et si on ne l'arrête pas, cet inspecteur d'académie pourrait bien aller jusqu'à critiquer la culture de la téci....et pourquoi pas bientôt ceux qui la développent et la maintiennent : ses habitants.

 

Espérons en tout cas que l'enfant retrouvera bien vite tous ses camarades et que les enseignants veilleront à lui éviter la violence symbolique que d'aucuns pourraient vouloir lui faire subir. Car il n'est pas dit que la méchante rumeur ne se répande dans l'école et qu'il soit désigné par tous, non comme victime, mais comme coupable de ce geste, lui qui avait su ne pas se faire connaître des services de police depuis onze ans.

Espérons que ce pauvre enfant ne reste pas marqué à vie ( enfin pour les quelques mois qui lui restent à passer en CM2) et qu'il puisse rejoindre en septembre prochain tous ses amis de la 6° "Alfred de Musset" du collège "Du bois joli dont on fait des flûtes" à Marseille.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 16:06

guitare-seche.png

 

Bon, ce coup-ci, après Pierre Perret,  je m'attaque à Brassens.

Histoire de finir l'année, non pas en beauté, mais... en méchanceté.

 

sur l'air de "chanson pour l'Auvergnat"♫ :

 


 

Chanson pour le muslim :

 

 

Elle est à toi cette chanson,

toi le muslim qui sans façon

as installé tant de mosquées

dans mon pays plein de clochers.

Toi qui cries qu'alla est akbar

qu'il détruira tous les kouffars,

et nous empêches de riposter

en hurlant au discriminé.

 

Ce ne sont que salles de prières

croit-on souvent naïvement,

mais ils font des cours aliénants

dans leurs écoles particulières.

 

Toi le muslim quand tu pourras

Quand l'occasion se présent'ra

Quitte les impies en t'en allant,

chez les musulmans.

 

 

 

Elle est a toi cette chanson,

toi le "bobo" qui sans façon

nous fais des leçons de morale

sur un ton inquisitorial.

Toi qui interdis qu'on demande

le pourquoi de cette propagande,

et fais semblant de croire que

rien de bien grave n'est en jeu.

 

Ce n'est qu'un peu d' diversité,

pas de raison que l'on panique

pourtant l'effet démographique

serait affreux à contempler.

 

 Toi le bobo quand tu auras

un fils qui  en sixième ira,

mets le en collège de quartier;

tu pourras parler.

 

 

Elle est a toi cette chanson,

toi l'attali qui sans façon

nous pries de nous diversifier

nous dis que "c'est ça ou crever".

Toi qui conseilles le  métissage

tout en gardant les avantages

de  toujours rester entre soi,

comprends donc notre désarroi.

 

Ce n'est qu'un peu de mouvements

de mélange et de mixité,

mais ton groupe n'est pas concerné

tu nous prends vraiment pour des glands.

 

Toi l'attali quand tu cesseras

de croire qu'on en a après toi,

tu seras peut-être solidaire

derrière nos frontières.

 

 


 

 

Que le muslim modéré (oui, il n'y en a qu'un), qui souhaite seulement prier allah, très peu, et  sans emmerder le monde, veuille bien m'excuser.

Que le bobo non musulmophile ni xéno-addict aille en paix.

Que le juif non métissolâtre ne se sente pas visé.

Que Brassens "me le pardonne"....

 

 

 

Bonne Année à tous ( enfin presque)

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 15:23

nausee.png

 

 

Certains mélanges sont très délicats à réaliser, en particulier quand on ne dispose d'aucun mode d'emploi, ce qui est bien entendu le cas lorsque, le dit mélange n'ayant jamais été tenté auparavant, l'amateur se trouve dans une situation d'expérimentation.

Ainsi en va t-il de nos diversités visibles, qu'une main fantomatique  mais néanmoins de plus en plus moite, verse à grands gestes rapides et très généreux dans le bol hexagonal qui nous contient.

L'ingrédient original se modifie au fur et à mesure que le nouveau produit augmente en quantité, et la main invisible touille et re-touille sans cesse pour essayer d'uniformiser le mélange et lui donner au moins l'apparence d'une certaine cohésion.

Le maintien de cette cohésion est nécessaire pour éviter que les deux ingrédients ne fassent totalement sécession et qu'au lieu d'obtenir une sorte de mayonnaise, l'amateur ne se retrouve devant l'odieux spectacle d'un immonde liquide dégoutant, à la surface encrassée par des grumeaux, et au fond duquel une partie plus dense forme un fond gras.

Visiblement, c'est malheureusement ce qui semble arriver en France, et je crois pouvoir affirmer que nos cuisiniers-chimistes en sont rendus au stade où l'on essaie de rattraper désespérément  une sauce gâchée, plutôt qu'à celui où l'on espère réussir à épater  les convives.

Pourrions nous leur conseiller une passoire très fine, près d'un évier ?

Non, visiblement pas.

 

Le mélange n'étant pas du tout homogène, nos amateurs ont décidé de s'y prendre autrement et de nous habituer, pas si lentement que ça, mais surement, à la présence des grumeaux qu'ils ont créés.

Les grumeaux (qui je vous le rappelle n'étaient pas prévus au départ et dont il était interdit d'envisager à voix haute la possible, voire probable, apparition ) doivent maintenant être de plus en plus visibles, et être considérés à la fois comme une nouveauté admirable et comme ayant toujours fait partie de la sauce.

Je crois que nos expérimentateurs n'ont pas encore bien mesuré à quel point leur cuisine ressemblait à un maniement d'explosifs car si la mise en avant et la promotion des grumeaux peut bien donner l'illusion que ces derniers ont toujours fait partie du paysage, leur étalage au devant de la scène met aussi en évidence que des ingrédients non miscibles ont bien été non-mélangés.

IL n'y a pas de grand remplacement et on nous le prouve en affichant partout les remplaçants.

Les grumeaux augmentent à vue d'œil, en taille et en quantité et, si le nombre de ceux qui s'habituent à leur présence grandit sans doute de jour en jour... il en va forcément de même avec  le nombre de ceux qui, découvrant effarés la grosse tambouille qu'on leur a fait subir, en éprouvent une grande nausée et vont peut-être, qui sait, vomir.

Qui peut prédire à quel moment et à quel niveau les courbes se croiseront et quelle étincelle enflammera  la sauce ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 16:37

povritel.png

La chambre que DSK voulait louer au Povritel ...malheureusement ça (non plus)  n'a pas été possible.

 

 

 

Eh oui, le mystère restera éternellement entier, il faut nous rendre à l'évidence, nous ne saurons jamais ce qui s'est réellement passé, à cette fameuse date , dans cette fameuse suite du Sofitel de NY où une célébrité française s'est fait faire un blowjob par la femme de chambre de service ce jour là.

Ce fût une faute, avoua publiquement DSK , mais sans contrainte et de nature non tarifée.

La question reste donc entière et nul ne pourrait choisir à coup sûr parmi ces hypothèses qui bien que nombreuses forment une liste non exhaustive :

Nafissatou était d'accord ou 

Nafissatou avait envie, ou bien

Nafissatou souhaitait, ou encore

Nafissatou disait "oui oui oui".....

 

Renonçons donc à nous faire une opinion.

 

Ayons aussi une pensée pour une femme qui voulait louer un 2 pièces cuisine, y renonça devant une pétition immédiatement concoctée par un ensemble de locataires instantanément mis  au courant, chercha un studio qu'elle ne trouva jamais et fût mise devant l'obligation de demander à son mari de choisir : " Dominique, tu ne va pas aimer, mais malheureusement nous n'avons pas le choix : c'est soit une maison de 600 M2 soit le retour à la case  prison"

"tant pis" lui répondit-il, "à la guerre comme à la guerre, tout ! oui, tout  plutôt que TrucMachin Island"

 

 

Et alors ! bien sûr que ça arrive ! pas plus tard que la semaine dernière je cherchais une poubelle sur cherchetafuturecaisse.fr : la première annonce indiquait une vieille voiture déjà vendue. La deuxième localisait l'engin à vendre dans un village inaccessible à cause des inondations, j'ai du me résoudre à me payer une Porsche : je ne l'aime pas mais c'est ça ou aller au boulot à pied.

 

Comment ça je ne suis pas crédible sur ce truc des voitures ?

Comment ça du coup tout ce que je raconte à l'air de  bullshit ?

Comment ça je prend vraiment les gens pour des imbéciles ?

 

 

Pour ceux qui doutent que notre ex futur président se fiche un peu du monde, une petite histoire drôle :

 

 

Un homme se croyant trompé engage un détective privé pour suivre sa femme.

Quelque temps plus tard le détective lui rend compte des résultats de son enquête.

"J'ai suivi votre femme tous les jours "lui dit il.

"Tous les après midi à 14h 30 elle se rend à pied dans un jardin public et attend sur un banc".

"Et ensuite ?" demande le gars.

"un homme la rejoint tous  les jours et ils se rendent ensemble main dans la main au 12 rue Bidule. Voici les photos" .

"Et ensuite ? " demande le gars qui semble de plus en plus malheureux

"Ensuite ils rentrent dans l'immeuble. Voici les photos. Quelques minutes plus tard on les voit à travers les vitres de la deuxième fenêtre du premier étage. Voici les photos. Ils s'embrassent longuement. Voici les photos".

"Et ensuite ?" redemande le gars

"ensuite ils ferment les rideaux et on ne la voit pas avant 17 h, heure à laquelle elle ressort de l'immeuble"

"mon dieu "dit le gars,  ce doute, toujours ce doute !"

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 11:24

epilepsie.PNG

 

Une enquête d'IPSOS dans 23 pays révèle une "crispation de l'opinion publique sur les questions d'immigration.

"IPSOS" n'a pas l'air content si on en croit le titre qui fleurit sur leur site: "L'immigration, bouc émissaire international".

 

 

Pourtant les question posées n'étaient pas du genre "croyez vous que les immigrés sont les seules et uniques causes de tous vos ennuis" mais des interrogations de ce type :

"pensez vous qu'il y a plus d'immigration" ; "estimez vous que cela a un effet négatif pour le pays" ; ou encore "pensez vous que l'immigration rend le pays d'accueil plus agréable à vivre"(Sic)

Il semblerait qu'une réponse "oui" aux deux premières questions et non à la troisième ne soient pas les bonnes réponses et constitue un boucémissérage de fait, presque un délit.

D'après monsieur Ipsos, les méchants sont partout, en grand nombre, mais un peu inégalement répandus selon les pays cependant et on comprend PÔ....enfin, si bien sûr, c'est dû à la crise, mais, quand même...

 

Rendue Publique grâce à FDS, comme souvent, cette enquête commence à faire parler un peu d'elle et est "analysée", pieds dans la semoule, par les experts de Marianne 2 qui estiment que

 

"Le sentiment d’ « invasion » est donc réel, au moins dans les sondages"

(C'était le moment rêvé pour nous expliquer que ce sentiment correspondait à une non-invasion-réelle-dans-les-statistiques mais , étonnamment, ils n'en ont rien dit)

 

 

 

Les experts ont leur petite idée sur les causes de la crispation : économiques bien entendu (le poumon vous dis-je). D'ailleurs si la proportion entre le taux de crispation et les difficultés économiques n'est pas au rendez vous, c'est presque une preuve supplémentaire dans la mesure où les  éléments explicatifs se rajoutent sans jamais s'exclure...(le poumon !)

 

Les experts y voient aussi un lien avec l'extrême droite et se demandent si la cause de la "xénophobie" ne pourrait pas être liée au scores de l'extrême droite : mais oui bien sûr!  La montée de l'extrême droite créant une xénophobie qui fait progresser l'extrême droite , tel l'œuf et la poule dans un cercle infernal.

 

Enfin, de façon assez  osée, les experts se demandent si la xénophobie ne pourrait pas être tout simplement proportionnelle à l'immigration ( quelle horreur) mais vite ,ils se rassurent avec  le petit contre exemple du canada, ravi de son immigration ( seuls 52 % ne pensent PAS que l'immigration rend le pays plus agréable à vivre)

 

Et de conclure que " la xénophobie apparait comme l'arbre qui cache la forêt des frustrations sociales".

C'était donc ça !

 

 

J'ai bien envie de proposer une tout autre théorie car à mon avis :

 

Il y a des peuples qui vont demander le divorce ! tout simplement.

 

Si les canadiens supportent à peu près les conjoints supportables qu'on leur a trié, d'autres, qu'on a mis en ménage un peu plus au hasard, n'en peuvent carrément plus, même les britanniques, dressés pourtant à tout supporter dès la classe maternelle et priés de... "fermer les yeux en pensant à l'Angleterre".

 

C'est que, plus les conjoints sont désagréables, violents, exigeants, stupides et butés, plus les mariages forcés sont mal vécus.

Si en plus les conjoints imposés, non contents de nous maltraiter nous font le coup de la "double vie", croyez vous qu'on va en rester là ?

Le divorce ! la séparation de corps ! Qu'ils retournent chez leur mère !

C'est difficile, c'est désagréable, mais c'est nécessaire.

Pour la garde des enfants pas de problème puisque presque chacun a gardé les siens.

Pour l'appartement, c'est facile : c'est celui qui était propriétaire avant le mariage qui reste chez lui.

Pour les meubles on va s'arranger : ils prendront ce qu'ils ont amenés avec eux et si ce n'est pas déménageable, on réglera en espèces.

 

ça va aller...reste à trouver un bon avocat et un notaire.

 

 

 

Sur ce, je vous laisse : mes vacances m'appellent et m'éloignent du clavier. Bonne reprise à ceux qui reprennent.

Retour le 11 septembre si la troisième guerre mondiale veut bien temporiser.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 14:42

Belle émission hier soir sur la 3 : "Des racines et des ailes" nous a promené dans la France profonde et magnifique à la rencontre de compatriotes amateurs de belles pierres et de paysages sublimes.

Combien de fois aurons-nous entendu au cours de ces reportages qu'il fallait préserver tout ce patrimoine, dont nous ne sommes que dépositaires et qu'il serait monstrueux de dénaturer, alors que notre devoir est d'assurer sa transmission aux générations futures, en le modifiant le moins possible, et même en le  restaurant si possible à l'état d'origine.

Je m'agitais de temps en temps dans mon fauteuil à l'écoute de ces rappels, étonnamment chatouillée, allez savoir pourquoi.

Le clou de la soirée me parut être le moment où un naturaliste chargé de maintenir en l'état le parc régional de Millevaches, condamna à l'abattage un certain nombre d'arbres dont quelques spécimens de grande beauté, car il était parait-il inadmissible  qu'un champ de fougères contigu, autrefois prospère, voit son espace rétrécit par la foret qui avait gagné du terrain.

Je criais vainement dans sa direction : "et quoi, la foret est là, c'est un fait, le paysage a changé , acceptez que les choses évoluent, vivez avec votre temps"....mais il ne m'entendait pas, tout replié sur lui même comme un vieux conservateur qu'il était.

 

En tout cas ces gens là avaient bien réussit à me sortir de mes préoccupations habituelles et je décidais que puisque c'est les vacances il est nécessaire de donner une petite touche estivale à ce blog et de faire un peu mon comeback écologiste.

C'est alors que je suis tombée sur un reportage animalier qui se passe à Londres et nous  permet d'oublier les informations déprimantes venues ces jours ci de Grande Bretagne.

 

Je remercie CGB pour cette petite pépite.

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 14:33

France télévision a décidé de "faire la peau aux clichés", en lançant un concours  de "brèves fictions" dont on voit ici un très bel exemple :

 

 

 

 

Faire la peau aux clichés, si j'en crois les vidéos déjà en ligne, pourrait se traduire par : nous prouver en inventant des contre-exemples qu'on ne peut rien déduire de rien, qu'on ne peut pas se servir du simple bon sens ni des règles statistiques pour analyser quoi que ce soit.

Ne réfléchissez pas ! Tel pourrait être le mot d'ordre. Aucune prise d'indice d'ordre visuel ou auditif ne pouvant échapper totalement  au  risque d'erreur, ne tenez dorénavant plus compte  d'aucun indice, semble être le message à faire passer.

 

On nous le prouve par des FICTIONS :

 

Vous croyiez que les individus dissimulés  sous des capuches et faisant preuve d'une grande souplesse en maitrisant parfaitement un skate board ont l'âge d'avoir de  jeunes artères ? que nenni ! La capuche vous cachait  un retraité grisonnant, agile comme un jeune chimpanzé !

 

Vous pensiez qu'en général, les jeunes diversités qui trainent dans des halls d'immeubles pleins de graffitis s'y installent  pour dealer du shit ou embêter les filles qui passent ? raté ! Il leur arrive de se  réunir pour partager leur passion pour la littérature classique.

 

Vous croyiez que le rap est essentiellement un genre de musique apprécié par  les jeunes citadins plus ou moins sautillants qu'on voit passer en  grappes ricanantes près des stations de métro ? Et bien  non ! Car voilà qu'on nous montre un vieux paysan effectuant ses travaux des champs au rythme haché d'un rappeur hurlant.

 

Trois vidéos, pour l'édification des foules.

 

Et bien  j'ai décidé de participer au concours, moi aussi, avec deux synopsis :

 

Film 1:

 

La scène se passe dans une école, pendant des élections. Large plan fixe, qui nous montre  une  table sur laquelle sont présentés les bulletins et où l'on reconnait aisément un isoloir sur la gauche. On voit passer lentement deux vieilles dames renfrognées, qui prennent plusieurs bulletins  puis se dirigent vers les isoloirs .

Un très  beau jeune d'une vingtaine d'années arrive, un peu ébouriffé, en jean et teeshirt. La démarche est  souple, le visage  détendu. Il prend un seul bulletin.

Gros plans dans les isoloirs : on voit une main ridée et tremblante qui glisse avec difficulté un bulletin Eva Joly dans l'enveloppe . Juste après , plan sur une autre main, déformée par l'arthrose, mais  agrémentée de bagues visiblement luxueuses : cette main glisse un bulletin Martine Aubry dans l'enveloppe et la referme.

Plan suivant: dans le troisième isoloir, le jeune glisse le bulletin FN dans la petite enveloppe et sort en souriant.

Plan final, dans lequel les trois sortent quasi en même temps de la salle de vote. Le jeune tient la porte aux deux vieilles qui passent en le regardant méchamment sans sourire ni remercier.

Le jeune se dirige vers la sortie de l'école, un large sourire éclaire son visage au moment où il rejoint une jolie jeune fille avec laquelle il repart aussitôt main dans la main.

 

 

 

Film 2 :

 

La scène se passe dans une classe. On voit une enseignante d'une trentaine d'années qui passe entre de petites  tables sur lesquelles des enfants d 'environ 7 ou 8 ans écrivent sur des cahiers. La jeune femme a un air très doux et patient. Elle s'arrête et se penche visiblement pour aider un petit garçon de type arabe très prononcé. L'enfant qui fronçait les sourcils , sourit et à l'air soulagé puis reprend tranquillement son activité. L'enseignante continue a parcourir lentement les rangs , et s'arrête près d'une fillette qui lève le doigt pour demander de l'aide pour son exercice. L'ambiance est très sereine.

Scène suivante, la même salle de classe après le départ des élèves. L'enseignante ramasse des documents sur son bureau et sort. Autre plan : d'autres enseignants qui étaient restés ranger dans leur classes se croisent rapidement  dans le couloir où une employée noire a commencé le ménage. Ils partent en échangeant des plaisanteries sur Sarkosy et ne regardent pas la femme de service. Seule l'institutrice du début s'arrête et lui dit quelques mots. Les deux femmes se sourient.

Scène suivante la jeune enseignante est chez elle. elle allume son ordinateur et on voit François de souche s'afficher sur l'écran.

 

 

Voilà mes synopsis. Probablement moins amusants et décalés que ceux mis en ligne pas France 3, mais tellement, tellement moins fictionnels.

C'est que mes personnages, à moi, ils ne sont pas inventés : je n 'ai aucune imagination.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 15:15

"FINKI ER STORT "....ce qui en bon arabe se traduit par "FINKI AKBAR"...oui, voila  de quels cris norvégiens,  Breivik a accompagné chaque tir de sa fusillade!

Les témoins sont formels : Ces cris on été entendus sur l'île d' Utoeya  , ce qui est un élément fort dans le soupçon d'appartenance du tueur à la secte folle dite de la " réacopshère".

 

La " réacopshère",  secte assez primitive, on doit bien l'admettre, et dans laquelle autant l'entrée est facile puisqu'il suffit pour le faire de prononcer tout haut la phrase sacrée "l'antimétissage est notre seul dieu et Finkielkraut est son prophète" , autant en sortir relève de l'exploit puisque les croyants de l'antimétissage sont menacés de mort par les finkielkrautiens s'ils osent un jour vouloir y renoncer.

 

Cette secte visiblement  diabolique, en pleine expansion en France et dans le reste de l 'europe est particulièrement dangereuse car elle exige une adhésion et une soumission totale de ses membres, qui sont  priés de se référer en permanence à un  livre, pour eux sacré et qui guide tous leurs pas : " défaite de la pensée".

Cet ouvrage, référence unique pour les adeptes, est un long texte  dans lequel leur prophète Alain Finkielkraut, dit Finki , écrivit de prétendues  révélations, comme quoi , finalement, peut être, tout ne se valait pas.

Il parait que seuls les vrais Finkielkrautiens ont le droit de toucher au livre et la légende veut que des centristes tendance Bayrou aient été égorgés pour en avoir fait tomber un exemplaire sur le sol d'une bibliothèque municipale à Maubeuge.

 

Pour qui s'intéresse à ce texte, il apparait clairement qu'il s'agit d'un véritable livre de guerre, et quand on pense que ses adeptes s'y réfèrent cinq fois par jour, de façon rituelle, lunettes sur le nez qui doit impérativement être tourné dans la direction de l'école polytechnique, on mesure l'abrutissement à laquelle leur secte les soumet.

Cette référence pluriquotidienne au livre sacré de Finki, est un des cinq piliers de la réacosphère, le troisième très exactement.

Le deuxième pilier étant l'obligation, pour les Finkielkrautiens, d'aller dans les locaux de France culture, écouter en direct l'émission " Répliques", au moins une fois dans leur vie.

 

A ceux qui osent critiquer le contenu du livre de Finki, qui guide au quotidien tous les gestes de  l'existence des finkielkrautiens, les sectaires répondent en général,  avec la plus grande mauvaise foi, que seuls les agrégés de philosophie peuvent en saisir les subtilités et que la soumission de l'humanité au Finkielkrautisme est l'avenir de l'homme.

 

Très organisés, combatifs, soudés par leur foi ritualisée et quasi obligatoire, les Finkielkrautiens fondamentalistes , d'après certaines informations, auraient ramifié dans le monde entier et organiseraient des camps d 'entrainement secrets dans lesquels des jeunes recrues totalement endoctrinées, seraient soumises à une préparation intensive au jeux d 'échecs en parties multiples.

Ils s'y entrainent à faire sauter des tours et à  sacrifier des pions sans que rien ne semble pouvoir les arrêter.

 

On ne compte plus le nombre d'assassinats au cours desquels dans le monde, des adeptes ont trucidé leurs contemporains en criant la phrase rituelle des Finkielkrautiens et on ne peut que s'étonner que les médias persistent malgré cette évidence à parler presque toujours " d'actes isolés d'un déséquilibré " et à refuser de faire tout lien avec le saint livre  "défaite de la pensée".

Auraient-ils peur du méchant Finki ?

 

En tout cas, nous avons réussi à nous procurer une vidéo dans laquelle le caractère colérique et barbare du prophète se révèle dans toute son horreur ( âmes sensibles s 'abstenir).

 


 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 14:40

Et oui, moi aussi, comme la LICRA,  j 'ai une cible...vers laquelle je compte bien diriger une campagne dont le but sera de changer les mentalités.

N 'en étant qu 'au début, je vous livre le résultat des mes premières ébauches.

 

 

racailles-3.png

 

 

 

niche.png

 

 

Burka.png

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article