Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 14:43

 

concombre.png

                                    rappelons nous des paroles   de la chanteuse Sal Ad Cucurbitasse " t 'es mon ptit coeur, t 'es mon étoile"

 

 

Trois minuscules faits divers mettant en cause des concombrezéspagnols pour le moment présumés pas-complètement-prouvé-que-c'est-eux....et voici les Français et autres Russes complètement affolés.

 

Mais sur quelles peurs joue-t-on ? et qui sont les complices d'une telle concombrophobie je vous le demande?

En effet, qui se souvient encore des morts, bien plus nombreuses, causées par des bactéries bien  camenberriennes celles là ?

Quelques personnes sont malencontreusement décédées suite à leur rencontre présumée avec des concombres, et on oublierait tous ceux qui meurent sans en avoir jamais mangé, et tous ceux qui survivent et ont survécu à leur contact.

 

Comment certains européens peuvent-ils sérieusement envisager de cesser l 'importation de tout un stock de concombres dont la plupart sont probablement tout à fait propres à la consommation et même carrément délicieux, alors qu' une fois de plus, la méconnaissance est à la source de l 'amalgame  dont le rejet  est l'enfant dégénéré !

 

Et oui, interrogez le Français " de base" : rien! il ne sait rien du concombre et le terme Cucumis sativus lui est étranger. Il ne sait généralement pas que ce concombre honnis est de la même famille que le melon et la courge qu'il adore ! il ne sait pas que c 'est ce même concombre, domestiqué depuis au moins 3000 ans qui produit le cornichon dont P Cassen et ses complices remplissent  leurs fameux sandwichs au saucisson !

 

Comment contrer cette haine du concombre espagnol si ce n 'est en rappelant et rappelant sans cesse à quel point on a besoin du concombre pour nos salades.

Comment expliquer aux Français plus ou moins stupides que leur fameux " principe de précaution ,"en l 'occurrence sanitaire est une honte pour notre pays ,et que manger de tout est la base absolument incontournable sur laquelle est fondé notre avenir, et ce, quoi qui se passe dans nos assiettes.

 

Sus aux amalgames, sus aux accusations infondées qui toucheront bientôt si on n' y prend garde, l 'ensemble des curcubitacées ! Rappelons avec force à tous nos compatriotes à la mémoire courte  que jamais on n' a été vraiment rafraichit ni rassasié avec une simple salade de tomates  et encore moins avec des asperges.

Ne laissons pas la haine du concombre remplir nos cœurs et faisons comme nous savons si bien le faire pour d'autres menaces : faisons comme si de rien n'était ! Comme d 'habitude.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 17:36

Dogue-2.png

                                      Laurent Gris à la sortie de son audition " lâcher mon os m'a effleuré l 'esprit " avoue t-il

 

 

Le célèbre Dogue de Bordeaux, sélectionneur de l 'équipe de France de Dog agility, avait en effet créé la polémique.

 

Tout avait commencé au sujet des chiens en copropriété, qui selon  Laurent Gris , posaient parfois problème lorsque l'un des maîtres récupérait son bien après la fin de l 'entrainement pour le faire concourir dans d 'autres équipes.

 

C'est ensuite que tout avait dérapé, le sélectionneur , se laissant totalement aller, ajoutait sans réfléchir : "on a l 'impression qu 'on forme vraiment le même prototype de chiens : grands, costauds, puissants... qu'est ce qu 'il y a actuellement comme grands , costauds, puissants? les bulls!  les espagnols  n 'en ont pas, ils m 'ont dit " nous on a pas dé problèmes....les Boulls on n' en a pas, on a des lévriers et ils né laissent pas beaucoup dé poils sur les canapés, en plous..."

 

Un véritable pavé dans la gamelle d 'eau des chienchiens à sa mémère et qui a aussitôt déclenché les foudres de certains éleveurs :

 

Ainsi Patrick Bullzes, président du comité des Bulls, ému comme il se doit, à expliqué en quoi ces paroles de Laurent Gris étaient scandaleuses: " moi qui suis Bull tout simplement, je tiens à faire remarquer qu 'il  n 'y a qu' une espèce canine : " l'espèce canine", et que tous les chiens sont pareils, surtout les bulls dont par ailleurs certains sont pitt et d 'autre terriers, ce qui est bien la preuve que les bâtards sont plus intelligents que les autres et que les caniches sont méchants et sloughiphobes"

 

Tous ceux qui bénéficient du commerce des croquettes se sont émus également. le président de l 'internationale de  Royalclebard  a résumé ainsi la situation" pour nous, plus les chiens sont nombreux et gros, et plus ils consomment ce qui fait de nous des parangons de la tolérance....la preuve : les seuls dont nous nous méfions sont les  Pekinois"

 

Espérons que cette épouvantable affaire de discrimination ne profite pas aux amis d'Oskar, le berger blanc suisse, qui comme chacun sait a voulu remettre à l'aboiement à la mode alors qu 'il est question d 'interdire à tous les chiens ces manifestations de défense de  leur territoire... enfin, seulement les chiens européens bien sûr.

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 14:30

Sans papier jpg

                                                        «  Sans titre »

 

Oui, je trouve qu’on accumule le manque de chance dans toutes ces affaires avec toutes nos diversités.

Bien que celles-ci soient par définition diverses, quelques points communs semblent tout de même dessiner une sorte de trame qui nous permet de distinguer des catégories.

 

La catégorie des sans papiers :

 

Regroupe un ensemble de personnes et de familles dignes d’attendrir les cœurs les plus durs et d’obtenir le respect des esprits  les plus exigeants.

Comment ne pas participer aux comités de soutien de monsieur Turcmuch, chassé de son pays par des tyrans, arrivé ici sans papiers mais avec une femme enceinte et malade, et qui maintenant, prématurément veuf, risque d’être renvoyé chez lui pour être massacré par des néonazis, et  en abandonnant en plus son bébé prématuré dans une couveuse anonyme.

Comment ne pas avoir envie de signer la pétition en faveur du  jeune Jeubosse , arrivé en France caché dans une caisse au fond d’une cale et qui depuis qu’il est ici c'est-à-dire dix ans bien tassés travaille comme un fou dans l’arrière cuisine d’une pizzeria hallal.

Comment ne pas soutenir monsieur Al Ala , vieillard de 87 ans, menotté par des espèces de  Mel Gibson alors qu’il allait chercher son adorable petit fils à la maternelle pendant que la maman et le papa de ce dernier en bavaient des ronds de chapeau à faire les sales boulots que les français prétentieux comme ils sont ne veulent jamais faire.

Comment résister à l’envie de donner immédiatement la nationalité française à Ptibou et ses deux frères, menacés d’être renvoyés avec leur maman femme de ménage au noir (travail au noir is not beautiful ) alors qu’ils s’appliquent à l’école depuis trois ans déjà et que, l’aîné Simpah vient d’être félicité pour son prix de camaraderie.

Comment ne pas avoir envie de garder ici tous ces gens qui bossent, qui sont aussi malheureux que gentils, et dont les enfants sont si bien élevés… c’est bien simple même moi qui vous parle, méchante comme je suis, et bien ça ne me plait pas tellement quand on les menace d’expulsion… ce qu’on peut pourtant faire puisqu’ils sont sans papiers.

 

La catégorie des délinquants et des sales cons.

 

Vaste catégorie que celle là puisqu’elle regroupe les racailles et les gros machos polygames a moitié salafistes comme celui, vous voyez de qui je parle, dont la femme librement empaquetée avait eu des ennuis (provisoires) en conduisant vêtue à la dark vador.

Catégorie dans laquelle j’aurai tendance à mettre aussi les gens souriants comme ceux qu’avait rencontré JP Lepers, et qui disaient avec un petit accent comme la bas dis : «  si on n itais majoritaires si serait la charia, mi ça fait pas peur, ih ih si la charia, si la loi di dieu »

Catégorie dans laquelle j’aurai tendance à mettre tous ceux qui crachent sur la France, et ça fait du monde, reconnaissez le.

Pour beaucoup de français, même centristes, ces personnes là sont tout à fait détestables et nombreux sont ceux qui souhaiteraient pouvoir s’en débarrasser ou en tous cas qui n’en voudraient à personne de refuser de les accueillir, n’est ce pas ?

Et là, c’est le drame… car ce sont des Français comme vous et moi monsieur dont nous parlons. On se les a francisés et maintenant, on se les garde.

 

C’est pourquoi j’estime que nous n’avons vraiment pas de chance car imaginez que tous les gens formidables du groupe 1 soient Français et tous les vilains du groupe 2 soient sans papiers, on renverrai les méchants et tout irait bien.

 

Maintenant savoir pourquoi on a donné des papiers à des sales cons et que ceux à qui on les a refusé sont super…. Alors là c’est un mystère….

C’est simplement le manque de chance quoi !

Remarquez, une autre explication est possible ( mais je vous préviens elle n’est pas sympa ) : « on » nous trouve tous les prétextes pour nous obliger à accepter l’immigration, dans un des cas c’est le fait accompli et dans l’autre on nous la joue au sentiment… mais croire cela serait croire qu’on se fiche un peu de nous, en plus.

 

La prochaine étape à l’ air bien ficelée aussi parce que je ne sais pas pour vous mais j’aurai tout de même un peu de mal à couler les bateaux qui arrivent façon «  camp des saints »…je préférerai qu’ils n’aient tout simplement pas envie de venir.

Mais c’est une autre histoire.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 15:18

 manif.jpg

 

Dans une vidéo mise en ligne par Didier Goux dans laquelle on entend des antisarkosistes s’exprimer, j’ai entendu un sympathique monsieur à la barbe très  socialiste dire, je cite :

« Je n’ai pas envie d’avoir le droit de  dire «  casse toi pov con » au président. J’ai envie d’avoir un président à qui je n’ai pas envie de dire «  casse toi pov con  »

Et oui, il veut seulement un président qu’il ait envie de respecter.

J’ai trouvé ça formidable, et tellement juste :

 

Mais… (Vous vous doutiez qu’il y aurait un mais), j’ai envie de dire :

Oui, absolument,  et… NOUS  AUSSI !

 

Nous aussi, cher gauchiste, nous n’avons pas envie de dire «  à bas l’immigration » mais seulement de recevoir des immigrés auxquels  nous n’aurions pas envie de dire «  à bas l’immigration »

 

Nous avons envie de ne recevoir que des immigrés que nous pourrions avoir envie d’accueillir parce qu’ils souhaiteraient s’intégrer aux manières françaises et non pas importer leurs manières étrangères en France.

Nous avons envie d’immigrés que nous pourrions vouloir assimiler parce qu’ils voudraient s’assimiler au lieu de vouloir  modifier toute la déco et le règlement intérieur.

Nous nous avons envie que les musulmans transforment leur religion de telle sorte qu’on ait pas forcement envie, si on est à peu près normal, que les musulmans  aillent ailleurs… très loin de préférence.

Nous avons envie que les enfants d’immigrés ne s’imaginent pas qu’étant nés français ils ont droit à  un super boulot même en étant complètement illettrés, comme par magie, parce que quand on est français c’est magique, on réussit tout  ou bien sinon c’est parce qu’on a été discriminé ; Car nous avons envie de ne pas avoir envie de leur foutre des claques.

Nous avons envie d’être super sympas avec des gens super sympas, d’être  super tolérants avec de gens super tolérants et super amicaux avec des gens qui nous donneraient envie d’être super amicaux.

Nous avons envie de ne pas avoir envie de pleurer quand on entend le mot multiculturalisme.

Et surtout, surtout  nous avons envie de ne plus avoir envie de dire «  mais arrêtez de venir et les autres, mais  cassez vous pauvres cons !».

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:50

picnique.jpg

Oh oui il est méchant. Figurez vous que nos amis du Maghreb s’étant débarrassés de leurs vilains chefs qui les empêchaient d’organiser librement des pique-niques ont décidé de faire de grandes fêtes pour manger ensemble, et en plein air, d’odorants couscous et de délicieux tajines. Et voilà monsieur météo qui, voyant au loin ou au près quelques nuages menaçants, ose prévoir de la pluie voire de l’orage.

C’est quand même assez  immonde d’annoncer du mauvais temps quand tout le monde souhaite s’amuser au soleil. Oser dire à des amateurs de repas en plein air qu’ils ont intérêt à prévoir leurs arrières s’ils ne veulent pas voire leurs boulettes d’agneau rouler dans la gadoue est en effet assez grossier. Monsieur météo voudrait démoraliser tout le monde qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

On ne peut expliquer ses pronostics pessimistes que par la haine de l’idée même du pique-nique.

D’ailleurs les commentateurs le disent eux même :

 « On voit que ça vous dérange que des arabes aient la prétention à la liberté (de manger dehors) et  réussissent à l’obtenir sur leur seule volonté populaire »

Ou encore cet article de rue 89 , au titre sans équivoque, mais pas sans arrogance, «  Révoltes dans le monde arabe, notre  arrogance colonialiste » dans lequel on lit  «  … ils  (les méchants) se demandent comment d’anciens colonisés sont capables de se révolter, eux ces «  attardés de la civilisation » (incapables d’étaler des nappes sur des pelouses, hein tant que vous y êtes, salauds)

Puisqu on vous DIT qu’on VEUT qu’il fasse beau ! Et qu’on nous dise qu’il va faire beau, en plus ! Marre à la fin !

 

Plus sérieusement : à votre avis, oh gentils gauchistes, croyez vous sincèrement que nous souhaitons avoir raison ?

 

Croyez vous sincèrement que cela nous fasse plaisir d’apprendre que 4 égyptiens sur 5 souhaitent que l’islam ait une place importante au niveau politique  et d’en déduire que l’islam jouera un rôle important au niveau politique. ici

 

Croyez vous que ça nous amuse de savoir que 40 % des étudiants britanniques musulmans sont favorables à la charia et de soupçonner alors que dans les pays musulmans « libérés » il y aura forcement au moins 40 % des gens favorables à la charia, même dans les pays musulmans qui musulment  le moins. 

 

Croyez vous que ça nous plait de voir qu’en ce moment des amateurs de Harissa, d’un genre encore plus pessimiste que monsieur météo, abordent les cotes européennes car ils pensent qu’il n’y aura pas assez de tajine pour tout le monde ?

 

Et, pour parler de façon plus générale : croyez vous vraiment que si nous avons la preuve que tout ce que nous pensons est faux, que l’islam est bon pour nous et les autres, que nos petites pépites sont tout à fait éducables, que les 17 enfants du dernier immigré arrivé s’adapteront très bien et sauveront la retraite par répartition, qu’il suffit de voter Martine Aubry pour que la société « enfin apaisée » permette de construire un avenir meilleur pour tous  … croyez vous que si on nous démontre ça, on boudera parce qu’on veut sauver nos blogs de gros salauds ? Franchement ?

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 11:02

 

 

 

Savez vous qu’une information a circulé sur le net, faisant croire ,de façon parait il infondée, qu’une des dernières chansons de Pierre Perret aurait été censurée car il y parlait de la Burqa et émouvait son auditoire sur le sort des femmes entièrement voilées.

La chanson est tout à fait sympathique et le fait qu’elle ne soit pas autorisée serait effectivement scandaleux.

Je regrette néanmoins que la censure n’ait pas frappé de plein fouet Pierre Perret et sa jolie chanson et je vais vous dire pourquoi.

L’affaire se passe en deux temps.

 

1) J’essaie d’informer  des gauchistes du fait que Christine Tasin a reçu carrément des menaces de mort pour ses prises de position antiislam et ça donne ceci :

 

«  Ah mouais, c’est qui ? »

Je t’en ai déjà parlé ,c’est une prof de lettres qui lutte contre l’islamisation avec RL

« Ah ouias… bof,… c’est qui eux au fait ? »

Mais enfin !!!: ceux qui ont voulu organiser le premier apéritif saucisson pinard !

«  Ah c’est EUUUX, mais oh eh c’est des fachos eux, non ? ben si, quand même , un peu, quoi »

 

2) je ne fais rien, je ne dis rien mais ils «  apprennent » la soi disant censure de la jolie chanson et ça donne ceci :

« Ahhhhhhhh regarrrrrrrrde !!!!!!!t’es au courraaant ! non, c’est paaaaaaaaas posssssssible !!!!!mais c’est horrrrrrible….. tu t 'rends compte !!!! mais où on va, où on va, où on va….. »

 

Comme quoi, voyez, il suffit qu’un de leurs petits potes soit concerné pour que ça leur remue bien les tripes. (Ce qui démontre qu’ils ne se réveilleront que lorsqu’ils se sentiront directement en danger à mon avis).

 

Il faut dire que P Perret est depuis toujours dans le camp du bien.

Il a même écrit une des plus jolies chansons qui soit sur les conditions des pauvres immigrés d’origine africaine, je le dis sans ironie. C’est une chanson que je trouve très émouvante.

 

Enfin plus exactement que je trouvais émouvante jusqu’ au jour où j’ai entendu A finkielkraut en parler (vous, ça suffit dans le fond : me critiquez pas mon finki !)

Finkielkraut était scandalisé qu’on fasse commenter ce texte au bac : « nous subissons » disait il « la déferlante sentimentale des amis de lily » (vidéo ici)

 J’ai réalisé en l’écoutant que le fait qu’un état occidental paye des fonctionnaires pour passer du temps à persuader les élèves que les occidentaux sont des gros salopards et les immigrés des victimes innocentes par définition ressemblait quelque part à un suicide collectif.

C’est pourquoi je propose ici un nouveau texte, version en quelque sorte actualisée du texte intitulé Lily , sans la musique (en espérant que vous l’avez un peu en tête).

Ça s’appelle Rémi. C’est moins joli que la chanson originale mais j’ai au moins essayé de coller à la réalité du terrain.

 

Rémi 

 

On le trouvait plutôt petit Rémi

Il arrivait de Domremy Rémi

Dans un train bourré d’étudiants

Qui arrivaient tous en même temps

Pour faire des études à Paris.

 

Il croyait se faire des amis Rémi

De partout, même de seine St D’nis Rémi

Mais quand on est à hypokhâgne

Et pas très doué pour la castagne

Il ne faut pas sortir la nuit

 

Il voulait bien s’ diversifier Rémi

N’avait rien contre les immigrés Rémi

Mais quand un  gars avec casquette

Lui a dit on va t’ faire ta fête

Là il fait  une sacré tête.

 

C’était plutôt un intello Rémi

Il n’avait pas fait de judo Rémi

Quand t’es pas taillé en molosse

T’étonne pas si on te bolosse

Surtout si t’es plutôt beau gosse

 

Il prenait souvent le métro Rémi

Parfois le RER aussi Rémi

Quand il a vu que les racailles

Le dépassaient tous par la taille

Il a vu où était la faille

 

Ils sont montés dans le wagon Rémi

Ils ont regardé son blouson Rémi

Ils lui ont dit :qu’est ce que tu veux

Tu nous cherches ou quoi par les yeux ?

Ici on  n’aime pas les morveux !

 

 

Ils l’ont délesté d’son portable Rémi

Et l’ont rendu pas présentable Rémi

Si tu veux que ça t’arrive plus

Il faut t’inscrire à la muscu

Pour essayer d’sauver ton cul.

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 18:30

ScreenShot005.jpg

                trouvetamosquée.fr

 

 

Après avoir nié d’une façon éhontée le fait que des rues de Paris soient bloquées tous les vendredi par les prières musulmanes, censuré les vidéos qui le prouvaient, fait taire tous ceux qui le dénonçaient, nos amis journalistes et politiciens, acculés par la Marine utilisent le pas de leur valse à deux temps.

Cette petite danse moderne consiste à repousser les vérités qui dérangent et à oser ensuite argumenter comme si de rien n’était. En se foutant ouvertement du monde !

Ils nient des faits, puis, dos au mur nous reprochent de ne pas avoir examiné d’assez près les causes de ce qu’ils refusaient d’admettre.

 

Nous avons ainsi eu droit à des montages comme celui-ci :

- Il n’y a PAS une grande proportion  de musulmans en prison… et c’est parce qu’ils sont défavorisés.

Nous avons eu (encore plus drôle) :

- Il n’y a PAS d’insécurité, c’est un fantasme d’insécurité … et c’est notre priorité, à nous socialistes !

Nous avons maintenant, officiellement :

- Il n’y a PAS de prières dans les rues… et c’est parce qu’il n’y a pas assez de mosquées. 

 

La ficelle finit par être un peu grosse alors qu’en quelques secondes sur Internet on trouve les preuves qu’ils avaient tout nié peu de temps auparavant.

En ce qui concerne le manque de mosquées, comme celles qui sont proches des rues « occupées » sont  loin d’être pleines… le gauchiste va probablement s’embrouiller encore davantage. On attend la suite.

On va leur dire que les musulmans prient en pleine rue, non loin de mosquées quasi vides, et ils diront :

Les mosquées d’à coté des rues bloquées ne sont PAS  vides... ET elles sont vides parce que… ????

Allez, je ne suis pas vache, je leur souffle quelques arguments pour justifier ça :

Parce que :

Ils ne savent pas où elles sont (on ne leur a pas dit où elles étaient, parce qu’on ne leur parle pas  parce qu’on est de gros racistes)

Ils connaissent l’adresse mais n’ont pas de plans pour s’y rendre (parce qu’il sont trop pauvres pour acheter des GPS)

Elles sont moches (alors que  les cathos ont de jolies cathédrales)

Les croyants n’aiment pas leur imam (parce que c’est un sioniste et allah dans sa grandeur n’aime pas les juifs ; et alors !  )

Elles sont mal insonorisées (on entend même quand des vieux autrichiens chantent des mélodies tyroliennes)

Il y a trop de kouffars qui passent devant (ça salit par la porte ouverte avec de l’air expiré haram : impur)

Elles sont trop près des toilettes municipales (comme les chats, le musulman aime séparer les lieux de ses différents besoins et leur instinct n’est pas respecté)

 

Allez, aidez les  !

Parce que …. :

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 13:35

Adele-et-kamel-jpg.jpg

                 " Adèle et Kamel "(un rôle écrit à l 'origine  pour Sami Nacery mais… finalement… non)

 

Afin de contrer toute cette propagande anti-immigration, que les médias fascisants , vendus à l’extrême droite infiltrée, diffusent en permanence, choisissant spécifiquement certains représentants des diversités visibles pour en faire les héros involontaires de faits divers ignobles , et nous dissimulant la réalité du comportement admirable de la très grande majorité de cette nouvelle population dont les qualités intrinsèques sont non seulement naturelles mais carrément supérieures à celles de la population d’origine ( car sinon en quoi cela nous enrichirait-il , je vous le demande ?), la chaîne résistante France O nous raconte des histoires vraies.

Prenant le parti pris esthétique du choix de la fiction, elle met en scène des scénarii non seulement crédibles mais édifiants afin de nous instruire des réalités qu’on nous cache :

« Ils » sont très sympas, suffit de leur donner la chance de le montrer. C’est quand même pas compliqué ! zut à la fin !

 

 

C’est ainsi qu’un téléfilm pour ce soir a été annoncé à la télévision hier.

J’ai hyper envie de le voir.

Je vous raconte le synopsis, repris tel quel dans le programme télé.

Une méchante personne y a mélangé des commentaires ironiques d’ extême droite tendance néonazi. Saurez vous les retrouver ? (Un indice : ils sont en italique)

 

Kamel, un gamin des rues en danger  (par définition un « Kamel »est pauvre, stigmatisé, potentiellement victime, forcement victime), se fait arrêter pour un vol de scooter (l’équivalent du vol de pain chez Hugo). On lui laisse le choix : c'est soit la prison    (un gamin en prison pour vol de scooter ! on est vraiment  dans un état totalitaire c’en est la preuve), soit une peine d'intérêt général. Il préfère éviter la première, (ce qui prouve son bon fond car en sortant de tôle  il aurait eu le respect dans la téci ) pensant que la seconde n'est qu'une formalité.

Atteinte de la maladie d'Alzheimer, Adèle (symbole d’une France vieillissante ET gâteuse)- que son fils souhaite placer dans un institut spécialisé (l’enfant souchien est  ingrat avec ses parents…c’est un petit salopard et, en plus,  les instituts spécialisés sont remplis d’infirmières sadiques et de riches gérontologues inhumains) - perd de plus en plus la tête. Kamel, d'abord hostile et rétif   (pas facile le bougre, mais seulement AU DEPART, une hostilité de façade, secondaire  à ce qu’il a subit, car la suite prouvera que sous cette opposition  toute apparente, se dissimulaient des trésors d’amour), doit s'occuper de la vieille dame solitaire, de plus en plus perdue. Il déploie bientôt des trésors d'inventivité (le coté pépite quoi) pour empêcher l'inéluctable (c’est qu’il est malin en plus). En s'apprivoisant l'un et l'autre, Adèle et Kamel ne tardent pas à partager des moments de grâce et de joie inoubliables... (Ben alors, vous voyez, il suffit de se connaître mieux et tout va bien…. Surtout s’il s’agit d’un pauvre gosse de la banlieue car le fils naturel, lui, bien que la connaissant  n’a pas appris à partager des moments de grâce inoubliables avec sa propre mère, étant probablement par nature une ordure, à tous les coups Sarkosiste )

 

 

Ils sont sympas ! Combien de fois faudra t il vous le répéter ?

Pour le moment on vous le dit gentiment mais attention, ne nous obligez pas à prendre des mesures plus draconiennes, hein, non plus !

 

PS : Je me demande si les scénaristes n’avaient pas lu l’excellent article signé Nouratin qui prévoyait quelque chose de cet ordre pour les dépendants de demain…

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 13:48

TRUC.jpg

 

Le Cran par l’intermédiaire de son représentant, monsieur Lozes s’intéresse au remaniement imminent et émet des souhaits.

Ces souhaits consistent  à espérer que le président fasse un geste symbolique fort en nommant parmi les nouveaux ministres des représentants de la diversité des français VISIBLES pour qu’enfin on obtienne « une démocratie moderne dans laquelle chacun se reconnaît » 

 

Et bien moi, là je tique. Je tique parce que j’apprends que non seulement j’avais tort de ne souhaiter que des ministres compétents, efficaces et intègres, mais que j’avais tort de ne jamais me préoccuper de chercher à  me «  reconnaître » en étudiant le phénotype des membres du gouvernement.

J’apprends que j’avais donc tort de me sentir, petite blonde, autant représentée par Alliot Marie que par Rama Yade, car en fait c’est le symbole qui compte. Et le symbole c’est ce qui se voit. Et ce qui se voit c’est le physique.

Ainsi monsieur Lozes demande qu’on VOIT que certains ministres sont DIFFERENTS, afin qu’ils, monsieur Lozes et consorts, se sentent enfin représentés.

On ne peut bien sûr reconnaître à vue un Français des minorités visibles par définition que si la différence saute aux yeux.

Monsieur Lozes souhaite donc, tout simplement, qu’il y ait des gens FONCES au gouvernement.

Monsieur Lozes a bien le droit de demander cela et ce n’est pas sur un blog anti censure que vous me verrez le lui reprocher, bien évidemment.

Par contre, j’ai pour habitude, d’aimer les éclaircissements ( hum, a-t-on le droit ?)… et donc plusieurs questions que je trouve fondamentales me viennent à l’esprit.

 

1)      combien de ministres foncés suffiront à satisfaire monsieur Lozes et, s’il veut bien préciser ce nombre, sur quel critère le  choisira t il  car le nombre de foncés en France n’étant pas calculé, leur proportion par rapport aux clairs n’est pas accessible.

 

2)      Quel degré exact de « FONCITUDE » sera acceptable pour qu’un ministre foncé soit assez diversement visible ?

 

Cette deuxième question est tout à fait essentielle car, je rappelle pour ceux qui ne savent pas, mais chez les foncés, c’est un peu comme au rayon chocolats: il y a DE TOUT. Certains sont très très foncés, noirs pourrait-on dire et de plus, de « noiritude » différente selon les variétés de fèves. D’autres sont plutôt  chocolat au lait, avec différentes proportions de lait et  de chocolat. Certains sont même, incroyable, des chocolats blancs ! (Détestés parait il des vrais amateurs de chocolat ET peu appréciés en Afrique m’a-t-on raconté, a moins que ce ne soit l’inverse ?).

Monsieur Lozes et ses amis se reconnaîtront -ils dans un chocolat au café ? Un style fourré au pralin est il un bon ministrable ? Celui aux pépites de nougat apparentes est il acceptable ?

Bref tout ceci mérite d’être précisé. Et c’est dans ce but que je propose à monsieur Lozes, une petite invention très simple : la règle à diversité visible et l’invite à en régler le curseur.

 

 

 

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 13:16

LGEjpg.jpg

 

Le célèbre  chanteur de variétés, enfermé comme nous tous dans le CRPP , centre de rétention des paroles et pensées, aurait fait hier matin une tentative d’évasion.

Se servant de la radio Chérie FM comme de tenailles pour découper  une partie du grillage, il aurait passé la tête à travers le trou ainsi formé et aurait déclaré non pas «  liberté, j’écris ton nom » mais avec une témérité naïve : «  j’aime mieux scolariser mes mômes à Miami parce que veux pas qu’ils parlent rebeu en rentrant . Et puis aussi y a cette histoire de peur, d’ambiance où les momes y raccrochent des codes pour être sûrs de pas avoir d’emmerdes »

Aussitôt les sirènes d’alerte se sont mises en route et c’est  dans un vacarme terrible que les projecteurs médiatiques des miradors ont dirigés leurs faisceaux à l’unisson, illuminant le détenu et son trou.

Aveuglé par les lumières fusionnées des journaux et télévisions de la bien parlance, assourdit par les sirènes de l’indignation vrillant  son crâne entre ses deux oreilles, notre évadé s’est rendu.

«  j’ai fait une réflexion apparemment un peu bête. » «  j’ai rien contre les rebeux »

Depuis il explique un peu partout que son trou était tout petit, qu’il n’avait pas vu qu’il était appuyé aux grilles, qu’il croyait qu’on pouvait juste passer un peu de l’autre coté histoire de faire coucou, mais que son vœu  le plus cher est tout de même de rester à l’intérieur.

Beaucoup parmi les gardiens du CRPP espèrent  que ces tentatives gémissantes de plaidoirie non coupable n’apitoieront pas les juges qui sauront rester fermes.

Ainsi les gardiens chefs se sont exprimés, SOS racisme réclamant des excuses publiques au chanteur et P Lozes pour le CRAN expliquant « Le racisme commence toujours par des mots. Des mots qu’il ne faut jamais  laisser se banaliser »

 

Une grande réunion des responsables du CRPP a eu lieu. Leur conclusion est  que si  on tolère le moindre écart, des détenus pourraient se mettre à plusieurs et attaquer plus sérieusement les limites du terrain .Les mesures de prévention doivent donc être encore renforcées car tout mauvais exemple pourrait faire des émules, parmi des prisonniers encore plus potentiellement rebelles.

Chacun a été invité à  surveiller la partie du dispositif  dont il est responsable en augmentant la sensibilité de son détecteur à dérapage pour repousser tout ceux qui s’approcheraient à plus d’un pas des barreaux de leur cellule.

(L Express : Le contenu de cet article peut donner lieu à des commentaires inacceptables sur notre site. Tout message à caractère discriminatoire sera modéré, et l'auteur sera passible de bannissement.)

L’électrification du grillage extérieur est en cours d’achèvement

 

Bon, Je vous laisse , c’est que j’ai un tunnel à creuser avec des potes.

Il parait que dessous c’est un vrai gruyère…

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com - dans satires
commenter cet article