Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 14:50

marmite--copie-1.jpg

 

Je vous parle d’un temps que les moins de 6 mois ne peuvent pas connaître. C’était autrefois, en août 2010, j’avais  passé une journée entière en joute verbale sur le forum de Marianne 2.

J’avais  affronté un gauchiste particulièrement tenace et pendant des heures nous avions échangé sans relâche, reprenant chacun à notre tour, point par point, chaque argument de l’autre pour le détruire. Quand vint la fin d’après midi et du « débat » (que je considère avoir gagné puisque j’avais  réussit à pousser ce Besancenotiste  à exprimer son dégoût du fondamentalisme musulman au point qu’un lecteur cru que nous étions deux islamophobes qui faisaient la paire ah ah ah ) je me dis que je ferai mieux de faire mon propre blog pour y déblatérer plus au calme, et je l’avoue pour éviter de perdre quelques farces dans les poubelles où finissent tous les commentaires de journaux.

Depuis je me régale absolument, même si je suis un peu déçue que mes ennemis ne m’adressent à peu près jamais la parole ici.

Ne faire aucune modération des commentaires et n’avoir pour ainsi dire aucun troll gauchiste reste un mystère pour moi et je l’avoue une déception.

On ne m’insulte même pas par mails et pour le moment je n’ai reçu les doléances que de deux mécontents. Le premier qui me demandait de bien vouloir laisser sa religion de paix en paix et de me consacrer à des causes bien plus importantes dans le monde : en l’occurrence la lutte contre Sarkosy, individu  qui comme chacun le sait aura une influence considérable sur l’avenir du siècle et des générations futures.

L’autre pour me demander de retirer son célèbre nom d’un de mes billets. Le cher voulant la célébrité, mais seulement pour être plaint.

Mais bon, pour en revenir à ces six mois passés, je me souviens bien qu’en ce temps là la parole était totalement verrouillée au point que les mots comme  « immigration  » ou « personne d’origine immigrée » étaient interdits sur les antennes. J’avais même fait un billet à l’époque qui surprend par son manque d’actualité et me permet de visualiser le chemin parcouru. Quelle joie de constater que mon article du mois d’août a tant vieilli.

Et oui, vous rappelez vous que jadis, l’année dernière, la  circonlocution pour parler des coranophiles et des dealers de quartiers était indispensable en préalable à toute intervention en tout lieu public, fut-il le coin des  commentaires des journaux en ligne.

Maintenant au moins les faits et les gens  peuvent être parfois nommés, et, même si l’échec du multiculturalisme récemment  admis par nos dirigeants européens nous est encore souvent attribué, un embryon de débat semble enfin autorisé .Le couvercle de la marmite a été ouvert et ne pourra plus jamais être refermé, les fumées brûlantes qui s’en échappent en condamnent l’accès.

 

Ceci dit, il y a encore du travail pour que les gens ne se sentent plus surveillés en permanence, pour leurs paroles, voire leurs pensées. Des décennies de subtile censure entravent encore leurs témoignages, qu’ils ont l’habitude de taire ou de n’évoquer qu’avec la prudence d’un marcheur au bord d’un ravin.

Voici une  petite anecdote très récente, à moi racontée par un de mes amis médecin :

 

A la fin d’une consultation, il  demande à la patiente: «  Et à part ça, comme ça va madame trucmuche ? »

« Oh ben pas si bien, docteur », lui répond la dame, « c’est qu’en ce moment dans le quartier c’est de plus en plus dur. »

« De plus en plus dur ? »
 « oh oui,… faut vous dire que ça a bien changé. Maintenant on a plein de trafic et ça amène du vilain monde docteur. Et puis ils font du bruit et on peut rien faire. »

« Ah boooon ? Mais qui est ce qui  fait du trafic madame Trucmuche ? »

« Oh, ben, vous savez docteur, des jeunes, comme on dit euh….dès qui traînent.. »

« Des jeunes ? »

« Ben oui docteur, des jeunes qui traînent euh, qui trafiquent, quoi… » Ajoute-elle, gênée

« Vous voulez dire  des Rabzis ? »

« Ooh…. Oohhhhh docteur !... oh ben oui alors !... mais on a pas le droit de le dire. » Ajoute la dame inquiète dont les joues s’empourprent.

« Et bien madame Trucmuche ici c’est un cabinet médical et vous avez le droit d’y parler absolument librement. » lui répond sur un ton très sérieux mon ami.

Et la dame de soupirer de soulagement : « oh  ben ça alors, vous alors docteur ! Et ben merci docteur, vraiment, merci ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by dxdiag.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Obsédé Textuel 17/02/2011 13:19


Savez vous que l'unique entreprise qui fabriquait les brassard FFI durant la 2ème guerre mondiale, a reçu ses plus grosses commandes après la guerre ?

Suzanne fera partie de ces gens-là. Des pétochards, des opportunistes sournois, qui attendaient de voir dans quel sens le vent allait tourner pour savoir toujours bien se placer.

Au fond d'eux mêmes il se savent bien lâches. Alors pour exister, continuer à se regarder dans le miroir et tenter de gommer cette honte qui les ronge il nous servent des cours de morale de pédé...
ou de gouine !
Il n'est pas certain qu'ils y croyent eux mêmes.

Pour que l'islam nuise le moins possible à notre pays, il n'y a pas 50 solutions face à des gens violents.
Il n'y en a qu'une.
C'est d'être plus violents qu'eux et les extirper de force de ces banlieues où ils ont leurs quartiers généraux pour leurs trafics de drogues et d'armes.


dxdiag.over-blog.com 17/02/2011 19:37



Cette fois je pense que vous avez porté le coup fatal…



Mash 15/02/2011 22:29


Suzon-pmc(prout ma chère)porte maintenant quelques traces de mains dont une particulièrement grasse sur son fessier habituellement immaculé et sans doute morose.
Bravo à vous tous.
Pour ce qui est de la stratégie thérapeutique à mettre en place,il est des symptômes incurables qui ne sont pas incompatibles avec la survie et pour lesquels on ne peut envisager qu'une
stabilisation de l'état dans le meilleur des cas


manu 15/02/2011 22:00


J'avais une envie de répondre à Suzanne... Mais j'ai vu que Carine l'a fait. Bien ;)
Dans 1000 ans ? L'Islam disparaîtra avec l'homme à mon avis. Il est devenu indissociable de l'homme. Il faudra vivre avec, un peu comme lorsqu'on a une maladie à vie, dont on a parfois des
rechutes, qu'il faut garder le lit et prendre des anti-bio. On peut vivre avec, faut juste être vigilant, éviter les comportements à risque. Parce que chaque rechute peut être mortelle.
Le soucis, c'est quand les vendeurs de médocs cherchent à vous rendre malade... Ce qui est un peu notre cas aujourd'hui.


Bottle 15/02/2011 20:09


Pas le temps d'aller jusqu'à la grotte de Massabielle....plus facile de me moquer du merle Suzanne...
chez ce charmant volatile , on sodomise allègrement les diptères sur une très grande échelle....de quoi bien faire rougir la demoiselle Soubiroute.....:-)


dxdiag.over-blog.com 15/02/2011 22:05



mon dieu ! vous aussi Bottle ...mais qu 'est ce que vous avez TOUS ?


et le pire : ça m 'amuse .



Carine 15/02/2011 19:49


J'ai trouvé ceci chez Hordalf:
"Plus rien n'est posé sur la table, disséqué, analysé : tout est moral."
C'est exactement ça.


dxdiag.over-blog.com 15/02/2011 22:01



il est vraiment excellent cet Hordalf ( par contre pour le faire répondre à ses coms c'est assez difficile...)